MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte: La mosquée de Tsingoni classée monument historique


- Publié le Lundi 7 Janvier 2013 à 15:14 | Lu 3006 fois

Mayotte: La mosquée de Tsingoni classée monument historique
La mosquée de Tsingoni, dans l'Ouest de Mayotte, fait désormais partie du patrimoine national.

Reconnue comme monument historique, la première mosquée en pierres de l’île, édifiée au XVIe siècle sous le sultanat shirazien, arbore aujourd'hui ce prestigieux titre. L'ancien ministre français de la Culture, Frédéric Mitterrand, avait lancé la procédure de reconnaissance après une visite à Mayotte, il y a deux ans.

La mosquée de Tsingoni, achevée en 1538, est le symbole spirituel de l'implantation de la religion musulmane dans l'île aux parfums. Le sultan Issa, originaire de Perse, a érigé le lieu de culte en mosquée royale.




1.Posté par noe2013 le 07/01/2013 16:15

C'est beau comme bâtiment ;.....

2.Posté par NK le 07/01/2013 18:05

Vous avez oublié de marquer les informations les plus importantes, c'est-à-dire que si elle n’est pas la plus ancienne mosquée de Mayotte, est néanmoins la plus ancienne mosquée de toute la France toujours en activité (cerise sur le gâteau) et non pas la mosquée Noor-al-Islam de Saint-Denis de La Réunion qui date de 1905 (XXe siècle).

En un an, c'est le deuxième bâtiment de l'île à recevoir ce prestigieux titre, après la maison du gouverneur sur petite terre. Les responsables du culte musulman attendaient eux aussi impatiemment cette reconnaissance. Les deux mausolées shiraziens et le sol, à l'exception du minaret, plus récent, sont aussi concernés par cette reconnaissance.

3.Posté par MP le 08/01/2013 11:20

"la première mosquée en pierres de l’île"
Tsingoni n'est pas la mosquée en pierre la plus ancienne de l'île mais la plus ancienne encore en activité. L'île comporte de nombreuses ruines de mosquées dont certaines sont plus anciennes que celle de Tsingoni. L'archéologie ces quinze dernières années a daté les premiers signes d'islamisation (tombes avec rituel musulman) du XIe siècle et peut-être dès le Xe siècle sur les tombes les plus anciennes de la nécropole de Bagamoyo. Le XIIe siècle voit assurément la généralisation de l'islam chez les élites mahoraises.
La tradition orale fait de Tsingoni le point d'arrivée de l'islam à Mayotte à la fin du XVe siècle (histoire de Mwarabu et de Ma Tsingo) mais il convient plutôt d'y reconnaître le souvenir de la conversion des élites mahoraises, jusque là de rite chiite, au sunnisme chaféite sous l'impulsion du nouveau sultanat shirâzi. Ce passage du chiisme au sunnisme est un vaste mouvement politico religieux qui caractérise toute l'Afrique de l'Est aux XIIIe-XIVe siècles, et plus tardivement aux Comores où l'on observe jusqu'au XVe siècle un certain conservatisme religieux chiite.
Le sultan Issa, originaire de Perse
Le sultan Issa ben Mohamed appartient à ce lignage prestigieux shirâzi originaire du Golfe persique et établi depuis les Xe-XIIe siècles en Afrique de l'Est puis aux Comores à partir des XIVe-XVe siècles. C'est donc un lignage princier déjà "swahili" et non plus perse comme pourrait laisser croire l'article. Cette lignée shirâzi qui règne à Mayotte est originaire d'Anjouan (son père, Mohamed ben Hassan, régnait à Domoni où une mosquée semblable à celle de Tsingoni subsiste). L'alliance matrimoniale entre Mohamed ben Hassan et la fille du puissant chef de Mtsamboro est à l'origine de la lignée royale de Mayotte qui dès le règne d'Issa s'émancipe du sultanat d'Anjouan.

4.Posté par Lionel Tilmont ♝ le 08/01/2013 23:06

on s'en fout!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes