MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Mayotte, un baril de poudre qui ne demande qu'à exploser...


Par - Publié le Vendredi 31 Mai 2013 à 18:07 | Lu 22258 fois

Mayotte, un baril de poudre qui ne demande qu'à exploser...
J'ai passé moins de 48 heures à Mayotte et ça faisait longtemps que je n'y étais pas allé. Autant dire que j'y arrivais avec des yeux neufs et les sens en éveil, prêt à écouter et regarder, sans aucune idée préconçue. J'avoue que je n'ai pas été déçu du voyage...

Heureusement que je n'y arrivais pas en terrain totalement inconnu, ayant sur place, quelques vieux amis à même de me mettre rapidement au courant des moeurs et coutumes de l'île aux Parfums.

Première surprise pour les journalistes qui m'accompagnaient et pour moi : le climat de peur qui règne à Mayotte. Il n'est pas rare de voir des maisons, voire même des bureaux en centre-ville, enguirlandés de rouleaux de fil de fer barbelé, du même modèle que ceux que l'on trouve autour des casernes de militaires... Bonjour l'ambiance. La délinquance bat, nous dit-on, tous les records de France...

Deuxième signe : notre accompagnateur, en allant au centre-ville de Mamoudzou le soir au restaurant, a pris bien garde de se garer à un endroit très précis, en pleine lumière, sur une portion de rue faisant pas plus de 200m de long. A l'écouter, en dehors de ce secteur bien déterminé, on a de grandes chances de retrouver sa voiture cassée et pillée en revenant du restaurant. Inutile de vous dire que les places sont aussi rares dans ce secteur qu'un letchis à la Réunion au mois de juin...

Dans le même registre, une personne rencontrée sur place, qui habite à Mayotte depuis 7 ans, nous a avoué avoir fait une demande de retour à la Réunion depuis deux ans, après les fameux événements de 2011, demande qui vient d'être enfin acceptée par son patron, à son grand soulagement et à celui de sa femme.

Parlons-en de ces fameux événements de 2011. Ils sont encore manifestement dans tous les esprits. De nombreuses personnes rencontrées nous en ont parlé avec encore des trémolos dans la voix. A les écouter, ils ont vraiment craint pour leur vie à l'époque, les émeutiers, essentiellement des clandestins, avaient barré toutes les routes et s'en prenaient particulièrement aux voitures et aux maisons de mzoungou, les zoreilles de Mayotte. Avec nous dit-on une attention particulière portée aux familles de gendarmes...

Autre découverte : les Réunionnais ne sont pas aimés à Mayotte. Selon les Mahorais, ils arriveraient avec un esprit colonialiste, avec un air hautain qui déplairait particulièrement aux originaires du coin. Un cadre haut placé m'a même raconté s'être procuré des mails où des Mahorais avaient écrit qu'il fallait se débarrasser de lui pour se venger du sort que les Réunionnais réservaient à leurs frères mahorais à la Réunion...

Dans le même registre, les enseignants mzoungous seraient également dans la ligne de mire. On leur reprocherait leur côté radin, cherchant à mettre le maximum de côté avant de rentrer au pays... Pour info, il n'existe pas à Mayotte de dispositif de sur-rémunération. Toutefois, les fonctionnaires d'État bénéficient d'une indemnité d'éloignement représentant 23 mois de traitement net pour 24 mois de séjour. Dans la pratique, ils doublent quasiment leurs salaires. Un traitement encore plus intéressant que les 53% dont ils bénéficient à la Réunion. Et malgré cela, l'an prochain, ce sont 1.000 postes de professeurs qui seront budgétés mais non pourvus, tellement les candidats ont peur (voir les explications plus haut...).

Autre prise de conscience pour moi : le nombre d'immigrés clandestins. Ils représentent environ 50% de la population, ce qui signifie qu'une personne sur deux que vous croisez dans la rue est un clandestin. Ils habitent dans des zones de non-droit, dans la peur de se faire arrêter et expulser vers les Comores et on nous a également raconté des histoires sordides d'exploitation par les mzoungous ou les Mahorais. Ce sont eux qui effectuent les travaux les plus durs, notamment dans le bâtiment. Et on nous a cité plusieurs cas où, alors que le chantier était presque terminé, le propriétaire les a dénoncés à la police pour ne pas avoir à les payer...

Et on nous dit que plusieurs kwassas-kwassas -enfin ceux qui n'ont pas coulé en mer- continuent à arriver tous les jours sur l'île. Il en coûterait 300 euros pour effectuer la traversée, les prix ayant été multipliés par 6 en quelques années. Selon nos interlocuteurs, plus de 50 clandestins supplémentaires arriveraient tous les jours, alors que les reconduites à la frontière sont bien moins importantes... A Mayotte, le travail de préfet ressemble par beaucoup de points au remplissage du tonneau des Danaïdes qui se vidait à mesure qu'on le remplissait...

Pendant ce temps, l'argent coule à flot

Parallèlement à cette situation explosive -tout le monde prédit de nouvelles émeutes à plus ou moins court terme- la vie continue. Surtout la vie économique d'ailleurs. La transformation de Mayotte en département français a eu pour première conséquence de permettre le déversement de tombereaux d'argent public sur l'île pour financer une multitude de projets, histoire de mettre l'île au niveau des autres départements français.

Et cet argent n'est pas perdu pour tout le monde. Certaines grosses entreprises françaises, souvent les mêmes que celles que l'on trouve à la Réunion mais avec un nom "mahorisé", se goinfrent allègrement et veillent sur leur pré carré comme sur la prunelle de leurs yeux.

Pas question que d'autres viennent se partager le gâteau. Ce sont eux les maîtres du royaume et ils sont prêts à utiliser tous les coups fourrés pour gagner encore plus d'argent et écarter les gêneurs. En n'hésitant pas au passage à manier la corruption. Car c'est bien connu, il n'y a que des corrompus, rôle ici joué souvent par les élus mahorais accusés de tous les maux, et jamais de corrupteurs. Les patrons qui embauchent des membres de la famille d'élus ou qui glissent discrètement sous la table des malettes remplies de billets ne sont que des victimes, bien évidemment.

Pendant les 48 heures que j'ai passées à Mayotte, il m'est venu aux oreilles un nombre incalculable d'histoires de corruption ou de détournements de fonds. Un seul exemple : le directeur de la DEAL, une administration d'Etat, et sa prédecesseur (qui est maintenant basée à la Réunion, mais n'y voyez aucune chasse aux primes, on vous taxerait de mauvais esprit...) viennent d'être mis en examen pour concussion et complicité de concussion. Cette affaire aurait éclaté en métropole, elle aurait fait la Une de la presse nationale. Là, rien ou presque rien. Que voulez-vous? Ca se passe à Mayotte, sous les tropiques. C'est presque normal...

Une autre affaire : un grand patron local, et pas n'importe lequel, est en train d'essayer de fomenter un coup d'Etat au sein de la Chambre de commerce, ce qui semble être une grande spécialité locale. Ca tient du secret d'Etat et peu de gens le savent, mais ce grand patron entend faire payer au président de la Chambre de commerce actuel son engagement en faveur du projet de compagnie aérienne Ewa, porté par Air Austral, au motif que son fils a lui aussi un projet concurrent, en association avec Inter Iles, une compagnie comorienne concurrente dont un avion s'est abimé en mer en novembre 2012... Le dernier décompte donne 4 élus avec l'actuel président et 3 pour les putchistes. Autant dire que chaque voix vaut actuellement très, très cher...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par Booba le 31/05/2013 17:07

Quand mon ami, travaillant a mayotte, vient en vacances a la reunion, il doit demenager quasiment toute sa maison.... De plus tout les dispositifs de securité pour maison ne servent a rien puisquil arrive que les voleurs cassent les murs pour cambrioler les maisons .... L insecurite est tel quil trouve le front de mer de st pierre un samedi soir a 2:00 du matin un vrai havre de paix .....

2.Posté par David Asmodee le 31/05/2013 19:49

Autre découverte : les Réunionnais ne sont pas aimés à Mayotte. Selon les Mahorais, ils arriveraient avec un esprit colonialiste, avec un air hautain qui déplairait particulièrement aux originaires du coin.
...
Dans le même registre, les enseignants mzoungous seraient également dans la ligne de mire


Pourtant ce ne sont, je pense, qu'une série de malentendus.

Certains concepts qui sont naturels à un peuple semblent totalement étrangers à un autre. Comme par exemple se dire bonjour, s'il vous plait, merci, au revoir...etc...

Certains passent donc pour des colonialistes, d'autres pour des rustres. Cela crée des incompréhensions et tensions. C'est la vie.

J'avoue que je n'ai pas été déçu du voyage...

Je suis content pour Mr Dupuy. Mais personnellement, les états-d'âme des Mahorais, ça ne m'excite pas des masses....

3.Posté par Tonton le 31/05/2013 20:14

Maintenant c'est un departement et tout changera.
Vive la République !

4.Posté par jason bourne le 31/05/2013 20:29

merci jospin pour le droit du sol ..mayotte a la première maternité de France

5.Posté par Kaloupillé le 31/05/2013 20:44

Et LARIFOU .... il est aimer avec sa double Nationalité D' AVOCAT à MAYOTTE ? et pourtant il joue sur les deux tableaux quand il y va non ?

6.Posté par RIPOSTE le 31/05/2013 20:50

Celui qui n'aime pas la république reste chez lui et les vaches seront bien gardées

7.Posté par Abominablog le 31/05/2013 21:44

Personnellement, je ne suis jamais allé à Mayotte mais ce qui me fais sourire dans les propos de Pierrot Dupuy, c'est que vous en changez quelques détails et vous obtenez trait pour trait le discours d'un zozo arrivé ici depuis quelques mois ou bien d'un métro installé dans un ministère à Paris. Avec rigoureusement la même question : " comment se fait-il que ça ne pète pas ? ". Comme quoi ... La paille, la poutre et l'œil du voisin, tout ça, tout ça ..... Ah mais oui j'oubliais ....Dans le cas de La Réunion, ce sont les autres qui se trompent, qui ne savent pas de quoi ils parlent et qui portent des jugements hâtifs et racoleurs ......

Quand au commentaire 4 qui empeste le sous entendu racial le plus dégueulasse, je rappellerais qu'avant la départementalisation de l'an passé, la première maternité de France était chez nous ...... Comme quoi ......

8.Posté par Woody Wood le 31/05/2013 21:57

Ma Yotte ? mais qu'on leur rende !!!! ....

9.Posté par KAFIR le 31/05/2013 23:11

Apres cette brillante exposition concernant le dédale mahorais que Pierrot Dupuy a cerné avec une précision chirurgicale j'estime qu'il n'y a plus rien a rajouter. Pour un supplément d'information; une autre forme de délinquance sévit sans partage et génère plusieurs millions d'euros payés par les contribuables français. La reconduite des "clandestins" comoriens est exploitée par une société maritime appartenant à des mouzoungous qui partagent le gâteau avec l'Etat voyou des Comores.

KAFIR

10.Posté par L'Ardéchoise le 31/05/2013 23:34

A 2 : à Mayotte comme ailleurs, ce sont ceux qui arrivent d'ailleurs qui doivent s'adapter.

Désolée, mais je pense que pour beaucoup, ce n'est pas une histoire de malentendus.
L'attitude de certains mzoungous laisse vraiment à désirer.
Je crois que c'est le seul endroit où j'ai compris le sens du mot "colonialisme"', le seul endroit où j'ai eu honte de mes compatriotes, au point que certains, comme nous, venant de La Réunion, sont traités comme des me.des par les envahisseurs, je mesure mes mots !!!
Virés d'un parking (ouvert à tout le monde), virés d'une plage, c'était le leur, témoins dans un resto pour tzoungous ( le seul ouvert un dimanche soir) de la façon dont le personnel local était traité, sortie dans les îles du lagon avec des enseignants puants au point de nous faire la gueule parce que nous étions ravis des services offerts, réflexions à la con parce qu'en randonnant, nous étions arrivés sur une plage superbe après 2 heures de marche et que nous avions "squatté leurs arbres, leur ombre", eux qui arrivaient en bateau..
J'en ai plein comme cela.
Département français ? Laissez-moi rire, ce n'est pas demain la veille que les choses vont s'arranger.
C'est triste, mais c'est ainsi, la verrue va pousser et finira par devenir une grosse pathologie.
Ce ne sont pas forcément les mahorais qui entraîneront l'épidémie !

N'arrivant pas à poster, j'ai donc eu la primeur d'autres commentaires, dont le O7 (hélas).
Quand on ne sait pas de quoi on parle, on s'abstient !

Pierrot, sur ce coup-là, je te suis.

11.Posté par zoé le 01/06/2013 02:04 (depuis mobile)

Foutue île, on est pas battu avec eux encore.
Transformer Mayotte en département...mais franchement...faut être dans son bureau à Paris pour ne serait-ce que simplement y penser!! Et donc être très mauvais pour carrément agir de la sorte...

12.Posté par Jean Fuma le 01/06/2013 02:20

" 5.Posté par Kaloupillé le 31/05/2013 20:44 | Alerter
Et LARIFOU .... il est aimer avec sa double Nationalité D' AVOCAT à MAYOTTE ? et pourtant il joue sur les deux tableaux quand il y va non ? "

=> Grosse erreur, Larifou est comorien, pas mahorais..............................................................

13.Posté par Mahorais le 01/06/2013 04:24

je crois que ce journal" Zinfos" merite bien leur carte d'abonnement dans le parti du Front National. Votre journal c'est de la merde et et certains de vos lecteurs sont des mouches bleues (mouche à merde) qui se ruent pour laisser leurs empruntes à chaque insulte envers les mahorais.

Ici comme ailleurs, il y a des choses qui marchent bien et d'autres pas., ce n'est pas pour autant, se laisser aller et insulter les gens. Mais certains imbéciles comme vous peuvent toujours continuer à nous dénigrer, après tout on s'en fout.on y est, alors on reste et on vous emmerde.

14.Posté par Mcomore le 01/06/2013 05:44

Au regard du droit international un comorien est-il un clandestin à Mayotte? Répondez sincèrement

15.Posté par Lf le 01/06/2013 07:47

Ça tombe bien, j'en reviens il y deux semaines. Je confirme tout ce que Pierrot a écrit. Affreux! Avant j'étais compréhensif envers les mahorais, maintenant ayant vu leur racisme envers les mzoungoux, je peux vous dire que je n'ai plus de honte a lire un "Comor dehors". Déjà arrivé à l.aeroport, une douanière locale ne contrôle que les blanc et laisse passer tous les mahorais charges de marchandises ( mêle pas dissimulées)!!! Ensuite la barge, contrôlée par des mahorais, on fait passer en priorité les locaux. Etc... Etc...
Concernant l'insécurité, j'ai vu une touriste se faire sauter dessus pour être violée sur la celebre plage de Moya. Quotidiennement, il y a des attaques. Si vous n'êtes pas en groupe conséquent (10 pers) il ne vaut mieux pas se balader dans la nature.
Dans toutes les villes pullulent des favélas, insalubres. Des groupes d'enfants de 10 ans font la manche et vous attaquent si vous êtes seuls.
Etc... Etc...
Je ne vais pas dire que c'est la faute des mahorais, la France y est pour beaucoup ( n'oublions pas que ce sont les services spéciaux qui ont forcés le vote du oui à coup d'exactions et de maisons brûlées) mais la situation est telle que je demande comme tout le monde la-bas comment ça va s'améliorer!
C'est devenu sans retour: comment faire avec tous ces illégaux? On parlent ici de plus de 100000 personnes!!!

16.Posté par Lebon le 01/06/2013 08:30

Si Mayotte explose, l Etat Français comprendra que c était une erreur de leur donner la départementalisation car il fallait laisser le temps au temps comme disait MITTERAND.

Maintenant, nous les assumons partout à Marseille, à la Réunion et à Mayotte.
Le petit pourcentage de MAHORAIS qui travaillent et qui donnent de l éducation à leur enfant et qui sont d honnête citoyens, assument et payent aussi les pots cassés.

Certains élus parlent de mettre l armée dans la rue ...................la question reste posée Pierrot.

17.Posté par Abominablog le 01/06/2013 08:40

A 10 : quand on ne sait pas on s'abstient .... de prendre pour argent comptant le premier avis venu !! :o) Je ne dis pas que Pierrot Dupuy raconte n'importe quoi, je dis juste que je refuse de prendre comme vérité révélée, l’assemblage de "oui dires" et d’histoires parcellaires qu'il nous propose. Son récit de "voyage de deux jours" ne forme pas le corpus d'une analyse étayée. Dont act, s'il n'y prétend pas.

Je parlais juste de relativité. L'objectivité de l’observateur est un leurre (comme l'a si bien décrit Claude Levi-strauss (pour les jeunes, ce n'est pas celui qui fabrique les jeans ...)). Chacun de nous vient avec ses ... préjugés, préconçus culturels, objectifs, cadre de référence ; appelez ça comme vous voulez. Croire en la propre neutralité de son regard est un mirage, y prétendre est une imposture.

Et je trouvais juste une très grande similitude entre ce propos, tout à fait respectable en soi tant qu'il s'agit d'une opinion, et ceux tenus à longueur d'année à notre endroit. C'est tout.

A 14 : tant que la France ne sera pas condamnée par l'ONU, ce qui par essence n'arrivera pas ; oui au vu du statut des deux îles, un Comorien est un clandestin à Mayotte. Droit et morale .....

Comme dirait Desproges : sit Gloria Mundi, Amen.

18.Posté par contribuable le 01/06/2013 09:09

on peut surtout féliciter giscard et son ministre girouette "olivier STIRN qui ont organisé le referundum en 1976 aux comores
mitterand et chirac ont fait le mort et sarko s'est résolu à officialiser les conneries de ses prédécesseurs
Maintenant c'est comme ça et la république assumera,
ça occupe ( bien rénuméré) des gendarmes, des soldats, des légionnaires toutes nos administrations dont certains se laissent corrompre, voir les douanes!!
dans 10 ans les comoriens, les anjouanais seront majoritaires ils auront réparés l'outrage de 1976 en attendant grace ce confetti de la république, on reste la 2em puissance maritime au monde, on pourra chercher du pétrole, nos services écoutent toutes la région jusqu'au côtes africaines, et il y a quelques postes de haut fonctionnaires à glanner dans un CV (prefet, magistrat, colonel, vice recteur etc.... qu'ils n'auraient peut etre jamais pu obtenir ailleurs.

19.Posté par PFFFFFF le 01/06/2013 09:15

Dès le début, le journaliste nous fait croire qu'il regardé avec un oeil neuf alors que sa première phrase démontre qu'il connaît très l'ile et qu'il y a a des amis donc qu'il se tient informé de ce qui s'y passe.
Il nous trace un tableau peu réjouissant et je dois avouer que qu'il dit n'est pas totalement faux mais ce qui le rend laid et discriminatoire ce sont ses interprétations. Je ne comprends pas pourquoi il parle de haine envers les métropolitains et les créoles car cela n'existe pas pour moi puisque minoritaire. En effet, il n'y a aucune raison de les détester si ce n'est le fait qu'ils débarquent chez vous pour vous dicter votre conduite et vous dire ce qu'il faudrait faire. Ils vivent dans des zones qui leur sont réservées et restent entre eux sans chercher à côtoyer les locaux. Par contre ce qui marche de feu de Dieu c'est la prostitution et l'exploitation en tout genre, pour ça, ils ne se font pas prier et pourtant on devrait en parler. Je connais beaucoup d'entre eux qui ne sont rien de tout ça et qui s'intègrent très bien. En effet, ils vivent avec les locaux dans des villages, essaient d'apprendre quelques mots de leur langue locale, mangent local et pourtant, très peu sont victimes de cambriolages. A en croire le journaliste, le natif n'est en rien concerné par les vols, les violences, en somme tout est pour le blanc mais c'est horrible de lire un article pareil. Malheureusement les fameux barreaux dont ils parlent sont ceux des maisons des locaux car ils n'ont pas les moyens de s'équiper en alarmes et autres. Il est vrai que ce phénomène est nouveau mais il touche principalement le Mahorais contrairement à ce qu'on veut nous faire croire.
J'ignorais que la corruption était notre gagne pain : certes elle existe mais c'est vraiment minoritaire à moins qu'on puisse me démontrer le contraire. Ce qui me touche dans vos propos et dans ceux relayés par ce chiffon, c'est la manipulation des mots, les commentaires prolifiques quand il s'agit de Mayotte alors que chaque jour, vous Réunionnais, vous êtes des centaines à débarquer ici pour passer des concours et j'en passe et que bon nombre d'entre vous ne s'intègrent pas. Si cela avait été chez vous, vous répondriez "ensorte ali li la pa ni mon pie pou dir amoin sat mi doi fé". Intégrez-vous alors et montrez-nous que vous êtes plus intelligents que ça, que vous êtes plus cultivés au lieu d'être hypocrites et de nous faire croire que vous nous aimez bien. Je ne m'en prends à personne mais tout comme votre article, je donne mon point de vue. Il y a eu plein de sujets intéressants comme la création d'une compagnie aérienne locale mais bizarrement tout est désert, pas un seul crapaud à la ronde.
Ne venez pas chez nous pour exiger de nous qu'on oublie notre langue afin de vous faciliter la vie parce que le contraire n'est pas concevable chez vous. Lorsque je vais en métropole ou à la Réunion, je ne demande pas qu'on parle en shimaorais.
Poste 15, vous êtes le plus hypocrite de tous, car il n'y a pas de discrimination, vous me faites rire car vous omettez de dire qu'à l'aéroport, il n'y as pas beaucoup de locaux qui font les contrôle et que c'est une société privée qui la gère donc comment osez-vous parler de discrimination ?
Bien sûr que Mayotte est sale mais la Réunion aussi le fut et continue à l'être peut être à des proportions moindre mais si l'île continue à être sale, c'est bien la preuve qu'elle n'est pas si propre que ça. Maintenant vous dites "n'oublions pas que ce sont les services spéciaux qui ont forcés le vote du oui à coup d'exactions et de maisons brûlées" mais avez-vous la preuve de ce que vous avancez car moi je l'ignorais vous allez jusqu'à dire qu'on a été forcé de voter pour la départementalisation ce qui signifie qu'en réalité c'est le contraire que nous aurions voulu, pfffff bravo alors j'espère ne pas vous voir ici d'aussitôt, la vie n'en sera que meilleure pour nous. Ps : ne cachez pas votre racisme derrière un soit disant dégoût dû à la manifestation du racisme anti blanc.

20.Posté par PECPEC le 01/06/2013 09:25

Pierrot qui tombe de l'armoire, tu avais quoi dans les yeux, avant .
Je fréquente Mayotte depuis 1978, donc 35 ans, je peux affirmer qu'en fait rien n'a changé à Mayotte, tout ce que tu décris aujourd’hui existait déjà, il n'y a que les noms qui ont changé, l'ampleur et le volume qui a évolué.
Il y a 35 ans l'île était pilotée par une dizaine de m'zoungous, tu en connais les noms, les préfets à l'époque entérinant toutes leurs décisions et leurs bon vouloir....Ils étaient dans le privé et dans les grandes administrations de l'état. Le préfet ne faisait qu'enregistreur les décisions de cette poignée d'homme.
La départementalisation, ne fait qu'ajouter à la confusion avec les gabegies budgétaires et humaines qui vont en découler...Bien sur que Mayotte est une poudrière, qui va bientôt "péter" de par son afflue insoutenable d'émigrés...La population à décuplée en 30 ans...Il n'y a pas de solution ! ! Hélas....J'avais connu un pays merveilleux, dans lequel je ne remettrais jamais les pieds, c'est trop triste de voire détruire ce que l'on a aimé.

21.Posté par maroco le 01/06/2013 09:44

en résumé, c'est un peu comme à la Réunion !!!!

22.Posté par David ASMODEE le 01/06/2013 10:06

A 2 : à Mayotte comme ailleurs, ce sont ceux qui arrivent d'ailleurs qui doivent s'adapter.


Tout est dit. Et à la Réunion, on a l'habitude de se dire bonjour, merci, au revoir, s'il vous plait. On a l'habitude de ne pas s'allonger dans les bureaux de poste et les administrations.
Aux arrivants de s'adapter.


après tout on s'en fout.on y est, alors on reste et on vous emmerde.


On avait remarqué.

23.Posté par GroKafrine le 01/06/2013 10:57

Réyoné lé for pou krash su son voizin. Mé jamé li regarde ali en face. Pourtan na in tralé zafèr i dékone isi té. Pa dkoi poz anou en doneur de lesson...

24.Posté par Lf le 01/06/2013 13:05

Post 15: hypocrite moi? De quoi? La situation est arrivée a un point ou ça part dans tous les sens... Les faits sont bien réels. Si vous n'y êtes jamais allé alors svp veuillez vous abstenir de causer pour rien.

25.Posté par KAFIR le 01/06/2013 13:55

Désormais Mayotte reste encrée dans la nation d'un façon irréversible. Elle représente une seule nation indivisible avec une liberté et la justice pour tous. De grâce soyons patient et tolérant. Très franchement, je pense que sans les mouzoungous, Mayotte serait encore à l'âge de la pierre taillée. Rappelez-vous de la Réunion des années 70.

KAFIR

26.Posté par MEMAIN le 01/06/2013 14:53

Un tissu d'ânerie que ce papier.
Ce monsieur plutôt que d'avoir un œil neuf a des idées toutes faites.
C'est vrai qu'il peut y avoir certains problèmes à Mayotte, mais guère plus qu'ailleurs sous d'autres formes.
Rien ne sert d'attiser les rancœurs en déblatérant un flot d'inepties.
Article stupide et contre-productif, énoncés par une personne pessimiste et qui sans conteste trouverait dans chaque endroit où elle se rendrait des choses négatives.
Mayotte se cherche, les gens tentent petit à petit de se comprendre, et franchement, les Mahorais sont des gens agréablement humain pour peu que l'on cherche à les rencontrer.

PS: je vis à Mayotte depuis 7 ans.

27.Posté par fishlove le 01/06/2013 17:12

25.Posté par KAFIR
Rappelez-vous de la Réunion des années 70.


c'etait gaillard on ecoutait pierre Rosely et les gens souriaient dans la rue

28.Posté par Choupette le 01/06/2013 17:18

Franchement, qu'est-ce qu'il y a à aller chercher là-bas ?

Un truc qui m'échappe : ils quittent leur île pour venir dans une île.

Pourquoi ne vont-ils pas en Afrique avec laquelle ils ont beaucoup de similitude ?

De plus, c'est un continent qui ne demande qu'à être peuplé ...

29.Posté par PFFFFFF le 01/06/2013 18:54

Vous êtes vraiment une sacrée choupette et votre cerveau doit en être une aussi. Vous êtes idiote de croire qu'à la Réunion, il n'y a pas une once d' Afrique. Comment pouvez-vous avoir la décence d'écrire une connerie aussi grosse que vous ? Si j'étais vous, je me cacherais en changeant de pseudo.

30.Posté par skrewdriver le 01/06/2013 19:08

comment ça...., un pays peut être déséquilibré par une immigration de masse entraînant perte d'identité, chômage, prostitution et délinquance ?? oté ça lé incroyable !
On avait Tintin au Congo comme chef d"oeuvre de narration naïve collecteur de clichés..., le remake c'est Pierrot à Mayotte !!!

31.Posté par KAFIR le 01/06/2013 19:14

POUR FISHOVE 25

LE RENDEZ-VOUS AU MANDARIN POUR ECOUTER MARYLOU
LES BEAUX JOURS !

kafir

32.Posté par L'Ardéchoise le 01/06/2013 21:35

A 29 : en quoi ce que dit Choupette est une connerie ?
Quelques onces d'Afrique à La Réunion, certainement, mais noyées dans la masse.
Rien à voir avec Mayotte, ne vous en déplaise !

Le truc qui t'échappe, ma chère Choupette, c'est qu'ils venaient avant la départementalisation pour être sur un sol français, s'ils continuent, c'est parce que pour le moment et pour longtemps encore, c'est mieux que chez eux, et que c'est un meilleur tremplin pour la Terre promise, la Métropole...
...

33.Posté par david Vincent le 01/06/2013 23:52

Choupette ou l'ardéchoise , la métropole , terre d'origine des ancêtres d'une partie de la population réunionnaise , n'est pas la terre promise ...pour seulement le reste de la population mais aussi et surtout pour les 60 % de descendants d'immigrés qui ,probablement comme vous , oublient leur origine !

34.Posté par Thierry le 01/06/2013 23:52

Moi, je n'ai pas été déçu du voyage. Non pas à Mayotte mais ici. Et cela grâce à l'élégance de mon Ardéchoise ... qui, comme d'habitude, sait très bien parler de ce qu'elle connait ... Les yeux fermés ... J'adhère... même s'ils deviennent gris ... y a des gens comme ça ...

35.Posté par Nassuf MOHAMED le 02/06/2013 00:34

Bonjour M. Pierrot Dupuy,
Après la lecture de votre article, je constate des allégations mensongères et une déformation de la vérité. Comment un journaliste peut il écrire des telles assertions sans preuves. Je demande au parquet d'ouvrir une enquête pour condamner ceux citer comme corrompus et ceux qui accusent sans preuves. Vos amis qui connaissent plein de choses à Mayotte et que vous ne citez jamais leurs noms doivent s'ils ont constaté des infractions les signaler à la justice pour que les auteurs soient condamnés.

Plus grave, vous vous permettez d'accuser les élus et entrepreneurs mahorais des corrompus, j'espère que tous ne sont pas corrompus. C'est sûr que si les journalistes faisaient leur travail, la justice arrêterait tous ceux qui trichent. Par contre, vous ne connaissez pas la France, car dans les 36000 communes, les 100 départements, les 22 régions, les communautés des communes, les agglomérations, les intercommunalités... je peux vous dire qu'il existe un certains nombre de ces collectivités où ils se passent des choses inacceptables mais que la justice n'a pas encore été saisie. Il n'y pas que Mayotte.
Mais quel métier faites vous? JOURNALISTE? Eh bien si c'est votre métier, c'est que vous êtes un petit, un petit, je dirais même un mini journaliste. Car, si vous étiez un bon ou un grand journaliste, vous auriez à Paris un grand journal où vous publierez vos articles.

Enfin, je n'accepte pas vos dires sur des mails que possèdent vos amis où certains Mahorais haissent les Réunionnais je cite "Autre découverte : les Réunionnais ne sont pas aimés à Mayotte. Selon les Mahorais, ils arriveraient avec un esprit colonialiste, avec un air hautain qui déplairait particulièrement aux originaires du coin. Un cadre haut placé m'a même raconté s'être procuré des mails où des Mahorais avaient écrit qu'il fallait se débarrasser de lui pour se venger du sort que les Réunionnais réservaient à leurs frères mahorais à la Réunion..."
Mais M. Pierrot Dupuy, savez-vous combien d'entreprises réunionnaises sont implantées à Mayotte? Combien de Réunionnais sont élus dans des organismes à Mayotte, ou bien combien de Réunionnais occupent des postes importants à Mayotte? Vous faites un APPEL A LA HAINE "COMMUNAUTAIRE".
Vous écrivez n'importe quoi dans votre article pour quelqu'un qui est connait les 2 îles (Mayotte et la Réunion).
Évitez dans l'avenir de tels ânons svp.

36.Posté par Mayotte ? un boulet pour la France le 02/06/2013 07:52

Les Mahorais ont voté à 99%
pour bénéficier de la pompe à fric Française.


37.Posté par A. Augustin le 02/06/2013 08:22

Lorsqu'un réunionnais s'établit à Mayotte c'est pour travailler et être utile à la collectivité. Ses enfants, quand il en a, ne font pas l'école buissonnière et une fois rentrés chez eux ils se mettent à préparer les cours du lendemain. Résultat des courses, on ne les voit pas déambuler, en groupe, dans les rues jusque tard dans la nuit.
Dommage que ceux qui viennent chez nous, en famille nombreuse et pas pour les mêmes raisons, n'en fassent pas autant !

38.Posté par Zarin le 02/06/2013 09:17

La miscibilité désigne usuellement la capacité de divers liquides à se mélanger.
Si le mélange obtenu est homogène, les liquides sont qualifiés de miscibles.

Inversement, les liquides sont dits non-miscibles s'ils ne peuvent pas se mélanger et forment un mélange hétérogène

Wikipédia

39.Posté par Dignité le 02/06/2013 10:19

Vouloir plaquer sur Mayotte les valeurs véhiculées par notre République est une aberration.
Un pays qui il y a peu vivait en tribus et est fortement imprégné par l'islam n'est pas prêt d'accepter un mode vie à l'occidental.
Les Mahorais sont plus proches de leurs frères des Comores que des français venant de la Réunion ou de la métropole. Dés lors, une espèce de solidarité existe entre eux pour profiter à fond des mannes de la Départementalisation.
A leurs yeux, un guichet a été créé pour eux alimenté par des € offerts par la France. Ils se servent donc jusqu'à plus soif en se disant que la source est intarissable.
La France a intérêt à refourguer cette île aux Comores en versant à l'Etat comorien tout le budget qu'elle y consacre. Il en résultera une situation égalitaire qui calmera tout le monde et mettra fin au bordel existant.
La solution? Une consultation de l'ensemble des français par référendum. Les résultats sont connus d'avance : 99% pour le largage et 1% (les mahorais) pour le statu quo.

40.Posté par PFFFFFF le 02/06/2013 10:27

Vous voulez nous faire croire que "lorsqu'un réunionnais s'établit à Mayotte c'est pour travailler et être utile à la collectivité. Ses enfants, quand il en a, ne font pas l'école buissonnière et une fois rentrés chez eux ils se mettent à préparer les cours du lendemain. Résultat des courses, on ne les voit pas déambuler, en groupe, dans les rues jusque tard dans la nuit." Mais vous vous foutez de qui ? S'ils gardent leurs enfants chez eux c'est parce qu'ils n'ont pas envie qu'ils se mélangent à la populace et je sais de quoi je parle.Le Réunionnais s'es toujours cru supérieur à nous alors quand il vient ici il se donne des raisons de se conforter dans sa bêtise : parce que Mayotte, c'est sale, parque les gens aussi le sont, par ce qu'ils ne sont pas de leur standing, parce que... il y a toujours une raison. De part ma profession j'en connais beaucoup qui ne se mélangent pas et qui restent cloitrés chez eux pour ses raisons. D'autres bien sûr préfèrent garder leurs enfants enfermés car il n'y a rien ici : pas de théâtre , pas de cinéma, pas de centres commerciaux à proprement parler, pas de médiathèque mais même si il y en avait, ça ne serait pas eux qui les fréquenterait. Par contre, ce qui est étonnant c'est qu'ils ne laissent pas leurs "bites" tranquillement chez eux car ici le sexe est facile apparemment. Pour ce qui est du comportement des Mahorais chez vous, vous n'est pas juste car c'est une minorité et vous oubliez soigneusement de dire qu'il y a beaucoup de créoles qui laissent leurs enfants dehors, sans surveillance, sans contrôle, qu'ils ne contrôlent pas leurs devoirs, mais qu'ils les gâtent comme des princes à coup de vêtements de marques et divers accessoires et pendant ce temps que mangent-ils ? Ils vivent à crédit et s'achètent deux caisses et pourtant ils vivent dans l'insalubrité. Commencez par traiter le Mahorais comme un étre humain, permettez -leur d'avoir accès à un logement décent mais ça beaucoup de créoles refusent de le faire alors qu'ils sont plus fiables et honorent toujours leurs dettes en temps et en heure. Mes propos ne plairont pas à certains mais je le dis et le signe pour avoir été élevé chez vous et ne jamais avoir eu de travail parce qu'on ne croyait pas ce que disait mon CV parce qu'un comore ne doit pas parler cinq langues couramment ni avoir deux master..... Bref passons.
Post 36 je crois malheureusement que c'est vous le boulet et un de belle taille car vous semblez ne pas savoir que la dotation de l'état à Mayotte ne fera qu'être équilibrée comme elle doit l'être pour pouvoir développer l'île. ET votre île alors, que pompe-t-telle ? Posez-vous la question car si vous la posez à un métropolitain, il vous dira que tous les DOM-COM sont pareilles, des pompes à fric pour des incapables mais alors, qui dit vrai ? Si on en croit leur opinion, nous sommes dans le même sac. Alors ouvrez vos yeux et jetez votre mauvaise foi.
L'ardéchoise voit la masse et ne voit pas que justement cette masse est colorée à moins qu'elle souffre de saturnisme. Vous êtes hypocrite madame ouvrez-les yeux, à la Réunion, il y plus noir que le comore, il y a moins blanc que le blanc, et il y a moins français que le français : il y a diverses religions, ce qui est une superbes choses mais dites-moi, n'y aurait-il pas diverses langues aussi ce qui illustrerait bien son nom "la Réunion" ? Apparemment vous êtes une pièce rapportée car je ne comprends pas comment vous faites pour ne pas voir tout ça.

41.Posté par Carlo antinoe le 02/06/2013 10:31

J'ai été à mayotte ce mois çi, eh bien désolé je n'ai pas vu mayotte comme il est décrit ici ! Pourquoi tout le temps chercher à denigrer, abaisser ? C'est ca le journalisme ou bien ca sert à informer ???

Autre question : qu'est-ce que ca peut vous foutre que Mayotte ait obtenu le statut de département ou non ? Ils ont voté et l'ont choisis non ? Personne ne les a obligé !
À leur place si vous aviez le choix de sortir de l'âge de pierre pour faire que dans 10 ans vos enfants aient un semblant de vie meilleur vous n'auriez pas fait le choix ?
Et puis Mayotte n'a pas de compte à vous rendre !

42.Posté par KAFIR le 02/06/2013 14:12

Bien que j'aime Mayotte, néanmoins, je suis contre le raisonnement de Monsieur Mohamed n° 35, qui accuse gratuitement un journaliste qui relate des fais( Pierrot Dupuy). C'est comme ci la mémoire était d'oublier mais à bonne escient ?? Mieux encore, il semble que pour maintenir notre identité à flot, nous soyons obligés de sélectionner, filtrer, remodeler nos souvenirs ... plutôt qu'un musée (la mémoire est un laboratoire).

KAFIR

43.Posté par Choupette le 02/06/2013 14:32

@ 29.Posté par PFFFFFF

Certes, il y a une once d'Afrique en nous (tous).

Pour autant, et ne vous en déplaise, nous sommes un peuple fier et digne.

Avant notre départementalisation, nous ne sommes pas allés dans les îles voisines pour profiter de la manne d'un Etat quelconque.

Ceux qui se sont exilés à Madagascar, par exemple, je crois que c'était pour B.O.S.S.E.R. (la Sacav ?)

A La Réunion, il y a toujours eu des agriculteurs. On a toujours su retrousser ses manches.

Et, comme l'écrit 22.Posté par David

"On n'a pas l'habitude de s'allonger dans les bureaux de poste et les administrations".

Petit détail qui vous aura échappé : je suis native de cette île.

Donc, pourquoi et où devrais-je me cacher ?!

Ayant perdu notre père, très jeunes, nous ne sommes jamais allés mendier.

Et dans le temps, aucune aide sociale n'existait.

Contrairement à maintenant quand un gamin sur son vélo m'aborde dans la rue pour me demander "Dé élo ...".

Vous en voulez encore ?

44.Posté par Choupette le 02/06/2013 14:56

@ 40.Posté par PFFFFFF

" S'ils gardent leurs enfants chez eux c'est parce qu'ils n'ont pas envie qu'ils se mélangent à la populace ..."

Ha
Ha
Ha

Où vous êtes borgne, ou vous êtes aveugle.

On ne voit qu'eux (vos chers enfants) squattant les ponts ou les murets devant certaine pharmacie dans l'ouest.

On croit même savoir qu'ils rançonnent les gens sur une passerelle dans une ville du sud. On en a même parlé sur une radio ...

"beaucoup de créoles qui laissent leurs enfants dehors, ... que mangent-ils ? Ils vivent à crédit et s'achètent deux caisses et pourtant ils vivent dans l'insalubrité."

On peut vous retourner la question !

Grâce à la départementalisation, vous commencez à sortir de l'âge de pierre.
Disons que vous en êtes à la pierre détaillée.
Je m'explique :

Vous (ou vos femmes) prenez des cours de conduite et vous vous achetez des caisses. Très bien.

Pour nous, nos parents ont dû attendre notre génération pour pouvoir profiter d'une voiture.

Si les gens ont 2 voitures, c'est souvent que la femme travaille.
Ça vous parle, ça, une femme qui travaille ?

C'est le système qui veut ça.

Or, on voit souvent vos enfants, sur le chemin, en rentrant de l'école se disputer 1 petite bouteille de limonade (ils sont en bandes -comme vous le confirmez).

Vous devez certainement connaître l'histoire de la poutre et la paille ...

45.Posté par PFFFFFF le 02/06/2013 16:27

Madame choupette est fière et digne mais de quoi ? Parce qu'elle a souffert le martyr et a dû travailler dur dès son enfant. Parce qu'elle a une once d'Afrique en elle ? Tant mieux alors nous avons plus qu'une once et il n'y a pas de quoi être fière de ce qu'on est lorsqu'on n'a pas de problème à s'accepter. Sachez que votre vie ne m'intéresse pas et que vous n'êtes pas la seule à avoir commencé à travailler depuis l'enfance (j'en suis la preuve) et pourtant personne n'en fait étalage. Je vous conseille d'éviter de passer à l'endroit que vous citez dans les temps à venir et de changer vos habitudes. Passez ailleurs et ouvrez grand la choupette pour tout voir sans discrimination après venez me dire que vous ne voyez que des petits comoriens dehors à des heures tardives.
Madame l'évoluée est tellement intelligente qu'elle nous toise nous qui osons nous allonger par terre parqu'il n'y a pas assez de bancs dans les lieux publiques. Il est vrai que nous les hommes des cavernes avons besoin de ses lumière pour évoluer mais ce jour viendra ma vieille .Elle est tellement proprette qu'à la seule idée que des comoriens macotes puisse se joncher ainsi, elle dépérit. Vous êtes pathétique choupette !
Vous avez gagné votre vie à la sueur de votre font mais vous êtes loin d'être la seule dans ce monde, à la Réunion et à Mayotte car choupette devrait savoir que les fameuses aides sociales ne sont véritablement arrivées à Mayotte que depuis 2011. Eh oui il n'y a pas longtemps donc imaginez des milliers de gens réellement dignes qui courbent l'échine tous les jours afin de manger et nourrir leurs enfants. Donc votre fierté choupette ravalez-la puisqu'elle n'a pas de valeur à leurs yeux. A moins que vous puissiez me le prouver, j'ai du mal à croire que le Mahorais vive à crédit à la Réunion. Heureusement qu'au 21° siècle on a le droit de s'achèter des voitures car tout comme vous on doit aller travailler mais ne soyez pas pris de convulsions à la lecture de cette phrase. Et oui on n'a pas besoin d'acheter la deuxième caisse au fiston ou à la fifille car il se débrouille pour se l'acheter lui même. Vous savez choupette lorsque je viens chez vous, j'évite certains quartier car il ne fait pas bon d'y trainer. Donc votre île , n'est pas si différente de la nôtre exception faite du fait qu'elle est développée économiquement et structurellement mais hélas pas dans certaines têtes. Si l'histoire avait inversé le cours de nos deux îles, vous feriez moins la fière puisque le flux migratoire se serait inversé. Je ne connais personne qui émigre avec plaisir donc je sais qu'un jour tous ceux que vous fustigez partiront de chez vous et vous laisseront votre île et on verra ce que vous ferez sans eux ? Ah que du bien, bien sûr ! Mais seul l'avenir nous le dira.

46.Posté par Saindou SALIME le 02/06/2013 16:49

Il est courant de trouver, depuis la Départementalisation de Mayotte, des sites internet avec des informations diffamatoires et calomnieuses envers les Mahorais et l'île de Mayotte. Des Comoriens jusqu'au FN en passant par les extrêmes gauches et les Réunionnais, des esprits étriqués avec leurs relents de frustrations racistes affabulent les Mahorais de tous les noms et n'hésitent pas à porter atteinte à leur dignité si tant est qu'ils en aient une à leurs yeux. J'aime autant vous dire que cette campagne de désinformation fomentée par ceux cités ci-dessous restera vaine car les Mahorais se mobiliseront pour attaquer ces frustrés racistes à l'esprit étriqué s'érigeant en pseudo intellectuel et véhiculant des inepties honteuses pour le genre humain. Mais ont-ils vraiment de valeurs ? Rien ne sert de parler de valeurs ici, il faut se rabaisser au niveau pathétique de ce billet d'un journaleux qui comme tant d'autres oublient que l'information est sacrée mais les commentaires sont libres comme on peut le voir ici pour les commentaires aussi insensés soient ils. Cher journaliste, il ne faut jamais commenter une information si tant est bien sûr que votre objectif est d'informer ceux qui vous lisent. Laisser vos lecteurs le faire à votre place. Pour ce qui est des Réunionnais, un peuple schizophrène, dénaturé, acculturé et s'assimilant dans le sens originel du terme à un peuple gaulois malgré les évidences manifestes bien que la Diversité est reconnue en France et en Europe. Un paradoxe qui restera une incompréhension de l'Histoire est le mépris et le racisme des Réunionnais envers les Mahorais qui sont leurs égaux en droits et en devoirs au sein de l'idéal républicain égalitaire, fraternel et de liberté de la France. L’agissement délictuel de ces Réunionnais à l'égard des Mahorais est il cautionné par le Gouvernement français ? Petit rappel historique : La Réunion est une pure invention française dans une époque où l'esclavage faisait rage pour peupler une terre d'industries de cannes à sucres. Le peuplement originel de la Réunion est constitué également de Mahorais et de Comoriens et de Bantous et de Malgaches et des autres communautés qu'on peut y trouver aujourd'hui. Donc attiser une telle haine envers les Mahorais ou les Comoriens revient pour un réunionnais d'insulter ses ascendants malgré ce qu'on a pu l’instrumentaliser depuis ces années en le confortant dans sa supériorité envers les peuples des Comores. Pour un Réunionnais, un Mahorais est au plus bas de l'échelle de l'humanité. Savoir qu'un Mahorais est son concitoyen de la République française l'insupporte au plus haut point car le Mahorais est sale, musulman, noir, non francophone, non européen, non civilisé, fainéant etc à leurs yeux. Au point de se sentir menacé par ces nouveaux français d'après lui pour lui piquer des allocations que longtemps il s'en est accommodé. A la Réunion, plus de 350 000 personnes sont au chômage et bénéficient des largesses de la République et ce depuis plus de 50 ans pour quels résultats ? Pourtant, il ose affirmer partout que c'est le Mahorais, le français illégitime selon lui, qui est intéressé par ces largesses. La seule valeur de la Réunion est celle de l'intégration et force est de constater que les Réunionnais ont un mal fou à intégrer les Mahorais français comme eux. On connaît aussi la peur bleue des Réunionnais d'être largués par la métropole jusqu'à demander à la France d'être excepté du reforme consistant à passer à la collectivité unique (fusion Département et Région) après Mayotte, la Guadeloupe et la Martinique. Les Réunionnais se sentent ils concurrencés dans la quête des allocations ? C'est un dessein pitoyable qui n’engage qu'eux. Les Mahorais ont des vraies valeurs et cultures et ne s’arrêteront pas devant des esprits étriqués schizophrènes avec des relents de racisme.

47.Posté par Ephi le 02/06/2013 17:18 (depuis mobile)

C'est du grand n'importe quoi cet article ! Et c'est quoi cette histoire sur les réunionnais ? Les mahorais qui sont à la réunion ont les traitent de bande comores et ne sont même pas considéré comme des compatriotes. Alors arrêtons de déconner.

48.Posté par Saindou SALIME le 02/06/2013 17:40

J'attends aussi avec impatience que nos parlementaires Mahorais prennent leur responsabilité pour demander l'autonomisation de Mayotte vis à vis de la Réunion et de ne plus favoriser l'expansionnisme des entreprises réunionnaises (notamment la future compagnie aérienne réunionnaise Ewa) et d'appliquer la notion de réciprocité économique vis à vis des territoires et des Pays tant français qu'autres. Le rôle de colonie colonisatrice de la Réunion doit cesser immédiatement et Mayotte se doit d'être le premier Département Région français de plein exercice et de fonctionner en tant que tel. En somme, Mayotte doit avoir son ARS et les centres de décisions de l'avenir de Mayotte doivent être à présent délocalisés dans l'île. Il est particulièrement insupportable que la Région Réunionnaise prenne et tienne en otage l'avenir de Mayotte. Cette notion de réciprocité économique coûterait très cher aux Réunionnais dans leur chauvinisme maladif comme c'est le cas pour les Réunionnais souhaitant aller travailler en Polynésie. Ce racisme exécrable des Réunionnais envers les Mahorais a pour conséquence directe que bon nombre de de Mahorais quittent la Réunion soit pour la métropole ou un retour définitif à Mayotte. Tous les ans 1500 Mahorais quittent la Réunion et donc qu'ils se rassurent ils vont retrouver bientôt le monopole des bancs de la CAF et autres institutions qui leur sont chers. Nous, Mahorais, allons réaliser en 25 ans ce que les Réunionais n'ont pas réussi à faire en 70 ans malgré les embûches qu'ils parsèment et parsèmeront sur nos chemins. C'est quand même pathétique pour les Réunions à s'ériger en seuls français d'outremer de l'Océan Indien légitimes pour les aides sociales de la France dont nous partageons tous la nationalité. Mais un français ne partageant pas les valeurs de la République est-il français ? La schizophrénie réunionnaise est pour le moins surprenante...

49.Posté par Choupette le 02/06/2013 19:23

50.Posté par PFFFFFF

"Et oui on n'a pas besoin d'acheter la deuxième caisse au fiston ou à la fifille ..."

Ne jamais regarder dans l'assiette du voisin, ça s'appelle du savoir-vivre.

"...car il se débrouille pour se l'acheter lui même".

Oui, oui, on connaît : business, business ...


"nous qui osons nous allonger par terre parqu'il n'y a pas assez de bancs dans les lieux publiques".

Comment ils font les autres, à part les "allongées par terre" ?

Ils/elles restent debout à attendre leur tour. C'est ça la dignité.

Bon allez, bonne chance et merci pour le "Je vous conseille d'éviter de passer à l'endroit que vous citez dans les temps à venir et de changer vos habitudes" !

J'en prends bonne note.

50.Posté par Caton2 le 02/06/2013 19:43

Extrait d'un rapport du Sénat sur la délinquance à Mayotte (http://www.senat.fr/rap/r11-675/r11-6757.html):

"Les caractéristiques de la délinquance locale

En faisant abstraction de l'immigration clandestine à l'origine d'une « délinquance de survie » dont les caractéristiques ont été déjà présentées par vos rapporteurs, Mayotte n'est pas touchée par un phénomène important de délinquance. Il convient toutefois de rester attentif aux évolutions futures : les mouvements sociaux de l'automne dernier ont influé négativement sur les résultats de la délinquance tant en matière d'atteintes aux personnes que d'atteintes aux biens.

Les atteintes aux biens à Mayotte sont plus faibles que dans le reste de l'outre-mer et qu'en métropole. Le taux s'élève en effet à 12/1000 habitants à Mayotte contre 21/1000 en outre-mer et 20,5/1000 en métropole. Toutefois, en 2011, les atteintes aux biens ont augmenté de 8,7 %, en raison notamment des cambriolages perpétrés dans les locaux industriels et commerciaux lors des troubles de septembre et octobre 2011.

En revanche, les cambriolages des locaux d'habitation ont connu une baisse de 6,4 % en 2011 par rapport à 2010.

Les autres composantes de la délinquance sont globalement inférieures à la moyenne métropolitaine. Les atteintes volontaires aux personnes sont composées de manière significative de violences physiques, et enregistrent un taux de résolution de 67 % en 2011. En revanche, concernant les violences sexuelles (57 faits en 2011), une partie des faits demeure dissimulée car ils donnent parfois lieu à des transactions financières entre familles.

685 faits d'escroqueries et d'infractions économiques et financières ont été révélés en 2011, essentiellement dans le cadre de la lutte contre le travail illégal et les fraudes aux prestations qui sont facilitées par l'absence d'un état civil totalement stabilisé.

Le taux d'élucidation des crimes et délits à Mayotte s'élève à 89,6 %, contre 43 % en métropole et 60 % en outre-mer.

En revanche, on constate peu d'infractions de trafic de drogues à Mayotte, la consommation de drogue locale (le bangué) étant limitée."

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes