MENU ZINFOS
Mayotte

Mayotte : Le Département condamne les caillassages en série


Le Département de Mayotte a diffusé un communiqué suite aux actes de violence à l'encontre de transports scolaires ces derniers jours.

Par La rédaction - Publié le Lundi 21 Novembre 2022 à 08:11

Page Facebook: Conseil départemental
Page Facebook: Conseil départemental
Le Département de Mayotte condamne à nouveau les violences qui frappent le département et notamment les attaques menées contre les transports scolaires. Le président du conseil départemental, Ben Issa Ousseni, proposera un projet d'installation de filtres anti-caillassage pour les bus lors de la prochaine assemblée plénière.

Le Département souhaite par ailleurs mettre en place des réunions de travail avec l'Etat pour lancer une police des transports.

Voici le communiqué : 

Face à l’accroissement de 75% des agressions violentes contre les bus, face aux 269 incidents   (et le terme est faible) enregistrés depuis le début du marché des transports scolaires en août 2021, aux derniers épisodes de violence tristement quotidiens, le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni renouvelle "sa condamnation la plus ferme de ces violences inacceptables qui pourrissent le quotidien des élèves, des chauffeurs et des transporteurs. Mon empathie est totale à l’endroit des victimes ou des cibles de ces agressions insupportables", indique le président, qui ne souhaite pas en rester là.

Les réunions partenariales se multiplient avec l’ensemble des partenaires pour rechercher des solutions. Le Département va d’ailleurs délibérer à nouveau lors de la prochaine Assemblée Plénière du 22 novembre 2022 pour préciser les modalités de répartition de l’enveloppe financière exceptionnelle concernant la mise en place de filtres anticaillassages sur l'’ensemble des bus. Un accord de principe est acté pour une indemnisation des prestations à 80% sur une durée de 48H, le temps d'une remise en l'état des véhicules caillassés. Au-delà des mesures concrètes déjà entérinées, le Conseil départemental s’engage à travailler avec l’État à la mise en place d’une police des transports, qui est nécessaire.

​En lien avec les maires, une réunion partenariale permettra de définir les modalités d’implication des polices municipales. La mise en place d’une cellule psychologique par Transdev s’inscrit également dans les mesures déjà opérationnelles. "Il est souvent rappelé que la sécurité demeure une responsabilité régalienne de l’État, indique le président, ce qui est vrai. Pour autant, nous prenons avec l’ensemble des acteurs concernés toutes nos responsabilités pour mettre fin à ces agissements récurrents qui ne peuvent se banaliser ou pour réagir quand ils se produisent. Cela va bien au-delà des questions de compétences. Nous comprenons l’exaspération légitime des parents d’élèves et des élèves eux-mêmes, rappelle Ben Issa Ousseni.  La nôtre est la même. Nous sommes mobilisés, vigilants. Nous entendons, aux côtés de tous, faire le nécessaire pour que cette situation récurrente s’améliore", indique le président.

Rappelons que le Conseil départemental consacre une enveloppe annuelle de 46 millions aux transports de nos enfants et ce sans compensation financière.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie






Les + plus lus de la semaine



 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes