MENU ZINFOS
Faits-divers

Mise en danger d’autrui : Le pilote d’hélicoptère fixé le 25 novembre


Déjà poursuivi dans une affaire de transport illégal de passagers, Sully M. est également dans le viseur de la justice pour mise en danger d’autrui et survol d’une agglomération sans respecter les règles. Le 11 octobre 2020, le pilote a proposé une ballade à trois de ses amis en direction de la plateforme d’aéromodélisme de Bois d’Olives.

Par - Publié le Vendredi 29 Octobre 2021 à 15:32

Me Massimo Bianchi a plaidé la relaxe de son client pilote d'hélicoptère
Me Massimo Bianchi a plaidé la relaxe de son client pilote d'hélicoptère
Le signalement est parti d’une vidéo du vol prise par l’un des passagers. Ce jour-là, le pilote expérimenté de 60 ans part de Pierrefonds en fin d’après-midi avec à son bord trois passagers. Pour pouvoir atterrir sur la plateforme d’aéromodélisme située dans le quartier de Bois d’Olives, Sully M. réalise des manoeuvres en forme de huit, lentement et à très basse altitude, ce qui a pour effet de déclencher à plusieurs reprises des alarmes.

Une fois l’hélicoptère posé, un des passagers descend et filme le décollage. Pour repartir à Pierrefonds, Sully réalise une marche arrière. Une manoeuvre destinée au décollage en zone inhospitalière "pour pouvoir avoir la zone d’atterrissage en face au cas où il y aurait un problème moteur", explique-t-il ce jeudi au tribunal correctionnel de Saint-Pierre. Les bandes audio saisies semblent pourtant démontrer qu’un pilote d’ULM se trouvant dans le secteur au même moment s’étonne de cette marche arrière, lui renvoie la présidente du tribunal.

Un rapport de la DGAC

En tentant également de s’appuyer sur l’avis de deux gendarmes de la brigade des transports aériens venus depuis Saint-Denis, le tribunal souligne un "vol acrobatique prohibé" lors du transport de passagers, le survol d’une partie du quartier de Bois d’Olives mais aussi des défauts dans la tenue du carnet de vol. 

A la suite de cette sortie, Sully a fait l’objet d’un rapport du pilote contrôleur de la direction générale de l’aviation civile (DGAC). En revanche, aucune suite disciplinaire n’a été prise dans le cadre de cette affaire, rétorque le pilote, mécanicien diplômé en maintenance d’aéronefs. Si un conseil de discipline s’est réuni, c’est dans l’affaire du détournement de la règle des frais partagés, reconnait-il toutefois. 

"Epater la galerie"

Les trois passagers, amis du pilote présents à l’audience hier, n’ont pas souhaité se porter partie civile. "J’estime avoir bénéficié d’un vol gratuit", déclare l’un d’entre eux. 

"Peut-être que ce jour-là il a voulu épater la galerie", note la vice-procureure Carole Pantalacci qui requiert deux mois de sursis simple et 250 euros d’amende pour le survol de l’agglomération mais aussi pour le défaut de tenue du carnet de vol. 

Partir en marche arrière, "c’est prévu, ils sont formés pour", fait valoir Me Massimo Bianchi pour la défense du pilote d’hélicoptère. L'avocat venu de Marseille déplore que les deux affaires concernant son client ne soient pas audiencées en même temps. "Si vous le condamnez, il y aura des conséquences sur l’autre dossier". L’affaire de tromperie et travail dissimulé est en effet renvoyée à l’année prochaine et son client bénéficie jusqu’à présent d’un casier judiciaire vierge. Pointant un "dossier mal ficelé" alors qu’il n’y a pas de mise en danger, estime le conseil, il demande la relaxe. "Ce n’est pas un homme dangereux, un psychopathe du vol", lance-t-il en concluant sa plaidoirie. 

Le délibéré est attendu pour le 25 novembre.


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Alain le 29/10/2021 18:55

l'interdiction de vol permanent me semble tout indique

2.Posté par Jean Thevenet le 29/10/2021 23:18

Pour les nuisances généralisées, avec, de plus en plus la prolongation des survols jusqu'à midi et même au delà de sorte à éradiquer la possibilité de connaître les lieux au calme par beau temps... c'est légal...

3.Posté par PEC-PEC le 30/10/2021 10:58

Poste 1. En voilà bien de la radicalité pour une affaire ou nous ne savons que si peu de choses !
Ce procès est avant tout une affaire de spécialistes et que dit le pilote référent : "circulez y a rien à voir"...Alors les jugements hâtifs ! ! !

4.Posté par ACSP-REUNION le 31/10/2021 20:46

On a atteint un stade inacceptable avec ces hélicos POLLUANTS SONORES et ATMOSPHERIQUES qui dénaturent la Réunion.

L'Etat attend-il qu'il y ait un crash sur une ville pour enfin réagir ?
Entre les rodéos-zélicos, les passages à basse altitude, le bruit infernal ... faut quoi de plus ?
Un accident et des morts ?

5.Posté par Jean Thevenet le 01/11/2021 09:04

@4

Les accidents?

Allons donc, les ULM piquent souvent du nez, et pourtant n'ont jamais tant volé qu'entre 2015 et 2021 après "le crash de trop" et après avoir égalé les requins en mortalité (ces écrits sont de 2015, on connaît la suite)

http://cilaos-mon-amour.com/requins-ou-ulm-heliccos.html#accidents

qt
"Depuis 2003, onze accidents ou incidents concernant la société Félix ULM ont été notifiés au BEA. Lors de la collision en vol entre deux ULM de cette société le 25 avril 2013, le BEA avait alerté la DSAC sur l’absence de réglementation concernant le transport de passagers à titre onéreux en ULM. Depuis janvier 2012, la DSAC (Ndlr : Directions de la Sécurité de l'Aviation civile) conduit une réflexion sur les vols locaux avec transport de passagers à titre onéreux en avion ou en ULM. Cette réflexion fait suite à une série de sept accidents survenus en 2011 (trois en avion et quatre en ULM) ayant fait deux morts et quatre blessés graves…" source

À La Réunion, on en est aujourd'hui (écrit en début mars 2015) à 11 morts en 20 ans, dont sept sur les quatre dernières années.
En comptant ceux d'accidents d'avion et d'hélico on est au moins à 24 morts depuis 1989, à égalité avec les requins depuis 1972

Accident 30 mars 2015.
Crash de 974-GQ - Rans S-6 Coyote II
...
[http://www.zinfos974.com/Crash-d-ULM-Le-pilote-avait-15-ans-d-experience_a83361.html


]qt

6.Posté par jojo le 01/11/2021 12:17

KOK à lu même ! inconscient tu es, inconscient tu resteras ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes