MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Merci au conseil d’état, Sur la retraite c’est non !


Par Marc Marie - Publié le Dimanche 26 Janvier 2020 à 12:46 | Lu 1206 fois

Merci au conseil d’état, Sur la retraite c’est non !
Le conseil d’état fut saisi le 3 janvier par votre gouvernement pour rendre un avis sur les projets de loi sur nos retraites.
Ce que vous semblez avoir oublié, mais reste une coutume, une obligation chez vous, c'est de prendre avis chez nos futurs retraités. Nous sommes malheureusement obligé de reconnaitre que vos intentions sont pour le moins plus que belliqueuses, sans oublier ce manque de respect que vous leur apportez et surtout cette désinformation qui est plus que cruelle !
 
Monsieur Macron le conseil d’état n’est-il pas une institution que vous devriez CONSULTER avant d'agir comme un jeune loup sans culture politique ? Dans ce cas de figure nous parlons d’un des plus grands projets sociétaux de notre soi-disant démocratie, surtout pas dictatoriale. Il est vrai que notre jeune Président vient d’en faire un plaidoyer, qui ne peut que nous laisser un gout amer sur la vision qui est la sienne ! 
 
Ce qui peut nous choquer le plus dans la lecture de l’article de Libération c’est la réponse publiée vendredi, je cite: "L’institution déplore les projections financières lacunaires ce qui obligera notre gouvernement a des ordonnances qui lui feront perdre la visibilité d’ensemble". Accrochons-nous !
 
Notre Président dans sa position d'ultra libéral sauvage et banquier plus que manipulateur aurait-il compris ou accepte-t-il des projections financières lacunaires ? A moins que le monde de la finance lui aurait promis en cas de réussite un super pactole. Plus rien ne peut nous surprendre, il a déjà annoncé qu'il va refuser sa retraite de Président, en 2022, cela n’est-il pas un indice ?
 
L’autre point très instructif et qui nous démontre sa véritable personnalité. Il ose s’attaquer et c’est d’autant plus regrettable qu’il s’agit d’une des plus grandes réformes qui fut mise en place après la guerre en 1945 dans l’espoir de la faire perdurer et surtout elle fut votée et acceptée par toutes les composantes sociales de l'époque. Que voulez-vous Monsieur Macron, que votre réforme ne soit acceptée que par la finance, dans ce cas nous ne parlons plus de démocratie ! Vous êtes hors des clous et le peuple ne l’acceptera jamais !

Il vous rappelle à l’ordre aussi sur votre choix ou votre position de dictateur de recouvrir à 29 ordonnances sans oublier la définition des nouveaux textes structurants du nouveau système de retraite que vous avez décidé de nous imposer ! Nos 300 sages "J'ose le penser" du conseil d’état sont très sévères n’épargnant pas votre traficotage sur votre deuxième projet en particulier sur l’âge de départ, le taux d’emploi des seniors sans vous poser une question essentielle que prévoyez-vous sur les dépenses chômage et celles liées aux minima sociaux ?

En ce qui concerne la conservation des droits acquis au moment de la bascule ne risquons nous pas de créer une véritable injustice avec deux poids et deux mesures ? Les citoyens nés avant 1975 et ceux nés après ! Oh que vous savez mettre la discorde, nous appelons cela diviser pour mieux régner ? J’allais oublier c’est quoi annoncer l’engagement de revaloriser les enseignants, des chercheurs, la police via des loi de programmation ! Nous sommes bien dans une manipulation !

Monsieur Macron vous avez été élu par défaut, il nous faut l’accepter mais soyez conscient que jamais le peuple de France vous autorisera à bafouer notre constitution, Jeune homme, un conseil, notre pays regorge d’excellents juristes et hommes de loi, n’hésitez pas, ils se feront un plaisir de vous conseiller et cela vous évitera certainement d’énormes erreurs de jugement ! Notre constitution ne la bafouez pas, merci.




1.Posté par JORI le 26/01/2020 13:31 (depuis mobile)

Beaucoup semble oublier que ce qui peut être fait par la loi peut aussi être défait par la loi. Des exemples existent. Avant mitterrand et 1981, le départ en retraite était déjà fixé à 65 ans. Le travail hebdomadaire n'était pas de 35h.

2.Posté par Modeste le 26/01/2020 13:36

heu laquelle retraite a déjà par le passé été revue et corrigée pour ce qui concerne le privé....et on a pas entendu personne bouger....et on a pas non plus demandé l'avis de quiconque.....!
sur qu'aujourd'hui nos fonctionnaires privilégiés ne veulent pas qu'on touche au mode de calcul qui est plus qu'avantageux pour eux....sur les 6 derniers mois de salaire, sachant qu'en fin de carrière le salaire est bien plus élevé, alors que le privé voit la sienne réduite en peau de chagrin avec le fameux calcul sur les 25 meilleures années....!
ceci dit tout le monde râle sur la durée, hors actuellement pour une retraite pleine il faut avoir 42 annuités et 62 ans!
pour ceux qui commence à bosser à 30 ans....+42 cela nous donne en clair pour toucher sa retraite pleine....72ans....! donc manifester sur la durée qui sera au minimum de toutes les façons 42 annuités....je ne vois aucun intérêt à tout ce cinéma!

3.Posté par Pierre Balcon le 26/01/2020 14:49

Si vous voulez des informations pertinentes sur la réforme des retraites , ne comptez pas sur les journaux français .

Allez donc faire un petit détour par Sputnik et regardez cette video du débat entre Jacques Sapir et Christophe Ramaux .

https://www.youtube.com/watch?v=YODLEJWm0S8

Je crois qu'on n'a rien produit sur le sujet de plus éclairant !

Pourquoi les journaux français ne font pas leur boulot pédagogique ?
Eh bien on a désormais la réponse au paragraphe 50 de cet avis du Conseil d'Etat :

"...Le projet de loi prévoit des aménagements en faveur des catégories d’assurés qui, à l’inverse, cotisent aujourd’hui selon des règles spécifiques et à des taux moindres, et pourraient être défavorisées par les modalités retenues lors de leur intégration au régime général des salariés. En déterminant les points acquis sur la base des cotisations effectivement versées, le nouveau système est susceptible d’affecter leurs droits. C’est pour tenir compte de cet effet que le projet de loi habilite le Gouvernement à prévoir une prise en charge de points supplémentaires pour les catégories d’assurés (artistes du spectacle, mannequins, journalistes professionnels et assimilés, membres des professions médicales exerçant à temps partiel une activité rémunérée pour le compte de plusieurs employeurs) ..."

On sait maintenant que les journalistes seront traités comme les intermittents du spectacle , ce qu'ils sont peut être au fond.

4.Posté par Scalpel le 26/01/2020 20:44

1.Posté par JORI le 26/01/2020 13:31 (depuis mobile)

Beaucoup semble oublier que ce qui peut être fait par la loi peut aussi être défait par la loi.
..................................
Il y a peu ce scripteur affirmait qu'il n'y a aucun risque que l'on dévie plus tard sur l'a^ge pivot car il sera inscrit dans la loi.

Aujourd'hui il affirma sa propre contradiction. La servilité du pigeon voyageur se voit à sa patte marquée d'avoir porté des fausses nouvelles.

5.Posté par JORI le 27/01/2020 00:01 (depuis mobile)

3.Balcon."informations pertinentes"parce qu''elles vont dans votre sens ou c''est le résultat d''une autre de vos théories semblable à celle de vos poissons dans une mare?.Et puis non,ne vs nebaissez pas à me répondre. Votre fierté en prendrait un coup.

6.Posté par Janus le 27/01/2020 08:07

Monsieur Marc Marie,

Vous allez un peu vite en besogne ... Le Conseil d'Etat ne donne qu'un avis consultatif ☺☺☺ Il reproche au Gouvernement de ne pas lui avoir laisser suffisamment de temps pour étudier ses textes de Loi ☺☺☺ Malgré ce manque de temps d'étude, il conteste les modalités de fonctionnement et le financement de cette Réforme ... En oubliant qu'il y a une conférence de ce financement qui est mis en place avec les partenaires sociaux ☺☺☺

Je reconnais que ce Gouvernement a du mal à communiquer sur cette Réforme ... Mais considérez qu'il va trop vite pour la mettre en oeuvre, c'est ignorer volontairement que cela fait deux ans que des négociations sont ouvertes avec tous les partenaires sociaux, même si certains ont la mémoire courte ☺☺☺

7.Posté par JORI le 27/01/2020 17:34

4.Posté par Scalpel le lâche et capon.
Ah bon, j'aurais véhiculé ces fausses nouvelles?. Encore un mensonge de plus de votre part sauf si bien sûr vous avez une réf de ce que vous m'attribuez à donner. Mais comme pour toutes les autres je vais attendre longtemps, très longtemps. Normal de la part d'un mythomane.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes