MENU ZINFOS
Société

Migrants Sri-lankais : Une trentaine de personnes toujours sans toit


Plusieurs associations réunies sous le nom de Solidarité Réunion interpellent aujourd’hui l’Etat sur la situation des migrants sri-lankais, arrivés sur notre île il y a une dizaine de jours. Mercredi dernier, ces hommes, femmes et enfants ont été remis en liberté, et doivent désormais trouver un toit en attendant le traitement de leur demande d’asile.

Par - Publié le Lundi 24 Décembre 2018 à 12:53

"Dans cet esprit de Noël, ayons une petite pensée pour ces gens", c’est ainsi que Jean-Luc Amaravady, président de la fédération tamoule réunionnaise, commence cette conférence de presse organisée dans l’urgence.

À ses côtés sont assis les représentants du Secours catholique, du groupe de dialogue interreligieux, et d’Emmaüs mais également les porte-paroles du collectif de gilets jaunes "Tous unis pour La Réunion".
 
Toutes ces associations travaillent depuis plusieurs jours à réunir des dons de nourriture, vêtement et produits de première nécessité, pour venir en aide à ces 62 Sri-lankais qui ont tout quitté à la recherche d’une vie meilleure. "Nous, associations, niveau alimentaire, nous avons fait notre travail, La Réunion a fait son travail, les Réunionnais savent le faire", explique avec fierté le président de la fédération tamoule, touché par l’élan de générosité dont fait preuve à nouveau la population réunionnaise.
 
Mais voilà, ces associations se retrouvent aujourd’hui à devoir gérer l’hébergement de ces personnes, et elles sont désarmées. Jusqu’à mercredi dernier, les Sri-lankais étaient placés en détention, sous surveillance policière à l’aéroport et dans des hôtels de Saint-Denis. La semaine dernière, le juge des libertés a levé leur interdiction d'aller et venir librement et les migrants doivent désormais se débrouiller pour trouver où dormir.
 
"C’est à l’Etat de prendre en charge ce montant"

Ceux qui ont pu enregistrer une demande d’asile sont placés sous la responsabilité de l’Etat en ce qui concerne le logement et uniquement le logement. Mais pour l’instant, seule une dizaine de demandes sont traitées par jour à la préfecture. Treize dossiers ont été reçus depuis mercredi, alors les associations ont travaillé à faire héberger dans des centres ceux qui attendent de pouvoir faire leur demande. 21 personnes sont notamment prises en charge par la Cimade.
 
Mais malgré tous leurs efforts, une trentaine de personnes n’ont toujours pas pu être placées. "Il faut trouver les moyens techniques de traiter toutes ces demandes d’ici mercredi 26 décembre, la situation est urgente, c’est pourquoi nous interpellons l’Etat aujourd’hui".
 
La trentaine de personnes, toujours en attente, se trouvent actuellement à l’hôtel où elles avaient été placées en zone d'attente. L’hôtelier a présenté hier une facture de 5000 euros aux associations. "C’est à l’Etat de prendre en charge ce montant, si La Réunion était équipée, les dossiers seraient réglés depuis vendredi dernier, mais là, plus on attend, et plus la facture augmente", explique Jean-Luc Amaravady. Pour l’instant les bénévoles entretiennent de bonnes relations avec l’hôtelier qui continue d’héberger la trentaine de Sri-lankais mais cette situation ne saurait durer.

Malgré l’urgence de la situation, Solidarité Réunion prend le temps de mettre en lumière l’exceptionnelle générosité des Réunionnais dans cette affaire : "nous avons reçu de très nombreux dons et continuons d’en recevoir, au point que nous devons désormais mettre en place une organisation pour traiter efficacement les flux de vêtements et de nourriture".
 
Idriss Issop-Banian, président du groupe de dialogue interreligieux rappelle que "ce n’est pas une situation nouvelle, nos ancêtres, d’où qu’ils viennent, sont tous descendus d’un bateau. La société réunionnaise a toujours su intégrer les nouveaux arrivants".

Les gilets jaunes aux côtés des associations
 
Les gilets jaunes du collectif « Tous unis pour La Réunion » ont rencontré les migrants Sri-lankais devant la préfecture la semaine dernière. Une rencontre qui les a bouleversés. Alors le collectif s’est également mobilisé pour récolter vêtements et nourriture aux quatre coins de l’île.
 
Une opération qui leur a valu son lot de reproches de la part de certains : "on tient à rappeler qu’ils sont humains ces gens-là", explique Sergine, l’une des porte-paroles du collectif, "on nous reproche de nous occuper de personnes qui ne sont pas réunionnaises alors que les réunionnais sont déjà en galère, mais on ne peut pas fermer les yeux et faire comme s’ils n’existaient pas !".
 
Sergine précise que cette solidarité ne les empêche pas de continuer à travailler pour La Réunion dans le cadre des gilets jaunes, comme certains le craignent. Pour elles, ceux qui se laissent aller dans des commentaires racistes sur les réseaux sociaux, sont avant tout des personnes qui souffrent.
 
---
Si vous souhaitez soutenir ces associations dans leurs actions auprès des migrants sri-lankais, vous pouvez les contacter par SMS uniquement au : 0692676623 ou par e-mail à migrants-srilankais@solidaritereunionnaise.re


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par TICOQ le 24/12/2018 12:59

Ces associations ont TOUT fait pour que les migrant restent sur notre territoire. Qu'elles se démerdent !!!!!!!!

2.Posté par jean claude le 24/12/2018 13:07

Situation compliquee et l hotel ne sera pas paye mais combien de FRANCAIS n ont ni toit ni rien

COMBIEN

3.Posté par yab le 24/12/2018 13:12

Beaucoup sont très généreux avec l'argent des autres, si votre générosité était aussi grande, vous ne seriez pas là à quémander .

4.Posté par Léonard le 24/12/2018 13:18

"Une trentaine de sri-lankais toujours sans toit" et combien de Réunionnais qui attendent un toit depuis des années et qui n'ont toujours rien ! 2 poids 2 mesures et les migrants sont mis en avant ...Réunionnais sans toit, circulez rien à voir ...Revenez plus tard pour un logement mais il ne faut pas trop y compter ; ça risque de durer encore des années.
PRIORITE aux migrants sri-lankais vous dis-je !!!

5.Posté par Dave le 24/12/2018 10:18

bravo a tous ceux qui apporte leurs aide aux migrants..

6.Posté par KLOD le 24/12/2018 13:23

laissons la justice française faire, ne vous inquiétez pas les tristes sires racistes , elle se fera et vous pourrez dormir tranquille , comme vous le faites depuis si longtemps.

En attendant total respect à ses frères et soeurs réunionnais , la run que j'aime ;

bonnes fêtes de la nativité à TOUS .

7.Posté par Mortier le 24/12/2018 13:23 (depuis mobile)

Où sont les avocats qui ont plaidé leur liberté ? . Où sont ceux qui trouvaient scandaleux que ces gens là étaient en détention sous surveillance policière ?. Ils étaient pourtant nourris et logés. La liberté à un prix. Assume maintenant.

8.Posté par zoreil du sud le 24/12/2018 13:26

ou sont bellon et le kurr si prompt à défendre l'écologie et leur prochain
la tete dans le congélateur de langouste peut être?
ou est ratenon lui qui fustige le racisme ? il y en a plein qui s'en prennent aux sri lankais en ce moment...

9.Posté par L'enflure le 24/12/2018 13:28 (depuis mobile)

Et voilà, c'est ce que tout le monde disait ! La Réunion est incapable d'accueillir une migration massive, de quelqu'endroit qu'elle vienne ! C'est une réalité ! Maintenant si certains pensent autrement, ces personnes devraient s'en occuper...

10.Posté par Dubois le 24/12/2018 13:45

Les Réunionnais en attente d'un logement apprécieront!!! que les assos se demerdent et avec le fux qui va arriver bon courage.

11.Posté par Choupette le 24/12/2018 13:52

Sans toit, ni loi non plus ... .

12.Posté par la langue na poin le zo le 24/12/2018 13:52

Petite question à mille balles : Combien de reunionnais sans toit ? 30 ? 300 ? 3000 , 30 000 ?

13.Posté par philip le 24/12/2018 10:57

A " Klod" arrête avec ton mot racisme, tu ne sais mème pas ce qu'il signifie vu que tu l'emploies sans arrêt et pour n'importe quoi. Ravale ta haine et arrête aussi d'insulter les gens. Perso je ne veux pas de cette invasion de migrants et ce n'est pas du racisme. Bref, je t'emm...

14.Posté par Kifkif le 24/12/2018 14:00 (depuis mobile)

Y a sûrement des réunionnais qui sont partis en vacances en France. Pourquoi ne pas perquisitionner leurs logements ?

15.Posté par lvo le 24/12/2018 14:10

Post 1, 2, 3, 4 vous me faites vomir .

16.Posté par Modeste le 24/12/2018 14:15

j'espère que ceux qui critiquent ces pauvres réfugiés n'iront pas faire la grimace à l'église pour Noël....parce que là très franchement il y aurait à dire......!
souhaitons à ces Sri Lankais de passer un agréable réveillon et un avenir bien meilleur!
à tous joyeux Noël et à Ti Coq, Yab et le reste du même profil, n'étouffez surtout pas dans votre assiette ce soir......!

17.Posté par Clovis le 24/12/2018 14:18 (depuis mobile)

L'île Maurice peut les accueillir ! c'est pas les hôtels qui manquent ! et en plus ils acceptent les roupies... entre îles soeurs.... on partage tout...


18.Posté par Proximaducentaure le 24/12/2018 14:21 (depuis mobile)

Bizarre que les avocats se sont précipités dès qu''ils ont posé les pieds sur notre sol, et là, plus personne ! C''est à l''état se s''en occuper. Mais l''état c''est NOUS, et on en a plein le derche de payer. Payer oui, mais pour les nôtres.

19.Posté par JeanVal974 le 24/12/2018 14:27

Cette migration est bénéfique à la Réunion pour plusieurs raisons.
En premier lieu, il est notoire que la force essentielle de la population réunionnaise réside dans le métissage équilibré entre des ethnies de diverses origines.
Pour que la dimension équilibrée de ce métissage se perpétue, il est important que cette population soit alimentée par des apports de toutes les sources qui ont contribué à son essor.
Ces dernières décennies, il apparaît que ce sont principalement des métropolitains ( dit «zorey ») et des mahorais ( dit « comor ») qui se sont installés durablement sur notre île. Cette venue de Sri-lankais du sous-continent indien (tamouls et cinghalais, à assimiler bien entendu d’un point de vue identitaire à l’ensemble indien) concourent donc pertinemment à l’équilibre des apports qui ont façonné la population réunionnaise.
En second lieu, il convient de noter que le vieillissement de la population réunionnaise s’accélère (En 2050, la part des plus de 60 ans sera deux fois plus élevée qu’aujourd’hui, la part des plus de 75 ans sera triplée, il y a aura autant de séniors que de jeunes, la croissance démographique sera très faible (quasi-stagnation de la population de la Réunion), le taux de dépendance économique des personnes âgées (rapport de la population âgée sur celle en âge de travailler), atteindra 35% dès 2040). Ce vieillissement brutal de la population réunionnaise entrainera un affaiblissement du dynamisme économique (perte de croissance économique, coup de frein à la consommation des ménages (les séniors étant peu dépensiers) et de ce fait ralentissement économique). Or, ces migrants sri-lankais constituent un apport de population jeune qui par conséquent tend à son niveau à compenser le vieillissement de la population réunionnaise et ses conséquences néfastes pour la Réunion.
Il convient donc de réserver le meilleur accueil à ces migrants sri-lankais, et de leur permettre de rester à la Réunion en leur accordant le droit d’asile.

20.Posté par Nati le 24/12/2018 14:28 (depuis mobile)

Tout a fait d accord ekou ticoq.zot la cas rentre zot case.zot le pas couillon .cette asso fait pareil à Mayotte avec les anjouanais ils que ça a faire pas d'autres a défendre.creoles zot i za mordre doigt. Esperons qu'il squatte pas vos terrains

21.Posté par Verity le 24/12/2018 14:30 (depuis mobile)

QUE LES ASSOCIATIONS Y EN SORTENT À ZOT.! COMBIIEN DE RÉUNIONNAIS SONT DANS LE BESOIN? PERSONNE POUR LES AIDER . LOGEMENT Y ATTEND DES ANNÉES Y GAGNE PAS ELUS Y FAIT PAS RIEN ! MAINTENANT QUAND Y S AGIT PAYER APPELLE L ETAT

22.Posté par JORI le 24/12/2018 14:35 (depuis mobile)

Et combien de reunionnais sans toit ??.

23.Posté par wai le 24/12/2018 14:37

que les avocats les associations Issop Banian et le gj presents les héergebt demerder vous avec !

24.Posté par kaf le 24/12/2018 11:39

les nouveaux terroriste pour la reunion.

25.Posté par sergei le 24/12/2018 14:43

beaucoup de sdf a la reunion sans toi et en metropole aussi il fait s occupé de nos sdf et francais sans logement avant de s occupé des autres

26.Posté par René le 24/12/2018 14:47 (depuis mobile)

Bien dit Mortier ! Entièrement d'accord avec toi...et que font les 3 avocats sbires ? N'y aurait-il pas une petite place chez eux, dans leur lit pour 1 ou 2 migrants ?

27.Posté par david3455 le 24/12/2018 14:56

J'ai une très bonne idée comme vous plaidez pour que les droits de ces migrants soi respecté eh bien maintenant comme à la Réunion on a un très gros problème de logement (et oui ils font des enfants mais ne pensent pas à travailler pour s'acheter pour bâtir on attend tous de l’État) alors je propose que ces avocats et associations prennent ces personnes chez eux ils leurs donnent une chambre en "attendant" comme le font des milliers de créole qui n'ont pas cette chance d’accéder à un appart et vivent chez papa maman mais que d'autre chanceux venu des iles voisines accapare sous disant pour solidarité de l'etat .

28.Posté par Portoise le 24/12/2018 15:10 (depuis mobile)

Et toutes ces associations qui sont a la recherche d un toit, de vetements, de nourriture pour les sri lankais ; que font ils pour le NOËL de nos pauvres SDF. Rien même pas un toit pour ces pauvres pour ameliorer leur quotidien. RIEN.

29.Posté par Hoarau le 24/12/2018 15:12 (depuis mobile)

Na créole lé a la rue na point de toit personne y inkiete pas et la na migrant sans toit zot pou rode une solution... C'est le monde à l'envers mi compren pu rien !!!!!!!!!!!!

30.Posté par Créole le 24/12/2018 15:13 (depuis mobile)

L’Etat ,l’Etat,l’Etat on a que ce mot à la bouche !!!! Les associations les avocats ils sont où ?

31.Posté par Didier R le 24/12/2018 15:26

Ils ont voulu cette vie, qu'ils assument !

A la Réunion, suite à la crise Gilets Jaunes, on a remarqué qu'il y a des gens dans le besoin, donc, priorité aux Réunionnais.

Y a des assiciations politiques qui veulent se faire remarquées.

32.Posté par Christi le 24/12/2018 15:31 (depuis mobile)

Combien de Reunionais sont sans emploie , sans toit pour abrité leurs famille , et la on voit des associations qui vivent de subventions donner de l'aide aux srylankais . Les médecins qui soigne gratuitement . Fou tt sa dehors. ..

33.Posté par Christi le 24/12/2018 15:36 (depuis mobile)

Les srylankais dehors et leurs défenseurs avec , les Reunionais qui sont à la rue vous en faites quoi ?
Ceux qui sont pas content n'ont qu'à les suivre chez eux et les aider la bas , foutez ou la paix .
dans pas longtemps 2 bateaux arrivera

34.Posté par cmoin le 24/12/2018 16:02

Et alors?Un toit pour nous d'abord!

35.Posté par Dominique le 24/12/2018 16:02 (depuis mobile)

Post 29 .
Vous pensez avoir rédigé une « thèse » hors du commun ? C’est La deuxième fois que vous ressortez votre torchon auquel personne n’a prêté attention la fois précédente ! !! Profitez du réveillon de Noël pour un autre essai.

36.Posté par Pascal Maillot du RN le 24/12/2018 16:19

Je vais pleurer!!!!!! Triste!!!!! des clandestins, des envahisseurs!!!!! Pitié, aidez les, soyons tous bons!!!!
des gens, venus chez nous, sans y être invités!!!! Non, suis désolé, trop facile!!!
Que des hommes, menteurs en plus, ils ne recherchent que l'eldorado, voilà tout!!!!!
Et nos pauvres, nos SDF, nos vieux seuls et pauvres, nos malades?
Stop à cette mascarade!!!!!Et je ne suis pas un méchant sans coeur, non, juste un homme responsable!!!!!

37.Posté par KLOD le 24/12/2018 16:23

ha et joyeux noel au bon et joyeux Philipp post 13 très joyeux noel et surtout bonne année !

38.Posté par titi974 le 24/12/2018 16:27

On voit deja la limite d’un accueil de 62 migrants à la Réunion, les associations, les avocats étaient si prompts à cracher sur l’etat et se réjouissaient d’ une mise en liberté mais soit ils sont d une naïveté maladive soit ils sont aveugles car c’est à partir de ce moment là que le plus dur commence car oui il faut des toits nourrir voire habiller et cela à un coût donc aujourd’hui on essaye de re balancer la balle du côté de l’ état car effectivement aujourd’hui ces associations doivent payer les factures c’est vers eux que se tournent les hôteliers une citation dit qu il faut réfléchir avant d’agir certains feraient bien de le faire car il y a un second navire qui arrive en attendant peut-être d’autre et ce n’est pas être raciste de dire que l’on est pas en mesure d’accueillir des centaines de personnes quand la réalité nous montre qu’ avec 62 migrants on est à peine capable d’en soutenir 30...et à quel coût déjà 5000 euros d’ardoises pour un hôtelier ....et à l heure actuelle les chères indignés avocats après avoir fait leur publicité ils sont où ?

39.Posté par Eric le 24/12/2018 16:31 (depuis mobile)

On voit le vrai visage de certains gilets jaunes ! Ils s'occupent de clandestins au lieu de rester sur des revendications pour les français. Honte à eux.

40.Posté par tite retraitée non surémunérée le 24/12/2018 16:33

Pourquoi les dépitées démago Bareigt - Bello and co, si généreuses avec l'argent des contribuables ne montrent pas l'exemple à leur fan club, en hébergeant chacune un émigré chez elle ?

41.Posté par le taz le 24/12/2018 16:47

les donneurs de leçon ne sont plus là pour proposer l'hébergement ?

A LEURS FRAIS....

pass que ceux qui payent des impôts et qui finissent pas le mois, RAZ LE BOL !!!!
je préfère re et re et re-préciser car chez gauchiste, ils sont comme macron, il ne comprennent toujours pas.

hé KLOD, combien tu en accueilles ?
allez, un peu de courage, c'est bien de traiter tout le monde de facho ou de beauf, mais vas-y, passes aux actes un peu, aies le courage du mépris que tu as vers ceux qui dénoncent un système de générosité à bout de souffle.

42.Posté par normal le 24/12/2018 16:49

Merci la France insoumise de Mr Ratenon il est où lui ? Ils sont où les avocats ? Il y a plus d'une trentaine d'hommes dans la nature, ils vont rester les couilles pleines ? . Bande d’irresponsables à la con, vous nous faite chier avec çà. Je peux vous garantir qu'il y a plusieurs bateaux en attente et que le nombre sera exponentielle.

43.Posté par TICOQ le 24/12/2018 16:58

15.Posté par lvo le 24/12/2018 14:10

Mettez ça dans un doggy bag et donnez le à un migrant...

44.Posté par ald'eau le 24/12/2018 16:59

Afin d'apporter un peu de réflexion dans ce désert humanitaire:

Je cite Zinfos974 (et c'est exact):
-"Ceux qui ont pu enregistrer une demande d’asile sont placés sous la responsabilité de l’Etat en ce qui concerne le logement".
-"La trentaine de personnes, toujours en attente, se trouvent actuellement à l’hôtel... L’hôtelier a présenté hier une facture de 5000 euros aux associations".

1 - Le nombre de places disponibles en zone d'attente (en centre ou en hébergement externe) est défini par L’État et ventilé d'avance par département. Le surcroît est orienté vers les autres départements.

2 - Est-il raisonnable de traiter ainsi cet hôtelier ? Les avocats se seraient-ils trompés de stratégie ?

45.Posté par TICOQ le 24/12/2018 16:59

16.Posté par Modeste le 24/12/2018 14:15

Ne vous inquiétez pas pour moi, je resterai "modeste".

46.Posté par @11 le 24/12/2018 17:01

11.Posté par Choupette le 24/12/2018 13:52

Sans toit, ni loi non plus ... .
...............................
Qu'attends Chouxpette pour kourre kartée avec du boudin noir ? Mette sous la varangue.....

47.Posté par Joseph le 24/12/2018 17:04

Il a bon dos Noël, en quoi ça concerne des Tamouls cette fête catholique ?

Ils se sont démerdés pour s'incruster, qu'ils se démerdent pour se loger, je paie suffisamment d'impôts, de taxes et autres pour avoir encore à raquer.

Arrêtez de nous culpabiliser avec les conneries des autres, ils se mettent dedans tout seuls, la culture du misérabilisme, assez pour moi, le social m'exaspère !

48.Posté par Trouduc le 24/12/2018 17:18 (depuis mobile)

SOLIDARITÉ POUR LES PAUVRES DE LA RÉUNION D'ABORD...TROP DE DETRESSE DANS NOTRE PAYS.No pauvres ne peuvent pas se permettre de faire 4000 km sur un raffiot pour améliorer leur vie eux ! Marre de ces Français qui sont en train de tuer leur propre pays

49.Posté par Laurent le 24/12/2018 17:39 (depuis mobile)

On en a rien à foutre des gilets jaunes et de leur soutien de pacotille à ces migrants téléguidés vers notre île par GPS

50.Posté par Jp POPAUL54 le 24/12/2018 18:00

On pourrait leur installer quelques bâches à la place des paillotes qui viennent d'être buldozerisées.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes