MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte: un contrôle d'identité déclenche une émeute


- Publié le Mardi 8 Septembre 2015 à 09:23 | Lu 2177 fois

photo d'illustration
photo d'illustration
Hier matin, un clandestin présumé s'est blessé en tentant d'échapper à la police aux frontières qui effectuait un contrôle d'identité dans le village de Majicavo. Témoins de la course poursuite, des habitants s'en sont pris au policier qui tentait de rattraper le fugitif. D'après Mayotte Hebdo, celui-ci a pu se réfugier dans une maison pour échapper à la colère des riverains. Les jeunes du village ont ensuite caillassé les renforts dépêchés sur place.
Bris de glace et incendie d'un véhicule, les dégâts ne sont que matériel. Le calme est revenu dans le quartier en milieu de journée. La personne en situation irrégulière a été évacuée au Centre Hospitalier de Mayotte. Une enquête est en cours.




1.Posté par Hugues Neau le 08/09/2015 10:18

Et dire qu'ils agitaient le drapeau tricolore pendant les JOI...

2.Posté par comouniké le 08/09/2015 10:53

ce pays est incontrolable faudrait en tirer les conséquences

3.Posté par PAULO 1 le 08/09/2015 11:36

Combien de clandestin à la Réunion

4.Posté par Choupette le 08/09/2015 12:52

Pourquoi Sarko ne se présente-t'il pas comme Président "là-bas" ?
Lui qui était si pressé de leur accorder la départementalisation ... .

5.Posté par Fugulus le 08/09/2015 14:05

Mayotte ou comment foncer droit dans le mur

6.Posté par AKOZ le 08/09/2015 14:31

Ah ces français alors !

7.Posté par ALAIN DIMITRI le 08/09/2015 14:44

ouais encore une affaire très banal suffit de voir certain quartier de la réunion rsa aide social bienvenue en france

8.Posté par Bruuuhhh ! le 08/09/2015 15:06

@post.5

Le mur qui surplombe la falaise Réunionnaise ?

9.Posté par Pamphlétaire le 08/09/2015 16:29

Les forces de l'ordre doivent agir en uniforme pour montrer leur présence et savoir à qui les personnes ont à faire. Mais quand ces forces de l'ordre sont prises à partie comme c'est le cas ici, j'appelle cela de la provocation, de l'excitation, de l'incitation, une attaque gratuite par les témoins de la course poursuite qui sont les habitants qui s'en sont pris au policier qui tentait de rattraper le fugitif. Les jeunes du village ont ensuite caillassé les renforts dépêchés sur place. Bris de glace et incendie d'un véhicule, les dégâts ne sont que matériels.
La personne en situation irrégulière a été évacuée au Centre Hospitalier de Mayotte. En plus, ses soins seront donnés gratuitement.
Il n'est plus possible de faire respecter un uniforme ou un service de la République. J'espère que ces "individus" à l'origine de cette révolte, rébellion, émeute, agitation contraire aux lois morales, logiques, de la République, soient châtiés (est-ce que ce mot existe encore), punis sans faiblesse sinon les zones de non droit vont exploser, se répandre, s'étendre, se développer largement et brusquement devant l'impunité des auteurs. Force doit rester à la loi où il faut mettre les gens honnêtes en prison pour les préserver des méchants.

10.Posté par Des imbéciles qui postent des commentaires le 08/09/2015 18:26

"Et dire qu'ils agitaient le drapeau tricolore pendant les JOI". Qui d'autre s'en prendrait à un policier qui poursuit un clandestin si ce n'est des clandestins. Quand on ne sait pas, on s'abstient de commenter. majicavo est un village dont plus de 65 % des habitants sont des comoriens en situation irrégulière. C'est comme si un policier poursuit un délinquant dans le 93. Imaginez ce qui lui arriverait.

11.Posté par actrice le 08/09/2015 18:31

Postė 2 par Comouniké. Les mêmes conséquences que lorsque la Réunion a connu des émeutes restées dan les annales pour cause de télé porno. Et tout Chaudrron avait brûlé

12.Posté par Casquette le 08/09/2015 18:36

Oh Choupette, l'argent du contribuable français n'est pas réservé aux réunionnais. L'homme politique qui s'est pressé à accorder la départementalisation a la Réunion, s'est il présenté comme président chez vous ? Pffff ! Vous faites pitié.

13.Posté par Pamphlétaire le 08/09/2015 19:52

Par définition, un clandestin a violé la loi française en entrant illégalement sur le territoire français. Le devoir des autorités compétentes est de reconduire ces gens chez eux avec la plus grande fermeté. En conséquence, c'est bien dans les fonctions des forces de l'ordre de rechercher les clandestins et le fait pour des Français d'empêcher cela constitue une infraction. Donc, les personnes qui empêchent la police de faire son activité, les personnes qui cachent, qui aident les clandestins sont complices des clandestins. Nous ne pouvons pas nous permettre d’accueillir toute la misère du monde en France et dans les DOM-TOM (je reste sur l'ancienne appellation ne m'étant pas habitué et retenu la nouvelle).

14.Posté par Moi et moi le 08/09/2015 21:11 (depuis mobile)

Mais la police n''a qu''à aller au marché de Mamoudzou si elle veut poursuivre des clandestins. Sachant que la commune de Koungou dont fait parti le village de Majicavo est peuplé de sans papiers, pourquoi y aller seul ? Il faut plusieurs escadrons.

15.Posté par kiki le 08/09/2015 21:25 (depuis mobile)

Il faut une vraie opération pour évacuer les clandestins de Mayotte et raser leurs bidonvilles surtout Majicavo où ils sont majoritaires et font la loi. D''ailleurs ils disent qu''en cas d''émeutes ils ne craignent pas les forces de l''ordre.

16.Posté par La réalité le 09/09/2015 05:34

On laisse les illégaux venir s'installer, on les soigne gratis, certains sont régularisés pour raisons de santé ou d'handicap, ils font des enfants sur place qui deviennent des citoyens français (droit du sol oblige) et lorsqu'ils sont majoritaires dans certains villages et font leur loi, on s'étonne.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes