Océan Indien

Mayotte: Une Beach Party clandestine interrompue

Mardi 6 Décembre 2016 - 10:12

Samedi 3 décembre 2016, les militaires de la gendarmerie de Mayotte ont procédé au contrôle d’une manifestation festive de type Beach Party organisée sur l’îlot M’tsamboro, en présence de la sous-préfète, directrice de cabinet du Préfet, Florence Ghilbert-Bezard et du colonel Philippe Leclercq, commandant la gendarmerie de Mayotte.


Mayotte: Une Beach Party clandestine interrompue
Cette manifestation, organisée en dehors de tout cadre légal et annoncée par voie d’affichage, n’avait fait l’objet d’aucune demande d’autorisation ou de déclaration préalable, auprès du Maire de la commune ou du Conservatoire du Littoral.

Bien que plus de 120 personnes participaient à cet événement, contre rétribution financière, aucun dispositif de sécurité n’était prévu en cas d’incident, l’accès à la plage étant rendu impossible aux secours, par la marée basse, au moins pendant 4 heures au cours de la nuit.

Le transport des participants jusqu’à l’îlot a lui aussi été réalisé, en dehors de tout respect des règles de transport de passagers.

Par ailleurs, les 241 hectares de l’îlot M’tsamboro sont protégés par le Conservatoire du littoral et, de ce fait, doivent faire l’objet de précautions particulières, notamment en matière de propreté et de nuisances. L’opération de contrôle, menée avec une finalité pédagogique dissuasive, à l’encontre des participants, a aussi permis de constater différentes infractions, dont l’organisateur devra répondre devant la justice.
Lu 1861 fois



1.Posté par Citoyen abandonné par l''''état à Mayotte le 06/12/2016 12:01

Mais quels boulets ces gens de la préfecture !

Lorsque des gens s'organisent pour faire une soirée, on ne parle pas de "rétribution financière" mais de participation ou de cotisation.

Imaginez, vous habitez à Mayotte et vous observez tous les jours un abandon total de la part de l’État :

- insécurité extrême
- insalubrité démesurée
- pression clandestine étouffante
- enfants des rues
- viols à répétition
- vols par effraction au quotidien
- état lamentable des routes
- octroi de mer étouffant
- etc, etc, etc

Vous êtes un peu sous pression toute la semaine durant, alors le weekend vous aimez pouvoir profiter des superbes ilots et de leurs plages qu'offre Mayotte entre amis, en buvant un coup et en mangeant quelques grillades...

Du coup, comme aucune offre de la sorte n'existe, vous vous organisez avec vos amis.
Boisson, nourriture, transport, tentes, sécurité, logistique, bref tout pour passer un bon weekend entre gens détendus, sur la plage d'un îlot, loin de toute la merde de la grande terre...

Et là, surprise !

2 bateaux de gendarmes avec, roulements de tambours, Madame la Sous-Préfète (!) débarquent sur la plage pour contrôler tout ça, soit 6 ou 7 gendarmes + 2 bateaux + la sous-Préfète mobilisés un samedi, venants de petite terre ? Si oui 45mn de navigation aller / 45mn retour. On marche sur la tête.

Cette scène complètement surréaliste pour qui connait le quotidien des habitants de Mayotte, est pourtant vraie.

Et là, des questions se posent... Que font ces gens ? Ne vivent-ils pas sur le même territoire ? Pourquoi le contrôle d'un bivouac est-il prioritaire sur les innombrables problèmes de sécurités rencontrés TOUS LES JOURS à Mayotte ? Etc, etc, etc, etc, etc....

S.O.S

2.Posté par pipo le 06/12/2016 14:47

@ Citoyen abandonné BRAVO quelle bande de nuls...

3.Posté par Question le 06/12/2016 18:52

Organisez vous en association, cela devient un événement privé et fini les tracasseries administratives d'un autre temps.

Le lieu par contre doit également être privé...

4.Posté par OMAR le 07/12/2016 11:02 (depuis mobile)

Je suis né à Mayotte, j''y ai vécu pendant des années et je connais les problèmes cités ci-dessus. Mais à Mayotte, il ya des lois et personne n''est censé les ignorer. Il y a assez de plage sur la grande terre. Vous avez enfreint les lois. Reconnaicer-

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >