Océan Indien

Mayotte: un plan de lutte contre les chiens errants

Mercredi 4 Mai 2016 - 08:15

A Mayotte, on compte aujourd’hui une population de chiens errants estimée entre 10 000 et 20 000 individus. Ce phénomène présente un risque sur le plan sanitaire, un danger pour l’homme et le bétail mais aussi un problème de protection animale car ces animaux sont souvent victimes de mauvais traitements.

Au-delà force est de constater que ces chiens sont la proie des délinquants qui s’en servent comme armes, pour menacer voire pour agresser leurs victimes.

Une réunion, présidée par la directrice de cabinet du Préfet, Florence Ghilbert-Bezard, s’est tenue ce mardi 3 mai à la Préfecture afin de définir un plan d’actions pour lutter contre ce phénomène et limiter la propagation de ces animaux.

En premier lieu, un rappel réglementaire des textes et de leur champ d’application a été présenté à chaque participant. Ainsi, il a été précisé que le code rural prévoit que tout chien errant ou en divagation doit être placé en fourrière.

Plusieurs difficultés ont été relevées par les intervenants, à commencer par l’absence de fourrière sur le territoire. En l’absence d’une telle structure, les services de la DAAF ont mis en place une convention avec un opérateur privé pour le gardiennage de ces chiens capturés. S’ajoutent à cela, des missions rendues désormais difficiles en raison des lieux d’intervention dans certaines zones sensibles du département.

Les dégâts occasionnés par ces animaux sont importants, notamment pour les autres espèces dont les tortues marines, inscrites sur la convention de Washington. En 2015, le Parc naturel marin a recensé une trentaine d’attaques mortelles sur des femelles venues pondre sur les plages mahoraises.

La présence de chiens errants à proximité des habitations et des établissements scolaires est par ailleurs préoccupante. Le cas du collège de Majicavo a été évoqué, où plusieurs intrusions de chiens ont été signalées.

Aux termes des échanges, il a été acté plusieurs actions :

  • des opérations ponctuelles et organisées au nom de la sécurité seront organisées prochainement ;

  • un recensement des élevages clandestins sera réalisé dans chacune des communes en liaison étroite avec les élus, les polices municipales et les forces de l’ordre ;

  • une action sera organisée sur la plage de Moya, où plusieurs attaques ont été recensées sur des tortues marines mais aussi des personnes ;

  • en lien avec les élus, une réflexion sur la création d’une première fourrière va être lancée, avec la possibilité de financements de l’État et de l’Europe ;

  • des opérations de capture vont également être menées dans les quartiers de la Convalescence et à Cavani sud, où des meutes de chiens ont été signalées ;

  • Une rencontre va être organisée avec les associations de protection des animaux afin de leur présenter le plan de lutte contre les chiens errants.

Lu 1393 fois



1.Posté par Altruisme et empathie le 04/05/2016 10:16

N'oubliez pas les cases et cours où sont suppliciés moult chiens et chats . Controles et sauvetages .

2.Posté par dog le 04/05/2016 11:47

quelle bande de nuls "une réflexion sur la création d’une première fourrière"
ils sont payés combien pour réfléchir combien de temps pour une évidente nécessité?

3.Posté par Urmah le 04/05/2016 12:50

La divagation animale se trouve partout dans les DOM TOM. Allez à Tahiti, c'est pareil, Martinique, Guadeloupe, Mayotte, c'est pareil... Quand à dire qu'il y a des risques sanitaires concernant l'errance des chiens, que dire sur l'île de la Réunion ou pintades et poules sortent des jardins pour aller manger ailleurs ???

4.Posté par yab le 04/05/2016 13:04

Personne n'a encore trouvé une recette pour les faire en grillades ? Vu le nombre de personnes qui sont sur les plages le week end pour les barbecues, le problème serait vite résolu.

5.Posté par excellent le 04/05/2016 13:08

fo zote y fe com ici tuer tout ce qui bouge c'est radical...apres y faut voir a eduquer comme au moyen age

6.Posté par marie annik le 04/05/2016 16:03

Post 3 mdrr on dirait nous nęna le meme voisin... tout son poulailler le en vadrouille et la nuit son coq y chante : 1h, 2h, 3h......un jour ma finir par faire un pic-nic partage civet ... bon il vaut mieux en rire, et c'est moins desagreable que le bruit des voitures et motos etde la musique a fond des voisins pas civilises (centre ville, sans chiens errants ou maltraites merci seigneur)

7.Posté par Erets Israël le 04/05/2016 14:40

Dit moi le soi disant Excellent (tag 0) faudrait que t apprennes à écrire le français, on comprendrai peut être ce que tu veux dire.

8.Posté par Didier NAZE le 04/05/2016 22:16

Je salue l initiative certes...mais à quand un plan pour expliquer aux....habitants de l ile aux parfums, qu il est urgent d arrèter de faire autant d enfants.....je n invente rien ; il suffit de voir l explosion du nombre de naissances! Et d ailleurs z zinfos avait publié un article sur ce sujet ,il y a quelques semaines......

9.Posté par Moukate le 05/05/2016 00:02

POST 7 poukoé ti moukate la personne la écris en creole ti koné pas lire not creole aller apprenn ou domoun deorc'est pou sa ou di n'importe koé

10.Posté par créole résidant à Mayotte le 05/05/2016 07:31

Didier NAZE, sois pas naze. Je travaille au CHM depuis plus de 20 ans et la sensibilisation avait commencé avant mon installation ici. Beaucoup de mahoraises ( la nouvelle génération) ont compris mais avec le droit du sol, on vient accoucher à Mayotte lorsqu'on est malgache, comorienne, rwandaise, congolaise, kényane etc... D'où l'explosion du nombre de naissances. D'ailleurs sur plus de 9 000 naissances l'année dernière, les 3/4 de bébés sont le fait de femmes sans papiers arrivées 3 ou 4 mois avant l'accouchement ou vivant clandestinement à Mayotte.

11.Posté par môvélang le 05/05/2016 11:38

""""" 1.Posté par Altruisme et empathie le 04/05/2016 10:16 |
N'oubliez pas les cases et cours où sont suppliciés moult chiens et chats . Controles et sauvetages . """""
il ne faut oublier non plus les abattoirs et élevages francés où ce sont par millions que les pauvres animaux sont maltraités

12.Posté par Le Jacobin le 05/05/2016 13:23

Belle initiative pour nos amis les chiens,mais voilà les enfants abandonnés sans famille à Mayotte sont plus nombreux que les chiens, il est à mon sens une source de délinquance,de banditisme de haut niveau pour Mayotte demain.Et si les grands penseurs qui réfléchissent sur la population des chiens se penchaient globalement sur la société mahoraise??? peut-être que leurs réflexion ne dépassent pas la taille du chien.

13.Posté par Bworks le 05/05/2016 14:41

@ 7.Posté par Erets Israël

Et moi qui croyait Monsieur Émile Maximilien Paul LITTRÉ décédé ! Apparemment non puisque sous votre plume il apparaît. Excellent monsieur le professeur ! y a pas à se tortiller, avec vous on progresse !
Exemples :
- Dit moi (Dis-moi)
- soi(-)disant
- (Il) faudrait que t(')apprennes
- on comprendrai(t)
- peut(-)être

Je sais..., je sais...! vous n'aviez pas le temps de vous relire ! et puis, on s'en tape et, entre nous, chhhuuutt ! vous préférez la plume au clavier... cela est normal ! n'est-ce pas ?

14.Posté par Olivier Montfort le 06/05/2016 16:17

Naze tombe le masque, il est pour sauver les chiens et autres animaux de compagnie, genre morpions , par contre il faut éradiquer les naissances d'enfants à Mayotte, trouvant qu'il y en a trop, suite à une " explosion des naissances", Bravo !!!

15.Posté par Olivier Montfort le 06/05/2016 16:24

Certes post 13 Bworks, néanmoins il eut été préférable d'écrire " Il n' y a pas à se tortiller, avec vous nous progressons" Le Larousse n'est pas mal non plus...

16.Posté par Didier NAZE le 06/05/2016 20:25

Pour votre information Montfort, je ne me suis jamais caché, et je n ai jamais porté de masque....ce n est pas le cas de la plupart des personnes qui s expriment sur zinfos, n est ce pas ? Selon vos bonnes habitudes, vous avez l art de déformer ou de mal interpréter.....les propos des autres. C est plus de la mauvaise foi de votre part, je n ai rien inventé, les chifffres sont là et je vous invite à rechercher l article publié par zinfos, il y a quelques semaines déjà. Je n ai jamais écris qu il fallait éradiquer les naissances d enfants à Mayotte. Je dirais tout simplement qu il faut....sauver l ile aux parfums,cela me semble capital, si on ne veut pas se retrouver avec des situations irréversibles....il y va de la stabilité de la zone Océan Indien.....

17.Posté par Damned ! le 06/05/2016 21:54

Certes post 15, Olivier Montfort, mais pourquoi diable dîtes-vous : "Le Larousse n'est pas mal non plus... ?

"ON" est ici dans un registre où le ton est délibérément familier et, dans ce cas, j'emploie toujours le "ON" au sens de "NOUS". "ON" notera au passage que Le "ON" est fréquemment utilisé pour la première personne du pluriel. Et puis, "ON" est où "NOUS" sommes... et foi de moi-même c'est du pareil au même... kif-kif bourricot quoi ! Enfin, c'est mon avis.

Conclusion, il n'y a pas de quoi en faire un fromage !.

18.Posté par Olivier Montfort le 07/05/2016 11:56

Post 17 Vous avez parfaitement raison, il n'y a pas de quoi en faire un plat ; Pour répondre à votre question concernant le Larousse, c'est pour moi en opposition au Littré, même s'il y a très longtemps que je n'ai pas consulté le Larousse ou le Littré, allant au plus pressé c'est à dire Wikipédia qui approfondi un peu plus les choses.

Pour ce qui est du post 16, Je préfère rire de votre commentaire, surtout la conclusion qui montre le niveau...Il faut sauver une île, mais pas trop les habitants," Il y va de la stabilité de la zone Océan Indien" , je suis plié de rire. Il serait bon de larguer des cargaison de préservatifs sur cette île afin qu'elle soit sauvée, Cette île représentant la survie de la Zone OI, évidement il y a d'autres moyens de contraception, genre ligature de la trompe, ainsi que les pratiques grecs de Mykonos ou encore solliciter les services de la bonne fée lation cousine de la méchante fée carabosse.

19.Posté par Damned ! le 07/05/2016 19:51

@18.Posté par Olivier Montfort

Il y aurait beaucoup à écrire sur maître ON, mais votre réponse prouve, d'une part que vous êtes un homme plein de bon sens et, de l'autre, qu'il n'est point nécessaire daller vivre en "THÉORIE" pour que tout aille bien. Et puis, ne dit-on pas qu'entre gens de bonne volonté, l'on peut toujours s'entendre ? Cela même si de temps à autre de petits dégagements de chaleur se produisent... ah ! les frottements de James Prescott Joules !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube