Océan Indien

Mayotte : Un projet de téléphérique entre Petite-Terre et Grande-Terre

Vendredi 21 Juin 2013 - 11:02

Mayotte : Un projet de téléphérique entre Petite-Terre et Grande-Terre
Afin de faire des économies sur les barges qui relient l'aéroport de Pamandzi et la Pointe Mahabou et qui coûtent plus de 11 millions d'euros par an pour deux millions de recettes au Conseil général de Mayotte, la collectivité départementale, par le biais de la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL) souhaite mettre en place un projet de téléphériques reliant Petite-Terre à Grande-Terre.

La construction d'un tel ouvrage ferait faire des économies considérables à la collectivité, et améliorerait le gain de temps. Le coût estimé d'un tel ouvrage avoisinerait les 50 millions d'euros, soit une enveloppe cinq fois inférieure à celle d'un pont, comme le rapporte KTV.

"L'Europe pourrait financer à hauteur de 85% le projet", ajoute le média, qui précise grâce aux données rapportées par la DEAL que les téléphériques les plus performants du monde peuvent transporter 10.000 personnes par heure.  

Pour rappel, plus de quatre millions de personnes empruntent les barges chaque année dans l'île aux parfums.
S.I
Lu 2044 fois



1.Posté par ca y est: on a les sous le 21/06/2013 11:35

avec la mode des tram trains celle de telepheriques (en inox?). Tout ca parce que le lobby est a bout de souffle dans les stations de ski.

2.Posté par Ti Gars la Cour le 21/06/2013 11:39

Enfin un bon ti projet durable, étique, économique & moderne pour l'île aux Parfums !
Vivement qu'il donne le Feux Vert et que les travaux commencent ;)

3.Posté par akaloupile le 21/06/2013 11:57

Un moyen de transport sûr, fiable, peu coûteux, éprouvé, rapide. On se réveille enfin dans l'océan indien.

4.Posté par Zbob le 21/06/2013 14:17

Complètement irresponsable ces élus.
le téléphérique c'est la mode , à croire qu'on leur a déjà promis des pots de vin...

Pourquoi pas un téléphérique entre Etang Salé les bains et Etang Salé les hauts ( la forêt y fait peur) pourquoi pas un autre entre St Louis et la Rivière , les mecs vont à Medellin pour voir le téléphérique local, ils sont revenus les poches pleines de cocaïne et ils en ont abusé!
Petit rappel quand même à ces élus le leader mondial est basé à Grenoble , pas la peine d'aller si loin té boyo!

5.Posté par mimiche le 21/06/2013 16:28 (depuis mobile)

Et les voitures, motos!!!! A la nage

6.Posté par noe le 21/06/2013 18:22

Un bon projet économique et fiable : j'adhère !

7.Posté par accidents de telepherique pire que la route du littoral le 21/06/2013 18:38

1er janvier 2012. Trois blessés dans un accident de télécabine à Morzine (Haute-Savoie). 31 déc 2011 (AFP) - Trois personnes ont été blessées dont une gravement, samedi soir, alors qu'elles débarquaient d'une télécabine dans la station de ski de Morzine

11 février 2012. 60 skieurs bloqués dans un téléphérique à l'Alpe d'Huez. Une soixantaine de personnes sont restées bloquées, ce samedi 11 février, dans la cabine d’un téléphérique de la station de l’Alpe d’Huez (Isère), suspendue à 70 mètres de hauteur. Les skieurs ont été secourus et été évacués en rappel.

Tigne Samedi 3 décembre 2011 41 passagers bloqués Certains skieurs ont passé plus de 7 heures, à 80 mètres du sol

Mi-octobre 2011 à Flaine (Haute-Savoie), 5 télécabines, sans occupant, se sont décrochées lors d'un contrôle des équipements de la station de ski, chutant d'une trentaine de mètres.

Le 23 février 2011, à la station de ski de Châtel (Haute-Savoie), un adolescent britannique de 14 ans s'est retrouvé suspendu au-dessus du vide, accroché par une lanière de son sac à dos à son siège, qui venait de dépasser la station d'arrivée et entamait son retour vers la station de départ. Le garçon est décédé 22 jours plus tard.

Le 29 novembre 2010, 34 personnes ont été bloquées pendant 3 heures, par -10 °C, dans deux cabines du téléphérique desservant l’Observatoire du Pic du Midi de Bigorre (Hautes-Pyrénées), avant d’être évacuées.

Le 1er mars 2008, un skieur a fait une chute mortelle de 20 mètres depuis une télécabine de Planpraz à Chamonix.


8.Posté par YANNIS HOARAU le 26/06/2013 01:08

11 février 2012 60 skieurs bloqués dans un téléphérique à l'Alpe d'Huez
Aucun blessé n'est à signaler, selon le directeur qui précise que l'arrêt de la cabine était "une procédure de sécurité" en raison du vent qui a provoqué un chevauchement de câbles.
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/alpe-d-huez-60-skieurs-evacues-d-un-telepherique-a-l-arret_1081394.html#Q3fkWgCuLzmdbqCR.99

9.Posté par YANNIS HOARAU le 26/06/2013 01:13

Tigne Samedi 3 décembre 2011 41 passagers bloqués Certains skieurs ont passé plus de 7 heures, à 80 mètres du sol
Beaucoup de peur et pas de mal. Une quarantaine de passagers du téléphérique de la Grande-Motte, à Tignes, en Savoie, a été évacuée samedi soir après une panne de la remontée mécanique. L'opération s'est achevée autour de 23h15, alors que les deux cabines du téléphérique de la Grande-Motte étaient bloquées depuis 16h30, avec "36 personnes dans la cabine descendante et 5 personnes dans la cabine montante", a déclaré Arnaud Trinquier, directeur de la régie des pistes de Tignes.
Les skieurs ont été évacués au moyen de cordes, par une trappe située dans le plancher des cabines, qui se trouvaient à "une quarantaine de mètres du sol", a détaillé Arnaud Trinquier. La nuit était déjà tombée à l'heure où l'évacuation a débuté, entre 17h00 et 17h30. Le froid a prolongé l'opération car "les cordes ont eu tendance à givrer et à geler, et avaient du mal à passer dans les descendeurs" permettant d'assurer la descente des passagers.
Mauvaises conditions météo
Les skieurs, parmi lesquels des enfants "pas en bas âge", ont passé au total "presque sept heures" bloqués dans le téléphérique, a ajouté Arnaud Trinquier, précisant qu'il n'y avait pas de blessé et qu'il n'y avait pas eu de mouvement de panique. Samedi soir, la direction de la régie des pistes de la station n'avait pas d'informations précises sur la cause de la panne, mais indiquait que des éléments devraient être communiqués dans les jours à venir.

Les conditions météo difficiles à Tignes u[- "mauvaise visibilité, chute de neige, vent et froid" - empêchaient une évacuation par hélicoptère]u. Ce sont les employés de la Société des téléphériques de la Grande-Motte, ainsi que 7 pisteurs secouristes de la régie des pistes de Tignes qui ont procédé à cette opération d'évacuation, assistés par le Peloton de gendarmerie de haute montagne de Bourg-Saint-Maurice.

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/tignes-41-passagers-bloques-samedi-dans-un-telepherique_1057746.html#tErvMEUadr7jVss8.99

10.Posté par YANNIS HOARAU le 26/06/2013 01:19

Le 23 février 2011, à la station de ski de Châtel (Haute-Savoie), un adolescent britannique de 14 ans s'est retrouvé suspendu au-dessus du vide, accroché par une lanière de son sac à dos à son siège, qui venait de dépasser la station d'arrivée et entamait son retour vers la station de départ. Le garçon est décédé 22 jours plus tard. C'est un télésiège ici ce n'est pas un téléphérique .. et justement suite à cet accident , le Bureau d'Enquêtes sur les Accidents (BEA) recommande une généralisation des dispositifs dits "de non débarquement".Vous le faites expres d'etre betes ?

11.Posté par YANNIS HOARAU le 26/06/2013 01:23

Le 1er mars 2008, un skieur a fait une chute mortelle de 20 mètres depuis une télécabine de Planpraz à Chamonix. Un chahut à l'intérieur de la cabine, provoquant une pression importante sur le vitrage
latéral, a provoqué le déboîtement du vitrage et la chute d'un des quatre skieurs présents dans la
cabine.
L'exploitant, la Compagnie du Mont-Blanc, dans un communiqué du 5 mars, faisait
référence au comportement vraisemblablement anormal des quatre passagers qui n'auraient pas
respecté les obligations du règlement de police, règles affichées dans les gares et rappelées
partiellement dans les cabines. Le constructeur, l'entreprise suisse « CWA », rappelle que les
« vitrages dans les télécabines à places assises assurent la protection des passagers vis à vis de
l'extérieur, mais qu'ils ne sont, ni classés, ni conçus comme des éléments de sécurité, selon la
réglementation existante ».
Quand on fais le con dans une télécabine à 20 m du sol,il faut vraiment chahuter pour péter une vitre ..Donc conclusion POST 7 va te cacher stp..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >