MENU ZINFOS
Social

Mayotte : le Conseil général refuserait de prendre en charge les enfants étrangers


Par - Publié le Vendredi 16 Janvier 2009 à 12:05

Mayotte : le Conseil général refuserait de prendre en charge les enfants étrangers
Les collectifs Migrants Mayotte et Migrants Outremer ont saisi la semaine dernière la Défenseure des enfants et la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), pour dénoncer "l'exclusion" des enfants étrangers gravement malades en matière de santé.

Dans leur saisine, les deux collectifs dénoncent "un mélange de carences, d'incompétences et de discriminations" qui conduit "à écarter de nombreux enfants de l'accès à une protection maladie, avec de graves conséquences sanitaires pour ces enfants".

La saisine rappelle que l'aide sociale à l'enfance "est une obligation légale" de la compétence du Conseil général de Mayotte. Mais "un double obstacle rédhibitoire et discriminatoire explique l'absence d'affiliation à l'assurance maladie de Mayotte et entraîne de graves difficultés pour la prise en charge des soins: d'une part, le Conseil général ne remplit pas ses obligations légales en matière de prise en charge d'enfants dans le cadre de l'ASE, d'autre part, le Conseil général de Mayotte, en raison de carences, d'incompétence ou de comportements discriminatoires, n'affilie pas à l'assurance maladie les trop rares enfants qui lui sont confiés par un juge dans le cadre de l'ASE, dès lors qu'ils sont étrangers".

Le document cite notamment la Défenseure des enfants, qui dans son rapport annuel 2008 affirme: "En matière d'enfant en danger (...), si le Conseil général de Mayotte a effectivement mis en place un service d'aide sociale à l'enfance, force est de constater que les moyens mis en oeuvre (personnel, structures...) n'apparaissent pas adaptés à la situation". Une critique réitérée le 18 décembre dans les colonnes du journal français Libération : "La protection de l'enfance est une mission du conseil général qu'il ne remplit pas ", a-elle déclaré.

Selon le document, "seule une centaine d'enfants seraient confiés à l'ASE à la suite le plus souvent d'une décision d'un juge. Ce chiffre correspond à un ratio d'un enfant confié à l'ASE pour 1.000 enfants vivant à Mayotte. Alors même que la situation des mineurs est moins difficile en métropole, ce même ratio y est de 17 pour 1.000 jeunes de 0 à 21 ans en 2007".

(Article réalisé à partir d'informations du journal en ligne "La Lettre de Malango ")


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par raména le 18/08/2011 02:25

LA HALDE fera mieux de fermer sa grande gueule.Elle ne sert à rien.Si, la toute jeune sécurité sociale de mayotte commence à payer des soins aux étrangers,elle n'a plus qu'à fermer ces portes.tout le monde sait que le conseil générale de mayotte est déficitaire,par manque de recette.LA halde doit savoir que dans ces conditions, le conseil générale n'était pas en mesure de prendre en charge ces enfants et leurs familles arrivants en masse toutes les semaines.les écoles publique et collèges de mayotte manquaient de moyens et des fournitures scolaires.la halde ne doit pas ignorer que mayotte était oublié par tous,isolée pendant plus de 20ans.Il n'yavait rien!à part 2 collèges un lycée,pas de maternelles,peu d'écoles primaire, un hôpital d'urgence qui n'était pas capable de soigner les maladies graves.Beaucoup de mahorais sont morts dans l'indifférence totale!Seul les enfants des notables pouvaient faire des études et se faire soigner à l'extérieur de mayotte.A cette époque là,Les mahorais se serraient la ceinture pour mieux s'en sortir. ils n'ont jamais vu une organisation quelcoque venir à leur aide.ALORS, cette halde ne vient nous faire chier maintenent qu'on commence à sortir un peu la tête de l'eau.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes