Océan Indien

Mayotte : marche contre le film islamophobe samedi

Vendredi 28 Septembre 2012 - 10:35

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le film brûlot islamophobe, réalisé par un chrétien copte chrétien et les publications polémiques des caricatures du prophète Mahomet dans Charlie Hebdo, continuent à susciter une vive émotion dans tout l’Océan Indien.
 
Message de paix et tolérance
 
Après la Réunion, l’Ile Maurice, c’est au tour de Mayotte de monter au créneau et d’appeler à un rassemblement pacifique samedi matin dans les rues de Mamoudzou.
 
A l’initiative d’une association de jeunes Mahorais qui œuvrent au quotidien dans la lutte et la prévention contre la délinquance, une marche pacifique fraternelle, avec un cortège de nombreuses associations, rassemblera sous une même bannière de tolérance et de paix toutes les communautés de l’île au parfum.
 
Respect de toutes les pratiques confessionnelles
 
Ce rassemblement unitaire et métissé de toutes les confessions au cœur de Mayotte veut lancer un message de la solidarité universelle et condamne toute incitation à la haine religieuse ou ethnique.
 
Ces jeunes Mahorais revendiquent également le droit à la dignité et au respect de toutes les pratiques confessionnelles quelles qu’elles soient.
Lu 1620 fois



1.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 28/09/2012 12:04

Sortez les violons, on nous prend vraiment pour des buses...
"Celui qui abandonne sa religion islamique, tuez-le." (Sahih al-Bukhari Volume 4, Livre 52, Numéro 260).
Sahih al-Bukhari est le recueil de ahadith le plus important: http://fr.wikipedia.org/wiki/Had%C3%AEth#Sunnites
Union des Comores:

La Constitution prévoit la liberté de religion; toutefois, le Gouvernement a
continué à limiter ce droit dans la pratique. Suite au référendum constitutionnel du
17 mai 2009, "l’Islam est désormais la religion officielle."
Le Gouvernement a interdit aux Chrétiens de faire du prosélytisme. Rien n’a
changé dans le statut du respect pour la liberté religieuse par le Gouvernement
depuis le dernier rapport.
Il y a toujours eu discrimination de la société contre les non-Musulmans, surtout à
l’encontre des Chrétiens et de ceux qui se sont convertis vers une autre confession
que l’Islam.
(...)
Tout étranger surprise (sic) en train de faire du prosélytisme pour
une quelconque autre religion que l’Islam est passible de déportation.
Tous les citoyens font face à une pression de la société
pour pratiquer des préceptes Islamiques, surtout pendant le Ramadan.
Une grande partie de la pression et discrimination dans la société se passe
discrètement dans des villages. Auparavant, des rapports ont indique que des
membres de la famille ou de la communauté ont exclu des convertis nonMusulmans (sic) hors de l’école ou du village pour avoir "évangélisé des Musulmans."
(...) L’étendue de la discrimination de facto dépend typiquement du niveau
d’implication des enseignants Islamiques locaux. La pression et l’intimidation
dans la société ont continué à restreindre l’usage des trois églises du pays à des
ressortissants étrangers.
Les autorités gouvernementales ont clos l’affaire du vandalisme à l’Eglise de
Moroni en avril 2008, après qu’ils n’aient pas pu identifier l’auteur du graffiti
obscène sur les murs externes de l’église.
http://www.state.gov/documents/organization/132906.pdf
Message de paix et tolérance et la marmotte met le petit chocolat dans le papier d'alu

2.Posté par Integristes le 28/09/2012 10:26

Bizarre !!! Jamais vu ces personnes protester quand le Pape est moqué...

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/09/2012 13:36

Que d'énergie, que de passion, que de révoltes pour le seul salut religieux des Âmes....
pour si peu d'humanisme, de tolérance et de sagesse envers la vraie vie....

4.Posté par Ben dis donc ! le 01/10/2012 07:31

Les français retrouveraient-ils enfin la foi ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues