MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte : Plus de 118,5 kg de cannabis interceptés sur un navire en provenance de Madagascar


Par . - Publié le Lundi 28 Juillet 2014 à 18:00 | Lu 1265 fois

Mayotte : Plus de 118,5 kg de cannabis interceptés sur un navire en provenance de Madagascar
Comme rapporté par nos confrères de Midi Madgasikara, les gendarmes de Mayotte ont intercepté dans la nuit du jeudi 24 juillet une importante cargaison de cannabis en provenance de Madagascar.

Le navire qui transportait la cargaison, plus de 118,5 kg, ainsi que 15 personnes, a été intercepté par l'hélicoptère de la section aérienne de Mayotte.

Parmi les 15 personnes présentes à bord de l'embarcation, deux passeurs présumés ont été placés en garde à vue. "Un troisième homme a également été interpellé", écrit le site d'information malgache.

Ils ont été placés en détention provisoire à la maison d'arrêt de Majicavo après avoir été déférés dans les bureaux du juge d'instruction et du juge des libertés et de la détention.

Les migrants clandestins qui n'avaient rien à voir avec ce trafic ont quant à eux été reconduits à la frontière.




1.Posté par noe le 28/07/2014 19:46

D'après mon enquête , c'est du zamal thérapeutique pour soigner les malaises , les cancers , les grattages divers , la mélancolie ...

Les policiers doivent laisser passer cette marchandise de médicaments bio et de plantes !
Les tikalités sont nécessaires pour ouvrir l'esprit critique !

2.Posté par Gloseur sensE le 28/07/2014 22:29

"dans la nuit du jeudi 24 juillet ", tiens, c'est curieux ! C'était seulement à quelques jours du déplacement initialement prévu du président Hollande dans Océan Indien, dont une venue à Mayotte.
@noe le 28/07/2014 19:46 "Les tikalités sont nécessaires pour ouvrir l'esprit critique !"
D'une part, à l'évidence, les militaires auraient besoin d'ouvrir leur esprit à la critique civilisée, mais surtout pas aux drogues. D'ailleurs, ils ont déjà l'armée pour opium, et la drogue est mauvaise pour l'intellect !
En outre, ce n'est pas parce que l'ylang ne rapporte plus, que Mayotte devrait devenir l'île aux parfum de drogues.
Quant au zamal, que pensent du zamal les membres du GIR de Mayotte spécialisés dans le domaine des stupéfiants ?

3.Posté par Nono le 29/07/2014 09:51

Les mafias ont besoin de la prohibition pour que le business soit rentable, quel que soit la marchandise.

Et comme la consommation ne s’arrêtera jamais, on est dans un cercle à la c... qui ne favorise ni la santé publique (trafic = absence de contrôle qualitatif), ni la sécurité publique (mafias qui prospèrent et qui se diversifient), ni les finances publiques (par définition, trafic = pas de TVA ni d'impôts).

Pas de doute, nous sommes bien en France.

4.Posté par Idioties le 29/07/2014 10:05

Ce Gloseur sensE est aussi stupide que Noe qui fait de l'humour. Ce n'est pas la première fois que des malgaches ou comoriens introduisent de la drogue à Mayotte embarquée dans leurs kwassa kwassa et ce n'est pas à chaque fois la veille d'un déplacement du président de la république à Mayotte.

5.Posté par Aldi le 29/07/2014 10:36

A post 4.
En fait, post 2 se donne le rôle d'intello mais il est ridicule et il n'y a que lui qui ne se rend pas conmpte

6.Posté par darius1000 le 29/07/2014 12:56

S'il s'agissait d'une importation à des fins médicaux, il ne fallait pas l'intercepter. En tous cas, il faut que tous les pays ouvre un large débat sur le cannabis thérapeutique. Des millions de malades ont trop longtemps souffert dans l'illégalité cannabis therapeutique

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes