MENU ZINFOS

Médicaments : le personnel de la restauration scolaire et de l’éducation sensibilisé aux bons gestes

Jeudi 20 Septembre 2018

Dans le cadre de plusieurs actions de sensibilisation, le personnel de la restauration scolaire et du service éducation de la ville a été initié à l’encadrement des différentes affections et aux gestes d’administration des médicaments.
Animées par le médecin scolaire du rectorat, ces séances de sensibilisation ont permis de passer en revue les pathologies les plus fréquentes ainsi que les protocoles d’urgence à appliquer en cas d’allergies alimentaires. La problématique de la crise d’asthme, d’épilepsie ou de diabète a aussi été abordée.

« Les allergies sont en constante augmentation, en face des mesures simples sont à adopter », lance d’emblée le médecin de l’Education nationale. Face à lui, un public composé de responsables de sites, du personnel de l’éducation et de la restauration scolaire. Le but de ces séances de sensibilisation – qui se fondent dans un module de trois rencontres avec les trois médecins scolaires qui interviennent sur la commune de Saint-Paul – est d’informer le personnel en contact avec les enfants porteurs d’une pathologie qui nécessite l’administration de médicament(s) en urgence.
Ces actions relèvent d’un partenariat entre les services de santé scolaire du Rectorat et la commune de Saint-Paul. Elles traduisent la volonté de renforcer l’encadrement des élèves qui présentent une allergie alimentaire ou une pathologie : toutes les mesures réglementaires sont prises, et les dispositions qui sont mises en place vont dans le sens de l’inclusion scolaire. C’est l’esprit de la circulaire de 2003 qui encadre le Projet d’Accueil Individualisé, dit PAI. L’établissement d’un PAI est encadré par la Circulaire interministérielle 2003-135 du 8 septembre 2003.
La direction de la restauration et nutrition a rappelé le cadre réglementaire en préambule, ainsi que les clauses du règlement intérieur de la restauration qui régissent le traitement des allergies alimentaires.

Le point sur les différents protocoles d’urgence

Ce mercredi 19 septembre, l’assemblée, attentive, a assisté lors d’une séance de sensibilisation à la présentation des différents protocoles d’urgence pour des affections fréquentes telles que l’asthme, les allergies alimentaires, les crises d’épilepsie ou encore le diabète. En manipulant des médicaments à délivrer en cas d’urgence (des médicaments de démonstration), le personnel a découvert, par exemple, comment administrer certaines molécules comme le salbutamol (pour les crises d’asthme) ou encore l’épinéphrine dans le cas de réactions allergiques aiguës pour éviter un choc anaphylactique.
En effet, le PAI encadre 3 types d’administration du médicament possible par le personnel communal ou enseignant, à savoir l’inhalation, la voie-orale et l’auto-injection. « Si on en arrive à l’Anapen ® (adrénaline) ou à l’administration d’un médicament par voie injectable, je vous conseille d’appeler le 15 pour un accompagnement », suggère le médecin de l’Académie.
Les allergies alimentaires touchent près de 400 enfants à Saint-Paul. Pour éviter les accidents, du côté de la restauration scolaire on procède à l’éviction de l’aliment allergène.
Par ailleurs, l’épilepsie concerne aussi quelques enfants dans la commune. « Des PAI, il en existe plusieurs formes allant de la simple conduite à tenir (repos, isolement) à l’administration de médicament(s) dans les cas les plus sévères : tout cela va dépendre de la forme de l’épilepsie », explique le professionnel de santé qui détaille, pour chaque forme que peut prendre l’épilepsie, le médicament adéquat.
Enfin, il est à noter que « le PAI est toujours demandé par les parents de l’élève et est à renouveler tous les ans. Soumis au secret médical, la famille autorise ainsi par la suite le médecin de l’Education national à partager ce secret médical en secret professionnel », termine le spécialiste de la santé.

Intégrer ces gestes de secours spécifiques dans le cadre du plan de formation Secouriste Sauveteur au Travail (SST)

La séance de sensibilisation s’est achevée sur des interrogations quant à l’administration des médicaments injectables, la gestion de la crise (allergie, asthme, épilepsie) et l’évocation de pathologies particulières… Une dernière rencontre aura lieu le 26 septembre prochain auprès du personnel de la restauration scolaire et du service éducation des autres écoles du secteur.
Présent également à cette séance, le service prévention de la collectivité est associé à la démarche. A terme, l’idée serait d’intégrer ces gestes de secours spécifiques encadrés par les PAI dans le cadre du plan de formation SST (secouriste sauveteur au travail) pour le personnel des écoles.

 
 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 15:47 Dengue : 6 cas diagnostiqués à La Réunion

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes