Auto

Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

Vendredi 11 Février 2011 - 21:15

Nous aurons prochainement l'occasion de réaliser un essai routier de la toute nouvelle Mitsubishi I-MIEV, véhicule tout électrique. En attendant Cotrans Automobiles faisait une présentation presse aujourd'hui en concession de ce véhicule à 0 émission de CO2.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

C’est avec tout le staff technique et commercial national que cette nouvelle Mitsu entièrement électrique était présentée aujourd’hui à la presse. L’occasion pour Cotrans Automobiles de mettre en avant ce véhicule dont déjà 3 exemplaires ont été vendus avant toute commercialisation.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

Le principe est simple avec une automobile pouvant se recharger sur le secteur et ceci sur n’importe quelle prise standard de 16 ampères et un temps de charge de 6 heures pour une recharge  normale. 80% pouvant être obtenu en une demi heure ou 50% en 10 minutes en charge rapide, le coût d’une recharge s’élèvera à ce moment là à 2 euros pour une autonomie de 150 km.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

La I-MIEV est équipée de batteries lithium-ion pesant 215 kgs pour un poids total de 1 110 kgs. A noter que les batteries, situées sous le plancher, abaissent le centre de gravité et donc la tenue de route de la citadine.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

L’entretien annuel se réduira au minimum (pneumatiques, plaquettes de frein) et devrait s’élever à 400 euros, une somme modeste par rapport à n’importe quel entretien de véhicule à moteur thermique.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

La tarification de la I-MIEV sera localement de 31 500 euros après déduction des exonérations fiscales. Cotrans Automobiles propose même un crédit de 48 mois pour 652 euros mensuel sur 60 000 kms. On remarquera par ailleurs en achat « normal » une garantie de 5 ans pour 100 000 kms.


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

Nous reviendrons certainement sur cette nouvelle icône de l’écologie automobile prochainement au cours d’un essai complet : routier et recharge…


Mitsubishi I-MIEV, zéro émission

Mitsubishi I-MIEV, zéro émission
Axel Thiro
Lu 2664 fois



1.Posté par macadam cowboy le 11/02/2011 21:51

c'est tout ce que l'on nous propose pour en finir avec la dictature du pétrole ?...on est mal !

2.Posté par Run le 12/02/2011 04:33

Sans penser à la protection de la planète, il faudra rouler vraiment beaucoup pour l'amortir.

3.Posté par citoyen le 12/02/2011 07:58

1.Posté par macadam cowboy le 11/02/2011 21:51

Tout à fait d'accard. Mais ça va quand même dans le bon sens mais c'est très cher (trop) pour l'instant, et ça n'aura aucun effet sur la concurrence des véhicules "pétrole". Dommage.

Autre bémol: zéro émission CO2 directement, mais en réalité, à la Réunion, comme une grosse partie de la production électrique provient des gros moteurs diesels de la centrale du Port.... , il y aura quand même un peu ou moyennement d'émissions CO2!

Ceci étant, c'est l'avenir au moins du point de vue pollution. De toute façon, le pétrole a un avenir limité.

Concernant l'avenir du pétrole, pour certains, c'est pour dans pas longtemps, pour d'autres, dans plus longtemps.

Sur le site de l'Institut Français du Pétrole (IFP), on est nuancé:

http://www.ifpenergiesnouvelles.fr/espace-decouverte-mieux-comprendre-les-enjeux-energetiques/les-grands-debats/quel-avenir-pour-le-petrole://

extrait:

" Un premier type de schéma de production prévoit une production centrée autour de la notion du "peak oil". Ce pic correspond à un maximum de production qui sera suivi inexorablement par un déclin de celle-ci. Pour les pessimistes (ASPO), le pic de production serait très proche et devrait se produire d'ici 2015. Pour les optimistes, qui tablent sur la capacité d'innovation technologique permettant d'accéder à de nouvelles ressources pétrolières à un coût acceptable, ce pic ne se profilerait pas avant l'horizon 2030 (USGS, AIE).

Un autre type de schéma de production est aujourd'hui considéré comme le plus probable par bon nombre de spécialistes, ces derniers pariant plutôt sur l'arrivée d'un pseudo plateau de production mondial consécutif à une limitation des volumes produits.

- Limitation de l'offre : volonté des pays producteurs de gérer leurs "stocks" d'hydrocarbures pour préserver leurs revenus futurs, délais de mise en production de plus en plus longs (gisements de plus en plus éloignés des zones de consommation ou tout simplement des zones déjà équipées), déficits d'investissements locaux.

- Limitation de la demande : augmentation des prix, politiques volontaristes pour faire des économies d'énergie et développer les énergies alternatives.

L'existence de ce débat s'explique par les incertitudes qui caractérisent à la fois les estimations sur l'exploitation des ressources et leur transformation en réserves, et celles sur l'augmentation de la demande pétrolière mondiale dans les 30 prochaines années.
"


A mon avis: vu que les réserves de pétrole sont nécessairement limitées, que les recherches de gisements sont déjà fortement poussées, que la demande de pays émergents comme la Chine ou l'Inde va peser très lourdement sur la consommation, l'avenir du pétrole à moyen voire court terme est compromis.

Et je ne parle pas des pbs de pollution et d'effets de serre (avec le charbon) qui sont inacceptables.

=> Il faut donc dès à présent se préparer à l'après pétrole et arrêter de croire que l'on pourra continuer indéfiniment à le brûler à foison et le consommer au rythme actuel.

=> Et chacun à son niveau peut y contribuer: moins rouler, plus marcher, ..... Même si les déplacements individuels ne sont pas les plus consommateurs de pétrole (encore que, avec les avions...).

=> Au fait, à quand des voies dans les villes dédiées uniquement aux rolleurs, skatteurs, cyclistes...?

4.Posté par citoyen le 12/02/2011 08:11

La position de l'IFP est confirmé par cet article du Figaro du 11 mars 2010 à propos d'une réunion annuelle à Houston du "gratin" du monde du pétrole:

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/03/11/04016-20100311ARTFIG00007-le-gotha-du-petrole-rassure-sur-son-avenir-.php://

"Le PDG de Saudi Aramco, la compagnie saoudienne qui exploite les plus importantes réserves d'or noir du monde" se pose des questions (sur les investissements de l'industrie pétrolière dans la recherche et l'exploitation...).

5.Posté par noe le 12/02/2011 10:48

Vivement ma C10 , elle roule très bien et avec de l'essence environ 200 si pas radard en vue ... clim et tout l'attirail du confort !

Cette bagnole-là , n'est qu'un gadget pour fils à papa ,ou certains écolos voulant se faire remarquer (comme il y en a beaucoup ici , à la Réunion) .... sans intérêt commercial ou pratique ... le bruit de la tondeuse électrique est ridicule ;

Nous , nous aimons la vitesse et le vrooum du moteur !

6.Posté par BH le 12/02/2011 11:04

ah c'est sûr, c'est pas çà qui va me faire changer ma voiture pour une électrique. En plus 30 000 eur pour un oeuf qui roule c'est l'arnaque totale. Pourquoi s'acharner à vouloir à tout prix sortir des voitures électriques moches et chères en plus ??. çà ne marchera jamais. Pourquoi les américains ont réussi, eux, à sortir la chevrolet volt qui n'est certes pas une électrique à 100% mais qui au moins a un look certain et en plus reste compétitive niveau tarif.

7.Posté par le congo chez tintin le 12/02/2011 13:39

Quelle autonomie en cycle urbain avec clim, phares, essuies glace, autoradio ???

8.Posté par citoyen le 12/02/2011 15:16

5.Posté par noe le 12/02/2011 10:48

"Vivement ma C10 , elle roule très bien et avec de l'essence environ 200 si pas radard en vue ... clim et tout l'attirail du confort !"

Bravo le directeur d'école qui devrait montrer l'exemple et qui en réalité, dans sa vie privée, se fout totalement de la pollution, des limitations de vitesse, des forces de l'ordre et met la vie des autres en danger (200 km/h)!!!

pour rappel:

La C10, c'est un 4X4 pick up chevrolet avec des moteurs allant de 4 litres à 8 litres (!!!!)qui sucent à tire larigot du pétrole et donc polluent à mort, fabriqués en plusieurs modèles et versions depuis la fin des années 60 !

Un gros tas de ferraille polluant!

9.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 12/02/2011 15:19

"les batteries, situées sous le plancher, abaissent le centre de gravité ce qui améliore la tenue de route de la citadine."....
oui mais 31500 € avec la prime, ce qui signifie 36500 €... vous y allez trop fort...
c'est encore 3 fois le prix d'une Twingo en étant pas plus grande...
ça fais cher la batterie non ? aussi proche du sol soit elle....
A ce prix la, il lui faut une espérance de vie de 30 ans pour l'amortir...

Alors écologie, oui, bien sure, on attend tous ça, mais d'autres modèles en cours de développement, offrent 400 km a 450 km pour 4h a 5h de charge, des vitesses de pointe a 130km/h, un vrai volume d'habitabilité et surtout un coup moindre... attendons.

10.Posté par citoyen le 13/02/2011 08:53

7.Posté par le congo chez tintin le 12/02/2011 13:39

C'est vrai, bonne question!

Autre bémol bien plus important: quand on est en ville, on se gare, on branche la prise électrique où?

=> C'est toutes les politiques d'aménagement des collectivités qui est à revoir ou compléter.... (parkings avec prises électriques)!

Finalement, pour l'instant, MIEV = je crains que ce soit:

- cher et donc réservé à ceux-celles qui ont les moyens
- réservé à ceux-celles qui ne feront que de petits déplacements (150 km maxi dans une journée) et se gareront chez eux pour leur recharge ...

Mais bon, c'est un début qui va dans le bon sens au moins au plan pollution aérienne....

Au fait, pour les amateurs de voitures et l'auteur de l'article, je signale que MIEV, ça veut dire: Mitsubishi Innovative Electric Vehicle.

11.Posté par lacaz le 15/02/2011 12:17

C'est fou comme le Français aiment tuer toutes les initiatives dans l'oeuf.
Lisez vous, nous avons ENFIN une voiture 100% électrique à la Réunion, oui cela n'est certes pas encore pour tout le monde, oui ce n'est pas 100% vertueux, oui on peut lui reprocher certains aspects (qu'on retrouve chez d'autres modeles essence d'ailleurs) mais bon sang, c'est un premier pas. Je salue les premiers clients qui OSENT être dans l'ACTE et non pas dans des énièmes réflexions comme je peux en lire ici.
Rome ne s'est pas construite en un jour vous le savez et la Réunion non plus.

Laissez à Mitsubishi cette belle initiative, encouragez là, ce n'est qu'un début et vous vous contentez de la démolir.

Vous êtes du côté des pétroliers ou des entreprises qui apprennent à être responsables ?

à bon entendeur,

12.Posté par polo974 le 16/02/2011 12:23

Avec une électricité à base de 50% de charbon et 25% de fuel, il faut être gonflé pour parler de zéro émission CO2.... C'est pire qu'un voiture essence de la même taille.

Une masse de 1100kg pour un pot de yaourt, c'est du concentré lourd de n'importe quoi...

Et je vous parle pas du prix du remplacement de la batterie (disons 1000 cycles soit 5 ans...).

A quand une taxe sur les véhicules fonctionnant au charbon?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter