Océan Indien

Mayotte durcit le ton contre le braconnage des tortues

Vendredi 8 Mai 2015 - 11:12

Depuis le mois d'avril, une campagne de sensibilisation s'affiche dans les villes de Mayotte
Depuis le mois d'avril, une campagne de sensibilisation s'affiche dans les villes de Mayotte
Les autorités mahoraises durcissent leur message face à la recrudescence de cas de braconnage de tortues, rapporte le Journal de Mayotte.

Pris en flagrant délit de braconnage par des agents de la brigade nature, un homme a été condamné à 3 mois de prison avec sursis. Il devra également s’acquitter de 800 euros de dommages et intérêts pour l’ASPAS, l’association pour la protection des animaux sauvages et de 400 euros de frais de justice.

L’homme, en situation irrégulière dans le département français, a également écopé d’une interdiction de territoire pendant deux ans.
En garde à vue, il a plaidé le fait qu’il n’avait pas tué la tortue. A raison puisqu’il n’en avait pas eu le temps.

Après avoir reconnu les faits, l’homme avait déclaré ne pas être à son coup d’essai. La viande de tortue se négocie à 15 euros le kilo malgré son caractère impropre à la consommation.

En effet, de nombreux cas d’intoxications alimentaires voire de décès ont été rapportés.

Le phénomène de braconnage est inquiétant. Le Réseau échouage de mammifères et de tortues marines (REMMAT) a recensé 262 cas de braconnage de tortues en 2014. Et l’ensemble du département est concerné avec 137 cas de braconnage recensés dans le sud (Kani-Kéli et Bandrélé), 56 cas dans le nord (Mtsamboro et Acoua) et 28 cas sur Petite Terre selon le JDM.
Lu 2033 fois



1.Posté par stormbridge le 08/05/2015 12:30

ce n'est pas avec 3 mois de sursis , que l'on va dissuader les braconneurs....
De la prison ferme(1 an minimum).

2.Posté par Thierry le 08/05/2015 13:39

Une prise de conscience forcée qui doit passer par la répression et surtout que ça touche au porte monnaie.

3.Posté par noe le 08/05/2015 15:29

Tortue lé pa bon mêm !

4.Posté par le m''''zé le 08/05/2015 20:31

"en situation irrégulière", là est le vrai problème. Ce comorien a fui son pays au péril de sa vie parce qu'aux Comores il n'y a plus rien: ni école, ni dispensaire, ni commerce, ni espoir. Il lui reste le braconnage des tortues de Mayotte, restée française grâce à la sagesse de feu Youssouna Bamana,, le seul homme politique d'Afrique qui ait osé dire en 1994: l'indépendance, c'est de la merde...

5.Posté par KLD le 08/05/2015 20:32

tortue voit pas son queue .

6.Posté par L'Ardéchoise le 08/05/2015 21:28

Des cas de décès ont été signalés après ingestion de viande de l'animal ?
Tout le monde sait que le tort tue...

7.Posté par amoro le 08/05/2015 22:13 (depuis mobile)

"En situation irrégulière ". C''''est sûrement un comorien, frère de Gloseur sensE. Il faudra que ce dernier dise à son frère que le braconnage c''''est pas bien et qu''''il faut prier le Dieu YaHWaH qui l''''aidera sûrement à respecter les êtres vivants.

8.Posté par fessard Marie-Christine le 09/05/2015 14:28 (depuis mobile)

Enfin un peu d''intelligence chez l''humain,!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >