MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte: Médecins du Monde tire la sonnette d'alarme


A Mayotte, la délégation Médecins du Monde Océan Indien s’inquiète des conséquences de l’épidémie du Covid-19 qui vient se superposer à d’autres problématiques liées à la grande précarité qui sévit dans le département. Le communiqué :

Par Nicolas Payet - Publié le Mardi 7 Avril 2020 à 19:29 | Lu 1348 fois

Mayotte: Médecins du Monde tire la sonnette d'alarme
Médecins du Monde, présent à Mayotte depuis 2007, ne cesse d’alerter sur les conditions de vie de dizaines de milliers de personnes vivants dans les quartiers dits « informels » du 101ème département français. D’un point de vue sanitaire, cette grande précarité va de pair avec une vulnérabilité aiguë sur le plan nutritionnel aggravée par un manque d’accès à l’eau.
 
Aujourd’hui avec la crise du Covid-19 et les nécessaires mesures de restriction mises en place, l’association assiste à une aggravation drastique des conditions de vie de ces personnes qui se retrouvent sans moyen économique pour subvenir à leurs besoins les plus primaires. En effet, le coup d’arrêt porté à l’économie informelle, seul moyen de subsistance pour des milliers de ménages, a pour conséquence une situation de crise alimentaire pour toutes ces personnes déjà en situation d’extrême pauvreté.
 
A cette situation, s’ajoute un manque d’accès à l’eau potable : actuellement, seulement certaines bornes fontaines sont ouvertes quelques heures par jour. Selon l’association, cette réponse inadaptée est non souhaitable d’un point de vue sanitaire - en créant des rassemblements - ni suffisante d’un point de vue humanitaire.
 
Pour pallier cette situation, la délégation Médecins du Monde Océan Indien demande :
 
-        Une action coordonnée, collective et simultanée regroupant tous les acteurs institutionnels (rectorat, ARS, forces de l’ordre et militaires …) et associatifs du département avec l’accord et l’impulsion de la préfecture afin de garantir des conditions de distribution alimentaire équitable auprès des plus vulnérables.
 
-        A la préfecture ainsi qu’aux acteurs gestionnaires des points de distribution d’eau d’assurer la fourniture d’eau gratuite et, afin de limiter les rassemblements de population de façon permanente, en utilisant les moyens techniques disponibles : Rampes de distribution, Bladders/réservoirs d’eau, Citernes mobiles…) et l’ouverture des sanitaires des bâtiments publics  à toutes et tous.
 
Alors que 171 cas ont été confirmés à Mayotte, une réponse humanitaire d’urgence coordonnée et globale est nécessaire pour limiter la propagation de l’épidémie dans le département mais aussi et en premier lieu, les conséquences sanitaires inhérentes au manque d’accès à l’eau et à l’alimentation.




1.Posté par Ainsi va mayotte le 07/04/2020 19:48 (depuis mobile)

Bof.. Depuis 2008 rien n'a changé.. Alors en deux mois rien ne changera.

2.Posté par Kiki le 07/04/2020 22:10 (depuis mobile)

Mayotte est en départementalisation depuis 2011. C''est récent. Voyez en priorité les structures à privilégier. Comme c''est une ile française c''est bien de créer des postes à responsabilité pour les personnes compétentes....humpff !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes