Océan Indien

Meurtre d'un Français à Madagascar: Les hommes de main engagés par son épouse arrêtés

Mercredi 17 Août 2016 - 17:27

300 euros. C’est la somme qui aurait été perçue par les bourreaux du ressortissant français Philippe Bertrand. L’assassinat s’est produit dans la nuit du 23 au 24 décembre 2014 à son domicile à Ambohibao, dans l’ouest de la capitale malgache. Les deux tueurs à gage appréhendés lundi s’ajoutent à la liste des 12 personnes déjà incarcérées à la maison de force de Tsiafahy.


Meurtre d'un Français à Madagascar: Les hommes de main engagés par son épouse arrêtés
Philippe Bertrand, un français de 52 ans, a été tué à coup de marteau. Son cadavre avait ensuite été brûlé et réduit en cendres pour faire disparaître les preuves. Les premiers éléments de l’enquête menés par la brigade de recherche criminelle de la gendarmerie ont permis d’inculper sa femme de nationalité malgache, Sonya. Elle est considérée comme le commanditaire de ce meurtre barbare. Le mobile du crime semble être la récupération des biens du mari, rapporte le quotidien malgache Midi Madagasikara ce mercredi 17 août 2016. 

Après l’arrestation des 12 premiers inculpés dans cette affaire, la traque des complices a continué. Les recherches ont fini par porter leurs fruits suite à une information recueillie par la gendarmerie. Les deux tueurs à gage, payés 300 euros, ont été arrêtés lundi dans la capitale. Ceci après une longue cavale de ville en ville pendant presque deux ans. Selon Midi Madagasikara, les enquêteurs les qualifient de cerveaux de l’assassinat et en même temps de complices. 

Ils avouent leur crime et risquent la perpétuité

Lors de l’enquête préliminaire menée par la brigade de recherches criminelles de la gendarmerie à Fiadanana, ils ont avoué leur crime. Les accusés ont comparu hier au Parquet du tribunal d’Anosy. Placés en détention provisoire à Tsiafahy, ils risquent la réclusion à perpétuité. 

Rappelons que durant les semaines suivant l’assassinat,  Sonya, la femme de Philippe Bertrand, avait tenté de berner les enquêteurs et la famille du défunt. Elle avait déclaré que son mari avait été contraint de s’enfuir après un accident de circulation mortel pour lequel il était soi-disant responsable.
Lu 7746 fois



1.Posté par Question pas bette le 17/08/2016 20:43

Les accusés ont comparu hier au Parquet du tribunal d’Anosy. Placés en détention provisoire à Tsiafahy, ils risquent la réclusion à perpétuité.

Vraiment deux vrais couillons ...déja pour le petit peu l'argent ensuite comme c'est un Francais demandé à être jugé en France alors ce sera 15 ans mais libre au bout 07 ans en compagnie de Salah Abdeslam

2.Posté par redoutable le 17/08/2016 21:35

Dangereux ce pays, difficile mettre le pied là bas!

3.Posté par alcide le 18/08/2016 06:49

Meurtres de ce type assez fréquents à Madagascar...Il y a parfois à Paris, des assassinats, non élucidés, de femmes malgaches ...

4.Posté par yabos le 18/08/2016 10:40

Voila ce qui arrive souvent quand on veut consommer de la"viande" tendre et fraiche dans certains pays étrangers. Madagascar est réputé à ce titre. De nombreux crimes sont commis pour trois fois rien. Pourquoi chercher ailleurs des paradis artificiels? Dans ces cas d'espèce , on récolte ce que l'on a semé.

5.Posté par Lufy le 18/08/2016 11:00 (depuis mobile)

Post1 les assassin sont pas français il sont malgache et 300€ pour eux ces une grosse somme c''est un pays a évité on tu pour pas grand chose

6.Posté par luculus le 18/08/2016 15:07

dans la presse locale = deux voleurs de batteries de voiture surpris en pleine action =un des deux lynche a mort l autre a l hostau ( a condition que la famille paye de suite les frais ? ) C est quand meme un peu exagere

7.Posté par Question pas bette le 18/08/2016 17:54 (depuis mobile)

Et la perpétuité ? C''est une grosse somme aussi tandis en France
300 € trois fois rien et on emprisonne pareil
Alors pour ces malgaches ils auront gagnés beaucoup (grosse somme) et très peu en emprisonnement grâce à "Christiane porte de Dominjo"

8.Posté par mofo lany le 26/08/2016 18:31

Comment parler de Madagascar ? Que représentent 300 euros dans ce pays étrange ? L'Ile de Madagascar,est incompréhensible pour ceux qui n'y ont pas vécu corporelement et il y en a très peu, certainement pas les journalistes. A chaque fait divers, les mêmes platitude, les mêmes banalités. Comment pouvez vous juger une culture aussi éloignée ? Chaque chose est différentes, chaque acte posséde une notion qui ne correspond à rien de connu chez nous . Madagascar tout est trop éloigné de nos repères, de nos vies européenne faciles et compliquées pour être intelligible par le langage. C'est une énigme

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane