Economie

Mobilisation du BTP: "Paralyser la Réunion, ce n’est pas impossible"

Mardi 29 Août 2017 - 10:55

Une manifestation du secteur du BTP est prévue le mardi 5 septembre rue de Paris, à l’issue de laquelle le mouvement pourrait bien se durcir.


Regroupés en interprofession, les acteurs du BTP réunionnais se sont réunis ce mardi 29 août au siège de l’entreprise MACOBAT à Sainte-Marie.

Une première mobilisation aura lieu avec le rassemblement des interprofessions, le mardi 5 septembre et se déroulera rue de Paris. Une motion sera déposée en Préfecture, à la Région et au Département. L’appel concerne l’ensemble des entreprises et des salariés du bâtiment, mais également les chômeurs qualifiés du secteur.

Les professionnels se mobilisent pour alerter sur la "situation catastrophique" de la filière qu'ils décrivent comme "dévastée" - selon les propos de Bernard Siriex, président de la FRBTP - et déplorent "l’absence de perspective".

"L’interprofession souhaite une réaction rapide des pouvoirs publics sur ce contexte de crise durable dans le BTP local, dans le but de relancer l’activité et sauver les emplois", indiquait la filière dans un communiqué.

"Ce n’est pas une action one-shot"

Le secrétaire général de la CGTR-BTP, Jacky Balmine met en garde, "si il n’y a pas de réaction des pouvoirs publics, d’autres mouvements seront à prévoir". "Ce n’est pas une action one-shot" prévient Bernard Siriex, qui estime que la paralysie de l’île "n’est pas impossible".

"En moins de dix ans, la filière a perdu un tiers de ses effectifs. Un tiers de nos salariés ont disparu. La moitié des entreprises a disparu et le chiffre d’affaires de la branche a quasiment été divisé par deux, passant à 1,2 milliard d’euros aujourd’hui" explique Bernard Siriex, qui précise par ailleurs que "sans le marché exceptionnel de la nouvelle route du littoral, ces chiffres seraient encore en dessous".

"Nous demandons un Plan Marshall pour le BTP à la Réunion"

"Comment les pouvoirs publics peuvent-ils encore accepter à la Réunion une situation qui embraserait immédiatement tout le pays? La filière est dans l’angoisse, sans perspectives. Tous les corps de métiers sont menacés. Nous demandons un Plan Marshall pour le BTP à la Réunion" conclut ainsi Bernard Siriex.

Rattrapage en équipements public, lutte contre les pratiques commerciales déloyales, construction de logements sociaux et rénovation de l’ancien: pour Bernard Siriex, les solutions à la relance ne manquent pas et seront exposées dans la motion remise aux pouvoir publics prochainement.


Tags : #CriseBTP
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 7114 fois



1.Posté par GIRONDIN le 29/08/2017 11:03

Quoi ???

Et pourtant les réunionmous sont au pouvoir presque partout sur l'île et c'est la crise !!!!????

4/5 des villes, civis, cirest, casud, département, région et toutes les boutik associées....

Dipamoiquecestpavrai !!!!

2.Posté par que dire le 29/08/2017 11:10

la commande publique !! donc les impôts , je suis d'accord à condition que tout le monde paye l'impôt sur le revenu et les impôts locaux voire fonciers !!

est-ce que le commerçant du coin compte sur la commande publique ??

3.Posté par l espérance le 29/08/2017 11:14

depuis 2008 que se secteur prenait la phase descendante chaque année il y a eu que du pansement et pourtant cette a un besoin crucial de logement
mais DANS L AFFAIRE si pour faire a la va vite sa sert a rien puisque au bout de deux ans sera insalubre

4.Posté par TICOQ le 29/08/2017 11:15

Pour avoir une perspective, il faut des projets (aménagement, constructions...). Pour cela il faut que les communes aient aussi une perspective. Pour cela il faut du foncier. Du foncier il y en a mais les déclassements tardent à venir pour des raisons politiciennes. Le serpent de mer en quelque sorte.....

5.Posté par Colombo le 29/08/2017 09:15

La faute beaucoup au travail au noir !
Sérieusement vous vous faites livrer du tout venant et le transporteur refusé d'être payé par chèque ( pour éviter qu'il passe dans la comptabilité ).
Idem pour des travaux de terrassement !
Idem pour le transport quotidien.

6.Posté par JORI le 29/08/2017 11:28

Et pourtant, n'est ce pas à la Réunion que l'on construit la route la plus chère du monde????.

7.Posté par JORI le 29/08/2017 11:29

1.Posté par GIRONDIN le 29/08/2017 11:03
++++++1

8.Posté par Coco le 29/08/2017 11:30 (depuis mobile)

Ça sent la prise en otage des automobilistes comme d'habitude!
On verra bien si le nouveau préfet a des C!!!!

9.Posté par cmoin le 29/08/2017 11:36

Non non et non!Rien pour vous absolument rien!
Y en a mare de vos bloquages!Vous faites perdre des millions à l'économie à chaque fois!
Vous ne méritez rien de ce que vous souhaitez!

10.Posté par Jean jean le 29/08/2017 11:36 (depuis mobile)

Sachant que nous sommes sûr une ile....les perspectives sur le très long terme sont limité.
Pourtant nous avons je ne sais plus combien d entreprise de btp et je ne sais combien de creer chaque année. Un moment il faudrait comprendre.

11.Posté par que dire le 29/08/2017 11:53

vous voulez être entendu ? bloquez les planteurs et l'usine du gol !!

12.Posté par Stef le 29/08/2017 11:57 (depuis mobile)

Donc i faut construire partout et tout le temps. Le jour la pu la place pour construit La Réunion i arrête vive. C'est comme la canne, si ça ne rapporte plus il faut se recycler et venez pas emmerder les autres.

13.Posté par JORI le 29/08/2017 11:58

7.Posté par Coco le 29/08/2017 11:30 (depuis mobile)
Aucun préfet à ce jour n'en a eu, ce n'est donc pas demain que cela va commencer!!.

14.Posté par JORI le 29/08/2017 11:59

9.Posté par Jean jean le 29/08/2017 11:36 (depuis mobile)
+++++1.
Reste la construction sur pilotis si l'on veut augmenter la surface de l'île!!.

15.Posté par La vérité si je mens ! le 29/08/2017 12:21

" Nous demandons un Plan Marshall pour le BTP à la Réunion" conclut ainsi Bernard Siriex. "

C'est la blague du jour , n'est-ce pas ?

16.Posté par TAGOUN le 29/08/2017 12:27

Et les 2 millions que la Région veut verser au GIR , quant est ce que vous en faites un article ? vous qui dites défendre la liberté , c'est à vomir.......

17.Posté par Fidol Castre le 29/08/2017 13:08

Il faut se reconvertir dans la construction de ralentisseurs.

18.Posté par Youpiiii ! le 29/08/2017 13:28 (depuis mobile)

Chouette, un blocage des routes...! Spécialité peî.

19.Posté par RADIO BISTROT le 29/08/2017 13:33

Chacun son tour de bloquer les citoyens pour revendiquer quelque chose... a force on se lasse

Concernant le BTP je voudrais bien connaitre l'état de "bonne" gestion de ces entreprises qui râlent, de voir si les cotisations sociales (salariales) sont bien payées par exemple.
Trop facile de demander à la collectivité (nous) de payer leurs 4x4

20.Posté par BLa bla bla lol. Les petites menaces ridicule avant de plier. le 29/08/2017 13:37

La petite menace de bloquer est juste risible.

Bref que du blabla. On peut simplement noter que de nos jours à la Réunion tous le monde (BTP, commerçant de saint denis, parents d élève du Tampon, les dockers, les opposants à la carrière de bois blanc etc..) veux bloquer et faire des actions.

Mais personne n'a le courage d'enclencher un véritable mouvement comme l'on fait les Guyanais.

Alors gagnons du temps arrêtons le blabla et passons directement au moment ou l'on plie.

21.Posté par PATRICK CEVENNES le 29/08/2017 14:15

fukcd473
1.Posté par GIRONDIN le 29/08/2017 11:03
Mais aux dernières élections régionales, il n'y en pas 2, 3 certains qui avaient promis 5000 logements/an ? Heureusement qu'ils ont été battu ! Mdr !

Les gars, vous êtes certains que au siège de MACOBAT qu'aura lieu le prochain rendez-vous. Ce n'est pas le siège MACRONBAT ? Mdr !

Siriex et sa bande de potes ont cru à la parole divine du politique : Mdr !
- les collectivités n'ont plus de fric, sauf à augmenter les impôts locaux, ce qui ne tardera pas !
- les particuliers également (40% de chômeurs)

Allo Siriex, bien assis dans ton fauteuil de membre honoraire ? Pdr !

Allo Siriex, depuis combien d'année ton secteur est-il en crise ? Qu'as-tu fait depuis ? Rien !

Allo Siriex, et tu penses que les perspectives de ton secteur vont s'améliorer ? Pdr ! Même pas en rêve !

22.Posté par al-d'eau le 29/08/2017 12:16

La baisse des dotations de l'État en direction des collectivités territoriales masque-t-elle la seule perspective de certains élus, orientée vers leur réélection ? La Cité crie ses besoins...

En l'absence de projets urbains - la construction de logements manquants, l'entretien de la voirie communale - n'avons-nous pas à faire à une régulation naturelle du monde du BTP ? La demande conditionnant l'existence de l'offre, le surnombre doit disparaître...retour à la première remarque.

Par ailleurs, l'atteinte à la liberté de circuler conjuguée à l'absence de modération des formes d'expression les plus dures (les appels aux blocages routiers) sont-elles de nature à garantir la paix et la sécurité publiques ?


23.Posté par runman974 le 29/08/2017 14:36

le BTP est en crise depuis de très nombreuses années, le problème n'est pas réunionnais MAIS PARISIEN, en effet c'est PARIS ET BRUXELLE qui commandent tout, c est eux qui libèrent ou non les budgets, et il n est tout simplement pas possible dans le système de post-colonie de s en sortir, les réunionnais au pouvoir dépendent TOUS de PARIS!
Soyons en conscient, seule une refonte du statut de notre ile pourra ouvrir des perspectives, en effet nous n avons aucune autonomie politique et financière, il faut regarder comment se démerde Maurice par exemple ou d'autres iles dans les Caraïbes etc, le modèle est à revoir totalement, il faut aussi une démocratie directe comment en SUISSE, que toutes les grandes orientations et décisions passent par un vote de la population avec la nécessité de la double majorité celle du nombre de voix et celle du nombre de communes! Un tel changement pourra nous amener vers un avenir , celui que chaque réunionnais aura choisi et non pas celui qui nous sera imposé par PARIS ou BRUXELLE
J invite le plus grand nombre de gens à réfléchir la dessus

24.Posté par jiss le 29/08/2017 13:09

Qu'ils commencent par faire de la qualité après y pourront revendiquer.

25.Posté par david le 29/08/2017 15:13

Donc ces chers patrons menacent de bloquer les autres travailleurs ?! Pourquoi personne ne leur demande si demain leurs salariés bloquent leurs entreprises quelles seraient leur réaction ? on la connait : constat d'huissier et licenciement. bandes de clowns

26.Posté par titi974 le 29/08/2017 15:40

ce n 'est a rien y comprendre partout sur la Réunion on voit des travaux du BTP route du littoral en cours , immeubles ou lotissement sociaux en construction , remise en état des enrobés sur la 4 voies et d autres routes on arrive même à croiser des 32 t le samedi sur nos routes et on nous dit qu 'il n y a pas de boulot il faudrait peut être se demander si sur une île de 2500 m2 il n 'y a pas une sur abondance d 'entreprises de transport et du BTP à moins qu 'ils ne veuillent agrandir l 'île au delà de ses bords naturel je ne voit pas quels autres travaux pharaoniques on pourrait engager pour satisfaire tous les acteurs du BTP qui malheureusement sont beaucoup trop nombreux sur une si petite surface...

27.Posté par Fredo974 le 29/08/2017 15:50

Ce n'est pas impossible , donc c'est possible ..

28.Posté par jpleterrien le 29/08/2017 15:59

Faudrait un jour apprendre à gérer vos entreprises au lieu d'attendre que ça soit l'Etat qui fasse votre chiffre d'affaire !!!
C'est l'entreprise qui doit s'adapter au marché et non l'inverse !!!
Bloquer les routes et les travailleurs, voilà une idée qu'elle est bonne et surtout inédite !!! Bravo messieurs !!!
Ca sera populaire, n'en doutez pas !!!

29.Posté par Le Jacobin le 29/08/2017 16:11

Le clan des siciliens, je rêve le MEDEF à la rue complète ils vont faire la manche, la commande publique.

Dans le commerce quant il n y a plus de clients on ferme,pas besoin de se creuser le cerveau dans la BTP la vielle formule de partage de la commande publique qui a toujours fonctionné, et une petite sur-facturation pour remercier Monsieur LE MAIRE. Je n'aperçois pas le président de la CPME sur la photo serait-il en plein travail? lui au moins il a du boulot.

30.Posté par muppets le 29/08/2017 16:59

Je comprends ces gens, ils ne peuvent quand même pas être moins cons que les planteurs, alors ils vont barrer les routes et notre chère police, ou gendarmerie locale, va continuer à regarder ses radars. Elle est pas belle la vie ?

31.Posté par GIRONDIN le 29/08/2017 17:03

20.Posté par PATRICK CEVENNES
Salut j'ai lu ça mais interdiction de commenter :
"Le Sénateur Président de la Région Réunion, Didier Robert a rencontré ce lundi 28 Août la Ministre des transports, Elysabeth Borne à Paris. Une réunion de travail au Ministère en présence de la Conseillère régionale en charge de la politique des transports et des déplacements à la Région Fabienne Couapel-Sauret. A l’ordre du jour de cette rencontre les questions de déplacements, de mobilité durable et les solutions concrètes apportées par la collectivité régionale aux Réunionnais."" "


Une colle: tu penses qu'ils vont penser à acheter le rail ????? 😆

32.Posté par Dazibao le 29/08/2017 17:24

"Ce n’est pas une action one-shot" prévient Bernard Siriex, qui estime que la paralysie de l’île "n’est pas impossible".
..........................

En plein état d'urgence, on menace ?

33.Posté par PATRICK CEVENNES le 29/08/2017 19:29

fukcd473
25.Posté par titi974 le 29/08/2017 15:40
Salut. Soit tu es nul en géographie, soit tu es nul en maths ! La Réunion 2500m², ben voyons ! Mdr !

30.Posté par GIRONDIN le 29/08/2017 17:03
Le 28 à Paris et le 29 à la Réunion pour accueillir le Vice-Machinchose chinois en mission secrète ! Plus rapide que Buzz l'Éclair ! Mdr !
Alors pour ceux qui veulent se faire un "rail", pas de bol la PAF veille aux grains à Gillot ! Mdr !
Sinon, ont-ils demandé un financement partiel pour le monorail st-pierre/st-louis ! Mdr !

34.Posté par verblanc le 29/08/2017 20:15 (depuis mobile)

Cesser de faire des barres d''immeubles pour parquer la population reunionnaise qui donnent du boulot qu''à quelques grosses entreprises pour ne pas les citer gtoi , sbtpc , Vinci . Faites des maisons individuelles qui donneront du boulot aux artisans

35.Posté par JORI le 29/08/2017 20:15

31.Posté par Dazibao le 29/08/2017 17:24
Parce que quand les agriculteurs soutenus par les transporteurs on tout bloqué, nous n'étions pas en état d'urgence???.

36.Posté par klod le 29/08/2017 21:00

chacun , du caroupaye menteur ou autres , ont la prétention de "paralyser" la run .............................. les esprits libres ne pourront etre paralysés .................... après , chacun sait que certaines corporation peuvent le faire physiquement ..........et après , zot lé konten de zot ? la vie ne s'arretera pas là ????? et après ??????



: certains y payent zimpots , certains non !!!!!!!!!!!!!!!!!


la run est le département framçais le plus "enchomagé"
................... depuis 70 ans de départementalisation que certains osent féter ................................ , ca la réalité .

"au théatre ce soir" , pour les anciens qui ont connu cette émission ................. ? non ? pov run !

mais nou lé formidable , sof koman . ben .

37.Posté par Veridik le 29/08/2017 21:00 (depuis mobile)

Il faut se reconvertir, les chinois arrivent pour du photovoltaïque

38.Posté par Cimendef le 29/08/2017 21:05 (depuis mobile)

Cette bande biberonne de la défiscalisation depuis trop longtemps.

39.Posté par Dazibao le 30/08/2017 00:27

@ 34

C'est vrai, mais pour certains (notamment les caroupapaye) c'est l'urgence pécuniaire qui compte.

40.Posté par Plan Marshall et logique libérale privée = contradictoire? le 30/08/2017 06:19

Sans entrer dans de grandes considérations, je m'étonne quand même un peu que le secteur du bâtiment, qui est un secteur privé de chefs d'entreprises privées, il réclame des aides publiques via un plan Marshal...

Le secteur privé = logique libérale, donc adaptation à l'offre économique, non?

Plan Marshal = aide et intervention de l'administration = interventionnisme.

C'est pas un peu contradictoire, tout ça?

Ces chefs d'entreprise ne devrait-il pas plutôt se faire une raison ou s'interroger sur leur entreprise, leur secteur, leurs méthodes, leur adaptation économique?

Au lieu de vivre sur le modèle de la croissance artificielle tirée par le logement et les infrastructures?

Par contre, marre des actions et manifestations sur la voie publique, genre blocage de routes. C'est ILLEGAL, pour rappel. "J'attends" le préfet sur ce coup là, s'il y a blocages...

Après les planteurs de diabète et de rhum délinquants non poursuivis et inquiétés, les bétonneurs délinquants non inquiétés et non poursuivis (genre JBC le mafioso et sa "bande")?

41.Posté par lopoe le 30/08/2017 08:52

Btp=béton???

On va que faire ça sur l'ile bétonner partout?

42.Posté par CAROLUS le 30/08/2017 09:12

Je travaille dans un service d'une administration de l’État qui me permet de bien connaitre le monde entrepreneurial à La Réunion et force est de constater que le discours de ces messieurs notamment dans les secteurs transport et BTP est totalement aberrant ! beaucoup de ses sociétés ne payent pas ou très peu la TVA, leurs impôts sur les bénéfices quand ils en ont non plus, ils ne déposent jamais leurs bilans comptables, le travail au noir est omniprésent et l’État (donc mon employeur) laissent faire par peur de les voir débarquer bloquer les routes et toute la vie économique réunionnaise. Ces gens n'ont aucune parole ! Sur 10 dossiers à problème 4 selon moi concernent ces 2 secteurs.. Alors arrêtons de leur donner crédit sur tout !! messieurs les journalistes faîtes une véritable enquête sur cette "mafia incivique", ces gens se plaignent d'être la victime de l’État au sens large (nou paye trop zimpôts, fonctionnaire zot lé privilégié...) et EN MÊME TEMPS ils attendent des pouvoirs publics des commandes pour soutenir leurs activités !! dans quel pays peut on voir cela ou les entreprises privées attendant de l’État des contrats pour tenir jusqu'à l'exercice suivant ! Messieurs du BTP et du transport, soyez avant tout des entrepreneurs consciencieux et honnêtes avant de réclamez payez votre due !

43.Posté par PATRICK CEVENNES le 30/08/2017 09:34

fukcd473
32.Posté par PATRICK CEVENNES le 29/08/2017 19:29
Qu'écrivais-je : Le marchand de tapis

44.Posté par ZembroKaf le 30/08/2017 10:22

Le BTP....en crise...le BTP...en...crise...de foie...sur le photo...mi remarque pas la...crise !!!
DiDix a dit :
UN NOUVEAU PROJET RÉGIONAL ENGAGÉ ET QUI REPOSE SUR 7 PILIERS

Le projet régional repose sur 7 piliers : celui de la jeunesse, celui de la 2ème génération b[des chantiers réunionnais, celui de la libération des énergies et de nos entreprises,
]b
DiDix....la pas encore...fé !!!

45.Posté par JORI le 30/08/2017 10:38

37.Posté par Cimendef le 29/08/2017 21:05 (depuis mobile)
Cette défiscalisation devrait avoir disparue. Un rapport prouve qu'elle coûte plus cher que ce qu'elle rapporte puisque la contre partie, soit l'emploi qu'elle devait engendrer, n'existe quasiment pas.

46.Posté par C'est la guerre le 30/08/2017 10:57

"Paralyser la Réunion, ce n’est pas impossible". Ils sont cons ou quoi! Envoyez leur des tanks et des missiles!

47.Posté par Usager le 30/08/2017 12:27

eh oui après des années à s'être gavés sur le dos des acheteurs via la défiscalisation et avec la complicité des décideurs locaux et nationaux, après des décennies de vaches grasses (pas que les vaches d'ailleurs, tous les acteurs de la filière le sont), voici venu le temps où il n'y a plus d'argent. Le prix de l'immobilier a flambé, atteint des sommets en dépit du bon sens et sans tenir compte des salaires moyens. Jetez un œil aux courbes de Friggit, on y est presque. Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel. Le marché se régule, c'était à prévoir. Plus personne n'a les moyens de payer des sommes astronomiques pour se loger. Les collectivités non plus car les élus continuent leur gestion "magouillesque" (désolée pour le néologisme) au mépris des besoins de la population (écoles, logements, transports en commun, santé etc). Le fric le fric le fric.... Voilà où cela mène. Pour parodier La Fontaine ; vous chantiez, j'en suis fort aise. Eh bien dansez maintenant...et pleurez !

48.Posté par Hugh le 30/08/2017 14:47

Je suis resté trop longtemps dans la chape de béton que je viens de couler.
Paralysé, je le suis. Quelqu'un aurait un marteau piqueur ?

49.Posté par Grangaga le 31/08/2017 02:09

As'pèrr'!!!!!!!!!! Non, non, la pa lo nom ti marmay' l'infèr'mièz' blan là, la batiz' a li kontt' son gré......non , la pa sa.

As'pèrr', fini pay' krédi so .....Nou Roul' Languètt' outt' monmon la avan, té !!!!!! Dann' vin t'an, non, trantt', alé arondi a sinkantt'.......konm' bann' marmay' y lèvv' là, la pi béton po batt'....................

Arr' vott' ankorr' pou nou, nou nana in prozé ....Mono/Lito/Rail là.....Mi di pa ou !!!!!
Zot' y pé déza as'té zot'......gro kamyion tètt' rouz', in !!!
Di la bank' konm' po lo prozé......NRL, y déblok' outt' krédi tou d'switt'........
Va donn' a ou li !!!!!!!!!!
Bin ......nana po o mwin .....vin t'an travo, po arr' rouvv' la ....vwa déssi la routt' .......Litoral'.............

50.Posté par Michel le 01/09/2017 15:07

Ces patrons qui prétendent lutter contre le chômage par la relance de l'économie sont les premiers à avoir licencié par milliers leurs permanents et à avoir développé la sous-traitance et la précarité de l'emploi quand leurs affaires marchaient bien.
Les syndicats ouvriers qui appellent à la manifestation du 5 septembre organisée par les syndicats patronaux de la la FRBTP et de la CAPEB contribuent à enchainer les travailleurs derrière leurs exploiteurs au lieu de les préparer à la lutte pour le plein emploi, l'augmentation des salaires et de meilleures conditions de travail. Honte à eux !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:36 Crise letchis : F. Faby, le PDG de Colipays rassurant