Océan Indien

Mayotte : La liste FN qualifiée au second tour jette l'éponge

Jeudi 27 Mars 2014 - 07:43

Mayotte : La liste FN qualifiée au second tour jette l'éponge
A Mayotte, la seule liste Front national qui s’était qualifiée pour le second tour des élections municipales a décidé de se retirer de la couse, mardi 25 mars.

C’est la candidate à la mairie de Mtsamboro, Faoulati Sandi qui a annoncé à l’AFP son choix de de ne pas participer au second tour. "Mathématiquement, on a gagné 12% soit 418 voix, mais cela ne suffit pas pour poursuivre la bataille au deuxième tour" où seront présents "les deux grands partis" et une troisième liste, a-t-elle fait valoir.

"Nos dirigeants du FN au niveau national espéraient que nous y allions mais je leur ai expliqué qu’ici à Mayotte les gens ne réfléchissent pas comme ça: ce ne serait pas pédagogique de s’entêter à y aller pour la forme, et de risquer de sortir avec un score plus bas qu’au premier tour", a poursuivi cette Mahoraise de 40 ans.
"Nous préférons honorer ce score de 12 % et pouvoir attirer davantage d’adhérents à nos idées en vue de futures échéances" a-t-elle ajouté.

Pour rappel, Faoulati Sandi a récolté plus de 12,21% des voix, juste derrière Ben Said Laïthidine (16,77%), Colo Harouna (30,15%) et l'UMP Rachidi Ishaka (33,33%). La liste FN à Mayotte était la seule qualifiée au second tour en outre-mer.
Lu 991 fois



1.Posté par Lanik le 27/03/2014 10:09

C'est la niaiserie, l'inintelligence des gens qui fait le plus peur dans tout ça. A mayotte, comme ici, comme ailleurs. Mais camarades comores i fé fort la seuman.

2.Posté par noe le 27/03/2014 11:13

Ce FN se lâche idiotement !
Cette liste aurait pu continuer le combat pour l'honneur !

3.Posté par Gloseur sensé le 27/03/2014 17:48

Tout d'abord, un grand bravo aux mahorais qui ont voté massivement, et ce contrairement aux électeurs de la métropole.
Puis, une fois de plus, l'Outre-mer et, en l'occurrence, Mayotte, donnent le bon exemple et sauvent l'honneur de la métropole.
Ainsi, fait très important : Mayotte est un département où l'extrême-droite n'aura aucun maire ni aucun conseiller municipal de ce parti. Hélas, tous les départements ne pourront pas en dire autant !
Ensuite, le résultat très faible de ce sectaire parti d'extrême-droite dans toutes les communes de l'île, à l'exception de Mtsamboro, commune du Nord, prouve que les mahorais, sont eux, de bons démocrates Français, de bons citoyens Européens et de vrais républicains.
De toute façon, aucun parti politique à la fois opposé aux musulmans et anti-social ne pourrait s'imposer à Mayotte.
Enfin, la candidate d'extrême-droite a raison de ne pas présenter sa liste au second tour car, d'une part, elle ne pourrait pas être élue maire, et d'autre part, comme toute liste ayant réalisé au minimum 5 % elle pourra bénéficier du remboursement partiel de ses frais de campagne électorale.

4.Posté par Dimitri ALAIN le 27/03/2014 20:57

que de la gueule pire que les créoles prenez vos allocations et fermer la

5.Posté par kafir le 27/03/2014 22:09

Cette supposée frontiste est une islamiste voilée médiocrement avec des babouches aux pieds comme au moyen âge .
Ses parents seraient originaire des Comores. Heureusement que le ridicule ne tue pas !

kafir

6.Posté par Gloseur sensé le 28/03/2014 11:02

Une femme croyante, civile et portant un couvre-chef en respect de sa religion et de sa coutume, qui certes, est gravement dans l'erreur politique, bien qu'en se retirant, elle prouve son intelligence ; est tout de même préférable à d'autres qui sont, eux, incivilisés, qui portent des bottes rangers, et parfois même une cagoule intégrale dans un lieu public, et qui ont la coupe de cheveux à la skinhead.
En outre, toutes les familles mahoraises sont historiquement d'origine Comorienne.
Enfin, les mahorais sont des Français outre-marins veulent simplement les mêmes droits que tous les autres Français ; c'est d'ailleurs cela la République et le droit commun.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter