MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte: Première réunion du haut conseil paritaire France-Comores à Paris


Par . - Publié le Mardi 3 Décembre 2013 à 10:46 | Lu 1129 fois

Mayotte: Première réunion du haut conseil paritaire France-Comores à Paris
Dans le sillage du différend territorial de Mayotte, la première réunion du haut conseil paritaire mis en place suite à la déclaration de Paris du 21 juin 2013 portant "sur l'amitié et la coopération entre la France et les Comores", a eu lieu les 28 et 29 novembre derniers à Paris, comme l'indique un communiqué du Quai d'Orsay.

Le haut conseil paritaire a ainsi abordé les différentes modalités de circulation des personnes et a examiné les questions relatives à la sécurité maritime, aux côtés de l'ambassadrice française déléguée à la coopération régionale dans le Sud de l'Océan Indien, Claudine Ledoux, comme le relate le site malango-actualite.fr.

Cette réunion du haut conseil paritaire entre la France et les Comores s’est également tenue en présence de Hamada Madi Boléro, directeur de cabinet du président de l’Union des Comores en charge de la Défense, et de Pierre-Christian Soccoja, responsable du service des conventions, des affaires civiles et de l’entraide judiciaire au ministère des Affaires étrangères françaises.

Une convention bilatérale d’entraide judiciaire en matière pénale a aussi été signée entre la France et les Comores.

Une mesure particulière a été actée, côté français, afin d'aider à l’obtention de visas de courts séjours à entrées multiples pour les personnes "justifiant d’un intérêt effectif à se rendre à Mayotte".

Sont concernés notamment, les hommes d’affaires, universitaires, scientifiques, commerçants, sportifs de haut niveau, et artistes qui "participent activement aux relations" entre la France et les Comores.

Une plus grande souplesse administrative dans les procédures est aussi à l'ordre du jour pour les cas sanitaires de "personnes appelées à recevoir des soins réguliers à Mayotte" après un "examen individuel" de leur situation.

De plus, les conjoints ou membres "majeurs" de la famille de ressortissants comoriens vivant en situation régulière dans le département de Mayotte auront droit à des facilités pour leur déplacement sur l'île aux parfums.

Une autre mesure a été mise en place pour les étudiants en fin de cycle d’enseignement et qui sont expulsables à leur majorité. Ces derniers pourront désormais bénéficier d’"une autorisation provisoire de séjour d’une durée de validité de six mois non renouvelables" pour pouvoir obtenir une première expérience professionnelle à Mayotte.

Et si le titulaire de cette autorisation provisoire obtient un travail ou une promesse d’embauche à l'issue de ce premier emploi, il se verra attribuer un permis de séjour à la seule condition de justifier d’une "rémunération au moins égale à une fois et demie la rémunération mensuelle minimale en vigueur à Mayotte".

De plus, la convention signée entre la France et les Comores insiste sur le volet de "la coopération policière et la lutte contre l’immigration irrégulière".

En conséquence, "l’accord demande implicitement à ce que la législation comorienne soit revue et considère comme illégal le passage d’une des îles de l’Union des Comores vers Mayotte", explique le site malango-actualite.fr.

La prochaine réunion du haut conseil paritaire se tiendra aux Comores au cours du premier semestre 2014.

Dans le cadre de la déclaration commune du 21 juin dernier, les deux présidents, François Hollande et Ikililou Dhoinine se sont engagés à mettre en place toutes les mesures nécessaires pour mettre fin aux trop nombreux naufrages qui surviennent au large de Mayotte et à favoriser les conditions d’un développement "harmonieux" entre les deux pays.

Indian Ocean Times




1.Posté par kafir le 06/12/2013 01:25

Mahdi boléro est la personne la plus détesté des Comores même en dansant le Mambo.
Un vrai marchand de sable sans scrupule ni vision. Pauvre Comores ! L'archipel mérite mieux quand même non ?

KAFIR

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes