MENU ZINFOS
Océan Indien

Mayotte: La grève générale se poursuit, des barrages routiers toujours en place


- Publié le Mardi 12 Avril 2016 à 11:53 | Lu 1894 fois

Photo : linfokwezi.fr
Photo : linfokwezi.fr
La grève générale entamée à Mayotte le 30 mars dernier pour revendiquer l'instauration de l'égalité réelle avec la métropole (notamment l'alignement des prestations sociales et l'application du Code du travail national) se poursuit. 
 
Des incidents continuent d'émailler le mouvement, rapporte Mayotte 1ère, qui explique que de jeunes casseurs s'en sont pris aux automobilistes. 
 
Après une brève suspension ce dimanche lors de laquelle les habitants craignant la pénurie se sont précipités dans les magasins, les barrages de nombreux axes routiers ont été de nouveau installés depuis ce lundi.

"Nous ne demandons pas la lune, mais il me semble que certains veulent pourrir la situation, veulent que ça dégénère, alors que jusqu'à ce jour, nous avons été réglos. Pour l'instant, nous avons le soutien de la population, nous maîtrisons la situation, mais nous risquons d'être dépassés et ça sera la responsabilité du préfet, que nous suspectons de remonter des informations incomplètes à Paris", a déclaré lundi le secrétaire départemental SNUipp/FSU à l'AFP.

Ce mardi matin, alors que le mouvement continue, les forces de l’ordre sont intervenues pour des barrages réalisés par des jeunes cagoulés. Du gaz lacrymogène a été utilisé, indique linfokwezi.fr.

Les forces de l'ordre se sont également dirigées vers Tsararano aux alentours de 9 heures pour débloquer le barrage de Tsararano, lequel a été aussitôt reformé. 




1.Posté par Nanti le 12/04/2016 18:32

"SNUipp/FSU" toujours plus pour les nantis.

2.Posté par Zarbi le 12/04/2016 22:08

Les "joies" d'un ( faux ) département essentiellement musulman ; triste héritage de Sarkozy !
Je ne désespère pas que l'ONU remette de l'ordre dans ce foutoir et que Mayotte retourne dans le giron des Comores ; que la France largue ce boulet qui nous plombe nos aides sociales et fabrique des petits mahométans - près de 8.000 par an - à la chaîne .

3.Posté par William le 13/04/2016 08:40

Je suis heureux de voir que Mayotte devient un vrai département d'outre mer avec ses grèves et ses blocages. Vive le progrès !

4.Posté par PEC-PEC le 13/04/2016 08:45

Le résultat de la bêtise; Sous la pression cette départementalisation est la super connerie du siècle. comment quelques imbéciles, "Enarques" et politiques ont ils pu faire ça. Rendre département un territoire qui n'a rien ou presque rien de commun avec la France.
Il était tellement sur que les exigences de la population seraient la mise à niveau et vite ....Voilà le résultat, la guerre civile gronde...Mayotte va terminer dans un bain de sang, c'est hélas une certitude.
Un si beau pays transformé volontairement ou par inconscience en poudrière....Faut il que notre pays comporte tant d'irresponsables....
Surtout silence, pas un mot dans les médiats nationaux, on préfère faire des gorges chaudes avec de prétendues écoutes téléphonique dont tout le monde se moque...On marche sur la tête.

5.Posté par Marx le 13/04/2016 08:54

Ave la Reunion comme exemple, comment leur jeter la pierre?

6.Posté par Légrillard le 13/04/2016 08:56

M. JUPPE, par pitié et dans l'intérêt de la France, dès que vous êtes élu, rendez Mayotte à son pays légalement reconnu par la dernière résolution de l'ONU actuellement en vigueur, LES COMORES!

7.Posté par Hugues Neau le 13/04/2016 09:42

"Mayotte en grève"??!!...pourquoi Mayotte travaille en général???

8.Posté par Pitié le 13/04/2016 10:03

Vous faites pitié avec vos commentaires. Un certain Rudy Repaire a dit à propos des reunionnais : " l'assistanat pour moi mais pas pour les autres". Vos commentaires ne changeront rien. Peut être vous ne lisiez pas la presse nationale lors des événements du Chaudron en 1991 car si vous saviez ce que les métropolitains disaient à propos des reunionnais, vous auriez honte de vos propos sur Mayotte.

9.Posté par Curiosus le 13/04/2016 14:10

Ainsi il y aurait des travailleurs à Mayotte ! Le scoop du siècle !

10.Posté par Sortons de la France. le 13/04/2016 17:30

70 ans après la départementalisation la Réunion a un département au rabais avec un PIB par habitant nettement inférieur à celui de la métropole.

Les Majorais ont cru naïvement qu'il serait traité à égalité avec les citoyens français vivant en France.
Doux reves que font les kreol depuis bientôt 70 ans.

Pauvre mahorais la France vous traitera toujours comme des semi Hommes budgétairement parlant, comme son traité toute les peuples d'outre mer.

11.Posté par Choupette le 13/04/2016 18:17

8.Posté par Pitié

" ... si vous saviez ce que les métropolitains disaient à propos des reunionnais, ... " apparemment la soupe est quand même toujours aussi bonne ... .

9.Posté par Curiosus

:-D

12.Posté par Hum le 13/04/2016 18:23

Je suis tout aussi surpris d'apprendre qu'il y a des travailleurs à la Reunion. Dans mon enfance, j'ai habité cette ILE INTENSE car mes parents y travaillaient. Je ne voyais que des consommateurs de rhum.

13.Posté par ON LES COMPREND le 13/04/2016 18:29

Comment faire afin que l'ONU remette de l'ordre dans ce foutoir et que Mayotte retourne dans le giron des Comores ? Négocier un bail pour l'espace maritime, et soutenir les quatre Comores réunies mais sans dépenser plus que pour MAYOTTE seule !

14.Posté par Curiosus le 14/04/2016 20:17

@Choupette
9.Posté par Curiosus

:-D

-D, qu'est-ce donc ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes