Sport

Même l'honneur n'est pas sauf

Mardi 22 Juin 2010 - 20:43

Même l'honneur n'est pas sauf
L'équipe de France s'est inclinée 2-1 contre l'Afrique du Sud dans ce qui aura été son dernier match de la Coupe du monde. Les Bleus n'ont pas réussi à relever la tête malgré les nombreux changements opérés par Raymond Domenech. Deux défaites et un nul, dernier du groupe A, voilà le bilan définitif d'une équipe de France sans âme qui aura surtout fait parler d'elle en dehors du terrain.

Les hommes de Raymond Domenech ont encaissé un but dès la 20ème minute sur corner. Suite a une erreur grossière de Lloris, Khumalo prend le dessus sur Diaby au second poteau et ouvre le score (1-0). A peine cinq minutes plus tard, comme si les Bleus avaient besoin de ça, Yoann Gourcuff se fait expulser suite à un coup de coude. Le Bordelais, déjà "exclu" du groupe par ses coéquipiers, sort de la rencontre comme pour ponctuer une Coupe du monde cauchemardesque. Mphela enfonce ensuite le clou (37e), profitant de la passivité de la défense française (2-0).

La deuxième mi-temps fut insipide. Les Français ont malgré tout sauvé l'honneur grâce à Malouda, entré à la mi-temps, sur un service de Ribéry. Dans l'autre match, l'Uruguay s'est imposé 1-0 et termine en tête du groupe.

"Je souhaite bonne chance à ceux qui arrivent derrière"

C'est désormais le temps du bilan pour l'équipe de France, ridicule sur comme en dehors du terrain durant cette Coupe du monde. Raymond Domenech, qui participait à son dernier match en temps que sélectionneur, s'est exprimé à la fin au micro de TF1. "Je suis déçu et triste comme tout le monde. On a essayé de trouver l'énergie. Cette équipe a un vrai potentiel. Je souhaite bonne chance à mon successeur et à l'équipe de France. J'ai pris beaucoup de plaisir. J'ai aimé cette équipe de France. Il y a une suite, l'équipe de France ne meurt jamais. Les joueurs ont envie de faire quelque chose, je souhaite bonne chance à ceux qui arrivent derrière", a déclaré le sélectionneur.

Journalistes, chroniqueurs, spécialistes, anciens joueurs, la valse des critiques a commencé. Une véritable et globale remise en question est désormais nécessaire pour permettre au nouveau sélectionneur, Laurent Blanc, de travailler dans de bonnes conditions. La tête du président de la fédération, Jean-Pierre Escalettes, est sur le billot. Raymond Domenech quitte, lui, l'équipe de France comme il y est arrivé, avec un palmarès vierge.
Lu 1163 fois



1.Posté par OZAK le 22/06/2010 21:46

Quel honneur ? Il y a longtemps qu'il n'y a plus d'honneur en France. Ceux là même qui doivent être exemplaires sont dénués d'honneur ( pouvoir, pognon, médailles, postes bien rémunérés, etc...).

2.Posté par Tcherno-Bill le 22/06/2010 22:00

Une équipe de " moyens " voire " mauvais " se fait éliminer par des Sud-Afs plus motivés...
La conclusion logique d'un psycho-drame très exagéré au vu du jeu sur le terrain , on ne pouvait honnêtement espérer mieux de cette équipe....
La traversée du désert sera longue à moins qu'un talent exceptionnel se révèle dans les années à venir , sans quoi Laurent Blanc ne prourra que gérer la disette , et la France ranger ses rêves de gloire footablistique pour longtemps....

3.Posté par Feroz le 22/06/2010 22:08

C'était écrit : le maintien du sélectionneur après un premier fiasco en 2008 et le scandale de la qualification contre l'Irlande ont abouti au résultat prévisible.

Honte à tous ceux qui ont soutenu aveuglément Domenech à commencer par tous les membres de la FFF, Jacquet et Le Graet compris. C'est aussi un camouflet pour Sarkozy.

On peut vraiment dire que "bien mal acquis ne profite jamais" et c'est JUSTICE !

4.Posté par boyer le 22/06/2010 22:40

bon c'est lequel qui va sortir un livre en premier?
Ya encore de la tune a ramasser en surfant cette vague d'hystérie na-tionaâle

5.Posté par lydia le 23/06/2010 00:28

tout mon soutient a domenech pour les jours difficiles qu il vit et va vivre on a oublier que c etais un homme avant tout avec des qualités et des defauts comme tout le monde je suis une femme jai commencer a faire du foot en 1990 alors agée de 10ans a l epoque bref je tenais a dire que personne n est parfait ok l equipe a tres tres mal jouer et n etais pas au niveau est ce pour autant dois t on jeter la pierre a domenech l insulter l humilier etc...bref l enfoncer
Pour ma part jai toujour et je soutient toujour l equipe de france dans la victoire comme dans les defaites mais je ne cautionne pas leurs refus de s entrainer

6.Posté par trop fort pou moin le 23/06/2010 07:17

POST 3 . C'est aussi un camouflet pour Sarkozy.
sarko la sélectionne l'équipe de france
sarko té i entraine l'équipe de france.
Tir un feuil.

7.Posté par bibi le 23/06/2010 08:44

eh ! poste 3 arrete la démago

Sarko n'a rien à voir avec la défaite de l'équipe de France
accuse le Vatican pendant que tu y es, ou la CGT, ou FO, ou les bébé phoques
le raisonnement est le même !
pitoyable

8.Posté par l'équipe de m le 23/06/2010 09:44

L'équipe de France est bien représentative du pouvoir actuel,prétentieuse,incapable,cupide,individualiste,égoïste,menteuse,irresponsable...,immature,opportuniste...

9.Posté par Tcherno-Bill le 23/06/2010 09:51

post 7 bibi Je comprends parfaitement le point de vue de Feroz dans son post 3 !
Comment espérer un comportement digne de nos joueurs (no- Marseillaise , insultes etc...)
quand le chef de l'Etat pratique le " casse toi pauv' C.. ! " ?
Tu cites le Vatican par dérision , mais il est aussi affecté par des scandales terribles !
Si le mauvais exemple vient à ce point de ceux qui sont censés le montrer , on est mal.....

10.Posté par michel rvn blanche saint pierre le 23/06/2010 10:18

Des joueurs moyens dans un championnat moyen(L1) et des joueurs moyen starisés (ribéry,gallas, henry...) qui font banquette dans les grands championnats européens... le problème c'est le système qui autour d'eux: agents commissionnaires, avocats conseilleurs,journalistes complaisants....à un certain moment tout s'écroule et "ces joueurs" se réveillent dans la vie réelle et nous nous sommes frustrés.

11.Posté par bibi le 23/06/2010 19:39

post 7
j'ai simplement dit qu'accuser le président d'être responsable du fiasco des Bleus est un raccourci n'ayant aucun fondement ni aucune logique
le dire s'apparente à de la récupération politique tout aussi condamnable

ceci dit, ça n'excuse ni les petites phrases du président ni les petites phrases de ceux qui l'ont insulté

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >