MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte : Le n°2 de la police violemment agressé à son domicile par un cambioleur


Par S.I - Publié le Jeudi 5 Septembre 2013 à 17:49

Mayotte : Le n°2 de la police violemment agressé à son domicile par un cambioleur
Le numéro 2 de la police nationale à Mayotte a été violemment agressé à son domicile dans la nuit de mardi à mercredi, à Petite-Terre, au cours d'un cambriolage.

Le fonctionnaire de police, entendant du bruit, part vérifier par mesure de précaution et se rend compte que quelqu'un a forcé l'entrée de son domicile.

En pénétrant sur la varangue, un spot lumineux est pointé brusquement sur son visage et l'aveugle. Il reçoit alors un violent coup d'onduleur d'ordinateur au visage de la part du cambrioleur, qui s'enfuit aussitôt.

Transporté d'urgence à l'hôpital, le numéro 2 de la police de Mayotte a dû "subir une opération de reconstruction faciale", comme le révèle Kwezi Télévision.




1.Posté par kafir le 05/09/2013 19:20

L'argument de ceux qui décrivent Mayotte comme un département au rabais, échappant à toute autorité. La vérité est peut-être au milieu dans un certain mélange des DEUX) il va falloir faire la décolonisation des esprits et du cœur -à envisager une vie commune dans l'égalité et la fraternité comme une seule nation dans la république française, notre seule drapeau est celui de la France.
Toute ma sympathie a ce gradé de la police en lui souhaitant un prompt rétablissement.
kafir

2.Posté par darky le 05/09/2013 20:32

1.
+1

3.Posté par lex le 05/09/2013 20:34

Les Politiques ont transformé l Ile de Mayotte en Poudrière et maintenant on ne peut que constater les dégâts.

Bon rétablissement à ce fonctionnaire agressé à son domicile : la justice dès l interpellation de ce voleur doit frapper de façon impitoyable.

4.Posté par justedubonsens le 06/09/2013 08:12

L'application de la "justice" ne peut suffire à régler les problèmes propres à Mayotte. Les milliers de mineurs laissés par leurs parents comoriens avant leur expulsion sont laissés à eux mêmes pour bénéficier des dispositions de la loi française par le "droit du sol". Cette aberration encourage toute la "misère du monde" à prendre le risque de venir de manière illégale sur le sol français pour permettre à leurs enfants d'avoir un meilleur avenir. Malheureusement les 100 000 comoriens (estimation INSEE) en situation illégale ne sont guère mieux lotis à Mayotte que chez eux. Sauf ceux sans doute qui parviennent à obtenir des documents falsifiés leur permettant de justifier de la nationalité française. Et la volonté officielle d'ignorer tous ces mineurs (qui grandissent), fait de Mayotte une poudrière qui risque d'exploser à chaque mouvement social, pour l'instant, mais qui de toute façon, en l'absence d'une solution à la situation de ces enfants, explosera de toute façon tout en aggravant la situation sécuritaire des habitants de l'île !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes