MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Mgr Aubry, confessez-vous…


Par - Publié le Mardi 12 Février 2013 à 16:52 | Lu 4831 fois

Mgr Aubry, confessez-vous…
Zinfos a été le premier à révéler jeudi le passé sulfureux du père Jean-Marie Vincent et l’information a ensuite été reprise par la presque totalité des médias de l’île, à l’exception notable du Quotidien.

Le curé de la Source a choqué nombre de Réunionnais par son attitude désinvolte, s’apitoyant à la limite sur son sort, sur les "difficultés" qu’il a dû traverser, sans un seul mot de compassion pour ses victimes dont la vie a été brisée par ses agissements de pervers. Un peu comme si, pour lui, il suffisait d’aller à confesse, de réciter un "Notre Père" et trois "Je vous salue Marie" pour que la faute soit effacée. Ce même curé n’hésitant pas, alors qu’il avait été questionné par certains paroissiens (cela avait commencé à filtrer depuis quelques temps) à dire que ce n’était pas lui mais un autre père Jean-Marie Vincent. Il sont en effet trois prêtres à porter le même nom : celui que nous connaissons à la Source, le père Jean-Marie Vincent du diocèse de Paris, et le père Jean Marie Vincent, un prêtre haïtien assassiné en 1994 et considéré là bas comme un saint homme. Le père Jean-Marie Vincent de la Source n'a même pas même eu de respect pour ses propres confrères…

Pourtant le père Jean-Marie Vincent sait très bien que l’affaire n’est pas aussi simple qu’il voudrait le dire et que tout ne s’est pas brusquement arrêté au moment où il a reposé ses valises sur notre île.

Que dire par ailleurs de l’attitude de Mgr Gilbert Aubry ? Depuis l’article de Julien Delarue, il se mure dans le silence, refusant de donner la moindre explication sur sa décision d’accepter la mutation du père Jean-Marie Vincent à la Réunion. Et cela alors même qu’il était parfaitement au courant de sa condamnation à 5 ans de prison ferme en métropole pour des faits de pédophilie et de l’interdiction d’exercer en présence d’enfants, s’énervant même si la question lui est posée comme cela a été le cas à la fin de sa conférence d'hier.

La seule analyse du dossier des pères Michel Thual et Jacky Hoareau, qui ont récidivé au bout de plusieurs années, suffit à appréhender aujourd’hui le risque inhérent à la situation d’un curé "à problème", seul dans sa paroisse au milieu des enfants. Et à fortiori si ses "difficultés" étaient dissimulées aux yeux de tous.

Nous n’avons trouvé aucune étude sérieuse de spécialistes en la matière qui nous démontrent que la pédophilie se soigne. Pas de traitement médicamenteux, une prise en charge psychologique qui certes peut faire prendre conscience mais qui en aucun cas ne garantit l'absence de récidive à plus ou moins long terme.

"Pourquoi cela sort maintenant ?" Telle fut la seule réaction de Monseigneur Aubry lorsqu’il lui été demandé de réagir sur cette affaire. Comme le père Jean-Marie Vincent nous l’a indiqué lors de son interview du vendredi 8 février, Zinfos a été, comme lui, destinataire de deux mails émanant de la métropole nous indiquant son passé. Une ancienne victime, une mère ou un père en souffrance ? On ne le saura jamais. Internet a fait le reste, quelques clics suffisaient pour remonter le passé du père Jean-Marie Vincent en ligne dans les médias ayant traité le sujet en 2001, ainsi que sur certains blogs spécialisés contre la pédophilie.

Nous aurions aimé lui demander s’il était habituel, entre diocèses, de se rendre pareils services : "Je te prends ton curé à problème et en échange tu me prends le mien". En fait, la réponse, nous l’avons. Nous aurions simplement aimé que Monseigneur dise, pour une fois, la vérité publiquement.

Au cours de notre enquête sur le père Jean-Marie Vincent, de nombreux témoignages nous ont permis de découvrir que plusieurs prêtres ont dû quitter précipitamment la Réunion pour partir, qui vers des destinations ensoleillées, qui vers des climats beaucoup plus rudes, pour fuir des situations devenues délicates.

Le processus est à chaque fois identique : un parent, un conjoint ou un paroissien découvrent un fait répréhensible émanant d’un prêtre ou d’un diacre, ils rencontrent ou se mettent en relation avec les autorités du diocèse, garantes dans leur esprit de la probité de l’Eglise, pour les mettre au courant. On fait alors mine de découvrir le problème, quand bien même on en avait souvent été alerté depuis un certain temps déjà par différents réseaux. On les amadoue en leur demandant, dans l’intérêt de l’Eglise, de laisser ces problèmes "se régler" en interne. Devant le risque de scandale, devant la peur d'être pointés du doigt par la communauté des paroissiens, par les voisins, par la famille, le résultat est à chaque fois identique : les proches s’en remettent aux autorités de l’Eglise, ils ne déposent pas plainte et la personne incriminée est simplement déplacée à l’intérieur ou à l’extérieur du diocèse.

Là bas, le curé ou le diacre mis en cause va peut être continuer ses agissements, peut être les arrêter. Mais à la limite peu importe, puisqu'il est maintenant loin... Aux autres de gérer le problème...

Zinfos a eu quelques noms de prêtres ou de diacres ayant suivi ce processus. Nous les avons eus en grande partie grâce aux témoignages de nos lecteurs qui connaissent bien leur quartier. Les commentaires les désignant n’ont jamais été publiés mais nous y avons eu accès et nous n'avons plus eu qu'à faire notre travail de journalistes. Quelques recoupements encore à effectuer et Julien Delarue pourra passer au membre du clergé pédophile suivant.

Nous avons également le nom de quelques prêtres qui ne dorment pas souvent dans leur cure mais qui rentrent tous les soirs "chez eux" où les attendent leur compagne, et parfois même leurs enfants. Loin de nous l’idée de publier les noms de ces prêtres "mariés". Au contraire, ce sont eux dont on pourrait penser qu'ils sont dans la "normalité". Si tous les curés avaient la possibilité de faire comme eux, sans avoir à se cacher, je suis convaincu qu’il y aurait moins de prêtres pédophiles. Mais il y aurait alors un discours officiel à éclaircir et surement moins de leçons de morale à professer.

J'ai également conscience qu’une telle situation à géométrie variable jette aussi inévitablement l’opprobre sur les autres prêtres et diacres, qui s’efforcent de suivre au jour le jour les règles canoniques établies et tiennent humblement leur ministère. Je voudrais qu'ils soient assurés que les Réunionnais sont parfaitement capables de séparer le bon grain de l'ivraie et qu'il n'est pas question pour nous de mettre tout le monde dans le même panier. Peut être faudrait-il simplement qu'ils envisagent un jour de se désolidariser de ceux qui salissent leur vocation.

Ce que nous souhaiterions, c’est que Mgr Aubry se confesse publiquement. Qu’il reconnaisse qu’il n’a pas fait preuve de suffisamment de fermeté à l’encontre de tous ces curés ou diacres qui ont transgressé les règles, dont notamment les pédophiles qui ont sévi ces dernières années à la Réunion. Que même parfois, il a enfreint la loi en les soutirant à l’action de la justice en les envoyant loin, avec la complicité de certains de ses collègues évêques, dans l’attente de leur prochain retour. Qu’en contrepartie, il a peut-être lui-même dû accepter à la Réunion d’autres curés pédophiles exfiltrés de métropole.

Nul doute qu'il libèrerait ainsi sa conscience et qu'il ne s'en porterait que mieux.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

3.Posté par Caton2 le 12/02/2013 16:24

"Si tous les curés avaient la possibilité de faire comme eux, sans avoir à se cacher, je suis convaincu qu’il y aurait moins de prêtres pédophiles."
Totalement hors sujet!

Qu'il soit clair que je condamne l'attitude de Monsieur Aubry. Des faits récurrents sont là pour prouver, au minimum, son laxisme, au maximum sa complaisance. Mais je ne peux laisser passer l'idée que la pédophilie dans l'église est lié au célibat des prêtres. Aucune étude sérieuse ne le prouve, j'en ai déjà fait état sur un précédent fil.
La religion catholique est, qu'on le veuille ou nom, la religion majoritaire en France. C'est la raison pour laquelle on parle plus souvent d'abus sexuels de prêtres que de rabbins ou que d'imam.
J'ai voulu en savoir plus sur des pays où cette religion n'était pas majoritaire.
Voici ce que j'ai trouvé, (liste non exhaustive) très rapidement et très facilement sur le net, concernant la religion musulmane (dont chacun sait que les Imams ne font pas vœux de célibat), dans des pays où elle est majoritaire. J'y ai rajouté deux exemples en Europe:

-L’imam de la mosquée «Al Karma», située au quartier Sidi Abdelkrim à Safi, sexagénaire et père de 6 enfants a été arrêté pour pédophilie.
https://imamdirty.wordpress.com/2007/06/26/maroc-pere-de-famille-imam-et-pedophile/#more-12

-Dans une école coranique au Maroc, un fkih pédophile lit le coran son sexe dans celui de la petite fille, avant de se faire castrer par le père.
http://www.islam-pluriel.net/2007/08/17/il-mutile-le-sexe-du-fkih-parce-qu%E2%80%99il-a-viole-sa-fillette/feed

-7 avril 2007 – L’information s’est vite répandue dans tous les villages de la commune de Bounouh et dans toute la vallée de Boghni. Un immam âgé de 25 ans, originaire de M’sila, a été arrêté suite au signal donné par un enfant à ses parents sur des faits de pédophilie avérés dont il fut victime. Scandalisés par d’autres révélations sur des faits similaires, le mis en cause a été livré dans l’après-midi à la brigade de gendarmerie de Frikat.mamdirty.wordpress.com/2007/04/07/algerie-un-imam-pedophile-arrete/#more-34

Mohamed al-Maghraoui a suscité une controverse au Maroc en 2008 après avoir publié une fatwa - ou décret religieux - déclarant que le mariage des fillettes de neuf ans est acceptable. Il doit participer à une conférence de cinq jours ce mois-ci à l’occasion de l’ouverture d’une extension de la mosquée As Soennah à La Haye.
http://www.forum-algerie.com/actualite-internationale/66891-pays-bas-visite-controversee-dun-imam-pedophile.html

18-05-2001 - L’imam de la mosquée algérienne de Mulhouse (Haut-Rhin) a été mis en examen et écroué pour «agressions sexuelles sur mineures de moins de 15 ans par personne ayant autorité».Boucher de profession et imam depuis treize ans à Mulhouse, l’homme est soupçonné d’attouchements sur deux fillettes
de 11 et 13 ans de «manière répétée»
http://www.liberation.fr/societe/0101374259-un-imam-ecroue-pour-pedophilie-a-mulhouse

-Jeudi 18 Février 2010. Un imam accusé d'abus sexuels sur des jeunes filles mineures à qui il dispensait des cours de religion, a été interpellé aujourd'hui dans le sud de l'Espagne.
http://www.rewmi.com/Abus-sexuels-Un-imam-pedophile-arrete-en-Espagne_a23146.html

2.Posté par chikun le 12/02/2013 16:12

Monsieur Dupuy va -t-il nous sortir un autre lapin : les secrets du petit séminaire de Cilaos , par exemple ? ou bien, mon maire est devenu musulman ? ou bien je suis moi même devenu musulman. ? . Confessez-vous sur zinfos 974

1.Posté par TEGO le 12/02/2013 16:07

" Ce que nous souhaiterions, c’est que Mgr Aubry se confesse publiquement " , TEGO a la foi posons nous la question pourquoi les églises se vident avec moins de paroissiens , Aubry a sa part de responsabilité en tout cas TEGO prie chez lui sans demander à quiconque que se soit , surtout pas aux prêtres !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes