Océan Indien

Mayotte : Les grévistes appellent à la levée immédiate des barrages

Mardi 3 Avril 2018 - 00:52

Le collectif des citoyens de Mayotte et l'intersyndicale appellent à la levée des barrages mais la grève générale se poursuit.


Dominique Sorain, à la rencontre des forces de sécurité intérieure et de la population dans les quartiers de Mamoudzou samedi 31 mars
Dominique Sorain, à la rencontre des forces de sécurité intérieure et de la population dans les quartiers de Mamoudzou samedi 31 mars
La majorité des syndicats et le collectif de citoyens à l'initiative du mouvement de contestation ont pris la décision ce lundi de la levée immédiate des barrages. 

Un signe d’apaisement à l'adresse de Dominique Sorain qui a annoncé, ce lundi, des mesures d’application immédiate. 

Quatre promesses fortes ont été annoncées par le nouveau préfet et délégué du gouvernement qui est arrivé vendredi dans le 101ème département : "le renforcement des patrouilles de police et de gendarmerie sur la voie publique, des patrouilles de police et de gendarmerie aux abords des établissements scolaires les plus sensibles, et dans les transports scolaires, l’application des décisions judiciaires d’expulsion et de destruction de l’habitat illégal dès la fin de la trêve cyclonique le 15 avril. Et enfin la création d’un groupe d’enquête spécialisé dans la lutte contre les filières d’immigration clandestine (composé de la police, gendarmerie, douanes et finances publiques)."

"S'assurer de l'exécution des décisions"


Alors que Mayotte entamait ce lundi sa septième semaine de grève pour dire stop à l’insécurité consécutive notamment à une immigration clandestine très importante, la plateforme des grévistes a obtenu la garantie de voir ses revendications prises en compte dans l'élaboration du futur plan de développement de Mayotte. Ce plan sera présenté à la fin du mois d'avril. Le collectif et l'intersyndicale se sont également félicités de la création d'un "comité de suivi" pour "s'assurer de l'exécution des décisions".

Néanmoins, ajoute la plateforme des grévistes, "en l'absence d'un signal fort adressé à la population sur la lutte contre l'immigration clandestine à ce jour, la grève reste maintenue."
Zinfos974
Lu 4297 fois



1.Posté par Titi or not Titi le 03/04/2018 04:18

" .... création d'un "comité de suivi" ..." 😂
Comment Créer Son Emploi ...😂

ANouLa©®

2.Posté par Volaille le 03/04/2018 08:29 (depuis mobile)

La seule solution credible c le retour de mayotte dans le giron comorien..c est deja respecter les resolutions de l onu.....


3.Posté par JORI le 03/04/2018 10:27 (depuis mobile)

Ah si seulement un comité de suivi pouvait exister dans toutes les collectivités pour voir la réalité des décisions prises mais surtout de leur évaluation puisque les élus eux-mêmes sont incapables de le faire !!.

4.Posté par hug le 03/04/2018 09:29

Les Comores doivent recupérer Mayotte pour me bien être de ces derniers...

5.Posté par Marc le 03/04/2018 12:45

1. Ce genre de gadgets n'est pas rémunéré.

Moi j'attends de voir... je ne crois pas une seconde que l'arrivée de la nouvelle équipe va changer quoi que ce soit.

6.Posté par Dignité le 03/04/2018 12:46

Quelles que soient les décisions prises pour calmer la population, celles-ci resteront vaines.

Mayotte ne peut pas être sanctuarisée. C'est impossible. Elle subira toujours une immigration clandestine à moins d'ériger un mur dissuasif tout autour de l'île. Ce qui est également impossible.

La solution doit être recherchée avec l'Etat comorien dans un cadre coopératif ayant pour finalité le retour de Mayotte dans cet Etat.
Comment imaginer qu'une terre comorienne puisse se développer et se moderniser avec de l'argent qui coule à flots alors que juste à côté , à quelques encablures , existe une population tout aussi comorienne qui crève de fin et qui ne peut se soigner faute de moyens?

Le canard enchainé de cette semaine y fait d'ailleurs allusion en titrant que l'Etat français réfléchit au largage de Mayotte; ce qui serait une bonne chose.

Il faudra cependant veiller à une fermeture de nos frontières pour empêcher l'arrivée en masse de mahorais sur nos terres avec leur propension à procréer de manière ultra rapide dans le but d'imposer leur communauté à la population accueillante.

C'est ça qui me fait peur. Les mahorais ne sont pas comme des créoles. Ils font des tas de gamins sans penser aux conséquences sur le plan social et démographique uniquement guidés par un instinct grégaire.

Si un mahorais qui fréquente ce site pouvait me lire, peut il me dire pourquoi ses frères et soeurs font autant d'enfants?
Je vois souvent en ville des jeunes femmes d'origine comorienne (reconnaissables à leur masque de terre) tenant un jeune enfant par la main, poussant une poussette dans laquelle il y a un bébé et dont le ventre arrondi annonce l'arrivée d'un autre bébé.

POURQUOI cet état d'esprit sur des terres qui leur sont étrangères et qui choque la population indigène qui craint pour l'avenir démograhique de son île?

7.Posté par ORSON le 03/04/2018 13:59

SORAIN ne te fatigue pas tu pisses dans un violon tu pourras faire
ce que tu veux tu ne pourras pas empêcher l'immigration clandestine
c'est peine perdue il faudrait des moyens colossaux pourquoi continuer
à leur faire croire ce qui impossible à réaliser il faut leur faire comprendre
maintenant qu'il est temps pour eux Mahorais qu'il faut qu'ils réintègrent
les Comores ils n'ont pas le choix la France ne pourra pas tenir encore bien
longtemps Paris est entrain de prendre des décisions inéluctables et on peut
le comprendre il faut arrêter cette mascarade maintenant la plaisanterie dure depuis
trop longtemps il faut réagir et prendre des décisions courageuses rendons Mayotte aux Comores
réparons l'erreur qui a été faite par ZARKOZY en 2011 en faisant de Mayotte le 101ème Département
Français, mais quelle erreur et celle là elle est de taille mais comment peut avoir imaginé une seconde
de faire de Mayotte un Département Français, la France quand elle fait des connerie elle est de taille aussi.

8.Posté par Kanal bisik le 03/04/2018 14:00 (depuis mobile)

Bravo monsieur sorain , prochain ministre c est vous .

9.Posté par la faim i fé mal le 03/04/2018 15:02

moi si j'étais un comorien, dans mon pays il n'y a pas de quoi a manger ,et de me faire soigner, aux risques et périls ,je viendrais a mayotte la france que les riches avec les euros,puisque la faim i fait mal ,demande bande , vieux réunionnais,ek bande vieilles réunionnaises, quand n'avait point ,l'allocation,R.M.I. RSA, l'ASSEDIC, ETC...comment la faim té i fait mal.L'était obliger attendre un' pti' quinzaine la mairie,ou un'pti' l'argent carnet,pour gagne acheter' un 'pti morceau la viande cochon gras dan' bazar ,le morceau la viande cochon maigre l'était pour des personnes tenues et poser ,et aisés

10.Posté par justedubonsens le 03/04/2018 17:16

Encore une fois l'abrogation de la Loi du Sol, limiterait la venue des futures mères sur le sol français. Sans être la panacée elle limiterait l'intérêt à venir accoucher à Mayotte. Ensuite il faut régler le deevenir de ces milliers de mineurs sans existence légale qui font l'insécurité et la délinquance.
Non Sorain sans ces 2 dispositifs de base n'arrivera à rien.
Dans peu de temps il y aura guerre civile car justement Mayotte n'aspire pas et on comprend les Mahorais à revenir dans le giron comorien pour y crever de faim ! Alors oui les Mahorais français viendront massivement à La Réunion déplaçant le problème sans le solutionner.
C'est l'ensemble des ministres qui doit travailler à une solution !

11.Posté par Mouchkat le 03/04/2018 19:29 (depuis mobile)

Vous tous qui disez ces genres de chose ARRÊTEZ de lancer n''importe quoi! Il faut d''abord connaître l''origine d''une chose avant d''en débattre...
Allez chercher la vraie histoire entre le Comore et Mayotte avant de venir donner vos avis en à 2 balles.

12.Posté par JORI le 03/04/2018 22:28

11.Posté par Mouchkat le 03/04/2018 19:29 (depuis mobile)
Parce que Mayotte et les Comores n'auraient pas la même histoire, la même religion, la même langue, la même culture, etc???.

13.Posté par Pardon ? le 05/04/2018 09:36

À JORI.
Si avoir la même histoire la même religion, la même culture et langue obligeait des peuples à s’unir, le Maroc, l'Algérie et la Tunisie formeraient un même pays.
À Dignité.
L’argent coule à flot dans les 3 iles comoriennes indépendantes. Il vient les pays du Golfe, de la Chine, de la France et de l’Europe. Mais il va où cet argent ? C’est la question qu’il faut se poser. Sinon il faut donner l’indépendance à la Réunion car l’argent coule à flot et à côté, à Madagascar, c’est la misère. Après les 6 Sri-Lankais, ça va donner des idées aux malgaches et bientôt le flux migratoire en provenance de là Grande Île va commencer. Que diront les réunionnais ?

14.Posté par Alain Dimitri le 06/04/2018 09:14

il faut envoyé l'onu , les casques bleues , les marines ,la coalition européenne , un pays comme Mayotte qui rend ridicule la france de banana (bouana) au plus grand ridicule de son histoire dure a avalé la pistache ....et à la réunion créole y pleure sur radio freedom dés que le chien du voisin se met a pisser sur son mur même pas capable de descendre dans la rue pour valoir leur droit tout augmente à la réunion et c'est comme la fin de la messe tous disent amen manque un bout pour faire vingt centimètre ....

15.Posté par Alain Dimitri le 06/04/2018 09:24

créole arrête pleure sur freedom mayotte vient de montre a nous une leçon , freedom y rempli z'ote ventre la bas y bloque le pays un mois la réunion y fait un grève vendredi samedi n'a pi les gars week end la arrivé a lé crévé dont nation la réunion la moucate pleur su z'ote y rempli le ventre ,band politique y vient devant z'ote case , y blague a z'ote , z'ote y tire culotte pour fait plaisir ban n'a .......

16.Posté par Pardon ? le 15/04/2018 16:33

À Alain Dimitri.
Mayotte n’est pas un pays. C’est un departement français d’outre mer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter