MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte : Un mort et quatre blessés graves dans des affrontements entre bandes rivales


Des affrontements entre bandes rivales ont coûté la vie à un jeune homme et grièvement blessé quatre autres ce samedi 15 août.

Par N.P - Publié le Lundi 17 Août 2020 à 07:02

Des violences ont secoué Mamoudzou et Koungou durant trois jours, causant samedi  la mort d'un jeune homme, quatre blessés graves et des dégâts matériels. Des bandes rivales se sont affrontées, les violences ont causé un incendie dans une case en tôle, que les pompiers ont tenté de circonscrire. A leur arrivée, ils ont été menacés par des hommes armés de sabres, ils ont dû rebrousser chemin.

Depuis un an, l'île est la scène de violences urbaines, sur fond de grande pauvreté, de difficultés d'accès à l'eau et de grandes inégalités sociales. Le député LR a condamné ces violences, déplorant le franchissement d'un "nouveau palier dans les violences et l'horreur", et a appelé à des assises de la sécurité à Mayotte, ainsi qu'au renforcement des forces de l'ordre. Les forces de l'ordre et la gendarmerie vont sécuriser le territoire et rechercher les auteurs.




1.Posté par X le 17/08/2020 09:12

T’inquiète LECORNU arrive , ya pas de soucis ...
ah non il est en villégiature à MAURICE
Merde j'ai fais une boulette...

2.Posté par LesJugesQuittentLeNavire le 17/08/2020 10:36

Lol, les policiers qui font demi tour devant des hommes armés de sabre .!!??.. Quand la France intervient au Mali face à Boko Haram, ils fuient aussi la queue entre les jambes devant 2 ou 3 couteaux ? Lol, je pensais que la France était un état de droit .... force est de constater qu'un sabre est plus fort que la loi dans certaines zones !!!!

3.Posté par neandertal le 17/08/2020 10:52

POST 2 de mauvaise fois car ce sont les pompiers qui ont dû fuir pas la police!!
Quant au Mali au lieu de ternir l'image de nos courageux soldats vous feriez mieux de ne rien écrire et de calmer votre haine. Mépriser est méprisable!!!

4.Posté par LesJugesQuittentLeNavire le 17/08/2020 13:57

Post 3: Moi, de mauvaise foi ? La mauvaise foi, ce sont les idiots comme vous qui trouvent tout à fait acceptable une situation inacceptable. Quand des secours (que ce soit pompiers ou forces de l'ordre) doivent détaler devant quelques racailles, vous pouvez appeler ça de la haine ou du mépris, mais je serais toujours la pour dénoncer ce genre de situation. Si vous qui etes SI tolérant, vous vous contentez de cette situation, alors on est bien d'accord, vous ne méprisez pas, mais vous etes tout simplement idiot (ou simplet, j'hesite ...)

5.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 17/08/2020 14:13

Ce n'est pas en augmentant les forces de l’ordre que l'ont va régler le problème à Mayotte, c'est trop facile...
Comment peut ont en France en 0021 faire payer l'eau potable dans les bidons villes, c'est inadmissible !!!
Quand on voir les résultat du RN on comprend mieux les problèmes.....

6.Posté par Julien le 17/08/2020 21:13

Post2 j'aimerai vous y voir, en tt cas c'est plus prudent que vous restiez devant votre ordinateur à nous faire partager vos remarques complètement inutiles et fausses de surcroît, vraiment vous êtes inutiles y'a ka fo k'on (...)

7.Posté par Décibel le 18/08/2020 06:48

En encourageant un taux de natalité important, sans prévoir les futurs besoins éducatifs, de logements et surtout d'emplois, ça va pas s'améliorer ! Les énarques des gouvernements successifs sont responsables. Mais eux seront bien planqués, à toucher leur salaire à vie. 🤫😁

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes