MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Médiatiser l’écologie : Le coquelicot convoque nos souvenirs d’enfance


Par Bruno Bourgeon, président d’AID - Publié le Jeudi 4 Octobre 2018 à 17:22 | Lu 498 fois

Un électrochoc, la démission de Nicolas Hulot ? Les médias seront-ils plus efficaces pour couvrir l'écologie ? Comment mieux atteindre ceux qui n'y croient pas, qui ne veulent pas en entendre parler, qui pensent qu'on n'y peut rien ?

Chose rare pour un ex-ministre, il avoue clairement « qu'il ne comprend pas pourquoi nous assistons à la gestation d'une tragédie bien annoncée dans une forme d'indifférence. » Les travaux en psychologie le prouvent, on a beau savoir, ce n'est pas seulement avec notre tête qu'on prend des décisions, c'est aussi avec nos émotions et nos tripes. Passer à l'action remet en cause nos façons de penser le monde, comme le fait que pour être heureux il faut accumuler des richesses matérielles, que la technique résout toujours tout, et que les ressources naturelles sont infinies. L'individu est alors confronté à la dissonance cognitive : une information arrive dans notre pensée : si elle est trop dissonante avec notre schéma de pensée, on l'oublie. 

Or il n’y a pas d’indifférence générale. Mais il y a une forme de surdité et de cécité d'un certains nombre de responsables politiques, culturels et médiatiques. On produit des barrières pour ne pas être atteint. L'enjeu est donc d’affecter le public. La mobilisation se fait aussi parce qu'on a été atteint.

Affecter le public passe aussi par les images, les photos. Les photos montrent les horreurs des contaminations. Une des forces du travail photographique est de montrer les conséquences sur les sociétés humaines, les catégories sociales. Ce ne sont pas n'importe quelles catégories sociales qui sont touchées par ces pollutions. Les pauvres ne sont pas forcément les plus sales : plus on monte dans la hiérarchie sociale, et plus on observe des comportements respectueux sur l'environnement visible, mais qui génèrent en réalité des pollutions beaucoup plus nocives.

Cash investigation a enquêté sur le plastique : des ravages écologiques. Pour ne pas être pointés du doigt, les industriels ont trouvé la parade : l'incivilité des consommateurs. Ainsi l'association « Gestes propres », qui lutte depuis 50 ans contre les déchets sauvages, en culpabilisant le consommateur. Elle est financée par  les grands groupes industriels comme Nestlé, Total, Haribo, Danone... Du Greenwashing. Mettre toute la responsabilité sur le consommateur, c'est facile : la façon la plus rapide pour ceux qui financent ces campagnes de se donner bonne conscience. Les injonctions envers les citoyens sont soutenues par les politiques publiques et visent à individualiser ce problème collectif que sont les désastres écologiques : le libéralisme face à l’écologie. Avec un relais massif dans les médias ; les journaux nationaux l’ont intégré : les individus doivent modifier leurs comportements au quotidien pour résoudre les problèmes. Alors que ce doit être à la source que le problème doit être résolu : la fabrication des polluants. Et dans notre for intérieur : nous devons changer de paradigme, de mode de pensée.

Le 8 septembre, des milliers de manifestants partout en France pour les marches pour le climat (aucune à La Réunion). Les politiques prendront des décisions seulement si l'opinion leur met le couteau sous la gorge. S'ils ont peur de ne pas être réélus, ils commenceront (peut-être) à réagir.

Autre initiative : « Nous voulons des coquelicots », un appel pour l’interdiction immédiate de tous les pesticides de synthèse lancé le 12 septembre dans Charlie Hebdo, par Fabrice Nicolino, journaliste de l’hebdomadaire, spécialiste de l’environnement. L'initiative a reçu un écho retentissant. Le coquelicot est l’image marquante, parce qu'il va convoquer nos images d'enfance. Une espèce de mémoire et d'affect qui parlent aux émotions intimes. Puissions-nous répondre à cet affect, et signer par millions cet appel. Il suffit d’aller sur le site : http://www.nousvoulonsdescoquelicots.org. D’avance, merci.

D’après @si




1.Posté par Papapio le 04/10/2018 18:21 (depuis mobile)

Ce ne seront que nos Enfants qui passeront le message entre eux, comme d.hab... quand il sera trop tard et irréversible... Vu l.age d.un gars comme Trump, on comprend qu.il préfère assurer la dinastie que l.Air des sans dents...

2.Posté par A mon avis le 04/10/2018 22:24

"Du Greenwashing. Mettre toute la responsabilité sur le consommateur, c'est facile : la façon la plus rapide pour ceux qui financent ces campagnes de se donner bonne conscience. Les injonctions envers les citoyens sont soutenues par les politiques publiques et visent à individualiser ce problème collectif que sont les désastres écologiques : le libéralisme face à l’écologie."


Tout à fait exact !

MAIS :
"L'individu est alors confronté à la dissonance cognitive : une information arrive dans notre pensée : si elle est trop dissonante avec notre schéma de pensée, on l'oublie."


C'est bien pourquoi l'écologie a peu d'échos dans les consciences individuelles !

Alors, il faut se réveiller ! Car NOUS VOULONS DES COQUELICOTS !...

3.Posté par Zarin le 05/10/2018 07:17

Eveil de la conscience - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=HKXa1gZV8m8

extrait de la série "Kung fu" tournée dans les années 70 avec David Carradine.

4.Posté par A mon avis le 05/10/2018 11:22

@ 3 Zarin : Exactement ! Nous sommes comme celui qui voit, mais n'a pas conscience de son environnement !

Dans cette vidéo il est dit :
"... quelque chose est en train de mourir : l' IGNORANCE"

en effet L'IGNORANCE ÉCOLOGIQUE est en train de mourir !
Mais il y a encore du chemin à faire pour atteindre la pleine prise de conscience

5.Posté par Bruno Bourgeon le 05/10/2018 14:42

J'adore les commentaires de Zarin. Il va toujours chercher ailleurs pour mieux nous éclairer : une pensée en-dehors du main stream... Comme AID! J'adorais cette série, Kung Fu, Avec David Carradine mince et svelte. Ce rôle a inspiré de toute évidence le rôle qu'il tient dans Kill Bill! de Quentin Tarantino, encore un autre génie, celui-là!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes