MENU ZINFOS
National

Mayotte : une nouvelle campagne de communication pour limiter les naissances


Une campagne d'information sur la contraception est lancée depuis ce lundi à Mayotte afin de freiner le taux de fécondité qui y est très élevé.

Par NP - Publié le Mercredi 22 Septembre 2021 à 12:13

Mayotte est l'un des départements français où la fécondité est la plus élevée avec un taux de cinq enfants par femme, contre 1,9 dans l'Hexagone. Les autorités sanitaires misent donc sur une campagne de communication sur la contraception. Elle a été lancée ce lundi pour informer la population sur les différents moyens disponibles.

Parler de ces thèmes reste un tabou sur ce territoire, rapportent nos confrères de la presse métropolitaine. Chez les 18-25 ans, seulement un tiers utiliserait un moyen contraceptif. Sur l'île aux parfums où tout le monde se connaît, se rendre à la pharmacie pour se procurer un préservatif ou la pilule contraceptive ne serait pas évident. Aussi, le taux d'interruption volontaire de grossesse est élevé, soit 26,4 pour 100 femmes en 2016 (15,6 en métropole en 2019), ce qui préoccupe les autorités dans un département où le taux de pauvreté atteint 77% de la population.

Entre 1980 et 2017, la population a quadruplé sur l'île hippocampe, passant de 67.200 à 256.500 habitants, ces chiffres ne prenant pas en compte les personnes entrées illégalement sur le territoire. 

Cette campagne fait écho à celle lancée en 2019 pour les mêmes raisons.




1.Posté par Anatole le 22/09/2021 12:38

Faut surtout leur expliquer que la CAF n est pas un puit sans fond !

2.Posté par Jean Louis sauveur le 22/09/2021 13:17

Déjà fait par vaccin !!

Dit à zot que la composition du vaccin les régler pour les besoins du pays concerné !!

Tout le monde sait que Mayotte procréer beaucoup, pas besoin dit à zot que gouverne-ment fine étudie le cas...

3.Posté par question bete le 22/09/2021 13:21

l'histoire se répète.. 974 976, destin commun ?

4.Posté par Jozèf le 22/09/2021 13:43

Cela me rappelle une certaines époque à la réunion...
Mais chut 🤫, on trouvera toujours à justifier cela !

5.Posté par Matulu le 22/09/2021 14:04

Ils ne savent faire que ça...

6.Posté par cenkorli le 22/09/2021 12:11

bloquer la Caf à deux enfants maximum , pareil pour allocations rentrée scolaire, Pas un seul pen de plus au au-delà et vous verrez le résultat. A appliquer de toute urgence aussi ici.

7.Posté par marguerite le 22/09/2021 12:22

ouf! bonne nouvelle. j espère que sa sera de même ici car elles sont nombreuses et prospères.

8.Posté par k le 22/09/2021 14:29

L argent peut régler le problème

9.Posté par zarzuela le 22/09/2021 12:37

Tant qu'on leur filera des allocations!!!!oyi ct com ca ici en 60/70

10.Posté par Lé vrai même le 22/09/2021 14:59

Il était temps et trop tard

11.Posté par sceptique le 22/09/2021 16:01

c'est une perte de temps... faut juste régler le problème en arretant de donner des allocs à partir du 3è enfant...

12.Posté par JORIELE974 le 22/09/2021 16:18

CAF et la POSTE même combat vive la mère nourricière pauvre france tu t'écroules ça va te coûter un bras, je nage ou je me noie dans cette france?

13.Posté par Lulu le 22/09/2021 16:27

le meilleur remède pour limiter les naissances, tout le monde le sait, c'est uniquement de supprimer les allocs après le 3 ème enfant c'est tout, aussi valable pour la Réunion qui n'est pas en reste là dessus!

14.Posté par Pollen le 22/09/2021 17:28

faut faire des petits français pour payer nos futures retraites
moi je suis pour les bébés mahorais, donc français
j'ai trop mis en avant mon travail et maintenant je regrette de ne pas avoir eu le 3eme enfant
vive la femme, vive la maternité, vive la vie, et vive l'éducation qui va avec

15.Posté par mafu974 le 22/09/2021 16:09

Et oui, c'est ça de travailler couché...

16.Posté par Mister Magoo le 22/09/2021 20:25

Plus de la moitié des accouchements concernent des femmes étrangères, on se demande pourquoi ???
Donc la contraception des femmes locales aura peu d'effet sur la natalité de l'île, natalité encouragée par les allocations par ailleurs... l'État est schizophrène

17.Posté par SDine le 23/09/2021 00:00

Je n'aime pas rabaisser les femmes d'où qu'elles viennent mais quel état dès lors qu'elles ont des goss nés sur le territoire ? Résultat la première chose à faire une fois sur Mayotte est de faire des goss en quantité dans l'espoir d'être régulariser. Vu sur cet angle cette campagne sert à quoi ?

18.Posté par mi dit sake mi pense le 23/09/2021 08:14

mayotte est le département qui détient le record des naissances! kom dit lo patois: "gratte zot fesse et fait z'enfants, ma travaile et ma payé"! de plus certains de cette progéniture iront un jour agresser les gens aux abords des gares routières ou des établissements scolaires!

19.Posté par nono le 23/09/2021 08:24

proposer la contraception a des mères pondeuses une aberration !!!

20.Posté par bruce le 23/09/2021 09:06

cet article ne dit pas toute la réalité, on dirait même qu'il tente de la minorer. Mayotte n'est pas seulement "un des départements français où la fécondité est la plus élevée". Pourquoi le présenter comme ça? En réalité Mayotte est LE département où la fécondité est LA PLUS élevée, LOIN DEVANT tous les autres. Avec 5 enfants, Mayotte est loin devant le second, la Guyane avec 3,6 et le troisième, la Réunion avec 2,3. C'est plus du double ! Il faut comparer aussi au reste du monde, c'est un des taux les plus élevés de la planète ! Aujourd'hui les seuls pays où l'on atteint encore 5 enfants par femme c'est l'Afghanistan et des pays d'Afrique parmi les plus pauvres. Aucun autre pays au monde n'atteint encore ce niveau. Même au Maghreb ils font moins d'enfants qu'à la Réunion. La transition démographique mondiale est en cours d'achèvement, mais pas à Mayotte. Ce n'est pas une campagne de communication qui leur manque, mais une campagne d'éducation !

21.Posté par Non fo pas exagérer le 23/09/2021 10:49

Sur l'île aux parfums où tout le monde se connaît, se rendre à la pharmacie pour se procurer un préservatif ou la pilule contraceptive ne serait pas évident.

Solution l'implant contraceptif sous cutané :

Les avantages des implants comprennent :

Efficacité élevée de jusqu'à 99 pour cent moins de sept jours de mise en place d'implant
Méthode très peu coûteuse de contraception à long terme, comparable aux stérilets
Coffre-fort dans la majorité de femmes
Efficacité pendant trois années sans davantage d'intervention
Facilement retiré dans la plupart des cas pour permettre à la grossesse de se produire naturellement
Indépendant de mémoire utilisateur ou de programme, et des rapports sexuels, comme ils fournissent la contraception continue
Il fournit l'anonymat d'utiliser-et est pratique adopter
Coffre-fort pour l'usage pendant la lactation
Détend la ménorragie et la dysménorrhée dans de nombreux cas
Aménorrhée dans une sur toutes les cinq femmes sur l'implant, qui est souvent perçu pour être un avantage
Réduit le risque de maladie inflammatoire pelvienne dû au mucus cervical épais qui empêche des microbes de monter du vagin dans l'utérus
Adapté en conditions qui excluent l'utilisation de la contraception hormonale combinée
Renvoi rapide de fertilité moins de 21 jours de démontage d'implant
Quelques femmes remarquent l'amélioration de l'acné suivant l'utilisation de l'implant
Une certaine protection contre des cancers de l'endomètre

22.Posté par SPARTACUS974 le 23/09/2021 16:34

La majorité des femmes à Mayotte qui ont de nombreux enfants sont étrangères,ne maitrisent pas le Français,n'ont pas la liberté de faire ce qu'elles veulent.
Encore une campagne inutile et totalement en décalage avec la réalité des femmes qui vivent à Mayotte.L'accès à la contraception n'a aucun sens pour une femme qui n'a aucune liberté.
Les femmes comoriennes viennent accoucher à Mayotte dans l'espoir que leur enfant pourra quitter la misère qu'elles ont vécue.Elles acceptent bien des sacrifices pour croire à ce rêve fou d'une vie meilleure.Que dire de ces hommes mahorais qui reconnaissent des enfants à la pelle et qui n'assument rien en qualité de pères.Toutes ces femmes sont surtout des victimes de l'exploitation odieuse de la misère .A quoi bon les accabler alors que nous connaissons tous les véritables responsables de ces naissances si souvent subies plus que désirées....Sur toutes ces IVG,combien d'entre elles sont liées à des rapports sexuels non consentis?

23.Posté par Anatole le 23/09/2021 19:34

Leur problème c est larzan bragette ! C est tout et l état cautionne ,!!!!

24.Posté par Non fo pas exagérer le 24/09/2021 14:58

Oui Spartacus vous avez raison.

Je voulais juste montrer ici un procédé contraceptif assez peu connu. Pourquoi ? C'est que sur l'île aux parfums où tout le monde se connaît, se rendre à la pharmacie pour se procurer un préservatif ou la pilule contraceptive ne serait pas du tout évident.

Voilà une solution qui évite les reproches des parents de ces jeunes filles qui veulent se libérer.

25.Posté par Non fo pas exagérer le 24/09/2021 14:58

Oui Spartacus vous avez raison.

Je voulais juste montrer ici un procédé contraceptif assez peu connu. Pourquoi ? C'est que sur l'île aux parfums où tout le monde se connaît, se rendre à la pharmacie pour se procurer un préservatif ou la pilule contraceptive ne serait pas du tout évident.

Voilà une solution qui évite les reproches des parents de ces jeunes filles qui veulent se libérer.

26.Posté par Robin le 26/09/2021 20:12

@ pollen: je suppose que c’est de l’humour…? Car ces bébés-là non seulement ne paieront pas votre retraite mais boufferont une bonne partie de ce que vous auriez pu en espérer. Faut pas rêver….

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes