MENU ZINFOS
Société

Mobilité Réunion - Québec : Les étudiants et travailleurs réunionnais sur le carreau


Le fils de Patricia devait s’envoler le 9 août prochain vers son avenir d’étudiant au Québec. Mais comme plus d’une centaine d’autres candidats à la mobilité entre La Réunion et la province canadienne francophone, il doit renoncer à son projet en raison des conséquences de la pandémie de covid-19. Alors même qu’il a déjà complété les longues démarches nécéssaires et avancé les frais pour son installation, la fermeture des frontières à l’île Maurice l’empêche aujourd’hui de réaliser la dernière étape de ce long parcours : la collecte des données biométriques, qui ne peut se faire sur notre île.

Par - Publié le Lundi 8 Juin 2020 à 11:23 | Lu 3385 fois

"Il a été un peu anéanti sur le coup, mais il relativise énormément depuis. On se dit qu’il y a des choses plus graves que ça", nous confie Patricia. Son fils a appris la semaine dernière qu’il ne pourra finalement pas se rendre au Québec pour ses études cette année.
 
Près de 170 autres étudiants et travailleurs réunionnais, candidats à la mobilité Réunion - Québec, ont reçu cette même nouvelle, conséquence directe de la crise du coronavirus.
 
"On se dit que tant pis, ce sera pour l’année prochaine. Le souci c’est que nous avions déjà engagé des frais à hauteur de plusieurs centaines d’euros, pour réserver la chambre, obtenir le certificat d’acceptation au Québec, le permis d’étudier et le permis de travail", explique la maman.
 
Ces démarches auraient dû déboucher sur la collecte des données biométriques, dernière étape du long parcours vers l’immigration au Québec. Celles-ci ne peuvent se faire à La Réunion, et le processus de mobilité du conseil régional prévoit donc un passage par l’Île Maurice où cela est possible.
 
Mais avec la fermeture des frontières en raison de la pandémie de coronavirus, impossible de compléter cette dernière étape clé. "L’autre possibilité consiste à se rendre à Paris où il est possible de collecter ces données biométriques, mais le voyage ne correspond pas au parcours du conseil régional et ne permet donc pas l’obtention de bourses."

"On est en phase d’attente"
 
"Même si sa place est réservée pour l’année prochaine dans le cégep de son choix, pour cette année du coup c’est compliqué", nous confie Patricia. "Il a fait des choix sur parcoursup à raison de son départ pour le Québec. Il a par exemple postulé dans des universités en métropole pensant ne pas avoir à s’y rendre. Maintenant il faut trouver autre chose à faire à La Réunion, hors parcoursup, ce qui signifie qu’il devra probablement se diriger vers des écoles privées qui ont un coût."
 
Et le futur étudiant doit rapidement se décider. Pour autant, la famille relativise et dit accepter cette situation pour aller de l’avant : "Mon fils est jeune donc même si l’année est perdue il ne prendra pas beaucoup de retard. Notre situation n’est pas alarmante, il y a des situations beaucoup plus critiques", explique Patricia, qui pense notamment aux familles entières qui ont déjà organisé leur déménagement vers le Québec et qui voient leur projet tomber à l’eau.

"On est en phase d’attente. Est-ce que la région et le rectorat vont prévoir quelque chose pour ces étudiants restés sur le carreau ? On attend aussi de savoir comment vont se dérouler les démarches l’année prochaine et s’il nous faudra tout recommencer."


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par alsarun le 08/06/2020 10:41

Il y'a quand même des bizarreries dans ce dossier.
- La lettre du conseil général qui annonce aux partants pour le Québec l' arrêt du processus date du 25 mai or les representants canadiens des cegeps avez un rendez vous le 27 mai avec des responsables du conseil général en visio afin de trouver des solutions .
-Mon fils a téléphoné le 26 mai au conseil général pour prendre des nouvelles et on lui a dit de continuer ses démarches
-Pour finir mais je n'ai pas de preuves , un responsable du conseil général a dit que de toute façon le budjet prevu pour la cohorte canadienne a été dépensé dans la covid

2.Posté par Zarin le 08/06/2020 13:17

J’ai vu le loup, le renard, le lion ...

3.Posté par p.MASS le 08/06/2020 14:33

Si on faisait pareil en France et en Europe pour accueillir les migrants on serait taxer de raciste !

4.Posté par Dip le 08/06/2020 16:11

Hello,
De toute facon les frontieres canadiennes sont fermees.
Et les universites egalement.

5.Posté par sommes nous réellement français ? le 08/06/2020 18:04

La croix et la bannière pour aller étudier. Vu la paperasse demandée de la reunion, c est à se demander si on est tellement français. Par ailleurs ace jour, certains Etudiants n ont toujours pas perçu l AFI de la région. Alors que nombres d entre nous étaient en difficultés financières pendant le confinement. Du foulage de gueule.

6.Posté par Sisi le 08/06/2020 19:06

Mon fils a reçu un mail du CEGEP, fin avril, lui conseillant de chercher une autre orientation car son entrée au Québec est compromise vu la pandémie.

7.Posté par Sisi le 08/06/2020 19:20

Post 1, il s' agit du conseil régional et non général

8.Posté par GIRONDIN le 09/06/2020 06:25

C'est la région Réunion

.......... A ce stade, la collectivité travaille en lien avec les autorités pour permettre la relance du dispositif mobilité Québec.

Le dispositif « Étudier et vivre au Québec » serait relancé si la situation sanitaire était stabilisée et les conditions réunies pour un départ respectant la réglementation fixée par le Canada......
Region Réunion 8 juin 2020


Autant dire que c'est mort ! Un fiasco de plusssssssse

9.Posté par Jp POPAUL54 le 09/06/2020 10:19

Ça sent le caribou cette affaire !!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes