Océan Indien

Mayotte: Le Marion Dufresne découvre un nouveau volcan à 3.500 m de profondeur, à l'origine des séismes

Jeudi 16 Mai 2019 - 21:58

Mayotte: Le Marion Dufresne découvre un nouveau volcan à 3.500 m de profondeur, à l'origine des séismes
Le navire océanographique Le Marion Dufresne a découvert un nouveau volcan, à une cinquantaine de kilomètres à l'Est des côtes de Petite Terre.

C'est ce nouveau volcan qui serait à l'origine de l'essaim de séismes qui frappe l'archipel régulièrement depuis environ un an.

Le nouveau volcan est situé à une profondeur de 3.500 mètres, et "pousse" rapidement. Il a déjà atteint une hauteur de 800 m depuis sa naissance, il y a un an. Et il fait environ 4 kilomètres de large.

A la suite de cette découverte, les ministères de la Transition Ecologique, de l'Intérieur, de l'Enseignement supérieur et et de l'Outre-mer ont publié un communiqué commun :
La découverte de ce volcan, situé à 50 km à l’est de l’île et à 3500 m de profondeur, permet de mieux comprendre les séismes constatés sur l’île depuis un an. Face à cette découverte, le Gouvernement est pleinement mobilisé pour approfondir et poursuivre la compréhension de ce phénomène exceptionnel et prendre les mesures nécessaires pour mieux caractériser et prévenir les risques qu’il représenterait.

Depuis mai 2018, Mayotte connaît une succession d’épisodes sismiques et une importante mobilisation interministérielle et scientifique a été mise en place pour comprendre ce phénomène nouveau et mettre en place les mesures d’anticipation adaptées. Dès juin 2018, le gouvernement a en effet pris l’initiative de lancer une mission scientifique impliquant notamment la campagne océanographique réalisée par le navire Marion Dufresne (de retour à quai à Mayotte le 15 mai 2019) qui permet aujourd’hui d’apporter des éclaircissements majeurs sur ces épisodes.

La mission menée par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), avec le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer  (IFREMER), l’université de la Réunion, l’Institut de physique du globe de Strasbourg (IPGS), l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), l’École normale supérieure (ENS), le Centre nationale d’études spatiales (CNES) et le Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM) qui ajoute des observations terrestres à la campagne océanographique du Marion Dufresne, a mis en évidence un nouveau volcan sous-marin, à 50 km de Petite-Terre.

Le nouveau volcan est situé à 3 500 m de profondeur. Sa taille actuelle est évaluée à 800 m de hauteur avec une base de 4 à 5 km de diamètre. Le panache de fluides volcaniques de 2 km de hauteur n’atteint pas la surface de l’eau. Les émanations de gaz constatées sur le littoral de Petite-Terre par la population sont, selon la mission, un signe habituel rencontré dans ce type d’activité volcanique et feront l’objet d’études spécifiques.

L’instrumentation marine déployée va permettre de mieux localiser l’essaim sismique ressenti depuis 2018.

Les scientifiques sont mobilisés pour traiter, analyser et interpréter la multitude de données acquises durant ces derniers mois. Cette exploitation nécessitera des travaux approfondis pour évaluer les risques induits pour Mayotte en matière de risque sismique, risque volcanique et de tsunami.

Le programme d’étude sera alors actualisé et renforcé au vu des nouveaux éléments de connaissances apportés par ces analyses approfondies.

Depuis le début du phénomène de séismes, l’État adapte en continu, en fonction de l’éclairage des scientifiques, les mesures de surveillance et de prévention pour faire face à ce phénomène géologique exceptionnel qui impacte la population mahoraise et plus largement  cette partie de l’océan indien.

En relation avec les élus et les autres acteurs impliqués, le gouvernement a défini le plan d’action composé des 5 axes suivants :

    •    Compléter dans les meilleurs délais les dispositifs de surveillance et instruments de mesure (tels que les sismographes et les balises GPS) pour suivre en continu le phénomène ;

    •    Compléter, par des missions adaptées, la connaissance scientifique ;

    •    Procéder immédiatement à une actualisation de la connaissance des risques que présente ce phénomène et les impacts potentiels pour le territoire mahorais, dont les résultats pourront être présentés d’ici trois mois ;

    •    Renforcer sans attendre le dispositif de planification et de préparation à la gestion de crise. A cet effet, une mission d’appui à la planification de la sécurité civile est dépêchée pour apporter un appui au préfet (actualisation des dispositifs de gestion de crise tels que les plans ORSEC). Elle sera sur place dès ce vendredi 17 mai ;

    •    Informer régulièrement la population, en lien avec les élus locaux.

Par ailleurs, ces éléments de connaissance nouveaux seront partagés au niveau international dans la zone de l’Océan Indien.

Le gouvernement, son administration, la communauté scientifique sont pleinement mobilisés pour poursuivre la compréhension de ce phénomène géologique exceptionnel. Le déploiement des mesures nécessaires pour mieux caractériser et prévenir les risques que ce nouveau volcan pourrait présenter pour la population de Mayotte feront l’objet d’une information régulière.
Pierrot Dupuy
Lu 7272 fois



1.Posté par SURTSEY ! le 17/05/2019 00:01 (depuis mobile)

Une future Surtsey de l''océan indien ?
Ou plus proche, une future Hunga Tonga Hunga Ha''apai ?
Une nouvelle île Française ?


2.Posté par Pamphlétaire le 17/05/2019 00:23

C'est un "Piton de la Fournaise" immergé, une immense cocotte-minute qui va exploser dans l'océan...

3.Posté par mouton noir le 17/05/2019 07:29

ca va zouker encore...

j espère qu il ont des normes anti sismique lors des constructions

4.Posté par Briandoht le 17/05/2019 08:58 (depuis mobile)

Ce phénomène exceptionnel est inquiétant pour tous les pays de la zone,y compris la Réunion, pas uniquement Mayotte.

5.Posté par Fantastique! 🌋 (Depuis le volcan) le 17/05/2019 09:14

On peut y aller plonger ???

6.Posté par Le Jacobin le 17/05/2019 09:19

Nous devons nous préparer à accueillir nos frères st sœurs Mayorais en cas de séisme et plan d'urgence d'évacuation, nos compatriotes.


7.Posté par Fantastique! 🌋 (Depuis le volcan) le 17/05/2019 09:38

LE premier qui y plante son drapeau, la future ile lui appartiendra !!
Piscines d'eau chaude garanties!! ... après faudra planter !! ;)

8.Posté par Momo le 17/05/2019 09:53

La future île est déjà revendiquée par Maurice ...

9.Posté par Tisako974 le 17/05/2019 10:29 (depuis mobile)

Ce n''étais pas une manifestation divine alors ?

10.Posté par Fantastique! 🌋 (Depuis le volcan) le 17/05/2019 12:27

Et comment il va s'appeler ce bébé volcan ????

11.Posté par A mon avis le 17/05/2019 14:26

@ 4.Posté par Briandoht :
Ce qui est exceptionnel c'est d'avoir découvert ce volcan proche de Mayotte et de pouvoir observer et étudier son évolution.
Ce volcan n'est certainement pas récent compte tenu de son ampleur, ce sont les nombreux séismes inexpliqués qui ont attiré l'attention des scientifiques.

Le volcanisme sous-marin n'est pas exceptionnel, il est même beaucoup plus actif que le volcanisme terrestre, mais il se fait très discret, compte tenu de sa situation.

12.Posté par Mohamem le 17/05/2019 15:37

C'est le groupe Total qui va être content !!
Plus besoin de forer pour aller chercher le pétrole, il va jaillir tout seul !!
Préparez vos seaux !! ;)

13.Posté par Choupette le 17/05/2019 16:49

@ 6.Posté par Le Jacobin

Silence, oiseau de mauvais augure !

14.Posté par milie974 le 17/05/2019 17:07

Les scientifiques n'étaient même pas foutus de trouver ce stupide volcan, bravo!!

15.Posté par A mon avis le 17/05/2019 17:30

@14.Posté par milie974 : ce n'est pas le volcan, mais votre commentaire qui est stupide : les scientifiques ont trouvé ce volcan ! Et en plus, ils ont diffusé l'information, avec des détails ! De quoi vous plaignez-vous ?

16.Posté par Milie974 le 17/05/2019 19:07 (depuis mobile)

Post 15 : on voit un scientifique ou qui se dit scientifique ..
Toujours dans l'agression, se sentent tout le temps agresser et n'est même pas capable de s'exprimer posément, après ils se plaignent qu'on dise qu'ils ne servent à rien , inutile..

17.Posté par Milie974 le 17/05/2019 19:09 (depuis mobile)

De plus, combien de temps ces personnes ont décrétées que c'était un volcan, une plombe !!
Ridicule.

18.Posté par Milie974 le 17/05/2019 19:10 (depuis mobile)

"avec des détails".. au mon dieu génial !!
Merci !!
Ridicule.

19.Posté par Christian le 17/05/2019 19:12 (depuis mobile)

Milie974 ne faite pas un cas avec "a mon avis", ne perdez pas votre temps à le répondre, c'est un frustré, passez votre chemin.

20.Posté par Pamphlétaire le 17/05/2019 21:02

Pour aller visiter ce volcan, l'IRT de Mayotte va devoir investir dans des bathyscaphes...

21.Posté par A mon avis le 18/05/2019 16:28

@ 19.Posté par Christian :

On ne dit pas "ne perdez pas votre temps à le répondre," Mais on dit : "ne perdez pas votre temps à LUI répondre,"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie