Humour & Insolite

Mgr Aubry & la grippe A (Zappét Show)

Samedi 1 Août 2009 - 17:55

OF .
Lu 2282 fois



1.Posté par Jeff le 01/08/2009 20:26

BRAVO

2.Posté par QUELQUN le 01/08/2009 23:22

C est bien il faut continuer, s est spirituel tout celà Monseigneur .AUBRY lol !

3.Posté par jiro le 02/08/2009 00:33

plus drole ke klb d'antenne (mé toujours trop de rire)
Va t'on retrouver cette émission sur kanal austral ?

4.Posté par Audus ! Audus ! Audus ! Audus ! le 02/08/2009 09:25

Trés cher Serge, s'il te plait, à quand une édition spéciale Audus Palentus Vergozus ? Si tu ne régis pas rapidement, je te promets une pétition sur facebook !

5.Posté par Genoukiri le 02/08/2009 11:33

Alors là, je dis Bravo ! J'attends avec impatience d'autres épisodes. C'est drôle, bien écrit...bref, des débuts très pro....metteurs ! Longue vie au Zappét Show !

6.Posté par Benoît 16 le 02/08/2009 14:22

La dernière fois que j'ai ri autant, c'est quand j'étais aux Jeunesses Hitlériennes et que le moniteur avait imité Adolf.

7.Posté par nouzieres le 02/08/2009 14:51

Bravo Sergio, je te reconnais bien là, A toute à l'heure

Papy Claude

8.Posté par Ecœuré le 03/08/2009 06:42

!a méchancheté joint à la connerie en sus de l'ignorance donne ce post 6 on peut en rire de certaines choses mais pas dire des sornettes et régler des comptes à travers ce blog et dommage que l'on ne vous connez pas on trouverez des choses secrètes qui vous font mal à vous mais rire les autres


Le nazisme a dévasté ma jeunesse, explique Benoît XVI aux jeunes

Rencontre à New York

ROME, Dimanche 20 avril 2008 (ZENIT.org) - Benoît XVI a expliqué aux jeunes des Etats-Unis comment sa jeunesse a été dévastée par le nazisme. Il les a exhortés à relever les défis de la société d'aujourd'hui pour semer l'espérance dans leur pays.

Le pape a rencontré les jeunes de New York ce dimanche, dernier jour de son voyage apostolique aux Etats-Unis, au séminaire Saint-Joseph de New York.

Benoît XVI a confié aux jeunes comment il a souffert pendant sa jeunesse de la destruction apportée par le nazisme : « Mes années d'adolescence, a-t-il dit, ont été dévastées par un régime sinistre qui pensait avoir les réponses à tout. Son influence a grandi - infiltrant les écoles et les milieux sociaux, politiques et religieux - avant qu'il ne soit pleinement reconnu comme le monstre qu'il était. Il bannit Dieu et devint ainsi inaccessible à tout ce qui était vrai et bon. Beaucoup de vos grands-parents et arrière-grands-parents vous auront raconté l'horreur de la destruction qui a suivi. En effet certains d'entre eux vinrent en Amérique justement pour fuir cette terreur ».

On se souvient que sa famille était résolument antinazie. Son père était abonné au quotidien antinazi de Bavière, « Der Gerade Weg » (« Le Juste Chemin »).

Lui-même adolescent fut notamment témoin de l'agression du curé de sa paroisse roué de coups par les nazis un dimanche avant la messe

Et au cours des derniers mois de la Deuxième guerre mondiale, il fut même enrôlé de force dans les services auxiliaires de défense antiaérienne.

C'est pourquoi le pape encourageait les jeunes à se mobiliser en ce temps de liberté religieuse pour eux en disant : « Remercions Dieu qu'aujourd'hui de nombreux jeunes de votre génération peuvent jouir des libertés qui ont surgi grâce à l'extension de la démocratie et du respect des droits de l'homme. Remercions Dieu pour tous ceux qui œuvrent afin que vous puissiez grandir dans un environnement qui chérisse ce qui est beau, bon et vrai : vos parents, et vos grands-parents, vos professeurs, et vos prêtres, les responsables de la vie civile qui cherchent ce qui est droit et juste ».

Toutefois, le pape les avertissait que « le pouvoir de destruction demeure », et que ce serait « une folie de prétendre le contraire ».

« Pourtant, ajoutait le pape, il ne triomphe pas : il est défait. C'est l'essence de l'espérance qui nous définit en tant que chrétiens. Et l'Eglise rappelle cela dramatiquement lors du triduum pascal, et elle célèbre avec une grande joie pendant le temps pascal ! »

Les ténèbres que le Christ est venu dissiper, disait en substance le pape, ce sont par exemple « la répression », la manipulation », « l'abus de stupéfiants », le fait qu'existent encore des sans abri, des pauvres, des victimes du racisme, de la violence, de la dégradation, spécialement les jeunes filles et les femmes, des personnes traitées comme des « objets ».

« Je vous encourage à inviter les autres, spécialement vulnérables et innocents, à vous rejoindre sur le chemin de la bonté et de l'espérance », a-t-il déclaré.

Mais le pape citait aussi un autre domaine de ténèbres qui « affecte l'esprit » : la « manipulation de la vérité ».

C'est pourquoi il invitait les jeunes à être les protecteurs « rigoureux » de la liberté, qui cependant peut être « méconnue ».

Il les invitait également à réfléchir à la liberté qu'apporte le Christ et à regarder comment les saints ont vécu cette liberté.

« La lumière du Christ est à l'œuvre, a insisté le pape. C'est le chemin des saints. C'est une vision d'espérance magnifique » qui invite « au pardon, à la réconciliation, à l'humilité, à la joie et à la paix ».

Benoît XVI a aussi exhorté les jeunes à une vie de prière régulière, prière personnelle, communautaire, liturgie, et au silence de la contemplation, et il les a invités à ne pas avoir peur de répondre à l'appel du Christ dans la vie consacrée.

Le pape avait cité des saints des Etats-Unis : sainte Elizabeth Ann Seton, sainte Françoise-Xavier Cabrini, saint Jean Neumann, la bienheureuse Kateri Tekakwitha, le vénérable Pierre Toussaint, et le père Felix Varela.

Il les a invités à suivre leur exemple pour annoncer l'Evangile dans les rues de New York, en répondant aux défis d'aujourd'hui et comme les saints d'hier « répondre avec compassion » aux souffrances.

Le pape faisait en effet observer que « de nouvelles souffrances ont surgi : certaines sont complexes et viennent de l'exploitation du cœur et des manipulations de l'esprit ; et même notre maison commune, la terre, se lamente du poids de l'appétit de consommation, et d'une exploitation irresponsable. Nous devons écouter profondément. Nous devons répondre avec une action sociale renouvelée qui jaillit de l'amour universel qui ne connaît pas de frontières. De cette façon, nous sommes sûrs que nos œuvres de miséricorde et de justice deviendront une espérance en action pour les autres ».

Anita S. Bourdin


avant de juger et le croire dur comme fer n'écoutez pas un seul son de cloche comme vous faites de la désinformation une vérité

soupape pour votre pseudo serait plus approprié

9.Posté par Réponse à Ecoeuré le 03/08/2009 10:04

Tant de banalités, de manque d'humour, de propos désués.................... dans cette attaque de Mme A.S. Bourdin la rendent pathétique !.

10.Posté par Ecœuré le 03/08/2009 10:59

9. Posté par Réponse à Ecoeuré le 03/08/2009 10:04

Tant de banalités, de manque d'humour, ( banalités avec la guerre et le nazisme ???)


pour vous ce sont des banalités et manque d'humour salir sous la plaisanterie tache dans l'histoire faisons le avec votre nom , votre famille , votre soeur , votre femme etc rien que dans votre quartier au début vous allez voir comme c'est agréable alors ne balancez pas des conneries de ce genres sans preuves historiques
calomniez , calomnier il en restera toujours quelque chose
........................................................................................................................
dans cette attaque de Mme A.S. Bourdin la rendent pathétique !.
..............................................................................................................

vous avez tout compris je vois ! me boudin est la signataire de ce texte moi je vous l'ai seulement transmis

c'est plus facile d'être méchants et de se moquer des autres
Raymond Devos disait quand t-on a du talent on n'a pas besoin d'être méchant envers les autres pour faire rire car le faire sur le dos des autres prouve que l'on est limité que dans ce genre de répertoire

je vous le confirme encore soupape pour votre pseudo serait plus approprié

11.Posté par Alain BLED le 03/08/2009 18:11

On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui, mais rassurez vous Mme Anita, comme disaient les cathos à la Saint-Bart en massacrant les protestants avec quelques bavures collatérales : Dieu reconnaitra les siens !
Cela dit, je ne mets plus les pieds dans une église, car c'est plein de courants d'air, à tel point que le souffle du saint esprit lui-même peut vous refiler la grippe ! à qui se fier si Dieu n'est même pas foutu de décontaminer les hosties et les bénitiers par Sa très sainte Pureté !


12.Posté par Ecœuré le 03/08/2009 20:32

11. Posté par Alain BLED le 03/08/2009 18:11

comme disaient les cathos à la Saint-Bart en massacrant les protestants avec quelques bavures collatérales
...........................................................................................................................
seul la lessive lavera votre slip même pas votre cathophobie ; elle ne vous suffira pas bled

on peut en débattre encore et encore faire la distinction de la politique en se servant des hommes au nom de Dieu et vous le savez ; alors n'accusez pas les catholiques en général
et que dites vous aujourd'hui même au pakistan de sept chrétiens brûlés vifs cela doit vous faire plaisir c'est assez jouissif pour vous

je vous rappelle le sujet du départ était la grippe et un biaisé du cerveau faisant une blague de Benoît XVI au nazisme qui n'était pas drôle alors même sac vous aussi
...........................................................................................................................................
Cela dit, je ne mets plus les pieds dans une église , car c'est plein de courants d'air, à tel point que le souffle du saint esprit lui-même peut vous refiler la grippe ! à qui se fier si Dieu n'est même pas foutu de décontaminer les hosties et les bénitiers par Sa très sainte Pureté !
...........................................................................................

bravo quelle argumentation ô grand penseur de votre quartier à la pleine lune


13.Posté par Jeff le 03/08/2009 20:41

Il est à gerber c'est écoeuré. A quand un zappet show sur le coussin péteur de cambuston, pour que le saint siège rigole.

C'est inquiétant ces grenouilles de bénitiers qui viennent de nettoyer leurs fesses avant de plonger leurs doigts dans l'H20 bénite, Moi je mettrais une goutte d'eau de javel, des fois que leurs "maladies" soient contagieuses.

14.Posté par Jojo en direct de chez Lui le 03/08/2009 21:41

Papi Bled a bien raison, que de massacres au nom de la religion , catho ou autre !.
Il n'y a pas de" bonne "religion , il n'y a que de mauvaises raisons de croire !

15.Posté par Bara le 03/08/2009 22:41

post 8 écoeuré : Allons Allons il ne faut pas se mettre dans des états pareils pour quelques bouffonneries SS Benoît croix V baton avait une trés jolie petite voix lorsqu'il chantait avec la chorale des petits chanteurs à la croix de fer gag !!

16.Posté par Ecœuré le 04/08/2009 07:22

13. Posté par Jeff le 03/08/2009 20:41
.........................................................

gerber mon ami cela prouve que c'est vous le malade pas moi il faut que votre cathophobie chronique sorte cela se soigne par la prière mais vous risquez de parler des langues inconnues c'est impressionnant à voir je peux vous le dire.
.................................................................................................................................
14. Posté par Jojo en direct de chez Lui le 03/08/2009 21:41

a bien raison, que de massacres au nom de la religion , catho ou autre !.

..........................................................................................................

vous l'avez dit au nom de la religion des hommes font cela mais là le Papi Bled a tort il juge les chrétiens et j'attends toujours la réponse à la question posée à bled ( au fait vous êtes quoi secte ou autre du même genre )
"et que dites vous aujourd'hui même au pakistan de sept chrétiens brûlés vifs cela doit vous faire plaisir c'est assez jouissif pour vous "

des profanations d'Eglises , cimetières et j'en passe vous êtes pour aussi

17.Posté par Ecœuré le 04/08/2009 07:34

bravo vos paroles jeff sont à ce point au niveau de vos déjections personnels vous nous l'avez montré .
..............................................................................................
13. Posté par Jeff le 03/08/2009 20:41

C'est inquiétant ces grenouilles de bénitiers qui viennent de nettoyer leurs fesses avant de plonger leurs doigts dans l'H20 bénite,
..........................................................................................
grossier et faut-il être à ce point con pour vomir votre haine donc pas objectif
ou avez -vous vu cela dans une Eglise et vous êtes irrespectueux envers nous ,

quand je parlais de slip là haut je ne croyais pas si bien dire


18.Posté par alain bled le 05/08/2009 23:00

Cher Ecoeuré, je ne suis absolument pas heureux que des chrétiens soient massacrés au Pakistan, ni que des Bahais soient torturés en Iran, pas plus que je ne me réjouis du sort des Palestiniens à cause du gouvernement israelien, ou du destin des juifs sous Pie XII. Je constate simplement que les religieux, dès qu'ils ont le pouvoir, font le nid des dictatures. Ce qui n'est plus le cas des catholiques depuis que l'église est heureusement séparée de l'état dans les grandes démocraties modernes.
Et si je critique plutôt les catholiques, c'est parce que je suis né dans cette religion, bien malgré moi, puisqu'on m'a baptisé tout bébé sans me demander mon avis. Et peut-être, c'est vrai, ai-je été traumatisé par le bourrage de crâne qu'on m'a imposé dans mon enfance.
Mais, mon cher Ecoeuré, vous me direz que j'ai le droit de demander l'excommunication. Certes, mais je ne perd pas de temps avec les intermédiaires. Je m'adresserai directement à Dieu.quand je serait mort, le plus tard possible.. mais s'il existe, je suis sûr qu'il a le sens de l'humour, et si ça se trouve, j'aurais le paradis direct et pas vous !

19.Posté par ZOIRO le 06/08/2009 01:42

JAI FAILLI FAIRE DANS MON FROKE§§§TROP BIEN FAIT...GENIAL....PIERROT, TU DEVRAIS CONTACTER ANTENNE RONRON POUR FORMER ROUSSEL§§§NON NE FAIS PAS CAS DES ROUSSEL (caderouselles) !

20.Posté par Néness le 07/08/2009 11:37

Enfin, il était temps , je croyais que Pierrot était payé par Antenne, le JIR et Réunirien pour leur laisser de l'avance !!

21.Posté par Ecœuré le 07/08/2009 12:33

18. Posté par alain bled le 05/08/2009 23:00

Et si je critique plutôt les catholiques, c'est parce que je suis né dans cette religion, bien malgré moi, puisqu'on m'a baptisé tout bébé sans me demander mon avis.
.........................................................................................

et pour les avortements vous demandez aux bébés leurs avis avant de les charcutés (reinseignez - vous bien sur les méthodes et vidéo sur internet ), de l'eau sur votre front cela vous a brûlé et vous brûle encore c'est moins dangereux non vous vivez encore grâce à vos parents Chrétiens alain bled donc prenez vous en à vos parents qui ont bien fait de le faire
et allez au bout de votre logique demandez à ceux qui sont concernés les enfants avortés sans leurs avis

et allez critiquer aussi les Circoncisions chez les musulmans ou juifs

vous me faites penser ces poètes déprimés qui ne mesurent plus les choses

22.Posté par alain BLED le 07/08/2009 20:18

Cher écoeuré, on n'avorte jamais des bébés, car au stade ou a lieu l'avortement, je doute que le pauvre embryon ou foetus en ressente quelques souffrance. Renseignez vous vous même sur des sites qui ne soient pas intégristes.
Quant à la circoncision, je n'ai pas à la critiquer puisqu'on ne me l'a pas fait subir. Mais il parait que ça diminue les sensations ! Effectivement sur ce plan, la catholicisme a du bon ! merci Seigneur d'avoir préservé mon intégrité physique !

23.Posté par Ecœuré le 08/08/2009 15:10

22. Posté par alain BLED le 07/08/2009 20:18

Cher écoeuré, on n'avorte jamais des bébés, car au stade ou a lieu l'avortement, je doute que le pauvre embryon ou foetus en ressente quelques souffrance.

...................................................................................................................
je doute que le pauvre embryon ou foetus en ressente quelques souffrances. ......je doute ..... vous en êtes même pas sûr non plus je vois


ah bon ! les femme forment quoi dans leurs ventres ???vous pouvez lui donner tous les noms que vous voulez pour garder bonne concience

petit rappel
En 1856, les Etats-Unis avaient décrété que les Noirs n'étaient pas des "personnes", et l'esclavage put se développer avec bonne conscience.


En 1936, Hitler avait décrété que les Juifs n'étaient pas des "personnes", et l'Holocauste put se développer.


En 1975, Simone Veil
a décrété qu'un embryon n'était pas une "personne"
et commença alors le génocide le plus grave de l’humanité !


la loi vous permet de garder votre conscience intact la loi le permet etc....

il y aurait actuellement entre
40 et 60 millions d'avortements par an dans le monde.


Le péché d’avortement ( pour vous c'est cadeau )
L’avortement est un péché mortel grave contre le Cinquième Commandement : « Tu ne tueras point » (Exode 20,13). « Dieu seul est le Maître de la vie, de son commencement à son terme : personne, en aucune circonstance, ne peut revendiquer pour soi le droit de détruire directement un être humain innocent »

Le crime d’avortement est presque toujours un péché en chaîne.
Un groupe de personnes partagent la culpabilité : l’avorteur, les assistants, le personnel de bureau, la direction de l’hôpital, les propagandistes et les politiciens responsables – et tous ceux qui demeurent passifs alors qu’ils devraient parler, agir ou prier.
Avez-vous déjà vu des images de poubelles dans les cliniques d'avortements? Ou des vidéos sur internet etc… cherchez vous à faire la part des choses !!!!Ce sont des êtres humains ça monsieur, dans le sac à déchets, ça ne laisse aucun doute. Ce sont des petits humains complètement formés et souvent démembrés.

maintenant
Vous aurez beau le déguiser en ce que vous voudrez, liberté de choix, droit de la femme, contrôle des naissances, tra la la la la, mais ça ne change rien au fait que de tuer quelqu'un, on appelle ça un meurtre. Ça fait partie des choses à ne pas faire dans les dix commandements, vous vous souvenez? Soyez assuré que celui qui a dicté ces commandements vous regardera dans les yeux à la fin de votre parcours ici-bas et vous demandera: "Ne t'avais-je pas donné assez d'intelligence pour faire la différence entre une carotte, un lapin et un être humain?"
Et chacun recevra selon son œuvre. Il est encore temps de changer d'option,
Comment un crime aussi évident et violent peut-il passer dans une société comme la nôtre? C'est une autre chose qui dépasse la raison. Pourquoi ne pas offrir la même médaille post-mortem à monsieur Hitler tant qu'à y être? N'est-ce pas dans la même lignée de réalisations, soit le massacre de millions d'innocents?

Professeur Lejeune
II n'existe, objectivement, qu'une seule définition possible de l'être humain : un être humain est un membre de notre espèce. Sa nature humaine est déterminée par le patrimoine génétique de l'espèce humaine qu'il reçoit de ses parents; l'embryon fait donc partie de l'espèce humaine.
La fécondation marque bien le commencement de la vie, c'est-à -dire l'apparition d'un nouvel être humain parfaitement unique et différencié. La première cellule humaine et ses 46 chromosomes (les 23 chromosomes paternels et les 23 chromosomes maternels) contient déjà toute l'information nécessaire et suffisante d'où sortira, neuf mois plus tard, cet enfant qu'on appellera Pierre, Paul ou Madeleine, avec les caractéristiques qui lui sont propres.
La méthode mise au point en Angleterre, il y a quelques années de cela, par le docteur Alec Jeffreys pour la lecture de l'ADN des chromosomes humains, permet justement d'identifier les caractéristiques d'un individu. Elle apporte la preuve, scientifiquement irréfutable, du caractère rigoureusement unique de tout individu.
En fait, il n'existe aucune différence de nature entre l'embryon, le foetus et l'enfant après sa naissance : il s'agit, dans tous les cas, d'une seule et même personne aux différents stades de son développement.
Dès le tout début, l'embryon est un minuscule être humain différent de sa mère, animé d'une vie propre. C'est d'ailleurs ce qui rend possible la fécondation extra-corporelle comme le fait de transplanter l'embryon conçu in vitro dans un utérus qui n'est pas celui de sa mère.

Bouchez vous les yeux et la conscience c'est plus facile cela en dit long sur la personne

http://www.youtube.com/watch?v=amfFlVOyzMo

http://video.yahoo.com/watch/2910486/8340073
http://www.youtube.com/watch?v=XG0ieOpEKzs
http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-2657116.html

avez vous déja fait subir un avortement à votre compagne ou ex ( sans mentir ) oui ou non?


24.Posté par Ecœuré le 08/08/2009 18:46

22. Posté par alain BLED le 07/08/2009 20:18

Effectivement sur ce plan, la catholicisme a du bon ! merci Seigneur d'avoir préservé mon intégrité physique !

.........................................................................

faut savoir ! toujours contre ou pour

Qui sait mr bled peut-ête que celui ou celle qui allait découvrir le remède du sida ou autres maladies graves a été tué


Je voudrais le partager avec vous. Voici un texte qui nous fait réfléchir.

Il semble que la prière dérange encore certaines personnes dsl mr bled amis lisez quand même

Quand le pasteur Joe Wright a été demandé pour dire la prière d'ouverture de la session au Sénat du Kansas, tout le monde s'attendait une prière ordinaire; mais voici ce qu'ils ont entendu :

Seigneur, nous venons vers toi aujourd'hui pour te demander pardon et pour te demander de nous guider. Nous savons que ta Parole nous dit

Malheur à ceux qui appellent bien ce qui est mal et c'est exactement ce que nous avons fait.

Nous avons perdu notre équilibre spirituel et nous avons renversé nos valeurs.

Nous avons exploité le pauvre et nous appelons ça la loterie .

Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela l'aide sociale




Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça le libre choix .

Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça la justice .

Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça développer leur estime de soi.

Nous avons abusé du pouvoir et nous avons appelé ça la politique .

Nous avons convoité les biens de nos voisins et nous avons appelé ça avoir de l'ambition .

Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté et la pornographie et nous avons appelé ça liberté d'expression .

Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et avons appelé ça les Lumières

O Dieu, sonde notre cœur; purifie-nous et libère-nous de nos péchés. >> Amen.

La réaction fut immédiate. Un parlementaire a quitté la salle durant la prière. Trois autres ont critiqué la prière du pasteur et un autre a qualifié cette prière de message d'intolérance.
Dans les 6 semaines qui suivirent, l'église Central Christian Church où le pasteur Wright travaille, a reçu plus de 5 000 appels téléphoniques dont seulement 47 étaient défavorables aux propos du pasteur. Cette église reçoit maintenant des demandes du monde entier, Inde, Afrique, Asie pour avoir la prière du pasteur Wright.

25.Posté par Ecœuré le 09/08/2009 08:37

La « banalité du mal »

est un concept philosophique pensé par Hannah Arendt lors du procès d’Adolf Eichmann. C'est tout simplement la possibilité de l’inhumain en chacun d’entre nous qui émerge nécessairement de la nocivité d’un système totalitaire, et suppose que le crime soit commis dans des circonstances telles, que les « criminels » ne sachent pas ou ne sentent pas qu’ils font le mal. (les systèmes totalitaires accordent tellement d’importance à la propagande que beaucoup n’arrivent plus à distinguer le bien du mal). Les avorteurs, les médecins prescrivant la pilule, les centres de Plannings Familiaux, les chercheurs massacrant des embryons sur l’autel de la science… Quoiqu’on dise, la « banalité du mal » est encore aujourd'hui pleinement à l'œuvre. No comment !


« Le cimetière des enfants avant leur naissance » (Jean-Paul II - Voyage en Pologne - 1991)
Extrait de l'homélie prophétique de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II en 1991, lors de son voyage en Pologne. Le Pape y compare les abominables génocides nazis et communistes du XXe siècle à celui des enfants à naître. Nazisme, communisme, féminisme... L'histoire ne cesse de se répéter à travers le concept philosophique de la "banalité du mal" (Hannah Arendt). Il faut bien oser le dire, la pilule contraceptive RU 486 produit le même effet que le pesticide du Zyklon B des chambres à gaz. Idem, les avortoirs ne sont que des camps d'exterminations modernes. Les "SS" de notre temps qui coopérent au génocide sont le personnel du Planning Familial, les médecins prescrivant la pilule, les chercheurs faisant des expériences à la Josef Mengele pour ensuite massacrer des embryons sur l'autel de la science, etc... La résistance face à cette troisième guerre mondiale exterminant dans l'indifférence générale - depuis plus de 40 ans - des millions d'enfants innocents est un devoir :

« À ce cimetière de victimes de la cruauté humaine en notre siècle, vient s'ajouter encore un autre grand cimetière : le cimetière des enfants avant leur naissance, le cimetière de ceux qui sont sans défense, de ceux dont même la mère n'a pas connu le visage, en consentant, ou en cédant à la pression, que leur soit enlevée la vie dès avant leur naissance. Et pourtant ils avaient déjà la vie, ils étaient déjà conçus, ils se développaient sous le cœur de leur mère, sans pressentir le danger mortel. Et lorsque cette menace est devenue réalité, ces êtres humains sans défense tentèrent de se défendre. La caméra a pu enregistrer cette défense désespérée face à l'agression d'un petit enfant avant sa naissance, dans le sein de la mère. J'ai eu l'occasion de voir un tel film - et aujourd'hui encore je ne puis me libérer de son souvenir, je ne puis m’en libérer. Il est difficile d'imaginer ce drame horrible, avec toute son éloquence morale, humaine. La racine du drame, combien elle est parfois élargie et différenciée ! Mais il y a aussi les instances humaines, parfois les « groupes de pressions », les corps législatifs, qui « légalisent » la privation de la vie de l'homme non encore né. Existe-t-il une instance humaine, existe-t-il un parlement, qui ait le droit de légaliser le meurtre d'un être humain innocent et sans défense ? ». (Jean-Paul II, extrait de son homélie, le 4 juin 1991)

http://notredamedesneiges.over-blog.com/article-5028425.html

( regardez bien cete video alain bled jusqu'au bout c'est une réalité que vous refusez de voir et dites que ceux ne sont pas des êtres humains )

et je vous rappelle votre phrase
22. Posté par alain BLED le 07/08/2009 20:18

Effectivement sur ce plan, la catholicisme a du bon ! merci Seigneur d'avoir préservé mon intégrité physique ! ( oui mais le reconnaitre et cautionner l'autre étrange non )

et poutant vous êtes un maillon de cette banalisation de ce génocide bravo!!!!!

je ne cautionne pas ça .! vous oui.

26.Posté par Ecœuré le 10/08/2009 08:54



pour vous alain bled
un autre texte que je partage

La pensée ‘politiquement correcte’ est devenue la pensée unique en France depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Ses racines idéologiques et philosophiques remontent au siècle des lumières. Fondamentalement il s’agit d’un ‘humanisme’ sans Dieu.

L’intellectuel politiquement correct d’aujourd’hui est un crâne d’œuf qui se croit plus intelligent que vous et moi.
C’est un politicien, un bureaucrate, un journaliste, un professeur universitaire, bref un (soit disant) homme de culture.

La morale chrétienne le gène aux entournures, car elle l’empêche de s’adonner librement à l’immoralité.
C’est pourquoi il choisit, consciemment ou non, la haine de Dieu et du Christ.
Pour l’intellectuel politiquement correct, un bon chrétien est un chrétien mort, au moins socialement.

Son existence est simplement tolérée, à condition qu’il la ferme une bonne fois pour toute.

L’intellectuel politiquement correct est souvent un cathophobe qui confond le concept de laïcité (au demeurant tout à fait raisonnable et acceptable) avec celui de laïcisme. Il cherche à tout prix à imposer à tous son point de vue essentiellement athée et immoral.


Pourtant l’intellectuel politiquement correct veut vous faire croire qu’il est vertueux. ?????

Il se gargarise de mots comme ‘diversité’, ‘tolérance’, ‘droits de l’homme’. C’est un hypocrite. Chez lui la vertu est uniquement velléitaire.


L’intellectuel politiquement correct aime donc la ‘diversité’. Et pour vous le prouver notre héros, ce don Quichotte des temps modernes, a décidé de prendre la défense des minorités opprimées.
Il se battra donc pour défendre les droits des homosexuels et des immigrés (qui d’ailleurs ne lui ont rien demandé).

Les homophobes et autres racistes (qu’il voit partout) n’ont qu’à bien se tenir. Son amour pour la ‘diversité’ n’est en réalité qu’un symptôme de sa haine profonde contre la nature humaine, et contre l’identité et la longue histoire chrétienne du bon peuple de France.

C’est un renégat et un traître. Il croit cependant sincèrement à ses propres mensonges et à sa vertu.

La tolérance est la quintessence de sa prétendue vertu. La tolérance est un mot passe partout qui cache en réalité sa haine profonde pour la vérité.

L’intellectuel politiquement correct aime le mensonge et déteste la vérité. D’ailleurs pour lui la vérité n’existe pas.
Pauvre clown ! Il est donc tolérant envers toutes les doctrines perverses et erronées.

Le désespoir de la jeunesse face à son avenir ? C’est lui.
Le problème de la drogue ? C’est lui.
Le chômage et la crise économique ? C’est lui.
Les problèmes de sécurité dans les banlieux ? C’est lui.
Le mépris pour les forces de l’ordre ? C’est lui.
Le mépris pour la volonté du peuple qui a dit non à l’Europe ? C’est encore lui.
C’est lui qui est responsable de l’apparition du relativisme et du nihilisme dans la société ;

c’est lui qui prépare activement l’avènement du terrorisme et du totalitarisme sous toutes ses formes, mais il ne le sait même pas.

Il croit être l’unique vrai bienfaiteur de l’humanité et le défenseur des droits de l’homme. C’est un faux jeton.


L’intellectuel politiquement correct prétend avoir inventé les droits de l’homme, ce qui est évidemment faux.

Les droits de l’homme sont apparus dans un contexte culturel chrétien, et ce n’est pas un hasard.

Leur fondement se trouve dans la dignité de la personne humaine crée à l’image de Dieu.

L’intellectuel politiquement correct est tout simplement un imposteur.


Mais la pensée ‘politiquement correcte’ a les jours comptés.
Elle a eu son quart d’heure de gloire, particulièrement après mai 68.

Il est temps pour elle de finir dans les poubelles de l’histoire.

Le bilan des humanismes sans Dieu est éloquent: plus de 100 millions de morts au XX siècle;

une société actuelle complètement désorientée. ......

Il est temps de faire preuve de bon sens . et non aux Inversions de valeurs qui ménera la France à sa perte dans moins de 50ans

mais je doute fort que vous le mesurer encore une fois!!!!

27.Posté par Inconnu le 18/08/2009 10:36

S'il te plaît, Ecoeuré, je comprend parfaitement que tu veuilles défendre ton point de vue et tes opinions, mais qu'est-ce que tu crois que ça changera: l'avortement est un sujet de débat, il y a ceux qui ne sont pas dérangés par le fait que l'avortement soit autorisé en France, et ceux qui trouvent que l'avortement est un acte irréfléchi et meurtrier.

Personnellement, je ne suis pas baptisé, je ne vais pas à la messe, je ne suis pas chrétien même si mes parents le sont. Ils hésitaient entre la religion tamoul ou la religion catholique. Je ne compte pas suivre de religion même si mes parents le veulent.

Bref, ce que je veux te dire, c'est que tu ne parviendras à rien en reprenant au mot tout ce que les gens disent par ici. Ils ont un point de vue et tu as le tien. Certains disent n'importe quoi, et bien tu ne les changeras pas.

Amicalement...

28.Posté par billy le 20/09/2009 21:21

Quel talent !!! a bientôt en zoreilande.................

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >