MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Mohamed Rochdi : Une politique anti-réunionnaise à l'université ?


Par - Publié le Vendredi 26 Mars 2010 à 14:31 | Lu 6312 fois

La politique conduite par Mohamed Rochdi depuis son élection est une politique qui tourne le dos aux intérêts des Réunionnais. Qui le dit ? Non pas les partisans de son ancien adversaire à la présidence Michel Boyer, mais Jean-Paul Morillon,le directeur de l'IUFM, qui avait pourtant contribué de façon décisive à l'élection de Mohamed Rochdi.

Dans les interviews accordées avant hier et hier à la presse écrite, Jean-Paul Morillon dénonce dans des termes extrêmement durs la conduite et la politique de son ex-ami. Pour Jean-Paul Morillon, ce que propose Mohamed Rochdi à propos des formations pour l'accès aux professorats (la fameuse mastérisation) est une escroquerie qui aura pour conséquence de privilégier les candidats venus directement de métropole!

En réalité c'est l'ensemble de la politique de Rochdi qui œuvre dans ce sens. Les gestions de carrière des universitaires, promotions et primes d'excellence, constituent d' autres exemples édifiants de la conduite de ce président depuis qu'il s'est fait élire avec le soutien massif du cabinet de Paul Vergés en 2008.

La gestion des carrières et promotions des universitaires sont gérées, pour faire simple, pour toute la partie recherche par le Conseil national des universités (CNU) et pour la partie pédagogique et implication dans la vie d'établissement par les instances locales. C'est ainsi que l'an dernier, la liste des promus comme professeur de première classe est très instructive..

Que découvre-t-on? Des professeurs de deuxième classe qui venaient à la fois d'être nommés professeur, et d'arriver à l'Université de la Réunion, ont été propulsés en moins de deux ans professeurs de première classe. Le cas de Mme Guiraud pour ne citer que le sien, est édifiant. Simple maître de conférence à Grenoble, Mme Guiraud est recrutée comme professeur de 2ème classe en septembre 2007 à l'université de la Réunion. En avril 2009, elle est promue professeur de première classe ! Il est vrai que ce professeur est également une fervente militante de M. Rochdi et élue au conseil d'administration sur sa liste.

Qualités que Mme Giraud partage avec ses collègues Sophie Geoffroy et Dominique Strasberg, également promus.

Faut-il préciser que tous ces heureux bénéficiaires étaient en compétition avec des enseignants réunionnais qui avaient plus d'ancienneté qu'eux dans la seconde classe et qui occupent pour certains d'entre-eux des responsabilités très importantes dans cet établissement depuis près d'une dizaine d'années !!!

Quant à l'attribution de la prime d'excellence scientifique dont le montant annuel est de plusieurs milliers d'euros, elle n'a été attribuée à aucun enseignant réunionnais pour les 4 ans à venir, ni chez les professeurs, ni chez les maitres de conférence. Relevons parmi ces 9 bénéficiaires Mme Giraud qui a donc fait coup double l'an dernier !

Et qui retrouve-t-on cette année pour expertiser les dossiers des candidats à la première classe chez les professeurs? Mme Giraud !

Elle n'est pas belle La Réunion?

Le soutien indéfectible du cabinet de Paul Vergés et de Raymond Mollard n'étant plus d'actualité, les critiques d'une partie de ses amis (ou ex-amis) se faisant de plus en plus vives, Mohamed Rochdi a du souci à se faire.

Pas sûr que son adhésion à l'association "Terla" de Catherine Gaud, et sa conduite partisane décrite ci-dessus, même si elles peuvent être compensées par un opportuniste qui ferait pâlir d'envie certains membres de notre classe politique, soient de nature à lui assurer une longévité à la tête de l'université de La Réunion...

Là aussi, la roue risque de tourner... D'autant que la Région, principal partenaire de l'université, compte maintenant comme 5ème vice-président Frédéric Cadet, un ancien président de l'université de la Réunion...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

53.Posté par bac moins trop le 10/04/2010 22:15

Quand Pascal parle de Pascal

Je n'ai pas la chance de fréquenter ces Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs de l'élite réunionnaise, mais je dois reconnaître que si tous excellent dans l'écriture modeste comme Monsieur Modeste en personne, les réunionnais ne sont pas prêts de voir leur université sortir de l'impasse dans laquelle elle se trouve... parce qu'elle s'y trouve. Et pas besoin d'être Docteur es quoique que ce soit ou expert de tout et n'importe quoi pour s'en apercevoir.

52.Posté par pascal Duret le 08/04/2010 21:35

Mon cher Pierrot Dupuy
Un étudiant me signale que « ça parle de l’université sur ton blog », bon je prends le train en marche et même très en retard. J’ai deux mises au point sur ton article, plus quelques commentaires sur les réactions qu’il a suscité.
Première mise au point : quand tu écris, au sujet des promotions, qu’elles sont traitées pour la « partie recherche » par le Conseil National des Universités (CNU), et pour la partie pédagogique et implication dans la vie d'établissement par les instances locales. Ce n’est pas exact, c’est même doublement faux. D’une part, le CNU expertise les dossiers selon les trois critères (recherche, responsabilités pédagogiques et responsabilités administratives et collectives). D’autres part, les dossiers qui n’ont pas été promus par le CNU et sont examinés par des commissions locales, et sous leurs trois aspects : recherche, responsabilités pédagogiques et responsabilités collectives. Je te fais parvenir ci-dessous la fiche d’évaluation qui a servi l’an dernier aux commissions locales. Elle a été conçue conformément aux délibérations du conseil scientifique et du conseil d’administration et après consultation des responsables des composantes.

Elle comportait bien trois volets :
Volet Recherche : subdivisé en : production, animation, responsabilité.
- Dans le premier sous-volet recherche (production), étaient évaluées les publications, en raison des indexations, du rang des signatures (par exemple, un auteur qui ne signe aucun article en premier auteur n’est pas évalué comme un auteur qui signe plusieurs articles en premier auteur), de leur continuité (un auteur qui n’a pas publié ou presque depuis quatre ans d’articles d’envergure n’est pas évalué comme un auteur qui a une activité constante de publication)
- Dans le second sous-volet recherche (animation). Les prises de responsabilités étaient évaluées (direction de laboratoires mais aussi d’un point de vue plus qualitatif résultat du laboratoire à la dernière évaluation AERES ).
- Dans le troisième sous-volet, responsabilités nationales et internationales était évaluée la capacité du chercheur à diriger des projets d’envergure (les prises -ou non- de responsabilités dans les projets annuels, pluriannuels région, la participation -ou mieux- la coordination d’une ANR, la participation -ou mieux- la coordination d’un projet sur des fonds internationaux permettaient de hiérarchiser les candidats).

Volet pédagogie : subdivisé en : investissement collectif, investissement individuel
- Dans le premier sous-volet étaient évalués les investissements et les responsabilités collectives (en l’absence de retour de l’AERES aux dates de la commission, nous nous sommes contentés de critères quantitatifs, nombre de responsabilités, durée pour chacune d’elle, création de filières et importance des flux, investissement dans le plan réussir en licence, aide à l’insertion professionnelle…)
- Dans le second volet pédagogique et les investissements individuels ont été pris en compte des indicateurs comme la charge d’heures complémentaires consenties, la diversité et l’innovation des enseignements.

Volet Pilotage
L’évaluation des responsabilités de pilotage a été évaluée selon deux critères principaux :
- d’une part les responsabilités en elles mêmes (président, vice-président, directeur de composante, etc…)
- D’autre part, une attention était portée à la trajectoire dans le temps des candidats.


Chacun des items donnaient lieu à une note de A à C. Converti en points, ces notes permettaient en additionnant les items d’obtenir le score global de chaque candidat à la promotion. La grille dévaluation a écarté les candidats n’ayant pas un dossier suffisamment équilibré. Il fallait quel que soit les mérites reconnus dans un volet être performant aussi dans les deux autres. Certains chercheurs très performants ont été mis hors de course car ils n’avaient pas un investissement administratif et pédagogique conséquent. A l’inverse, des candidats ayant un investissement administratif incontestable ont souffert d’un manque d’activité de publication dans des revues scientifiques de haut niveau.
La commission science étaient composées de six membres lesquels représentaient les différents laboratoires, mais aussi les différentes tendances « politiques » de l’établissement. Et comme cela t’intéresse tu dois savoir qu’il n’y avait donc pas que des « fidèles » de Mohamed Rochdi mais aussi des collègues n’ayant pas voté pour lui à l’élection du Président d’Université. Le classement a été unanime et tous les membres l’ont approuvé.

Ma deuxième mise au point concerne la Prime d’excellence scientifique : elle est attribuée par un pool d’experts nationaux du ministère évaluant les dossiers à partir des quatre critières, a)publications scientifiques, b) encadrement doctoral, c)rayonnement, d)responsabilités scientifiques. Pour ton info, Pascale Guiraut a obtenu respectivement A, A, B, et A ce qui la place au deuxième rang des 24 dossiers traités (seul un dossier a été classé avant elle par les experts du ministère et la modestie m’interdit de dire lequel).

Ce manque de vérifications des sources n’est pas à la hauteur d’un grand professionnel de l’information. C’est d’autant plus grave que de telles informations fausses et tronquées conduisent évidemment les lecteurs sur la voie du ressentiment.
Si je puis, maintenant, m’hasarder à essayer de répondre à quelques remarques des lecteurs. D’abord pourquoi prendre la décision de répondre ? Surtout quand on sait que chercher à se justifier c’est toujours accorder du pouvoir à l’autre (l’impératif de justification est le premier pilier de l’emprise). Simplement pour apporter non pas « ma » version, mais des informations vérifiables et prolonger l’échange qui à mon sens devrait d’ailleurs se passer à identité « découverte » et non sous les masques des « pseudos ».

1) Messieurs, Mesdames ou Mesdemoiselles (avec l’anonymat on ne sait pas) « Boucan » vous défendez globalement l’idée « OUT Rochdi » et « ses comparses » mais Monsieurs, Madame ou Mademoiselle « Boucan » comment pouvez vous écrire « OUT tous les comparses… colons… que je ne connais pas ». D’une part, les « comparses » comme vous les appelez ce sont les deux tiers de l’université qui ont voté pour élire en masse ce Président. D’autre part, comment pouvez vous traiter de colons des gens que vous ne connaissez pas ? Par amalgame, par généralisation, globalisation sur le refrain de « ils sont tous les mêmes » ? Remarquez, c’est vrai que, ce qu’il y a de plus confortable quand on se choisit un ennemi c’est évidemment de ne pas le connaître, comme ça il peut correspondre parfaitement à l’image d’épouvantail qu’on s’en fait. On est le plus souvent déçu par la réalité d’un « ennemi », il est toujours moins pire qu’on ne l’imagine. Tenez, moi par exemple, qui ait voté pour Mohamed Rochdi, et qu’il faut de fait interdire de séjour à La Réunion, ou jeter à la mer (et encore quand elle est froide) ¬— et encore je me demande si cela ne risque pas de la polluer—, bref, moi qui « envahit » La Réunion depuis douze ans, je travaille minimum 12 heures par jours, j’ai monté un master, je suis disponible pour les étudiants tous les jours même le week-end, je ne pars pas en vacances pour aider ceux qui sont en difficulté, bref… j’arrête sinon je vais vous gâcher le plaisir de la stigmatisation. Mais je travaille bien moins que Strasberg et Leroyer, qui eux-mêmes travaillent moins que Rochdi (ce n’est pas lui qu’on verrait le week-end ou même certains jours de semaine sur les terrains de Golf -comprenne qui peut-). Personnellement, je me suis fais tout seul, ma carrière ne doit rien à ce Président, pas plus qu’à celui d’avant, pas plus qu’à celui d’encore avant. J’ai eu toutes mes promotions d’avancement au niveau national du CNU (sans y être moi-même c'est-à-dire sans être suspectable d’auto-promotion) et si j’ai voté pour ce Président c’est parce qu’il mettait en place des procédures qui garantissaient la transparence. Alors le traiter de colonisateur c’est une belle calomnie, la plus belle sur ce site depuis longtemps. Il faudrait l’archiver pour s’en souvenir, dommage qu’elle ait besoin de la sombre cagoule de l’anonymat pour s’exprimer. Il faut dire que l’anonymat des pseudos c’est trop pratique ! C’est presque une incitation à faire sortir ce qu’il y a de pire en nous ; il parait que quand on y a goûté on a du mal à s’en passer tellement ça fait du bien de dire du mal. On peut tout faire grâce à l’anonymat (même se perdre). On peut, exemple fictif, sortir sur ce blog les pires horreurs sur tel ou tel et les réprouver publiquement en suggérant quand même à ceux devant lesquels on s’indigne offusqué d’aller jeté un coup d’œil juste pour voir. Ou encore, autre exemple fictif, je peux écrire « Pascal Duret est vraiment un type super, signé le comité des innombrables admirateurs anonymes de Pascal Duret » ou inversement, si je veux me victimiser, « Pascal Duret est injustement traité, c’est un scandale mo-nu-men-tal, signé le comité des innombrables défenseurs de Pascal Duret ».
Moi je crois sincèrement qu’on vaut mieux que cela, que se respecter ça commence par renoncer à l’anonymat et être responsable de sa parole.


2) Cher monsieur, madame ou mademoiselle « Commerson » vous nous conseillez un grand classique d’Albert Memmi « Portrait du colonisé ». Conseil de lecture pour conseil de lecture je vous suggère de jeter un œil à un autre bel ouvrage d’Albert Memmi, qui s’intitule « Le Racisme » où l’auteur explique le lien étroit entre racisme et désignation d’un bouc émissaire. Memmi, que vous et moi apprécions, montre que la façon la plus simple pour des individus d’expliquer leur propre défaite ¬— et d’éviter d’avoir à en assumer la responsabilité — revient à en charger un bouc émissaire membre d’un groupe stigmatisé. Autre suggestion de lecture, « Portrait du décolonisé » (2004), on pourrait reprendre, presque phrase par phrase, les critiques que s’adresse Albert Memmi à lui-même dans son auto- analyse de son ouvrage « Portrait du colonisé » de 1957. Mais cela serait peine perdu en raison même du fameux principe du bouc émissaire.
Ce n’est pas, en effet, de la responsabilité de Pécresse (et Darcos à l’époque) si la loi LRU nous plonge dans une pénurie de poste sans précédent dans l’histoire du service public, et ce n’est évidement pas eux qui sont responsables. Ne dites pas qu’ils y sont pour quelque chose sinon on va perdre de vue ne serait-ce qu’un instant notre bouc émissaire Mohamed Rochdi. Il n’y a pas si longtemps quand l’Université perdait un ou deux postes c’était un terrible outrage, une insupportable atteinte au développement de notre futur commun. Maintenant, le ministère enjoint l’Université à restituer un quarantaine de postes et « tout va très bien madame la marquise » du moment qu’on tient notre bouc émissaire. Si on vous dit le contraire, ne croyez pas une seconde ces gens mal informés, les naïfs, le vrai responsable, vous vous en doutez bien, c’est Mohamed Rochdi. Des mauvaises langues dirons que la cause en est la LRU qui pour les Universités de notre taille est une vraie catastrophe, n’en croyez rien, croyez plutôt Monsieur Sarkozy pour qui le Grenelle de l’environnement devait être un acte majeur comparable en importance à la décolonisation (et qui n’a pas donné suite), croyez le quand il se disait le candidat du pourvoir d’achat, croyez Madame Pécresse quand elle dit vouloir défendre partout un enseignement supérieur de qualité (mais quand dans les faits elle souhaite investir une part considérable des budgets nationaux pour une seule grosse Université (en région parisienne) pour en faire un campus capable d’être dans les premiers du classement de Shanghai. Après tout ne cessez pas de croire, car quand on est dans la croyance on a pas besoin de preuve, c’est même à ça qu’on reconnaît la foi.

3) Cher Monsieur, Madame, Mademoiselle, « Cicéron Cépacarré » vous mettez en doute les qualités des membres de ce que vous appelez « la cour » de Mohamed Rochdi. Les membres de la « cour » ne feraient pas référence dans leur domaine. Bien, outre le fait que je ne me sens pas faire partie d’une « cour », je me sens aussi faire référence dans mon domaine. Ce n’est pas très modeste de le dire mais je suis le seul membre de l’Université expert à l’Agence pour l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur intervenant à la fois pour les deux secteurs formation et recherche, j’expertise aussi pour le compte de l’Agence Nationale pour la Recherche, je suis jury à l’agrégation, je suis éditeur scientifique de plusieurs revues, et dirige une collection aux Presses Universitaires de France, j’ai publié une vingtaine d’ouvrages traduit en cinq langues (le vingtième sors le 22 avril pour être précis), plus de 150 articles dans des revues à comité de lecture, la prochaine soutenance d’une HDR que j’ai encadré se tiendra le 19 avril (vous pouvez venir ça nous permettra de nous rencontrer ou de vous reconnaître), je suis invité comme conférencier dans des colloques mondiaux (je précise pour Pierrot que ça ne coûte rien à l’Université par définition quand je suis invité et que je voyage en classe éco) donc je ne vois pas en quoi je ne contribue pas à l’excellence de cette Université. Après cette tirade les pseudos tout trouvés qui m’iraient comme des gants seraient : « la castafiore » ou « modeste » mais je préfère ne pas me priver de cette conquête formidable qu’est la liberté d’expression à visage découvert.

4) Cher Monsieur, madame ou mademoiselle« MG », vous écrivez ZOREY DEOR!!!!! et mon sang de créole ne fait qu'un tour,aaaaarrrrrrrrrghhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!!!!! Chère Monsieur, madame ou mademoiselle « Eva » vous écrivez « ne pas se laissez berner par les Goyaves de France », merci, merci, sympa n’en jetez plus, je ne vous retranscris pas l’onomatopée du bruit que fais mon sang « de goyave » (suivi de plusieurs lignes de point d’exclamations) sauf que ce qui me définit ce n’est pas prioritairement mon sang. C’est par exemple aussi mon engagement dans les luttes contre la LRU, ou « dans la ronde infinie des obstinés », ou dans les manifs du Cospar, où, pour tout dire, je n’ai pas vu tellement de personnes qui aujourd’hui s’indignent de la gestion de Mohamed Rochdi. Ce n’est pas grave car ce qu’il y a de bien avec l’anonymat offert pas les pseudos c’est qu’on peut très bien traiter d’exploiteur des gens qui manifestent pour défendre le service public, tout en restant peinardemen chez soi (ou en allant tranquillement jouer au golf -comprenne qui peut-).

Cher Monsieur « Campus », je suis un peu fatigué, il est tard et je ne suis pas sur de bien vous comprendre quand vous écrivez « Messieurs Rochdi, Duret, Bachellery ….liste non nominative à ce stade mais suffisante… » Contrairement à ce que vous dites cette liste me parait nominative puisqu’elle ne comporte que des noms, peut-être vouliez vous dire « non exhaustive » donc du coup j’ai du mal à vous suivre.

Salutation à tous, Messieurs, Mesdames ou Mademoiselles. En ce qui me concerne, je suis bien sûr tout à fait prêt à discuter avec vous en face à face il vous suffit pour cela de passer au Campus du Tampon, ou à correspondre par mail, mais par contre je ne répondrai plus aux personnes qui restent dans l’anonymat.
Pascal Duret


51.Posté par campus le 01/04/2010 15:44

Gueule d'amour
votre glose ,déjà pointée,n'a qu'un but faire diversion.
Des faits précis sont rapportés,des questions précises vous sont posées les couvrir de toute une littérature cousue de fil blanc nul n'est dupe !
Que vient faire le fils de Mr DUPUY dans cette affaire ?
Et si vous parliez de :
Mesdames GUIRAUD ,GEOFFROY,FIOUX?
Messieurs: ROCHDI,DURET,BACHELERY,STRASBERG,DECLOITRE,LEROYER?
Liste non nominative mais suffisante à ce stade pour vous entendre.
Maintenant concernant d'autres universités françaises que vous semblez bien connaitre lesquelles nous révèlent de telles situations?
Des noms svp !
Et soignez votre phobie de "l'ilien" celà devrait vous faciliter un début de réflexion!

50.Posté par Commerson le 01/04/2010 09:18

bien vu 49
Mais vous avez oublié P Bachélery qui faisait équipe avec Rochdi comme v-p de S Svizzéro et qui a donné sa vie à la science.
Merci messieurs !
Ingrats de réunionnais bougez-vous sinon CES CERVEAUX vont partir le monde entier les sollicite.
Enfin le monde entier moins La Martinique hein Felix-Prudent?

49.Posté par Amphi le 31/03/2010 22:11

M. WATIN ,L. FELIX - PRUDENT,P. DURET où etes-vous?
Vous qui etes l'avenir de vos disciplines ,vous qui etes science et conscience,vous qui portez sur vos épaules le rayonnement de cette université ,vous qui etes de toutes les commissions de sélection,de promo tion,de toutes les réunions stratégiques qu'en dites-vous?
Assez d'humilité , assez d'abnégation,assez de taches ingrates au détriment de vos vies violentez-vous et acceptez de venir expliquer aux petits ,aux incompétents,aux aigris,aux envieux qui ne voient pas le profit qu'ils tirent à vous croiser la chance exceptionnelle qu'ils ont !
J'ose espérer quand vous leur expliquerez ce qu'est la science,ce qu'est une promotion méritée,un bon profil à recruter ils verront les efforts qui leur restent à faire et la déférence à observer pour les heureux élus que vous avez consacrés.

48.Posté par la verite derange le 31/03/2010 21:59

Il reste une chose essentielle à dénoncer de façon claire et évidente sur les manipulations internes à l'université : tout cet embroglio, cet amas de petites manigances dissimule une vérité encore plus insoutenable pour les réunionnais. Rien n'est construit par l'université pour les étudiants et leur avenir professionnel, une étude interne sur les débouchés des filières par le PROFIL a démontré le taux catastrophique d'insertion professionnelle des étudiants de l'université de La Réunion avec des filières débouchant sur 0 emploi à La Réunion ou une extreme précarité. Alors me direz vous ? quelles actions ou réactions ?
La nomination par camaraderie d'une incompétente notoire à la tête du BAIP (Bureau d'Aide à l'Insertion Professionnelle, vous n'en avez jamais entendu parler, les étudiants n'ont plus) n'a jamais réussi à créer une réelle synergie pour améliorer ou sauver du gouffre les étudiants. Sans compter sur une incompétence interne d'une équipe de blanc becs à gérer ou à initier des actions dignes de ce nom, on est confronté à une absence d'action, de stimulation ou de prise de conscience de l'avenir plus que difficile des étudiants... elle est bien partie la jeunesse réunionnaise...
une mère d'étudiante révoltée

47.Posté par Socrate le 31/03/2010 20:47

REPONSE A EVA. Je suis désolé que vous ayez pu comprendre dans mon post un quelconque dénigrement du Réunionnais. Ce serait me dénigrer moi-même. Mais le masochisme ne fait pas partie de mes valeurs. Je voulais juste dire que nous aurions beaucoup à gagner à aller voir un peu aussi ailleurs. Sans se renier. Ce qui est peut-être le plus difficile. C'est un problème d'identité qui reste à construire s'il en est encore temps. Pour ce qui est de la comparaison avec le "Français moyen" , hormis le fait qu'il s'agit d'une notion qui n'a pas beaucoup de sens pour moi (mais c'est une notion qui arrange tout le monde!) je dois dire qu'il y a longtemps que j'ai arrêté de prendre pour modèle ce qui vient d'ailleurs. Cette façon globale de juger l'autre en raison de son appartenance à un groupe me dérange , ayant pour ma part tendance à considérer que chaque être est unique. Il reste néanmoins le phénomène grégaire naturel inhérent à toute société humaine (et qui nous fait défaut il me semble). Mais de là à qualifier a priori une communauté cela me parait dangereux. Nous ne sommes pas obligés de les imiter. Nous ne sommes pas obligés d'étalonner notre humanité à l'aune de l'inhumanité dont nos ancêtres ont été les victimes (dont le bilan reste encore à faire à mon avis). Tout cela est bien complexe et je n'ai malheureusement pas la possibilité de poursuivre plus longtemps ce papier. Ce que j'ai bien aimé par contre c'est votre volonté de défendre votre (notre) réunionnité. Combien sommes-nous à le vouloir? Et pour quelle réunionnité? Je regrettais dans un autre post l'absence de solidarité des Réunionnais. Et je trouve que cette question de l'exclusion des Réunionnais des postes importants pose en filigrane les problèmes difficiles et non résolus d'identité et de justice dans la société post-coloniale. A votre avis faut-il encore se poser ce genre de questions?

46.Posté par gueule d'amour le 31/03/2010 20:00

Réponse de Pierrot Dupuy : Belle démonstration, sauf que mon fils n'a jamais fait d'études à Maurice...
Par contre, j'ai cité des exemples concrets. Tu n'as rien à dire là dessus?)



AH bon ???
comprends plus, ou PDJ n'est pas ton fils ? l'année dernière il postait tout le temps depuis Maurice spécialement en période de vacances,...ou alors un stage, un boulot d'enseignant ??


Mais même s'il n'y était que pour travailler, ou pas...ce que je dis reste valable.....serais tu heureux de voir des papiers pareils dans la presse mauricienne si un des tiens était amené à 'y faire sa vie, ou du moins quelques années ?


Pour ce qui est de tes exemples Pierrot....pourquoi ne pas aussi citer les nombreux Réunionnais en poste dans des universités métropolitaines ? idem pour les fonctionnaires ??? Parlerais tu alors de politique anti métropolitaine ?

Et les très nombreux réunionnais en poste à Mayotte, ou installés confortablement là bas....à la place des locaux évidemment !
Pas d'exemple à nous fournir là dessus ???....histoire de sortir de la caricature pour du pov' reynoné éternelle victime...ou des clichés colon / colonisé ???


Que le copinage et la politique fassent des dégâts dans les universités, ce n'est pas une spécificité Réunionnaise !

Mais est ce important à la limite ???

Le but de l'opération (une fois de plus...) n'est il pas que les zinfonautes puissent éructer, que la fierté de l'ilien prenne le dessus sur son intellect, et c'est reparti...qui en inventant une belle histoire, qui en gueulant zorey deor, qui en pestant contre les sur salaires, qui en listant des prénoms portés par des musulmans l'air de rien, qui en donnant des exemples orientés...!

45.Posté par paleolithic le 31/03/2010 18:56

Des ascensions de carrières aussi fulgurantes que ceux là, on n'en a jamais vu à une telle échelle en métropole...
Si on recense les appartenances "politiques" des promus ces 4 dernières années, combien sont ceux qui sont issus des rangs des "université solidaire" ex "tous ensemble" ?
Il semblerait même qu'il y en aurait un qui, en 6 ans, est passé de maître de conférences à Professeur 2e classe, puis 1ere classe puis classe exceptionnel !!!

44.Posté par fabrice bac -8 le 31/03/2010 18:00

ayant soutenu une thèse dite brillante (récompensé par le bureau de la recherche de l'université de la reunion) au milieu des années 90, jeune reunionnais dynamique, je pensais (naivement avec le recul!!) que j'aurais pu avoir un poste d'enseignants chercheurs! mais non car on m'a expliqué que la place était réservée à un chercheur de métropole, plus qualifié! alors à la dite cérémonie de récompense, j'ai dit à l'auditoire présent que l'université de la réunion ne voulait pas de ses étudiants réunionnais par ses professeurs zoreils. je vois que la situation ne change pas et s'empire.
je me pose une question, ces enseignants qui ont besoin d'étudiants (locaux et étrangers) pour justifier leurs horaires, comment font ils (feront-ils) avec une diminution des étudiants locaux étant donné le clientelisme de leurs recrutements (de plus, ce sont les collectivités locales qui financent l'université)?
ce n'est pas là justement un moyen à sensibiliser les jeunes promotions d'étudiants réunionnais à leur décrire la triste réalité des arcanes du pouvoir de l'université de la Réunion et de son président (ou de leurs prédecesseurs) ? faites 8 à 10 années d'études pour satisfaire l'emploi du temps du goyave de france mais nous ne serez pas recrutés...
quel avenir pour la formation des étudiants réunionnais ? quel avenir pour l'insertion professionnelle du reunionnais ? mais où va t on ?

43.Posté par eva le 31/03/2010 16:20

A SOCRATE. Pour avoir grandi dans mon île natale, vécu en métropole environ 10 ans, à l'étranger aussi je voudrais juste vous dire que le seul fait d'être métropolitain ne fait pas de vous quelquun d'ouvert.Loin de là. Le chauvunisme et le repli sur soi, qui va même jusqu'au vote nationaliste et d"'extrème droit n'est pas que je sache, l'apanage des réunionnais.
Les français du continent dans leurs provinces ou ailleurs n'ont pas souvent voyagé à l'étranger, la majorité d'entre eux n'ont guerre vu Paris qu'en photo et le seul fait de se rendre en touriste dans un autre pays ne leur enlève pas leur image souvent très négative à l'étranger.
Je vous passe les détails de la perception du français en autriche où on le dit orgueuilleux,en angleterre ou on le dit impoli etc, on pourraint ainsi faire de tour de l'Europe pour savoir à quel point l'image du français n'est pas celle d'un citoyen ouvert respectueux et encore moins tolérant.
Je ne vous parle pas de l'histoire coloniale, qui bien qu'ayant illustré une capacité à l'institutionnalisation du racisme hors normes pendant deux siècles dans les colonies et à la Réunion est encore un sujet tabou non enseigné dans nos si grandes universités.
Quoiqu'il en soit, le réunionnais lé capab.Nous devons nou sunir aujourd'hui pour faire respecter nos droits sans nous laisser berner par les goyaves de france.

42.Posté par Socrate le 30/03/2010 20:01

Il s'en passe de belles à "l'Université de La Réuniion".
J'ai souvent entendu des "la di la fé" sur nos moeurs universitaires. Comme j'entendais le même genre de rumeurs en métropole je n'y ai jamais prêté beaucoup d'attention , me disant que ce doit être la "culture française" d'origine et que les gens d'outre-mer n'y comprenaient pas grand-chose!
Je me suis juste surpris à me demander si c'était en fin de compte une bonne idée de créer une université à la Réunion.
Avantages : accès plus facile aux études supérieures pour les jeunes Réunionnais , éviter le stress du déracinement qui a été fatal à beaucoup d'entre nous (mais c'était aussi une autre époque!) , la présence du monde universitaire a (à mon avis ) un effet globalement positif sur la société.
Inconvénients : La Réunion étant une petite ile elle court le risque d'un repli humain et intellectuel dommageable (Internet ne remplacera jamais la vie ailleurs!); la création de toutes pièces d'une université dans un si petit espace isolé ne me parait pas être très "rentable" en termes de rapport dépenses/enrichissement intellectuel (à chacun de comprendre ce qu'il veut) : la fréquentation des universités européennes , américaines ou asiatiques me parait plus "rentable"; l'accroissement d'une population d'enseignants surrémunérés donne lieu bien entendu à toutes sortes de manoeuvres bien peu démocratiques et sur le plan économique et social accentue les dérives que nous connaissions déjà avant.
Alors... faut-il pleurer , faut-il en rire?

41.Posté par Amphi le 30/03/2010 18:10

eh oui la bonne vieille manip !
Celà me rappelle cette lettre qui accusait en pleine campagne électorale pour la présidentielle à l'université M Boyer de n'avoir aucun diplome :Manip 1
Puis la rumeur propagée par l'auteur et ses amis expliquant que la lettre était d'un partisan de Boyer:Manip2.
Une manip au carré qui dit mieux?
Sur qu'un tel expert a sa place dans notre université et sans doute aussi sur la liste des primés!

40.Posté par Réunionité du post 30 le 30/03/2010 12:21

ce post ressemble etrangement au discours du seul professeur d'université de la Réunion en STAPS; a savoir que le seul recrutement "local" qu'il est opéré est celui d'un jeune maitre de conférence dont la mère est... professeur d'université, evidemment dans la meme université,
on ne remet pas en cause la qualité du candidat ,mais notre thèse est qu'il est plus facile pour ce prof en STAPS, de recruter ce candidat mais ceux issus des couches sociales populaires de la Reunion, ce n'est pas la peine de les recruter !
et dire que le president de l'universite a ce professeur dans ses collaborateurs pour prendre les décisions du développement de la formation locale (quand vous voulez pour parler de votre offre de formation dans votre département, des logiques de recrutement dans les autres domaines....)

39.Posté par jean le 29/03/2010 23:25

On ne peut pas avoir le beure et l'argent du beure. Il faur savoir ce que vous voulez. Vous avez passé un concours national, et vous savez d'avance que votre choix était de partir. Alors arrêtez de râler, prenez votre valise et partez en métropole ça vous changera. Ou alors, il ne fallait pas passer le concours. Moi aussi j'ai eu des propositions de promotion pour la métropole, j'ai refusé la promotion pour rester à la réunion. Alors faites ce choix comme moi et arrête avec ça. Déjà vous êtes payer à ne rien faire . Vous avez 6 mois de vacances dans l'année. De plus quand vous êtes pas en maladie vous inventez des motifs bidons pour faire la grève, vous travaillez 18 heures semaine, et vous partez en vacances avant la fin des cours pour profiter des billets d'avion moins chères. Non non non non alors svp . Si rester enfermer dans une salle avec des élèves ne vous convient pas , orientez vous plutôt vers les espaces verts et vous serez plud tranquille en contact avec la nature. N'est ce pas mes 'ptit loups.

38.Posté par Toujours plus le 29/03/2010 23:09

J ai lu et me suis pincé pour m'assurer de bien comprendre ce que bwana (33) a écrit.
J'ai lu et me suis dit qu'il faut d'urgence aller bruler un cierge à St Expédit pour le "Réunionnais"( 30).
Pauvre de nous .

37.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/03/2010 22:49

ça me rappelle cette époque pas si lointaine, au cours d'un audit, quelqu'un me disait que souvent, la logique de la gestion et de l'argent, s'efface devant celle du niveau de relation basique entre homme et femme..

36.Posté par Commerson le 29/03/2010 22:13

33 :
Vous savez bien que pour des promotions dites du contingent local ce qui est prioritairement pris en compte dans les promotions c'est l'investissement du candidat dans l'établissement et sa contribution au rayonnement de l'université.
Donc qu'elle est l'investissement d'une personne présente depuis moins de 2 ans à La Réunion dans notre établissement?
L'investissement se mesure sur la constance et la durée et vous le savez parfaitement . C'est en ce sens qu'il faut comprendre la notion de "temps" et vous le savez!
Maintenant parlons de ces excellences qui ont fait le choix de notre université et qui, fort de leur rayonnement ,ont soutenu le candidat Rochdi.
Que nous dites -vous?
Si elles ont décroché apres son élection des primes c'est évidemment parce qu'elles sont les meilleures et le monde entier nous les envie. Rien a voir bien sur avec leur soutien au Président qu'elles ont fait élire!
Il faut oser écrire une chose pareille en 2010!
Mais allez alors au bout de votre logique: finalement ces primes sont-elles suffisantes pour que nous gardions ces excellences?
A quand une initiative de votre part pour que l' université , La Réunion lancent à un appel à des fonds pour leur permettre un salaire et autres avantages conformes à leur rang,eux trop occupés à chercher?
Ah ces réunionnais ont leur amène la science,la civilisation et ils osent critiquer !!
En passant dites-nous pourquoi:
-ces excellences se font excellences qu'en touchant terre localement?
-leurs carrières connaissent en des temps si courts de telles propulsions?
Sur l'IUFM maintenant quel a été le discours du candidat Rochdi pour s'assurer des suffrages des enseignants de cet établissement?
Et le tort du président Rochdi serait dites-vous de ne pas s'opposer "fermement " à la politique du gouvernement au nom de quoi au fait ?


35.Posté par MG le 29/03/2010 22:04

Il y a de très nombreux réunionnais qui ont soutenu des thèses (très brillantes pour certains avec des conférences et des articles de grade A) et qui n'ont aucune chance d'avoir un poste chez eux à la Réunion pour participer au développement de leur pays.

Le comportement de Rochdi (que je connais pour l'avoir eu comme prof à la fac, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est nul à ch....) est le même que celui de son prédécesseur et a toute les chances d'être le même que celui d'un autre zoreil qui prendrait sa place. Moi ça me dégoûte!!! Ca ne m'inspire qu'une chose: ZOREY DEOR!!!!! Evidemment, c'est déraisonnable mais en voyant le comportement colonialiste qui perdure à la fac mais aussi dans de nombreuses grandes boîtes privées (notamment dans les sièges sociaux dans le domaine de la téléphonie mobile), mon sang de créole ne fait qu'un tour, aaaaarrrrrrrrrghhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quand est-ce qu'on va arrêter de nous prendre pour des cons??? Je suis créole mais j'ai fait des études en Métropole, je parle et j'écris bien le Français, je parle couramment anglais ..... on n'en est plus à rouler en charrette boeuf (sauf le respect d'Adekalom) et à boire de la rak.

34.Posté par le retraité le 29/03/2010 17:23

Tenter de ramener la courageuse conduite de Mr Morillon à la défense de ses avantages comme le fait l'auteur du commentaire 30 est inadmissible .
Ce qui se joue c'est la défense pour les plus démunis de préparer avec égalité des chances les concours.
Faut vraiment croire qu'on est en panne d'arguments pour adopter une telle défense .
Les amis"réunionnais" de Mr Rochdi veulent-ils justifier l'injustifiable?
L'injustifiable c'est tout ce système qui a donné ce cher P Leroyer,ce cher M Rochdi,ce cher L Decloitre et bien d'autres encore!
Celà a pris naissance au sein de la FSU avec à la manoeuvre quotidienne ce cher L Leduc puis ce que j'ai expliqué plus haut.
Se servir c'est tellement plus agréable quand il est possible de plus qu'on vous passe les plats!
Quelle servilité que celle de ce "REUNIONNAIS"!

33.Posté par Gp le 29/03/2010 16:53

Dommage que vous ne vous soyez pas renseigné sur le mode de promotion dans le monde de la recherche. Point d'ancienneté mais juste la qualité du dossier scientifique évaluée uniquement par une instance nationale que l'on appelle le CNU. La communauté universitaire qui a soutenu l'élection du professeur Rochdi était formée de beaucoup de chercheurs renommés nationalement et internationalement c'est la raison pour laquelle beaucoup ont cette année bénéficié de la prime d'excellence scientifique. Une dizaine de prime a été accordée à l'université de La Réunion (chercheurs classés A ou B) ce qui n'est pas énorme mais c'est la décision du CNU. Les réformes actuelles du système universitaire français aboutissent à une politique comptable de l'enseignement supérieur d'où les tensions et clash entre Monsieur Morillon et la présidence de l'université. Des tensions similaires existent dans les autres universités métropolitaines qui doivent intégrer les anciens IUFM. La réforme de la formation des enseignants ayant pour but de faire des économies à l'état aboutit à une crise de moyen à l'Université qui est globalement en défaveur des petites universités sous dotées en poste comme La Réunion. Il est évident que les universités "riches" pourront financer des masters d' enseignement à 1000 heures d'enseignement ce qui garantira à leurs étudiants une probabilité de réussite supérieure à ceux des petites universités comme La Réunion. Donc le problème n'est pas locale, c'est le résultat de la politique nationale de monsieur Sarkozy en matière d'enseignement supérieur. Le seul reproche que l'on pourrait faire à Monsieur Rochdi dans ce dossier c'est de ne pas s'opposer fermement à cette politique de casse de la formation universitaire en France en refusant les propositions du ministère ce qui aurait pour conséquence au vu de calendrier de mettre à mal l'ouverture de l'université à la rentrée prochaine... Qu'est ce qui est mieux pour les jeunes réunionnais ?

32.Posté par Commerson le 29/03/2010 16:03

Au "Réunionnais" du post 29
C'est du moins de ce qualificatif dont vous vous réclamez, permettez:
1-Quelle est cette université où dans un tel temps de telles carrières seraient possibles .Je veux parler pour l'instant de Mr Rochdi et de Madame GUIRAUD?
2-Qui est ce candidat qui pour se faire élire a tenu une campagne d'une démagogie éhontée à l'IUFM?
3-Votre joker est donc Mr Harry BOYER ,premier vice-président réunionnais et il aurait la puissance de faire annuler les faits pointés ?
Laissez-moi vous rappeler:
- qu'en français pour rendre compte du role qui est joué par le premier vice-président il y a un terme A L I B I.
-qu' en histoire une expression ,qu'il n'est pas besoin ici de rappeler.
-que dans le monde politicien il y a une stratégie que certains ,dont Mr LEPEN est le sympbole,un adepte.
Aussi permettez-moi de vous conseiller un grand classique:
:Albert MEMMI "Le portrait du colonisé" sa lecture vous sera instructive .Je vous conseillerai également de le recommander à Mr BOYER.
Sur le fond car votre diversion ne doit pas nous faire oublier l'essentiel:
1-partagez-vous pour la préparation des concours de profs l'escroquerie que prépare le président que vous défendez et que cautionne le "REUNIONNAIS"?
2- puisque vous vous abritez derrière une évaluation de l'agence pour défendre mde GUIRAUD que dire de la prime accordée à celui qui a eu une note négative de cette meme agence et dont Mrs Boyer et Rochdi ont passé outre?
3-Si vous avez des enfants sont-ils dans cette université avec de tels profs?
La suite quand vous voulez(sur les recrutements,sur la gestion du site du Tampon etc)



.

31.Posté par Citoyen le 29/03/2010 15:48

M. ROCHDI vous avez le pouvoir d'arrêter ce gâchis. S'il vous reste un peu d'amour propre et de considération pour La Réunion et les réunionnais, qui vous ont accordé la chance que vous n'auriez peut être jamais eue dans l'hexagone d'"intégrer l'enseignement supérieur, démissionner.C'est le plus grand service et sans doute le seul que vous pourriez encore rendre à La Reunion et à son université qui ne mérite pas d'être traînée dans le boue à cause de votre incompétence.

30.Posté par Complément d'enquête le 29/03/2010 12:23

Après une petite enquête, je vous livre quelques faits qui devraient changer les conclusions des commentaires:

Les vice-présidents des conseils centraux sous Frédéric Cadet n'étaient pas "réunionnais"
alors que le Premier vice-président de Mohamed Rochdi est "réunionnais".

Concernant l'enseignant-chercheur "réunionnais" connu que semble défendre M. Dupuy (et dont il ne donne pas le nom!!!), il est, parait-il, doyen de faculté. Donc un réunionnais avec un grand poste de responsabilité. Cependant ses vice-doyens ne sont pas réunionnais.

En se renseignant uniquement sur le cas de Mme Guiraud, il parait qu'elle a un excellent dossier scientifique et endosse également des responsabilités administratives. Elle a obtenu la meilleure note de la part de l'agence d'évaluation pour sa prime d'excellence.

Concernant M. Morillon il parait qu'il est membre de la FSU comme la plupart de ses fervents supporteurs à l'IUFM. Ils avaient soutenu la candidature de Rochdi en espérant que la réforme ne touche pas leur petit confort au détriment de l'intérêt de l'université.

Enfin, en tant que réunionnais, je ne fais pas l'amalgame entre favoriser le développement de tous les réunionnais et défendre la réunionité uniquement dans le cas où ça favorise le clan familial. Le pauvre réunionnais qui ne fait pas partie de cette élite sera juste le prétexte pour un discours populiste qui servira à favoriser encore plus cette élite et augmenter le clivage social... qui est le vrai problème de nos sociétés (en étant conscient d'être sur un site de droite)... C'est un vrai sujet de débat.



29.Posté par Toujours plus le 28/03/2010 21:14

POST 27
Votre texte nous renseigne pas mal mais qui sont ces gens que vous citez?
là c'est pour initiés par contre ! Merci de m'éclairer!

28.Posté par mansour le 28/03/2010 21:09

Comme c'est une affaire loin de mes activités professionnelles je lis avec assiduité tous les commentaires .
Des mots forts ont été employés et finalement avec tout ce que j'ai appris je rejoints les nombreux auteurs de ces mots.
Cette affaire est bien plus grave (et dieu sait si elle était préoccupante) que feu Mcur.
il faut débarquer ces individus car c'est un crime contre l'avenir qu'ils commettent.
On ne fait pas une université pour tromper toute une population au profits d'individus ,dont je me moque qu'ils viennent d'Auvergne ou du Maroc mais dont la "qualité de leur science" n'est due si j'ai bien compris qu'à leurs protections et réseaux .
Dehors Messieurs Dames.Dehors!
Merci d'avance à ZINFOS de ne pas lacher cette affaire.

27.Posté par le retaité le 28/03/2010 13:30

Ce qui est rapporté là est révoltant mais répond somme toute à une certaine logique.
C'est celle adoptée par certains responsables de la FSU,et particulièrement de Pierre GIGORD,candidat malheureux de cette mouvance syndicale à la présidence de l'Université contre P.Hervé dans les années 90.
C'est dans ce cadre qu'aprés son échec qu'une politique de recrutement très particulière et un système d'alliance plus resserée avec l'entourage de Paul Vergés voit le jour.
C'est celà qui permet de comprendre le recrutement :
-de Rochdi (et de quelques autres mais les initiés sauront décrypter)
-la carrière exceptionnelle de ce monsieur qui n'a pas laissé dans son université où il a fait de sa thèse disons un bon souvenir.
-la main mise sur le site du Tampon(Ah P.Leroyer ne craint rien personne ne t'oublie et surtout pas moi)
-la prise de pouvoir dans les conseils centraux (où une enseignante comme Madame Guiraud peut se retrouver d'un jour au lendemain pratiquement de son arrivée à la Réunion élue au CA!.
C'est ce groupe qui l'emporte au sein de mon ancien syndicat et qui s'installe aux commandes sous le président S. Svizzero
Faut-il rappeler que:
-Rochdi était son premier vice-président?
-Bachélery était son vice-président en charge du conseil scientifique?
- 'il n'y avait pas un seul réunionnais alors membre de l'équipe présidentielle?
Tout celà encore une fois avec le soutien de R. Mollard ,que vous avez nommé avec raison mais aussi de P. Berne à La Région.
Au nom du développement de La Réunion évidemment!
Avec l'éviction de S.Svizzéro la victoire de ce groupe est totale et nous en subissons les conséquences.
C'est dire s'il faut saluer le courage de Jean-Paul Morillon,militant sincère, d'avoir mis devant l'opinion les conduites de ces collègues qui n'ont comme souci que leurs carrières au détriment de l'institution et des étudiants réunionnais.
Pour avoir servi cette institution de mon mieux pendant plusieurs années et pour respect pour La Réunion qui est devenue mon département d'adoption je crois aussi qu'il faut faire le ménage mais je ne crois pas qu'il puisse se faire de l'intérieur.
Je ne sais pas pourquoi mais viennent sous mes doigts plusieurs noms:Leroyer ,déjà cité,M Dimou,P Duret,G Lajoie ,L Leduc.(sans oublier quelques autres mais ce n'est qu'un début)
Mais l'horloge tourne!


26.Posté par Amphi le 27/03/2010 18:19


Merci au zinfonaute de ne vous avoir rappelé les responsabilités de Rochdi aux EGOM
on voit que le cynisme ne l a jamais étouffé !
on voit en passant aussi ce que valent les tirades de l'Alliance!

25.Posté par lafé ladit le 27/03/2010 18:12

je voudrais remercier avant tout ce directeur Morillon de nous avoir éclairé sur ce que fait ce Président.
Merci aussi à zinfos d'avoir sorti cette affaire !
Espérons que la nouvelle équipe régionale vous entende et que nous dégagions cet individu qui a fait main basse sur l'université!

24.Posté par boucan le 27/03/2010 11:24

Totalement d'accord avec tous ceux qui demandent la démission de ces personnages.
D'abord pour le principe :nous sommes ni dans l'Algérie Française ni dans la Centre-Afrique de feu le Maréchal Bokassa.
Ensuite pour l'avenir de nos enfants et de La Réunion.
Si nous nous battons pas tous pour les chasser de leurs responsabilités ce n'est pas que nos places qu'ils continueront à prendre indument mais bien plus grave c'est notre avenir qu'ils enterreront.
Croire que la décence les fera se comporter autrement ou que, principe de raison oblige, ils s'amenderont c'est méconnaitre la bassesse humaine et l'histoire.
Tout au plus pourront-ils se précipiter pour s'inscrire à l'UMP,car ils n'ont aucune honte, mais n'oublieront jamais leur seul objectif se servir.
S'empiffrer vaut bien bien quelques salamalecs et quelques contorsions.

Tous ensemble !Tous ensemble !
OUT:ROCHDI ,GUIRAUD,STASBERG ET TOUS LES COMPARSES QUE JE NE CONNAIS PAS.
PS
1-les profs véritables pourraient-ils nous donner la liste de tous ces colons?
2-Est-il exact que Marimoutou Carpanin est un soutien de Rochdi?
Merci d'avance pour la réponse .

23.Posté par rochdi demission = réponse politique + voix du peuple Reunio le 27/03/2010 10:32

on est vraiment dégouté par apprendre ce que fait ce rochdi! il faut une réponse politique de la nouvelle majorité à la Region Reunion, oui à la préférence régionale, et ce concept n'est pas globalisant, c'est du cas par cas, au risque de le diluer dans de l'inaction....

22.Posté par Anonyme parmi tant d'autres le 27/03/2010 09:41

Envie de vomir...de voir l'univ partir à la dérive ou plutôt prendre le même chemin des autres institutions sur l'île : Dir Régionales diverses (DRASS, DRIRE, DSV,,...), ie : quelques vrais fonctionnaires (créoles autant que métro ) disséminés dans un océan de copinage incompétent (pas de stats pour vérifier si la parité zoreil-créole est respectée, faudra saisir la halde) et qui n'aspire qu'à le rester...Le débat zoreil-créole est depuis longtemps dépassé (sauf pour les demeurés, ils sont si nombreux) mais plutôt [compétent-incompétent], [travailleur-fainéant], [lobotomisé par la surprime-goût du métier]. Des Gaud-Sudre et autres existeront toujours tant que notre pays n'aura pas évolué vers une démocratie où l'exercice du pouvoir se fait pour servir les autres et non se servir (ego ainsi que son clan). N'en déplaise à beaucoup notre beau pays des droits de l'homme est plus proche dans son essence das pays pseudo-démocratique dont l'on se gausse tant (Afrique, Amérique du Sud) : espérance de vie de l'homme politique extrêmement longue, condamnations à répétition puis amnistie,...

21.Posté par campus le 27/03/2010 09:40

post 11
Sans répéter ce qui a été dit concernant votre "glose" (cf post 14) vous seriez plus inspiré de faire court en nous disant :
1-si vous approuvez ce qui est révélé là au lieu de vous lancez dans des spéculations sur le devenir professionnel du fils de Mr Dupuy.
2- si vos enfants ou ceux de vos proches sont inscrits dans cette université pour suivre les cours de telles lumières

20.Posté par Toujours plus le 27/03/2010 08:29

Ce qui nous est révélé là s'appelle dans la langue de Molière:
-clientélisme :tout à mes amis GUIRAUD,GEOFFROY ,STRASBERG et les autres non cités
-colonialisme:Quand il s'agit pour des raisons, dont ni la pédagogie ni la science ne sont certainement pas les éléments principaux ,faire venir des gens,les "propulser" comme vous l'écrivez fort justement,au sommet de la carrière universitaire et cerise et salariale.
Ce que nous apprend par ailleurs certains posts sur ce Président est incroyable meme dans les universités françaises de l'Algérie et de Madagascar on n'a vu de telles situations .
Maintenant découvrir que ce système a été facilité par Mr Vergés n'est qu'un élément de plus pour la vraie compréhension ce ce qui a été sa politique à la tete de la Région.
Mais puisqu'on lui prete tellement de "vision" à cet ex-président je pense qu'on finira bientot par savoir dans laquelle de "vision" s'inscrivait cette opération Rochdi?
Mais pour tout de suite je crois que la première des actions immédiates serait de demander pour lundi la démission de cette Madame GUIRAUD ,c'est un déni total que cette prof puisse décider de carrières d'enseignants qui sont autrement plus impliqués et reconnus qu'elle.
Amis de ZINFOS nous qui ne sommes pas universitaires c'est ce que je vois pour ma part comme engagement concret comme parents ou comme justiciable tout simplement .
Qu'en pensez-vous?
Sans oublier le Président mais qui risque d'etre plus long tout en restant la priorité
C'est pas possible d'accepter en 2010 ce qui nous est exposé là!

19.Posté par g.gauv@orange.fr le 27/03/2010 07:16

Les autruches commencent à sortir la tête du nid. Vous ne tarderez pas à recevoir votre panoplie de casquette, moustache et brassard. Mais ce que vous dénoncez , M. DUPUY, n'est que le résultat d'une certaine complicité de la part de nos "élites" locales qui ont trop longtemps fermé les yeux sur ces injustices flagrantes.
Mon article consultable à partir du lien ci-dessous est plus que jamais d'actualité.La préférence régionale n'est pas un gros mot

18.Posté par Ismael de St-Denis le 27/03/2010 01:34

Merci pour cet article,
Mr Rochdi doit démissionner et laisser la place a un Réunionnais.

Cher(e)s lecteurs/lectrices et mr Dupuy j'attire a présent votre attention sur les nouveaux vice-présidents du conseil régional;

Ainsi: Mme Coste,
Mme Couapel
Mr Fournel
c'est pas des Réunionnais et ils viennent d'etre nommés en tant que Vice-Président de la plus grosse collectivité de l'ile je m'interroge sur une possible politique anti-réunionnaise que ces derniers meneront dans leurs services.

D'autant plus que par exemple une des politiques de l'UMP c de faire des niches fiscales type "défiscalisation" pour les français du continent,

Conséquences: les français du continent achetent des terrains chez nous et obtiennent des déductions fiscal, en attendant ils font grimper les prix du metre carré !

Résultat les Réunionnais ne peuvent meme plus acheter une "caz" et est obliger de devenir locataire ( souven de ce français continental) !

Je suis inquiet

17.Posté par Amphi le 26/03/2010 23:40

Qui appelle le DGS de la Région Amode?
Qui appelle l'ex-dir-cab de la Région Idriss?
Qui appelle le président de l'université Momo?
Un si petit monde !
Un si beau petit monde uni pour la défense de La Réunion évidemment!
Un est sans doute déjà parti à cette heure.
Un autre ne va pas tarder à partir.
Et le troisième?

16.Posté par epsilone le 26/03/2010 23:33

Voilà un article fort instructif et au fait qu"en pense le journaliste Laurent Decloitre,l'observateur expert des situations réunionnaises ,lui qui est de plus professeur associé à l'université?

15.Posté par ducap le 26/03/2010 23:25

Quelle pourriture que tout ce système mis en place par le Fils de Raymond !
Mais à vrai dire je ne pensais pas qu'elle avait gangréné meme l'université!
Celà est doublement préoccupant:
-d'abord parce que cette pourriture est étendue
- ensuite parce que c'est l'Université qui est attaquée et c'est dramatique.
Espèrons que la nouvelle équipe saura stopper cette gangrène en tout cas voilà qui rend encore(si j'ose dire) plus historique ,dans un tel contexte, sa victoire.
J'ai comme impression que beaucoup ont du se réjouir de l'élimination (démocratique celle-là) du Fils de Raymond!

14.Posté par mansour le 26/03/2010 23:04

Je vous avoue mon hésitation à répondre à "Gueule de quelque chose" aussi je vais faire court tant sa glose n'a rien de nouveau.
Toutes les justifications coloniales ont eu pour fondement cette conduite et cette glose:
Deni du réel et enfumage .
Si "gueule de quelque chose" s'en tenait aux faits, lui qui est apparemment ni "beauf" ni "ilien",mais un de ces déclassés que produisent les sociétés métropolitaines et qui croit qu'outre-mer le maniement approximatif de la langue nationale et la couleur de son épiderme lui garantissent un statut,il verrait :
-qu'il s'agit d'un système et qu'il n'est rien transposable à l'exemple qu'il prend
-que c'est un directeur Métropolitain qui a lancé cette bombe
-que le sieur Rochdi n'est pas un métropolitain .
Et avant que notre déclassé ,utilisant des mots qu'il ne maitrise pas, donne de son talent tropicalisé, je tiens à lui expliquer que ce j'écris-là montre bien qu'etre anti-réunionnais n'est pas le fait obligatoirement de zoreils mais le produit d'un système qui va faire que ceux qui sont en position de pouvoir vont tirer profit de ce qu ' est la colonie.
-que dans une aucune autre université ce qui est écrit là serait imaginable!
SUR LE CONTENU:
Merci Mr Dupuy d'avoir révélé ce scandale qui risque d'emporter notre université si ce monsieur croit qu'il peut persévérer

13.Posté par Cicéron Cépacarré le 26/03/2010 22:13

La tagadagada tactique de Rochdi, calquée sur la méthode de son Mentor déchu

Sans déifier Paul Vergès, on peut lui reconnaître une force de travail, une ambition... Bon d'accord, pour lui. Mais le talon d'Achille de l'Alliance, ce n'est pas son leader, ce n'est pas la base du PCR, ce n'est pas la trahison du PS (loin s'en faut). Le talon d'Achille de l'Alliance, c'est la cour. C'était la cour peut-on dire à présent.

A l'université de la Réunion, d'aucuns reconnaissent au Président sa force de travail et son ambition... Bon d'accord, son ambition pour lui, puisqu'il est parvenu, en une dizaine d'années, à la présidence d'un établissement qui l'a accueilli comme vacataire, en CDD, à la fin des années 90. Quand on sait qu'il faut a minima 8 ans pour former un docteur à l'université, Mohamed Rochdi a réussi l'exploit de passer en 10 ans du statut de vacataire au statut de Professeur de 1ère classe, en passant par la maîtrise de conférences, l'habilitation à diriger les recherches et le professorat. Mais comme pour l'Alliance, le talon d'Achille de la liste université solidaire n'est pas son leader, ni sa base FSU (quoique) ou l'opposition si peu représentée au conseil d'administration de l'établissement. Le talon d'Achille de la liste université solidaire c'est la cour. Peut-être pourrons-nous dire bientôt que c'était la cour.

En effet, comme par un hasard du calendrier, la presse se fait le témoin depuis quelques jours de l'effritement de cet agglomérat improbable de chasseurs de primes, de turbo profs et de colons reconvertis, cachés derrière le slogan "solidaires" depuis 2 ans, qui n'ont de solidaires que le nom de leur liste. Un agglomérat improbable, unis dans la construction de leurs carrières, aux dépends de filières pertinentes menacées de fermeture, aux dépends de l'avenir des jeunes réunionnais, aux dépends de la cohérence d'une offre de formation qui faisait la force de la seule université française de l'océan Indien.

La contestation serait difficile si cet agglomérat de chasseurs de primes, de turbo profs et de colons reconvertis était constitué de sommités reconnues dans leurs spécialités, d'universitaires chevronnés, titrés. Légitimes en un mot. Seulement voilà, qu'il s'agisse du Président ou de plusieurs Professeurs de 1ère classe cités dans l'article de P. Dupuy, la liste de thèses et des habilitations dirigées par ces cadors de l'université de la Réunion est maigre. Et c'est le moins que l'on puisse dire.

Le talon d'Achille de la liste université solidaire c'est la cour, pour l'instant. Mais M. Rochdi, présenté comme un jeune Président très estimé, risque d'appréhender les limites de l'estime attribuée par les rédacteurs FSU des rapports d'expertise de son établissement si il n'imagine pas, rapidement, un autre avenir, une autre politique, une autre façon de gouverner, en concertation avec les membres de ses conseils, toutes tendance confondue.

A l'échelle régionale, nous venons d'assister au déclin d'un Président pétri d'entêtement, aveuglé par les flagorneries de pseudo fidèles, la cour, faibles et carriéristes. Que cette fin de règne serve de leçon. Tout abus finit par être sanctionné.

12.Posté par moa le 26/03/2010 21:03

Pa s un verges, pas un Alain Armand pour dénoncer ces faits ?

11.Posté par gueule d'amour le 26/03/2010 20:37

Bel article, glauque à souhait et sur lequel tous les beaufs iliens vont trouver le moyen de casser du zoreil tout en se prétendant humanistes et non racistes....une fois de plus !


Tu nous refais le même sur Fréderic Miterrand et sa politique culturelle anti je ne sais quoi....histoire que les zinfonautes se lâchent carrément...et qu'ils nous parlent des pédés ou des juifs sur représentés dans les show bizz (soi disant) parce que bla bla bla....???

Ou comme Eric zemmour, tu nous livres tes théories sur l'origine géographique des dealers ??? Je crois savoir ( par Zemmour, autre humaniste non raciste) qu'il y a beaucoup de Domiens qui vendent du crack du coté de Stalingrad....



Bravo Pierrot, et j'espère que tu tiendras toujours le même discours si jamais ton fils décroche un poste d'enseignant (ou autre) à Maurice ,.... et surtout que tu n'auras pas à lire des trucs aussi désobligeants à son encontre sur les blogs Mauriciens !



Je suis sur que tu serais pas ravi de lire des trucs évidemment non racistes contre la mafia Réunionnaise ( ces gros zozos arrogants venus d'ailleurs, se cooptant et plaçant leurs camarades pendant que le pov' nation Mauritien reste sur le carreau, ces vantards qui jouent au roi du pétrole avec leurs euros...).....Mafia réunionnaise qui forcément prend la place des pauvres Mauriciens !!!


Après tout, à compétence égale, et si l'on suit le raisonnement de nombreux zinfonautes....PDJ n'aurait il pas du laisser sa place dans les écoles Mauriciennes à un Mauricien pur sucre ???


Comment va faire le pov ' étudiant Mauricien qui s'est fait voler sa place chez lui pour se payer une école à l'étranger avec ses roupies , hein ?

Vous trouvez ça normal vous....que le Mauricien ne soit pas maitre chez lui et qu'il doive laisser la bonne place à des gens venus d'ailleurs ???

(Réponse de Pierrot Dupuy : Belle démonstration, sauf que mon fils n'a jamais fait d'études à Maurice...
Par contre, j'ai cité des exemples concrets. Tu n'as rien à dire là dessus?)

10.Posté par Royal Bourbon le 26/03/2010 20:35

Mme GAUD, Cette ter la c'est pas sa terre la sienne c'est le Loir et Cher. Veillens, vous connaissez. ? Petite commune à la mesure de sa petitesse...

9.Posté par curebien le 26/03/2010 18:42

Syndrôme du goyave de France !

Quand cela s'arretera t"il !

8.Posté par almuba le 26/03/2010 18:16

Que font les individus de ce genre dans notre île.
Retour à l'envoyeur.

7.Posté par et ben le 26/03/2010 18:10

si on dit qu'être réunionnais est un désavantage à la Réunion quand les décideurs ne sont pas locaux on dira que le réunionnais fabule, qu'il fait un complexe post-colonial! MMAIS JAMAIS ON DIRA ZOREY I SOUTIEN ET I PLACE ZOT KAMARAD ZOREY! KREOL ramasse les miettes et tais toi surtout cesse de te plaindre de ne rien avoir!!!! dire cela mais quel raciste celui la ! ils aiment la Réunion mais sans les réunionnais sauf pour passer la serpillière! Combien de fois n'a t'on pas vu d'étudiant réunionnais ne pas avoir de place en DESS ou autre et rester sur le carreau à l'époque parce qu'il fallait faire de la place pour d'autres étudiants venant de métropole pour faire plaisir à un collègue de métropole et bien se faire voir au détriment des réunionnais! EXIT LES REUNIONNAIS et aujourd'hui je les voit avoir des postes alors que bon nombre de réunionnais se sont "perdu" dans l'éducation nationale ou bidomisé au Québec ou autre!!!

6.Posté par ...Déor le 26/03/2010 17:54

Pour info et contrairement à ce que avance monsieur Dupuy, le CNU promeut les Enseignants chercheurs sur la base de leurs activités d'enseignement, de recherche et de leur implication dans la vie de l'établissement.

5.Posté par Alex le 26/03/2010 16:43

ce président qui s'est fait élire avec le soutien massif du cabinet de Paul Vergès en 2008. Cela me donne froid dans le dos! Ce cabinet où sévissaient Amode Houssen et Idriss Omarjee, a fait également avancer Ingar qui est passé du modem à l'IRT.
Les affaires de la Réunion étaient dans de drôles de grappins.

Dire que Camille sudre qui parlait de coup de pied dans la fourmilière, lors de son arrivée aux affaires n'ait pas eu le temps de voir ces agissements, ou plutôt de les dénoncer.

4.Posté par boucan le 26/03/2010 16:38

j'étais choqué parce qu'a expliqué le Directeur de lIUFM dans le Jir alors là ce que vous nous révelez me met par terre!
Elle était belle la politique de l'ancienne équipe régionale en faisant élire ce monsieur!
Maintenant d'accord avec vous la roue a tourné va-t-on laisser un tel monsieur détruire l'université de La Réunion et mettre en péril l'avenir de nos enfants?

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes