Océan Indien

Mayotte : La situation est critique, des malades peut-être rapatriés à la Réunion

Vendredi 15 Avril 2016 - 15:58

Le centre de dialyse de Mramadoudou
Le centre de dialyse de Mramadoudou
Les journaux locaux n'accordent qu'une très faible place aux événements qui secouent actuellement Mayotte. A titre d'exemple, il faut aller jusqu'à la page 47 du Quotidien d'aujourd'hui, après le Sport, pour trouver un petit article annonçant que "le préfet ordonne la levée des barrages".

Ce qui se passe dans l'ile hippocampe est pourtant d'une exceptionnelle gravité.

Une grève générale a été lancée par une intersyndicale (FSU, FO, CGT, Solidaires, SNUipp, CFDT, SAEM) le 30 mars dernier pour réclamer "l'égalité réelle", c'est-à-dire l'alignement de Mayotte, devenue 101e département français en 2011, sur la métropole, en matière de Code du travail, de prestations sociales, de salaires ou de services publics.

Depuis trois semaines donc, des syndicalistes paralysent complètement les deux iles au moyen de barrages routiers. Parallèlement, des barrages sauvages, montés par des jeunes désoeuvrés, alcoolisés et extrêmement menaçants, viennent compléter le blocage.

Résultat : tous les jours, de nombreuses voitures se font caillasser et les manifestants interdisent aux véhicules de passer. Même des ambulances ou des taxis transportant des malades ont reçu des galets et ont dû rebrousser chemin.

La plupart des entreprises ont dû fermer leurs portes et l'économie de l'ile est au point mort.

La situation est particulièrement critique pour les deux centres de dialyse Maydia, basés l'un dans le Nord à Mamoudzou et l'autre dans le Sud, et qui sont les seuls établissements permettant le traitement de l'insuffisance rénale chronique à Mayotte.

Du personnel médical qui préfère dormir dans la clinique

Ces centres traitent environ 150 dialysés grâce à une trentaine de personnels soignants. Ces malades doivent subir des traitements souvent quotidiens et nombre d'entre eux n'ont pu accéder à l'hôpital car les ambulances ou taxis les transportant ont dû rebrousser chemin devant les menaces, voire même les coups de galets.

Les centres ne sont plus ravitaillés en nourriture et en gazole, ce qui risque de poser de graves problèmes à très court terme.

Mais surtout, le personnel est à bout. Obligés de dormir sur place pour la plupart, ils sont au bout du rouleau. Le pharmacien de la structure est par exemple en réanimation après avoir vu sa voiture caillassée à un barrage. Et les rares personnels soignants qui persistent à rentrer chez eux une fois leur service effectué, le font au péril de leur vie, en partant à 4h du matin de leur domicile pour une prise de service à 7 heures.

La situation est tellement grave que Jeanne Loyher, la directrice de l'établissement, envisage de rapatrier à la Réunion une trentaine de patients, ceux du centre de Mramadoudou dans le Sud de l'ile, dont la situation est la plus difficile. Des contacts devaient être pris dans l'après-midi avec Air Austral pour envisager les conditions d'un tel rapatriement.

Pendant ce temps se tient à Paris depuis ce matin une réunion entre élus locaux et syndicalistes d'un côté, et la ministre de l'Outre Mer de l'autre. La réunion de la dernière chance, selon de nombreux observateurs...
 

Le point sur les barrages ce matin, à 10h
Le point sur les barrages ce matin, à 10h
Pierrot Dupuy
Lu 4530 fois



1.Posté par Geronimo le 15/04/2016 16:18 (depuis mobile)

Ca vous laisse coi!! Tout est vide

2.Posté par Veridik le 15/04/2016 17:25 (depuis mobile)

Je ne cautionne pas les violences, surtout envers les malades...
Mais à un moment il fallait s'y attendre, à force de se faire entuber par les politiques magouilleurs corrompus, qui en plus promettent l'égalité réelle (lol)

3.Posté par mayotte le 15/04/2016 18:13 (depuis mobile)

Tous les peuples ont droit à la même égalité. Je dis bien même égalité.

4.Posté par Velou le 15/04/2016 19:01 (depuis mobile)

Bientôt à la Réunion, on va connaitre le meme sort, si la gréve continue. On va nous remplir les hopitaux et cliniques. Il n'y aura plus de places pour les locaux.

5.Posté par Tir Malol le 15/04/2016 19:39

La situation est tellement grave que Jeanne Loyher, la directrice de l'établissement, envisage de rapatrier à la Réunion une trentaine de patients, ceux du centre de Mramadoudou dans le Sud de l'ile
EMMÈNE TOUTE
Post 4 c'est ce qui se passe en temps normal pour les IRM

6.Posté par Thierry le 15/04/2016 20:01

... Dans nos souvenirs pas si lointains que ça, l'épisode de la crise Cospar !!! chez nous et ailleurs.

7.Posté par Sortons de la France. le 15/04/2016 20:04

Mayotte département français au rabais comme la réunion.
70 ans que le kreol attend l 'égalité réel.
Et le majorais a cru qu'en quelques années il aurait l'égalité réel.
Venez vous faire soigner par les médecin zorey boucher de la métropole.

Comme si le système de santé à la réunion était au meme niveau qu'un département de france. MDR

8.Posté par kafir le 15/04/2016 20:55

Mayotte reste une terre profondément française n'en déplaise aux gouvernants de l’hexagone !!! Un homme, une voix vive la République. Saïd Larifou, le menteur éternel vient de prendre une branlée par ses freres de Comores. Azali, un autre bandit vient de rafler la mise élue Président des Cocos fesse !!!!!!!!!!!!.

Kafir

9.Posté par stormbridge le 16/04/2016 00:32

un métro tué ce vendredi de plusieurs coups de couteaux à Kaweni.....Mais chuuuttt !!!!!! ça n'intéresse personne et faut surtout rien dire de peur de passer pour un raciste.....

10.Posté par Hors la loi le 16/04/2016 01:53

3.Posté par mayotte le 15/04/2016 18:13

Comme écrivait Michel Audiard: "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît"

Je renvoie à mes commentaires 17 et 31 d'un article précédent de zinfos sur la "grève" (terme inapproprié utilisé par zinfos et bien d'autres: les blocages de routes ne sont pas des grèves....!):

http://www.zinfos974.com/Mayotte-La-greve-generale-se-poursuit_a99748.html://

11.Posté par zflight le 16/04/2016 08:33

Comme la théorie des dominos cette incapacité à préserver l'ordre public , qui fait des ravages à Mayotte va se propager à la Réunion
Calais , Mayotte ( sans parler d'autres zones encore en dehors du radar des medias ) sont les symptômes de l'incapacité du gouvernement à gérer ces situations


La seule solution est la loi martiale , c'est à dire confier aux militaires ce que les politiques ne savent manifestement pas gérer , avant que les choses deviennent plus graves encore

12.Posté par Sortons de Mayotte. le 16/04/2016 10:12

@9 "L’homme était avec sa femme. Les agresseurs ont voulu arracher leur sac. Christophe s’est défendu et a pris un coup de couteau qui l’a tué." (xource : www.linfokwezi.fr)

Certainement un de ces médecins bouchers, gendarmes oppresseurs ou enseignants sur-rémunérés accapareur de poste. Oui à la préférence régionale à Mayotte, oui à l'égalité réelle !!!

13.Posté par MauritiusPower le 16/04/2016 11:26

Vive le socialisme.

14.Posté par Larida le 16/04/2016 12:21 (depuis mobile)

Préférence régionale et égalité réelle ça ne peut pas aller ensemble. Faut savoir ce qu''''on veut les gars !

15.Posté par madibastard le 16/04/2016 13:01

Certainement un de ces médecins bouchers, gendarmes oppresseurs ou enseignants sur-rémunérés accapareur de poste. Oui à la préférence régionale à Mayotte, oui à l'égalité réelle !!!



Hé bé ça va faire un sacré paquet de colons réyonés de retour au 974....

16.Posté par madibastard le 16/04/2016 13:05

Venez vous faire soigner par les médecin zorey boucher de la métropole.



Volontiers, 30 ans d'espérance de vie gagnés en soixante ans de départementalisation, rare sont les endroits dans le monde à avoir vécu pareil miracle médico-social, on doit tous dire un grand merci aux soignants zoreils !

17.Posté par Pamphlétaire le 16/04/2016 13:10

Dans le cas où tous les personnels des services hospitaliers de la Réunion sont en grève, ils seront acheminés vers les hôpitaux de la métropole...Toutefois, si les tous les personnels des services hospitaliers de métropole sont tous en grève, ils seront acheminés vers des hôpitaux de l'U.E...

18.Posté par Le con qui se moque d'un autre con le 16/04/2016 13:46

Posté 10. Et les barrages à la Reunion pour cause de grève du BTP ? C'est une grève ou des barrages filtrants. C'est vrai que les cons ça ose tout. Ils se moquent même d'un autre con.

19.Posté par Oui le 16/04/2016 13:48

merci sarko et chichi de nous avoir foutu dans cette M....e ! autant de différence entre un Français et un Mahorais, qu'un russe avec un philippin !! c'est à dire intégration impossible !!

20.Posté par L esperance de vie. le 16/04/2016 14:12

@ 16 maibastard:

L'esperance de vie à l ile maurice est semblable a celle de la réunion.

Par contre l esperance de vie entre la France et la Réunion est différente en faveur de la métropole.

Devons nous peuple kreol français d outre mer avoir une médecine différente que celle mise en place dans l'hexagone.

21.Posté par Nono le 16/04/2016 17:53

@20 Faux.

Source, INSEE www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=24&ref_id=19625

Avec un gain de 30 ans depuis le début des années 50, l’espérance de vie des Réunionnais a fortement progressé et rattrape son retard par rapport à la France. Néanmoins, un déficit persiste. Il est estimé à 23 mois pour les femmes et à 30 mois pour les hommes. La mortalité infantile ainsi que la mortalité des personnes âgées sont à l’origine de ce retard.

Derniers chiffres connus :

Maurice France Réunion
hommes 71,71 79,4 75,5
femmes 78,81 85.2 82,6


Il y' a autant de différence entre Maurice et la Réunion qu'entre la Réunion et la Métropole. Maurice et la Réunion ont les espérances de vie les plus élevées de la zone Afrique. Et si on tient compte du fait que la Réunion est une région de France les plus touchée par l'alcoolisme... (voir la1ere.francetvinfo.fr/reunion/2015/07/08/alcoolisme-la-reunion-sur-le-podium-des-regions-les-plus-touchees-269958.html )

22.Posté par Esperance de vie. le 16/04/2016 21:03

Merci d'apporter les chiffres et de confirmer que l'apport de la départementalisation en matière d'espérance de vie est plus que limité.
En effet l'ile maurice a une des espérances de vie les plus grandes d'Afrique.

Merci de confirmer qu'un écart important existe entre l'espérance de vie des personnes vivant sur le département de la réunion et des métropolitains.

A titre d'info le département le plus touché par l'alcoolisme est la Bretagne, département ou l'espérance de vie est supérieure à la Réunion.

23.Posté par Nono le 17/04/2016 07:40

@22 "Avec un gain de 30 ans depuis le début des années 50, l’espérance de vie des Réunionnais a fortement progressé", c'est donc plus que limité pour vous. Vous ne semblez pas comprendre les chiffres, je ne peux rien pour vous.

Par contre, les clichés, vous connaissez. Encore faux pour les Bretons, .les "champions" sont les Nordistes et la région Midi-Pyrénées

Sources :
rue89.nouvelobs.com/2011/03/12/alcool-non-non-les-bretons-ne-sont-pas-les-champions-194497
www.slate.fr/story/103159/bretagne-alcooliques-prejuges

24.Posté par JMR974 le 17/04/2016 08:36

Qu'est-ce qui a pris à un ancien président (qu'on ne le revoie plus, de grâce !) d'accorder le statut de département à Mayotte ? La France n'avait pas besoin de ce problème, en plus de tout le reste. Les Mahorais, avec l'invasion des Anjouannais et des ressortissants des autres Comores, sont devenus minoritaires dans leur île. C'est devenu une pétaudière irrécupérable et surtout irréversible.

25.Posté par Entropie le 17/04/2016 09:07

On s'en branle de l'espérance de vie, sérieux vous avez fait des stats votre micelle ?

26.Posté par stormbridge le 17/04/2016 21:39

@post 7 et 12 sortons de mayotte : pauvre tache , sans l'état français tu vivrais de quoi ???...... avec de tels raisonnements comme le tiens on on comprends mieux certains ravages liés à la consanguinité.
Pour en revenir à mayotte cela finira en bain de sang.
Et içi ça suivra tôt ou tard .... surtout avec des abrutis du style post 7 et 12......mais t'intièques tu seras bien reçu.....

27.Posté par cram le 18/04/2016 16:07 (depuis mobile)

J''''ai la solution donner leur un ultimatum si dans 48h il enlevé pas les barrage le gouvernement signe un décret que Mayotte se retrouvre sous la responsabilités des Comores il attend que ça le gouvernement comoriens

28.Posté par Le livre le 18/04/2016 16:46

@Cram. Pourquoi n'avez vous pas suggéré votre géniale idée lorsque les grévistes réunionnais du BTP bloquaient l'ouest ou lorsque les cagniards de la Reunion ont tout brûlé parce qu'ils étaient privés de télé freedom ? Donner un ultimatum aux Reunionnais : si dans 24 heures les barrages ne sont pas enlevés, si dans 48 heures ils continuent à brûler le Chaudron pour une télé porno, un décret pour l'intégration de la Reunion aux Mascareignes sera signé et adieu RMI, allocations familiales, femmes seules. Adieu aussi le rhum charrette, la dodo et au travail.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >