MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mesures covid: Lettre adressée par le collectif citoyen C19 aux 24 maires de l'île


Par Le Collectif Citoyen C19 - Publié le Jeudi 8 Octobre 2020 à 08:00 | Lu 730 fois

Mesures covid: Lettre adressée par le collectif citoyen C19 aux 24 maires de l'île
Madame, Monsieur, la, le Maire, notre Collectif s’est donné pour rôle d’informer la population de manière pluraliste et la plus objective possible sur les dangers relatifs à la pandémie de Covid-19 et, notamment ceux induits par les incohérences et les excès des politiques sanitaires afférentes. Ainsi, nous nous efforçons d’éveiller l’attention du public vis-à-vis de certaines informations de sources supposément crédibles qui nous paraissent erronées.

En tant que citoyens de votre commune et du Département de la Réunion, nous souhaitons ici vous faire part de nos inquiétudes :

Nous traversons une période de crise sanitaire qui bouleverse nos vies au cours de laquelle nos routines quotidiennes sont modifiées ou entravées d’une façon qui nous paraît arbitraire et de plus en plus incompréhensible à mesure qu’on en cherche le bien-fondé.

Ainsi les arrêtés préfectoraux du 21 Août et du 11 Septembre dernier, que vous appliquez dans notre commune, nous interpellent quant à leur pertinence et leur impact sur notre économie, notre vie sociale et, donc, notre santé mentale aussi bien que physique.

En France et dans le monde on entend des scientifiques de renom, épidémiologistes, médecins, chercheurs qui, dégagés de tout conflit d’intérêts, affirment que, comme les modèles permettaient de l’anticiper, l’épidémie se termine, avec notamment une baisse de la charge virale et, donc, de la dangerosité.

Pourtant, les principaux médias, manifestement poussés à cela par les autorités, nous submergent de chiffres alarmants de cas positifs qui résultent avant tout de la multiplication de tests effectués sur des personnes saines, asymptomatiques et dont la contagiosité n’est absolument pas établie.

En effet, les tests RT-PCR, peu fiables par principe peuvent déclarer positive une personne qui aurait été en contact avec n’importe quel coronavirus (ou même un virus de la grippe) il y a quelques semaines ou quelques mois.

Tout ceci permet à l’ARS de travestir en pandémie une situation somme toute peu alarmante. Nous en voulons pour preuve le très faible nombre de décès effectivement dû au Covid, puisqu’à l’heure actuelle, la relation de cause à effet n’est jamais établie, aucune autopsie n’étant autorisée. Le ministre de la santé l’a d’ailleurs admis publiquement, beaucoup sont morts AVEC le covid mais pas DU covid.

Ainsi, ce virus mutant et affaibli, qui restait bénin avec un traitement à l’hydroxychloroquine et l’azythromycine, sert encore d’alibi aux mesures gouvernementales françaises qui obèrent notre santé individuelle, entravent notre liberté de nous soigner, de nous déplacer, de nous rencontrer, nous contraignant à porter un masque au travail, dans les lieux clos, les commerces, voire dans les rues et en plein air.

Ces mêmes masques empêchent le bon fonctionnement de notre système immunitaire individuel et collectif, alors que l’on sait qu’ils doivent être réservés au corps médical et ne protègent pas des virus mais conduiront à terme au contraire à de multiples conséquences psychiques et pathologiques sur notre santé : insuffisance respiratoires, système immunitaire affecté, stress et infections bactériologiques. Bref, des mesures qui vont aggraver notre santé au lieu de l’améliorer par la prise en otage de toute une population sous prétexte d’une crise sanitaire devenue improbable. Nous vous rappelons que toutes épidémies confondues, la Covid19 est celle qui est très en dessous des chiffres de mortalité réelle.

Les mesures de précautions sanitaires (port du masque) et de distanciations auprès des élèves des collèges et lycées depuis la rentrée des classes de Septembre, sont encore plus inquiétantes. De nombreux cas de souffrance (nous appelons ça maltraitance) remontent actuellement de la part de parents d’élèves et d’élèves eux-mêmes parfois au bord de l’asphyxie. Par-dessus tout, nul n’ignore les effets dévastateurs de telles mesures sur le psychisme des enfants. Nous n’osons imaginer quel futur les attend.

Des preuves concrètes scientifiques délivrées par des personnes intègres sans conflits d’intérêts démontrent l’inutilité et le danger du port prolongé du masque et l’incohérence des mesures barrière à l’heure actuelle, qui ne sont rien moins que des actes politiques et non sanitaires.

Nombreuses sont les instances politiques, policières et médicales qui n’adhèrent plus aux injonctions du gouvernement et des agences régionales de santé et nous rejoignons leurs avis.

Nous sommes conscients que pendant l’urgence sanitaire, le 1er Ministre puisse prendre des décisions par décret mais selon la hiérarchie des Normes, la Loi du 11 Octobre 2010 (*) est supérieure à tous décrets.

Enfin, cette lettre que nous diffusons à tous(tes) les Maires de la Réunion a pour but de vous demander de ne pas exposer la santé de la population par le port du masque obligatoire, de mesurer l’efficacité de la campagne de dépistage en cours (faux-cas positifs), de reconnaître notre droit à certaines libertés : celle de respirer, de protéger nos Enfants, de ne pas appliquer aveuglément les mesures de l’ARS ou du Préfet qui conduisent aujourd’hui à affaiblir notre économie, notre vie sociale et culturelle, notre droit d’expression.

Nous restons à votre entière disposition et sollicitons toute rencontre ou entretien avec vous et vos services.

Nous vous prions d’agréer Madame, Monsieur, la, le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.
 




1.Posté par JORI le 08/10/2020 09:31

Un collectif qui prétend être objectif !. Avec ce qui est écrit, nul doute qu'on peut en douter tant d'autres éminents spécialistes disent aussi le contraire. Ceci dit comme ce collectif prétend que des parents d'élèves seraient au bord de l'asphyxie avec le port du masque, qu'il nous dise combien de morts y a t il eu parmi le personnel soignant dans les hôpitaux, eux qui portent le masque toute la journée ! 😂 😂

2.Posté par maikouai le 08/10/2020 12:37

Ce collectif reflète pour l'essentiel, de ce qui est écrit de plus dans les encyclopédies, (support papier donc non manipulable), c a d en dénonçant les mesures préventives fantaisistes imposées. Une adhésion de plus au collectif.

3.Posté par Dr anonyme le 08/10/2020 13:51

Si j'étais un homme politique je nommerais, immédiatement, Emmanuelle CHARPENTIER à la tête d'un Institut chargé de l'étude du génome de ce coronavirus, cet inconnu qui divise les médecins.

D'abord qui divise les médecins de santé publique (ceux qui soignent des dossiers) eux qui sont chargés des décisions de santé des populations.

Ensuite qui divise les médecins généralistes (ceux qui soignent des malades) qui sont dans les premières lignes du combat.

Si la plupart des médecins restent dans l'incertitude, c'est que l'on voit bien que ce virus fait des mutations dans tous les sens, ce qui explique que les chiffres soient si différents selon les pays.

Pourquoi ? C'est que nous ne savons pas quels sont les génomes ? D'où ce choix pour le NOBEL.

4.Posté par Nivet le 08/10/2020 14:21

J'aimerais savoir la composition de ce "collectif" de spécialistes......!

A.N.

5.Posté par A mon avis le 08/10/2020 16:10

Chaque paragraphe comporte une affirmation péremptoire sans aucune justification objective ou factuelle !

Tout à fait le style de troll ou de fabricant de fake-news !

Peu de chance que ce Collectif (qui semble bien farfelu) soit reçu par un maire !

6.Posté par A mon avis le 08/10/2020 16:22

@ 3.Posté par Dr anonyme

Le temps de la science n'est pas le même que le temps de l'information.

Raison pour laquelle, on peut lire tout et son contraire dans les médias.
Et cela d'autant plus que les "spécialistes" en épidémiologie, virologie et autres, se multiplient et se répandent dans les médias aussi rapidement que le virus !

Les médecins, fort logiquement, sont désorientés par cette situation de connaissances incertaines. La sagesse voudrait qu'ils ne se répandent pas eux aussi, dans les médias pour alimenter cette cacophonie anxiogène

7.Posté par A mon avis le 08/10/2020 16:24

@ 4.Posté par Nivet
collectif de citoyens, pas de spécialistes !

8.Posté par Nivet le 08/10/2020 17:28

7) Si Ama est membre, alors ce collectif n'est pas crédible.

A.N.

9.Posté par JORI le 08/10/2020 19:40

8.Posté par Nivet le 08/10/2020 17:28
On vous reconnait bien là. D'autant plus que vous avez écrit: "La critique, c'est une mitrailleuse manœuvrée par un adjudant abruti qui tire sur tout ce qui bouge".

10.Posté par Nivet le 09/10/2020 11:01

8) Jori, de quoi vous mêlez-vous ? je m'adresse à Ama !

A.N.

11.Posté par JORI le 09/10/2020 17:55

10. Je fais tout comme vous lorsque vous répondez alors que l'on ne s'adresse pas à vous, pardi !!. La vérité est si blessante que ça ? 😂 😂

12.Posté par Dr anonyme le 10/10/2020 05:30

Le directeur de l’Institut de virologie de l’hôpital universitaire de Bonn, Hendrik Streeck, critique la stratégie de la peur face au coronavirus. Le taux de mortalité est en réalité beaucoup plus faible que prévu et la société a trop peur. Il recommande d’arrêter de dramatiser et de retourner à une vie normale.

13.Posté par JORI le 10/10/2020 13:03

12. Dr anonyme. Et ce n'est pas venu à l'esprit de ce directeur que si la mortalité était moindre, c'était dû aux mesures prises jusqu'à présent ?? 😂 😂

14.Posté par Dr anonyme le 10/10/2020 16:41

@JORI "Les mesures ont-elles une influence sur la mortalité" ?

Le directeur de l’Institut de virologie de l’hôpital universitaire de Bonn, Hendrik Streeck, ne retient pas la moindre influence des mesures prises ici ou là selon les régions les pays, les âges.

Il est possible qu'il ait raison si on retient l'idée assez nouvelle que de multiples variants du virus se sont répandus de façon très dispersée dans le monde. Il nous manque les preuves que les génomes sont différents.

Ce qui expliquerait que les meilleurs épidémiologistes (ceux qui établissent les calculs) doivent tous être écoutés sans aucune censure si leur expérience est suffisante.

Il a déclaré que le taux de mortalité en Allemagne est actuellement tout à fait normal. Lors de la vague de chaleur de 2018 et de l’épidémie de grippe de 2017, la surmortalité a été beaucoup plus élevée. “Nous avons affaire à un virus grave, mais il ne faut pas dramatiser.”

On sait désormais que le taux de mortalité des personnes infectées par le virus chinois est beaucoup plus faible que ce que l’on craignait au printemps. “Ce virus n’est mortel que pour quelques-uns. Tout comme de nombreux autres virus“, a déclaré Hendrik Streeck.

Ce que la science apprend sur ce virus devrait au contraire donner du courage. Il n’y a presque pas de transmission par objets. Le risque d’infection est également faible dans les activités quotidiennes normales, par exemple en faisant les courses. De nombreuses infections sont asymptomatiques.

Seuls 5% des personnes infectées ont besoin d’un traitement clinique, et bien moins encore ont besoin de soins intensifs.

Selon le virologiste allemand, le taux de mortalité est au maximum de 0,37%. La métropole brésilienne bien documentée de Manaus a fait état d’un taux de mortalité de 0,28%. Le virus est nettement plus dangereux que les vagues classiques de la grippe, mais “le coronavirus ne sera pas notre perte“, rassure-t-il.t suffisante.

Maintenant chacun se fait une idée et chaque généraliste a bien compris que chaque personne est une personne et que toute mesure prise pour le public ne s'applique pas facilement.

15.Posté par JORI le 10/10/2020 20:39

14. Dr anonyme. Autrement dit, levons toutes les barrières et attendons que l'immunité collective fasse son effet et acceptons les décès qui en découleront ! 😂 😂

16.Posté par Dr anonyme le 11/10/2020 03:49

@Jori

Non je ne suis pas d'accord de suivre en tout sur tout ce spécialiste allemand.
Selon mon hypothèse, à chaque pays son virus et ses mesures spécifiques. Voilà la nouveauté.
Il ne faut pas lever toutes les barrières installées chez nous pour tenter d’éradique ce virus. A la condition qu'elles soient raisonnables sans entraver l'économie.
En revanche, l'aération renforcée des locaux ouverts publics supposés infectés devrait être bénéfique sans ruiner l'économie et elle est peu connue.
De plus, les locaux confinés supposés infectés par des aérosols viraux, y compris les cabines des avions, devraient s'imposer des circulations d'air régulières passant, non par des filtres bien trop larges mais par la destruction thermique type chalumeaux.
Il me semble improbable que de nombreux décès puissent découler de mesures raisonnables prises selon les cas personne par personne. C'est le rôle du médecin généraliste qui soigne au cas par cas.
Un rôle très différent de celui du médecin fonctionnaire de santé publique qui soigne des populations sans connaître les personnes.
Il est, en outre, improbable, voire risqué que nous puissions fabriquer un vaccin devant tant et tant de virus variants si mon hypothèse est retenue et validée par des génomes.
Quant à espérer un traitement contre ce virus qui se moque de nos petits bras en se recombinant, je crains que nous devions attendre des délais aussi importants de plus de 60 ans que ce qui sépare la découverte de KOCH (les BK) en 1882 et un premier traitement efficace contre la tuberculose la streptomycine en 1943 par Schatz-Swaksman. Ce serait un changement de paradigme.
Quand un paradigme est en échec évident, il faut savoir en trouver un nouveau plus efficace. Un appel à notre nouvelle NOBEL de chimie me semble s’imposer pour le mettre au point elle ou se élèves. Pitié Madame CHARPENTIER revenez chez nous.

17.Posté par Luc-Laurent Salvador le 12/10/2020 20:16

On voit bien ceux qui, d'un côté, sont capables de réfléchir, de poser des questions et de chercher des réponses rationnelles et ceux qui, de l'autre, petit club d'habitués du cru, se contentent d'avaler tout rond la doxa gouvernementale et institutionnelle et regardent de travers ceux qui ne font pas comme eux.

Qu'ils se permettent d'ergoter comme ils le font a un je-ne-sais-quoi de comique et de désespérant.

On pense aux musiciens sur le Titanic. Jusqu'au bout ils ont fait ce qu'ils savaient faire de mieux. Mais au moins la musique adoucit les moeurs... ;-)

18.Posté par Dr anonyme le 13/10/2020 08:41

Non seulement ce virus se présente sous de nombreuses formes diverses, des variants, mais, en plus, il peut, une fois expectoré, une fois éternué, une fois expiré, survivre bien plus longtemps que ce que ce que l'on croyait, des jours et des jours sur certaines surfaces (selon les études australiennes jusqu'à vingt-huit jours sur des téléphones, des billets de banque), comme par exemple aussi sur les masques jetés, dans les filtres des avions mais aussi sous forme d'aérosols viraux dans les locaux privés d'aération.

C'est ce qui explique que les médecins de santé publique (ceux qui soignent des populations) se retrouvent avec des données statistiques toutes différentes les unes des autres, selon les pays, selon les mois, selon les tests. Ces médecins, que je crois honnêtes, en arrivent à des débats discourtois alors même que leurs données différentes sont souvent incontestables au sein de leurs institutions. Ces disputes discréditent la médecine. Les journalistes devraient nous en dispenser. Et ces débats surtout discréditent les médecins de terrain (ceux qui soignent les malades au cas par cas) à leurs risques et périls.

Cette diversité est aussi ce qui indique que les vaccins ne seront jamais adaptés aux nombreux virus rencontrés. Ce sera comme dans le SIDA : jamais de vaccin. Il n'y aura jamais de vaccins contre ces virus validés pour tous les pays, pour toutes les saisons, pour toutes les variantes.

Le seul espoir serait que ce virus finisse par se détruire tout seul. Personne n'ose expliquer pour quelles raisons naturelles les épidémies de nature virale, depuis des siècles et des siècles, prennent ces aspects de courbes en cloche.

Je dis cela j'ai rien dit !

19.Posté par Dr anonyme le 13/10/2020 20:20

Comment expliquer ces recontaminations qui ne vont cesser de se multiplier ?

Cela ne peut se comprendre que si on admet que ce virus se présente sous de nombreuses formes diverses, des variants.

Mais en plus, il peut, une fois expectoré, une fois éternué, une fois expiré, survivre bien plus longtemps que ce que ce que l'on croyait, des jours et des jours sur certaines surfaces (selon les études australiennes jusqu'à vingt-huit jours sur des téléphones, des billets de banque), comme par exemple aussi sur les masques jetés, et peut-être aussi dans les filtres des avions mais aussi sous forme d'aérosols viraux dans les locaux privés d'aération.

Ces variations expliquent, à mon avis, que les médecins de santé publique (ceux qui soignent des populations) se retrouvent avec des données statistiques toutes différentes les unes des autres, selon les pays, selon les mois, selon les tests.

Ces médecins, que je crois honnêtes, en arrivent à des débats fort discourtois alors même que leurs données différentes sont souvent incontestables mais uniquement au sein de leurs institutions.

Ces disputes discréditent la médecine. Les journalistes devraient nous en dispenser. Et ces débats surtout discréditent les médecins de terrain (ceux qui soignent les malades au cas par cas) à leurs risques et périls.

Cette diversité est aussi ce qui indique que les vaccins ne seront jamais adaptés aux nombreux virus rencontrés. Ce sera comme dans le SIDA : jamais de vaccin. Il n'y aura jamais de vaccins contre ces virus validés pour tous les pays, pour toutes les saisons, pour toutes les variantes.

Le seul espoir serait que ce virus finisse par se détruire tout seul. Personne n'ose expliquer pour quelles raisons naturelles les épidémies de nature virale, depuis des siècles et des siècles, prennent ces aspects de courbes en cloche.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes