MENU ZINFOS
Société

Médicaments d'anesthésie : Des médecins s'inquiètent d'une possible pénurie


Par - Publié le Vendredi 17 Avril 2020 à 16:34 | Lu 3341 fois

Se dirige-t-on vers une pénurie de médicaments anesthésiques ? Plusieurs médecins hospitaliers du public et du privé s'inquiètent des stocks. Selon nos informations, La Réunion aurait actuellement de quoi tenir un mois. Si les opération indispensables sont maintenues, les opérations non-urgentes sont quant à elles pour le moment déprogrammées en raison de l'épidémie de coronavirus. Les hospitaliers craignent donc pour les mois qui viennent dans une situation déjà tendue. 

Parmi les médicaments utilisés, le Curare, le Propofol et le Midazolam. Interrogée, l’ARS indique assurer un suivi des stocks auprès des établissements de santé. "À ce jour, il n’y a pas de risque sur ces 3 médicaments pouvant mettre en cause la prise en charge des patients pour les 3 prochaines semaines", confirme l'agence régionale de santé. 
 
Des tensions sont toutefois observées au niveau national, "ce qui explique la vigilance renforcée de l’ARS", précise l'agence.

Les futurs envois de ces médicaments vers La Réunion seront organisés dans les prochaines semaines "en fonction de la consommation constatée". Des envois complémentaires qui seront programmés par le ministère des solidarités et de la santé et l’Agence Nationale de Sécurité du Médicalement et des Produits de Santé (ANSM).


Amandine Dolphin
Rédactrice en chef adjointe - Passionnée de jeux vidéo, scrolleuse compulsive sur les réseaux... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par pipo le 17/04/2020 16:49

A la guerre comme à la guerre fer chaud et alcool fort...

2.Posté par MôveLang le 17/04/2020 17:07 (depuis mobile)

Il y a toujours l'arak, comme dans certains films, une bonne rasade de rakpour endormir la douleur et une autre pour la désinfection, le sa sécu qui fait des économies.

3.Posté par Fotoutdire le 17/04/2020 18:00

Faut que les gens savent que même en dehors de crise ; il arrive que des médicaments soient en rupture car trop de "cerveaux" pour gérer les stocks....

4.Posté par Gaston le 17/04/2020 19:28 (depuis mobile)

Pas d'inquiétude, l ARS gère comme pour les masques. Il delivrerons des ampoules périmées ensuite. Un décret autorise l'emploi de médicaments vétérinaires, donc pour votre appendicite, passer chez votre veto avant d'aller à l'hôpital

5.Posté par Nul le 17/04/2020 20:05 (depuis mobile)

Et certains trouve ça drôle.....
Pas étonnant sans prise de conscience de la gravité de la situation que le nombre de fas explose à nouveau....rendez vous pour confinement supplémentaire en juin....

6.Posté par JORI le 17/04/2020 21:05 (depuis mobile)

Où sont ceux qui crachent sur big pharma ?. Va falloir aller voir les tisaneurs du coin pour palier à cette éventuelle pénurie. 😂

7.Posté par Bien entendu le 17/04/2020 22:37

La politique de contingentement par les laboratoires dont j'ai parlé il y a 10 jours et qui m'ont valu d'être traités de tous les qualificatifs "flatteurs" de la part des âmes généreuses, parce que je mettais en garde contre le fait que La Réunion était dépouillée de ses médicaments au profit de Mayotte, alors que La Réunion n'a jamais eu à gérer le contingent réservé à Mayotte, donne aujourd'hui toute sa mesure. L'ARS annonce adroitement que la pénurie est nationale, histoire d'éviter à s'expliquer devant les réunionnais sur le fait que La Réunion ne peut plus renouveler son stock cédé à Mayotte.
Vivement que le navire de guerre faisant la navette pour nous dépouiller au profit de Mayotte, revienne histoire de permettre aux belles âmes de clamer cette générosité qui les déculotte !

8.Posté par IXE le 17/04/2020 23:04

Avec une visibilité à trois semaines, on est parés en cas d'imprévus (accidents, traumas divers, etc.), l'Ars le dit:
Tant que les patients ne déposent pas plainte...

9.Posté par JORI le 18/04/2020 01:00 (depuis mobile)

8. IXE. Et vu le nombre de brochets, l'ars ne devrait pas crouler sous les dépôts de plainte.

10.Posté par IXE le 18/04/2020 21:22

9.Posté par JORI

Pourquoi traitez-vous de "brochets" ceux qui ne sont pas de votre avis ?

11.Posté par JORI le 18/04/2020 22:20 (depuis mobile)

10. IXE. Rien à voir avec ce que je pense. Rien que pour vous ce petit rappel :Un brochet a une grande gueule et une petite queue. En créole : grand diseur, petit faiseur.

12.Posté par z''''endette le 19/04/2020 12:25

Toujours entrain de râler les medecins, infirmiers ..plus fort que les fonctionnaires à crier avec la bouche pleine ! avec la carte vitale LOL !!!!

13.Posté par IXE le 19/04/2020 14:15

11.Posté par JORI

Merci pour votre connaissance du brochet ;)
Si nous prenons de la hauteur, n'est ce pas une critique des régimes démocratiques ayant pour spécificité la séparation des pouvoirs ? Nous avons en France un législatif (les diseurs) et un exécutif (les faiseurs). Ce principe constitutionnel est censé empêcher que celui qui dirige ne se comporte en dictateur, en Judge Dredd (le film avec Stalone).
Les français ne sont-ils pas, sauf référendum populaire, confinés dans le rôle de diseurs ?

Estimez-vous probable, dans cette crise, que des sentinelles aient initialement donné l'alerte et que les notes furent visées " non prioritaires" par les responsables de la prise de décision ?
Avez-vous pris connaissance des dernières propositions de l'Oms, notamment celle suggérant que les personnes positives au Covid soient extraites de chez elles (par tous moyens) afin de les isoler de leur famille ? Souhaiteriez-vous que ces diseurs deviennent des faiseurs ?

14.Posté par JORI le 19/04/2020 22:47 (depuis mobile)

13. IXE. Bravo pour avoir ramené le sujet du brochet sur le plan des institutions. Mais combien sur ce site en font partie ?. L''oms disait elle comment détecter des positifs au covid quand quand il y a une pénurie de tests ? 😂

15.Posté par JORI le 19/04/2020 22:52 (depuis mobile)

13. IXE. Les élections ne seraient elles pas selon vous le moyen d''assurer leur rôle de faiseurs ?. Quant aux sentinelles, avez vous des exemples de notes visées "non prioritaires"?.

16.Posté par IXE le 20/04/2020 09:36

JORI

14: que ce soit sur ce site ou dans toute la France, tous les français en font partie, du moins ceux inscrits sur les listes électorales. Si tel est votre cas, comme moi, nous sommes alors tous des brochets car nous ne sommes pas invités à faire mais à dire. La critique est un droit d'expression et je n'incriminerai pas ceux qui l'exercent.

L'Oms a dit: tester, tester, tester. C'est un peu comme l'État qui vous demande de payer des impôts et taxes lorsque vous n'avez pas encore fait de bénéfice: c'est notre problème, pas le sien.


15
Tous ceux qui sont inscrits sur les listes électorales sont des diseurs qui votent pour des faiseurs. C'est la démocratie en France.

Évidemment que non. Les règlements prévoient ces alertes. Pour le reste, relisez le code de la santé publique.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Plan_de_crise_en_cas_de_pand%C3%A9mie

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes