MENU ZINFOS

Mobilité et Intermodalité

La politique des transports et déplacements est un enjeu majeur de développement du territoire et d’amélioration des conditions de vie des réunionnais. Le processus de réforme des collectivités territoriales engagé ces dernières années par le gouvernement vise à moderniser l’organisation territoriale par une clarification des compétences.

Jeudi 31 Octobre 2019

Mobilité et Intermodalité

La planification régionale


  Pour accompagner cette évolution, plusieurs schémas régionaux sont mis en oeuvre en matière d’aménagement du territoire tels que le Schéma d’Aménagement Régional (SAR), le Schéma Régional des Infrastructures de Transports (SRIT) et le Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE). En matière de transports et de mobilité, l’intermodalité est au coeur des défis des collectivités territoriales. Ainsi, la Région Réunion a élaboré de la Planification Régionale de l’Intermodalité (PRI) en concertation avec les acteurs du territoire.

1. LE SCHÉMA D’AMÉNAGEMENT RÉGIONAL (SAR)
Applicable pour 10 ans après son approbation, ce schéma constitue le projet de développement et de protection du territoire. Il cadre et détermine les grandes destinations spatiales du territoire, notamment l’implantation des équipements structurants (dont infrastructures de transport et communication). Il produit un zonage des parties réservées de préférence à l’urbanisation, aux activités industrielles, portuaires, artisanales, agricoles, forestières et touristiques.

2. LE SCHÉMA RÉGIONAL DES INFRASTRUCTURES ET DES TRANSPORTS (SRIT)
C’est un document d’orientation et de planification des politiques territorialisées en matière de transport public de personnes et de marchandises. En lien avec le SAR, le SRIT dresse un état des lieux des transports à La Réunion, précise les principaux enjeux et fixe des objectifs à l’horizon 2030. Il englobe les infrastructures terrestres, maritimes et aériennes, et a pour objectif de doter notre île d’un réseau de transport performant et structurant pour le territoire.

3. LE SCHÉMA RÉGIONAL CLIMAT AIR ÉNERGIE (SRCAE)
Ce document d’orientations traduit les engagements nationaux et européens sur le climat, l’énergie et la qualité de l’air à l’échelle régionale. À La Réunion, il est co-piloté par le Préfet et le Président du Conseil Régional, et est co-élaboré avec l’appui de l’ADEME et en concertation avec les acteurs concernés ainsi que la population. Ces différents objectifs (énergie, air, climat) sont intrinsèquement liés.
D’un point de vue environnemental, l’impact des transports sur l’île est important  : 47% des émissions de gaz à effet de serre sont issus de la combustion des produits pétroliers. Cela correspond à près de 2 Mt de Co2 rejetées chaque année.
 
4. LA PLANIFICATION RÉGIONALE DE L’INTERMODALITÉ (PRI)
La Planification Régionale de l’Intermodalité a pour but de compléter l’actuel Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT), davantage orienté vers les infrastructures que les services.
La PRI a pour but de coordonner au mieux l’offre de transports existante. Avec la forte prédominance de la voiture individuelle, il devient de plus en plus difficile de circuler. Les enjeux de la PRI sont donc d’optimiser et développer l’intermodalité à La Réunion. La PRI a vocation à coordonner l’ensemble des politiques de mobilité menées par les collectivités publiques locales sur : l’offre de services, l’information des usagers, la tarification, la billettique et l’optimisation des pôles d’échanges pour favoriser l’intermodalité.

ZOOM sur
VOTRE AVIS SUR LE SAR

L’enquête publique relative à la modification du Schéma d’Aménagement Régional (2011) se déroule du lundi 30 septembre 2019 à 9h00 au mercredi 6 novembre 2019 à 17h00.
Cliquez-ici
POUR DONNER VOTRE AVIS :

➜ Vous pouvez déposer vos avis et observations sur le registre dématérialisé prévu à cet effet :
https://www.registre-dematerialise.fr/1570/observation
➜ Vous pouvez faire parvenir vos avis et observations à l’adresse mail suivante : enquete-publique-1570@registre-dematerialise.fr
Pour toutes demandes d’informations : enquetepubliqueSAR@cr-reunion.fr


La Mobilité autrement


  Afin de permettre aux réunionnais de se déplacer tout en contribuant à réduire l’impact écologique et la congestion du trafic, la Région Réunion développe des solutions de mobilité alternatives comme le co-voiturage ou le vélo.



CO-VOITURAGE ET PÔLES D’ÉCHANGES

 
Conformément aux objectifs du SRIT (Schéma Régional des Infrastructures et des Transports), de la PRI (Planification Régionale de l’intermodalité) et du Schéma Directeur de Covoiturage, la création de parkings et d’aires de co-voiturage, en cohérence avec les réseaux de transports en commun, encourage le développement de l’intermodalité sur le territoire.
11 aires de covoiturage proposant 300 places de parking sont d’ores et déjà disponibles sur l’île. Deux sites supplémentaires sont actuellement à l’étude :
- le pôle d’échanges multimodal (PEM) du Portail Saint-Leu dont les travaux devraient commencer fin 2020. Il proposerait une cinquantaine de places de stationnement  ;
- les études pour la réalisation d’une aire de co-voiturage au chemin Lagourgue à Saint-André sont en cours.
Pour rappel, le pôle d’échanges multimodal de Duparc a été le premier sur l’île, inauguré en 2018. Il réunit un parking relais de 100 places accessibles à tous les usagers, dont une partie dédiée au co-voiturage, des emplacements réservés aux taxis et un espace pour les vélos. 8 quais accueillent les véhicules du réseau Car Jaune et du réseau urbain Citalis.

LA VOIE VÉLO RÉGIONALE


La Voie Vélo Régionale (VVR), inscrite au Plan Régional Vélo, est un réseau structurant autour de l’île pour valoriser le maillage urbain et les sites touristiques par la pratique du vélo. Son aménagement se poursuit pour permettre de favoriser les déplacements doux partout à La Réunion. Représentant un réel potentiel pour les déplacements urbains et périurbains de courtes et moyennes distances, les modes doux entrent également dans le développement de l’intermodalité avec des combinaisons possibles entre le vélo, la voiture et les transports en commun. L’objectif est d’assurer une cohérence et un lien entre ces aménagements.

Mobilité et Intermodalité

RunRail - Les enseignements de la concertation



  Entre le 27 mai et le 06 juillet, la Région Réunion a organisé 23 événements grand public à Saint-Denis et Sainte-Marie pour présenter le projet RunRail et recueillir l’avis des citoyens. Ces événements de natures différentes ont permis d’échanger avec une diversité de publics : jeunes, seniors, riverains, utilisateurs futurs du RunRail, spécialistes ou néophytes. Plusieurs enseignements sont ressortis de cette concertation.
Le bilan de la concertation préalable et la poursuite du projet runrail ont été validés en commission sectorielle du 17 septembre 2019 et en commission permanente du 15 octobre 2019.


N°1 : OPPORTUNITÉ

Compte-tenu des résultats positifs de la concertation1, la collectivité poursuivra le projet RunRail, premier tronçon du Réseau Régional de Transport Guidé (RRTG).
Il sera réalisé sur un tracé d’une longueur de 10 km comprenant dix stations, pour un investissement de 300M€ sur les fonds propres Région, et une mise en service en 2024. 1 Tous les résultats de la concertation sont disponibles sur www.regionreunion.com


N°2 : DÉVELOPPEMENT DES TRANSPORTS EN COMMUN ET DU RRTG

Ce tronçon sera la première étape du déploiement du RRTG entre Saint-Benoît et Saint-Joseph.
En 2020, la Région Réunion conduira une 1ère concertation avec les usagers situés à l’Est et à l’Ouest de Saint-Denis et lancera les études opérationnelles des prolongements du RunRail suivant les résultats des bilans socio-économiques à venir.


N°3 : CONCERTATION ET MISE EN OEUVRE

Outre les actions de communication (site internet, réseaux sociaux, affichage et publications), un dispositif de concertation sera mis en place pour assurer le lien permanent entre le maître d’ouvrage, ses partenaires et la population à chaque étape du projet. Les données du projet seront mises en ligne au fur et à mesure de son avancée. La Région se conformera à la Charte nationale de la participation du public à laquelle elle a adhéré pour ce projet en février 2019.

La concertation sera approfondie à partir d’octobre 2019 notamment dans le secteur de la tranchée couverte, le secteur Foucherolles et se poursuivra avec l’ensemble des acteurs de la plateforme aéroportuaire. Le tracé développé sera adapté aux besoins de desserte des grands équipements de rayonnement régional, avec, comme objectifs, de préserver la capacité circulatoire du boulevard Sud, le foncier privé et l’accessibilité aux habitations, commerces et équipements.


N°4 : INTERMODALITÉ

La Région Réunion est compétente en matière d’intermodalité. À ce titre, elle tend à apporter une réponse aux besoins globaux de transport des Réunionnais. Aussi, une attention particulière sera donnée au déroulement du processus de concertation qui s’ouvre sur le plan de déplacement urbain et le projet TAO (tramway aéroport entrée Ouest), ainsi qu’aux informations fournies par la CINOR, dans l’objectif de favoriser toute l’articulation nécessaire entre les projets.
Afin de contribuer au pouvoir d’achat des Réunionnais, le RunRail pratiquera les mêmes tarifs que sur le réseau Car Jaune, assurant une intermodalité optimale à chacune des dix stations entre les réseaux existants et en projet (RunRail, Car Jaune, Citalis, téléphériques et TAO), une interopérabilité des titres de transport ainsi que des horaires coordonnés.
Des parkings-relais, des parkings vélos sécurisés et des aires de dépose-minute seront aménagés aux stations d’extrémités. Tout le long du tracé, une piste cyclable continue et sécurisée sera réalisée, ainsi que des trottoirs confortables pour les piétons.

 

N°5 : STATIONS

L’aménagement des 10 stations sera fait de manière à les intégrer au mieux aux quartiers, aux zones économiques et de loisirs qu’elles desservent. Leur dénomination, leur identité et les aménagements périphériques associés seront le fruit, dans chaque secteur desservi, d’une concertation spécifique avec la population, les collectivités et les associations concernées.


N°6 : SERVICES

Le RunRail aura une fréquence maximale de 7,5 minutes entre chaque rame aux heures de pointe, un temps de trajet de l’ordre de 20 minutes et une fiabilité technique suffisante pour assurer une vitesse maximale de 70 kilomètres/heure.
L’aménagement intérieur des rames permettra l’accès des personnes à mobilité réduite, et prévoira des dispositifs pour le transport des vélos et le rangement des bagages lourds.


N°7 : ÉCONOMIE & EMPLOI

500 emplois au minimum seront créés durant les travaux et 80 pour l’exploitation de RunRail. La collectivité mettra en oeuvre une clause d’insertion professionnelle pour toutes les phases du projet (études, travaux et exploitation) et favorisera les compétences locales pour les emplois générés par l’installation (travaux, maintenance, accueil, assistance aux voyageurs...). Le mode de contractualisation choisi par la Région permettra de veiller au respect des engagements de l’opérateur qui sera retenu.


N°8 : ENVIRONNEMENT

150% des arbres qui pourraient être supprimés sur le tracé seront replantés. Les espèces locales seront privilégiées. Les bâtiments réalisés dans le cadre du projet appliqueront la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale). Le mode de contractualisation choisi par la Région permettra de veiller au respect des engagements de l’opérateur qui sera choisi.



“Passeport Réussite pour chaque jeune.”

“La 2ème génération des Grands Chantiers.”

“Libérer les entreprises et les énergies.”

“Libérer la terre.”

“Affirmer l’identité, la fierté réunionnaise.”

“Liberté de bouger, de se connecter...”

“La coopération.”

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes