Océan Indien

Mayotte: Un élève écrit à François Hollande et voit son vœu exaucé

Jeudi 21 Avril 2016 - 10:16

Capture d'écran twitter Stan B.
Capture d'écran twitter Stan B.
Robin, un élève de CE2 de Mayotte, en avait marre de ne pas pouvoir étudier dans de bonnes conditions. Déterminé à faire changer les choses, le jeune garçon avait pris une feuille et un stylo pour interpeller le président François Hollande sur la situation.

Après un premier courrier dont la réponse laissait a priori peu d'espoir ("Le chef de l'Etat est particulièrement sensible à ta démarche (...). Soit assuré qu'il en a pris attentivement connaissance"), le petit garçon avait décidé d'envoyer une nouvelle lettre. Une détermination payante puisque cette fois, son voeu a été exaucé. 

Alors que son frère, Stan, avait posté les courriers sur twitter, l'Elysée a publié une photo sur laquelle on peut voir que les chaises sont arrivées. Si Stan a fait remarquer que ce n'était pas le cas pour les tables, celles-ci ne devraient pas tarder. 

Si ce geste est à souligner, la situation de l'éducation à Mayotte reste à améliorer. 


Lu 1755 fois



1.Posté par Thierry le 21/04/2016 12:03

Petit papa Noël ... Il y en a un qui va se retrouver au chômage en décembre ...

2.Posté par Hugues Neau le 21/04/2016 14:31

La com rien que de la com...

3.Posté par Patchoua le 21/04/2016 14:46

Hé hé les Mahorais auraient changé de prénom car entre Robin et Stan c'est quand même fort de café non? On comprend mieux pourquoi le président répond!!!!!

4.Posté par kafrine péi le 21/04/2016 14:47

Depuis quand ti mahorais y appellent Robin et Stan ??????....................!!!!!!!!!!


5.Posté par Erets Israël le 21/04/2016 13:16

Quel show man à deux balles ce Hollan.de

6.Posté par Eno2016 le 21/04/2016 16:10

Félicitation à notre Président ...
On voit qu'il a le cœur sensible ...
Il a tout payé de sa poche !

7.Posté par Pamphlétaire le 21/04/2016 17:04

Classe de CE2, c'est l'école primaire, c'est donc la commune qui fournit les locaux et les annexes pour travailler en classe (tables, chaises, bureaux,...) n'est-ce-pas? A la mairie, les annexes pour travailler font défaut comme dans cette classe? L'ancienne municipalité est partie avec tables et chaises de la commune et des classes des écoles? Ou bien des vols commis pour alimenter les fins de mois et autres "services de proximité" : tu m'aides, je t'aide d'une autre manière...
Cet Hollande est généreux d'avoir pris sur ses deniers personnels! On peut toujours rêver...

8.Posté par Oh créoles bêtes le 21/04/2016 17:13

Ne soyez pas idiots à ce point les Reunionnais. 4 à 6 % des mahorais ne sont pas musulmans et peuvent avoir des prénoms autres qu'à consonance arabe.

9.Posté par rené le 22/04/2016 10:07

"c'est pas cher, c'est l'état qui paye" (François Hollande)

10.Posté par polo974 le 22/04/2016 15:02

Il est finalement délirant que l'éducation soit saucissonnée à ce point.
primaire: municipalité
collège: département
lycée (avant bac): région
supérieur: (enfin) état

c'est pire que kafka...
l'éducation nationale devrait gérer ça au niveau national.

11.Posté par Tonton le 22/04/2016 19:45

Pitoyable, si les élèves sont obligés d'écire au président pour obtenir des bonnes conditions de travail.

D'ailleurs, j'ai écrit (3 fois, en lettre récommandé) à notre Monsieur Président Hollande:
Cher Monsieur Hollande,
si vous voulez faire du bien à la France: resigner - et svp. de suite ! Vous n'êtes pas capables, vous allez créer que du chomage et de la misère...


C'étais en 2013 - et il ne m'a pas répondu - m'a pas exorcé "mon voeux, et il s'accxroché pour couler la France;;;;;


12.Posté par dixidou le 30/05/2016 23:03

La France est pris en par les oreilles mais la politique ne l'entends pas mais circuler y a rien avoir tout va bien le chômage est en baisse la ce se est derrière nous si vous aimez vos proche faite votre potager acheter une maison car la finance nous rançonne avec l'argent du coup ntribuable offerts à la finance sans contre partie est vraiment indigérable on la ressent à tout les niveaux. Pour les domTomCom le mot et dit François aborigène donc vous n'aurez pas les mêmes droit les produits alimentaires très chère, les forfaits mobile adsl et rbitant les prix des billets d'avions volotairement gonflé rien ne va plus. L'ingérence de Mayotte se paie chère il y a du chemin épineux à traversée mais la voie est libre. Rien ne vaut de détruire la vie de l'autres pour subsister construisant ensemble et calmé les esprits faut lutter autrement en produisant pour s'émanciper s'est bien le problème connu par les banque qui nous mette en slip et on cherche un coupable. L'homme à du bon se sont notre incapacité à réformé nos loi qui nous blesse chaque jour nous sommes alors puni et je réafirme on a se qu'on mérite mort au con réveille vous l'unions fais la force

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter