Océan Indien

Mayotte : Un policier victime de violences aggravées

Samedi 31 Octobre 2015 - 16:23

Un policier mahorais de la Brigade anti-criminalité est actuellement hospitalisé après avoir été victime de violences aggravées sur sa personne, lors d’une opération de sécurisation au coeur de la zone Nel. Dans un communiqué, la Préfecture de Mayotte fait part de son émotion :


« Le Préfet de Mayotte fait part de son émotion face à ce nouveau fait de violence dont peut faire l’objet tant la population que les personnes dépositaires de l’autorité publique.

Ces faits mettent en cause une trentaine de jeunes, l’un d’eux a pu être appréhendé malgré les jets de pierre dont ont été victimes les policiers.

À l’ensemble des forces de l’ordre et tout spécialement au policier blessé et à l’équipe de la BAC, le préfet exprime sa profonde reconnaissance et sa gratitude à tous ceux qui chaque jour et en toutes circonstances assurent avec grande conscience professionnelle leur difficile mission.

Le Préfet a demandé à ce que la sous-préfète, directrice de cabinet transmette personnellement son message de soutien et de réconfort au policier blessé lors de la visite qu’elle lui a rendu à l’hôpital en compagnie du Directeur Départemental de la Sécurité Publique. »


 
Lu 1738 fois



1.Posté par Banderequins le 01/11/2015 04:56

Un agent de police est un agent de police, c'est l'autorité de l'Etat, c'est la République...Pourquoi cette discrimination ? Pourquoi cette hiérarchisation ? Pourquoi ces distinctions d'origine, et demain de race ?
Arrêtons ce massacre.
A tous les agents dépositaires de l'autorité publique, toute notre reconnaissance pour vos actions quotidiennes de gardien de la sécurité publique. La société partage votre souffrance et s'indigne chaque fois que des hors la loi portent atteinte à votre intégrité physique... Mais au lieu de réagir fermement pour faire respecter l'autorité, pour que les agressions contre les forces de police cessent, Monsieur le Préfet se contente d'un communiqué...N'est ce pas trop léger tout ça ?

2.Posté par EKOLO le 01/11/2015 05:47

Ouaip.
En fin de compte, ça serait mieux d'avoir l'info après que le gars interpelé ait pu s'expliquer sur ce qui a provoqué ça.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues