MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Modification du décret sur les rythmes scolaires : Ne rien attendre des pseudos consultations mais tout de la résistance à ce décret


- Publié le Lundi 5 Mai 2014 à 17:06 | Lu 535 fois

Modification du décret sur les rythmes scolaires : Ne rien attendre des pseudos consultations mais tout de la résistance à ce décret
Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Benoit Hamon, présente  ce lundi  5 mai 2014 au Conseil Supérieur de l’Education (CSE) et au Comité Technique Ministériel (CTM) un projet de modification du décret sur les rythmes scolaires. Si le ministère est obligé juridiquement de saisir ces   deux instances pour consultation, il n’est pas lié cependant aux  avis qui pourraient être  émis par celles ci .Démonstration en en d’ailleurs déjà été faite  en janvier 2013  ou le gouvernement en  dépit d’un très large rejet du premier décret fondateur de la réforme des rythmes scolaires par le CSE a malgré tout décidé de passer en force ( 5 votes favorables seulement  sur 72 ). SUR QU’HAMON PASSERA EN FORCE COMME L’A FAIT PEILLON. Voila pour le dialogue social qui n’a rien a envié dans sa brutalité  aux pratiques de Nicolas Sarkozy.
 
Le nouveau ministre veut désamorcer la contestation avec le décret revisité  mais  force est  de constater que le projet de texte présenté n’est pas une amélioration, loin s’en faut !
 
Pire, en laissant aux communes une très large marge de manœuvre, le ministre va creuser  et aggraver les inégalités territoriales ceci d’autant plus que les moyens n’y sont pas. en créant un système complexe, laissant chaque commune organiser le temps scolaire sans cadrage national.
 
Pour les temps périscolaires, dont elles auront la charge, l’assouplissement des taux d’accueils se fera au détriment de la sécurité des enfants et des conditions de travail des agents.
 
De plus, la concurrence avec l’école privée, qui n’est pas tenue de mettre en oeuvre la réforme, sera accentuée.
 
Le ministre ouvre la possibilité d’expérimenter à tout va, ce qui peut induire des horaires différents d’une commune à l’autre, avec qui plus est la possibilité d’un calendrier scolaire  municipal à la carte. Ainsi d’une commune à l’autre le calendrier scolaire pourra varier.
 
La CGTR EDUC’ACTION  demande au ministre d’ouvrir de nouvelles négociations, sur de nouvelles bases, permettant une amélioration pour les personnels et pour les élèves . En tout état de cause , la REUNION  doit être exclue du champ de cette reforme
 
En effet, compte tenu du contexte socio économique dégradé de notre territoire, marqué par une paupérisation croissante, un chômage massif et qui a pour corollaire un interventionnisme social fort de nos collectivités pour « panser » la misère sociale, la réforme des rythmes scolaires et son coût va en effet avoir, ici plus qu’ailleurs, des conséquences désastreuses.
 
Nous lançons de nouveau un appel  en direction  notamment  des maires du Port , de la Possession , de petite ile , de St leu à ne pas appliquer cette réforme à la rentrée 2014.
 
Nous le rappelons : Au-delà des positions des uns et des autres sur le fond de la réforme, tous les maires doivent faire bloc autour d’un préalable « Pas de mise en œuvre de cette réforme sans compensation à l’euro près de cette nouvelle charge financière ».
 
Pas question d’accepter l’équation proposée « DAVANTAGE DE CHARGES ET MOINS DE MOYENS » !
 
Exigeons tous ensemble que la réunion soit placée hors champ d’une réforme hautement contreproductive tant pour l’intérêt des enfants que sur le plan socio économique.
 
A St Denis, le lundi 5 mai 2014
la CGTR EDUC'ACTION




1.Posté par noelevrai le 05/05/2014 20:53

Benoît Hamon disait naguère : "Je suis attaché à la phrase de Gambetta : “il ne s'agit pas de reconnaître des égaux, mais d'en faire”. Toute mon action vise à combler le gouffre entre l'incantation égalitaire des discours et l'âpre réalité que nous constatons : l'école française est aujourd'hui la plus inégalitaire de l'OCDE. J'arrive à un moment où il reste à convaincre que ces nouveaux rythmes scolaires visent à mieux faire réussir les enfants. C'est l'une de mes tâches. J'écrirai en ce sens une lettre aux familles.
En même temps, je ne suis pas dans le déni des difficultés de mise en œuvre. Avec le premier ministre, Manuel Valls, nous avons décidé d'assouplir le cadre réglementaire pour qu'il s'adapte aux expérimentations du terrain, et pas l'inverse. C'est pourquoi nous présentons un projet de décret offrant la possibilité d'expérimenter des rythmes scolaires plus souples, qui n'entraient pas dans le décret du 24 janvier 2013, à condition qu'ils soient conçus pour l'intérêt de l'enfant.
Ce que je veux, c'est permettre à tous les enfants, quelle que soit leur origine sociale, de bien apprendre, de mieux apprendre à l'école, et donc de pouvoir réussir."

Monsieur le Ministre nous sommes à vos cotés dans cette démarche pour nos enfants ... Vous avez raison ... les rythmes sont nécessaires pour mieux apprendre !

2.Posté par Mwa la pa di le 06/05/2014 08:40

L'Education Nationale un monde rendu statique par ses membres qui ne souhaitent pas grand chose pour l'avenir de nos enfants !

3.Posté par cimendef le 06/05/2014 10:23

Tous pour la défense du jour de congé hebdomadaire des profs que le méchant Hamon veut supprimer. Nos congés d'abord, vos enfants après !

4.Posté par Victoire le 06/05/2014 19:13

Merci Noélevrai. Bien d'accord avec vous !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes