MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mieux comprendre pour mieux voter


Par Reynolds MICHEL - Publié le Vendredi 24 Mai 2019 à 17:30 | Lu 627 fois

Les élections européennes se dérouleront le 26 mai dans une Europe en crise de sens et en panne sociale sur fond de montée des populismes et des partis eurosceptiques (Italie, Pologne, Hongrie…). De plus, ces élections se feront dans le contexte du Brexit ‒ événement qui provoque une instabilité institutionnelle, budgétaire (le Royaume-Uni est le troisième gros contributeur) et diplomatique importante ‒ et dans un climat international instable ‒  une diplomatie américaine qui se replie sur elle-même et qui remet en cause le cadre multilatéral ordinaire.
 
La crise économique et financière qui a débuté en 2008 aux États-Unis a profondément ébranlé l’Union européenne (UE). La lente reprise actuelle est loin de résoudre les difficultés sociales qui se sont accumulées depuis le début de la crise, aggravées par les politiques libérales d’austérité. Outre la dualisation sociale induite entre les pays du Nord et du Sud, environ neuf millions de personnes supplémentaires sont au chômage par rapport à 2008 et près de 25 millions d’enfants sont dans une situation de pauvreté ou d’exclusion sociale dans l’ensemble de l’UE. De surcroît, les divergences économiques, sociales, politiques et culturelles entre les États membres se sont considérablement accentuées, menaçant la cohésion politique de l’Europe, voire le projet européen lui-même. En son sein se confrontent aujourd’hui différentes visions de ce qu’elle doit représenter. C’est dire que quelque chose va mal avec le projet européen.
 
Mais comme c’est à son niveau que peuvent se construire certains outils du changement social : la convergence sociale vers le haut ; l’harmonisation contre l’évasion fiscale ; la lutte contre le dérèglement climatique ; l’anticipation des mutations du travail liées à la robotisation et au numérique ; la régulation du capitalisme financier ; le développement de la solidarité internationale…, l’Union européenne s’avère plus que nécessaire.
 
D’où l’urgente nécessité de nous faire entendre haut et fort afin de réorienter le projet européen vers : 
- la convergence économique et sociale au sein de l’UE (harmonisation fiscale, mutualisation d’une partie des dettes publiques… ; 
- la définition d’un socle de droits sociaux ambitieux pour tous, entre autres un salaire minimum décent ; 
- un élan vigoureux en faveur des investissements sociaux (investissement dans le capital humain, de la petite enfance jusqu’à la retraite) ; 
- une stratégie commune pour l’écologie et la préservation de l’environnement ;
- une implication active des citoyens dans les prises de décisions ;
- un accueil plus généreux des réfugiés et des personnes en détresse ;
- une Europe unie et forte au service du développement durable et de la paix. 
 
Cette réorientation du projet européen est suspendue au changement d’équilibre politique post électoral au sein : du Parlement européen, de la Commission européenne et de la BCE. D’où l’importance des élections du  23 au 26 mai et l’utilisation de notre bulletin de vote pour une réorientation du projet européen vers une Europe plus juste, plus durable, plus démocratique et plus proche des citoyens.
 
Bref, les élections européennes du 26 mai sont importantes pour l’avenir du projet européen et pour notre vie quotidienne au cours des cinq prochaines années. N’oubliez donc pas d’aller voter le 26 mai. Car l’Union européenne ne peut pas se permettre de perdre cinq ans de plus.




1.Posté par JORI le 24/05/2019 18:08

"Car l’Union européenne ne peut pas se permettre de perdre cinq ans de plus", et quel serait le dogme politique choisi pour éviter cela?.

2.Posté par Lesseps le 24/05/2019 18:21

Heureusement que le courrier des lecteurs de zinfos et un de ses brillants cerveaux est là pour nous donner la direction à suivre .... mais quelle prétention !!

3.Posté par klod le 24/05/2019 19:30

et donc .................... ? ! votons certes, mais pour qui et pour quoi ? : les bases de la démocratie ; pas de vote d'extrême droite , le reste , votez pour qui vous voulez !



vive la République !

4.Posté par klod le 24/05/2019 20:06

pour les "ouverts d'esprits" , de droite ou de gauche, il y en a ,j'y crois encore , le "obs" de cette semaine est intéressant , nonobstant les comiques de service : " c'est un hebdo de gauche ..........."

rappelons que le grand Jean Daniel ,créateur du "nouvel obs" , ( tout comme ARON Raymond , pour une ouverture "à droite".............. ), est le dernier éditorialiste a avoir connu les méandres de l'après guerre .

A lire avant d'aller voter sur l'Europe ! A éviter pour les manichéens qui font que le monde est ce qu'il est depuis si longtemps , c'est pas la peine pour "ces " gens , c'est cause perdue ! quoique ................ la rédemption existe !

5.Posté par klod le 24/05/2019 20:17

EXCELLENTE nouvelle : les pays bas n'ont pas voter pour l'extreme droite !!! une claque pour la le pen et son "cheveux gominés" ...............

ne JAMAIS désespérer des peuples européens , j'y crois !


6.Posté par A mon avis le 24/05/2019 22:36

D’où l’urgente nécessité de nous faire entendre haut et fort afin de réorienter le projet européen vers :
- la convergence économique et sociale au sein de l’UE (harmonisation fiscale, mutualisation d’une partie des dettes publiques… ;
- la définition d’un socle de droits sociaux ambitieux pour tous, entre autres un salaire minimum décent ;
- un élan vigoureux en faveur des investissements sociaux (investissement dans le capital humain, de la petite enfance jusqu’à la retraite) ;
- une stratégie commune pour l’écologie et la préservation de l’environnement ;
- une implication active des citoyens dans les prises de décisions ;
- un accueil plus généreux des réfugiés et des personnes en détresse ;
- une Europe unie et forte au service du développement durable et de la paix.


En un mot : votez pour Europe Ecologie !
.... ou pour une liste de Gauche !

7.Posté par klod le 25/05/2019 03:19

je plussoie à "à mon avis" , lol de relol!

8.Posté par Modeste le 25/05/2019 07:43

à 6 à mon avis......on votera pour qui on veut.....!

9.Posté par JORI le 25/05/2019 10:25 (depuis mobile)

6. À mon avis. Parce qu''il y aurait des partis qui voudrait l''inverse de ce que vous énoncez ???. C''est juste la méthode pour y arriver qui différe, tout simplement.

10.Posté par République le 25/05/2019 11:25

La crise est là, dans presque tous les secteurs et dans la plupart de pays européens, à des niveaux divers. Ce n’est pas le dépérissement total ; mais il n’y a pas à penser au paradis sur terre. Il n’y a pas de remède miracle. Malgré les tentations populistes ici ou là et l’idée de repli sur l’état-nation, la construction européenne est toujours sentie majoritairement comme une nécessité, même si le chemin est long et difficile, parce que aucun peuple sur ce continent ne tourne vraiment le dos aux valeurs de la démocratie. Le débat devrait porter plus sur les contenus plutôt que sur de simples et habituelles proclamations. La chance d’aujourd’hui, c’est que contrairement à des époques antérieures l’information circule, mais il reste que les interpellations des acteurs politiques de tous bords devraient porter plus sur le fond des dossiers que sur des slogans de pure tactique électorale. La nécessaire confrontation politique ne doit plus être axée uniquement sur les buts, mais aussi sur la mise en place des moyens pour y parvenir, étape par étape. Et le rôle des médias doit être aussi cœur de la transformation démocratique.
Au post 6, « À mon avis » énumère des contenus de ces étapes. Et de toute façon la responsabilité de chaque citoyen est engagée – le temps n’est-il pas venu de lancer un débat sur les formes à donner à une certaine obligation d’aller voter ?

11.Posté par JORI le 25/05/2019 14:08 (depuis mobile)

10. République. Obliger les électeurs à aller voter n''est ce supprimer une liberté de plus, dans votre République ??. Ou bien ne faudrait il pas imposer le mandat impératif plutôt que représentatif comme aujourd''hui ?.

12.Posté par République le 25/05/2019 17:11

À Jori : le temps n’est-il pas venu de lancer un débat sur les formes à donner à une certaine obligation d’aller voter dans le cadre de campagnes électorales nationales de bon niveau dans le déroulement démocratique (mandat représentatif) :
1) Avoir la santé pour le faire (certificat médial pour le cas où) ;
2) Fixer un % pour être élu où entrent en ligne de compte les votes blancs et nuls.
En république, c’est le bulletin de vote qui compte après de larges confrontations sur le fond des dossiers (les buts et les moyens de les atteindre).
Autrement, une modification de la Constitution s’impose : par exemple, le président de la République étant au cœur de la gestion du pays, ce sont aussi ses opposants qui le poussent à entrer dans l’arène, si les positions qu’il défend ne sont pas majoritairement soutenues, il ne pourra plus « donner le La » dans la suite de son mandat que s’il est confirmé par un référendum à mi-mandat avec la participation de tout le peuple. La république doit se donner les moyens de faire progresser la responsabilité, et du côté de l’élu et du côté du peuple – une minorité, quelle que soit son importance, ne peut représenter tout le peuple.

13.Posté par JORI le 25/05/2019 21:15

12.Posté par République le 25/05/2019 17:11
"obligation d’aller voter dans le cadre de campagnes électorales nationales de bon niveau", vous le dîtes vous même car qu'appelrait on une "campagne de bon niveau??. et pourquoi pas le mandat impératif??.

14.Posté par JORI le 25/05/2019 21:17

12.Posté par République le 25/05/2019 17:11
Les gJ demandent le RIC et pourtant ils vont être les 1er à ne pas aller voter. C'est dire la connerie humaine!!.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes