Océan Indien

Mayotte : La coopération régionale, solution contre la vie chère ?

Jeudi 15 Décembre 2011 - 11:38

Mayotte : La coopération régionale, solution contre la vie chère ?
 
La vie est chère pour les Mahorais. La solution, si elle ne passe pas encore de façon satisfaisante par une entente avec les distributeurs locaux, pourrait être de favoriser une coopération au sein de la zone Océan Indien.

L'idée d'une création de filière de viande de zébu entre Madagascar et Mayotte a germé et fait son bonhomme de chemin. Le président du Conseil général mahorais revient d'ailleurs de la Grande-Ile avec des nouvelles engageantes.

Cité par Mayotte Hebdo, Daniel Zaïdani explique que le maire de Diego Suarez serait prêt à accorder un hectare de terrain aux entrepreneurs qui souhaitent mettre en place la filière viande et à investir dans un abattoir et une chambre froide.

Une mission prévue en janvier

"Si les entrepreneurs que j’ai déjà pu contacter à Madagascar, et qui sont très favorables à ce projet, s’associaient avec des entrepreneurs de Mayotte, le conseil général, dans la mesure où ce projet a pour vocation d’alimenter Mayotte, pourrait avoir une contribution dans le plan de financement de cet abattoir", a détaillé le président du Conseil général.

Selon Daniel Zaïdani, l'initiative, destinée à multiplier les points de ravitaillement, a reçu l'aval de Bertrand Coûteaux, commissaire au développement endogène pour Mayotte et la Réunion. Une mission est programmée au mois de janvier pour évaluer les modalités d'une telle réalisation.
.
Lu 1011 fois



1.Posté par justedubonsens le 15/12/2011 11:55

je ne connais pas cet homme mais il semble être un acteur essentiel, actif et déterminé de Mayotte, toujours en recherche de solutions pour améliorer le développement de son île. Il me semble que les élus nantis de La réunion seraient bien inspirés de le prendre en exemple et ne pas se contenter des raouts mondains qui animent tant cette caste.

2.Posté par Manso le 16/12/2011 01:55

L'avenir du département est fort sombre. En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes : pour une superficie de 400 km², l’île accueille 210.000 habitants, la densité de population est donc aujourd’hui de 525 hab/km² (densité à peu près CINQ fois supérieure à celle de la métropole!) ce qui est donc déjà très impressionnant.
Or, du fait de la permanence d’un fort taux de natalité (4,2 enfants par femme), le territoire comptera 500.000 habitants en 2050 (source INED). Sa densité de population sera alors de 1.250 hab/km², c’est-à-dire supérieure à celle (actuelle) du Bangladesh (1.047 hab/km²) qui est le pays détenant le record mondial (hors mégacités type Singapour).
La SEULE façon de freiner la course vers l'abîme consisterait à investir massivement dans l'éducation des filles & la planification familiale et à mener des campagnes de sensibilisation, toutes mesures que préconise l'association Démographie Responsable.

3.Posté par Caton2 le 16/12/2011 22:28

2. Vous ne pourrez rien faire contre cette démographie galopante si Mayotte devient la tête de pont de l'immigration comorienne puis africaine. C'est déjà en partie le cas, ça sera pire avec les allocs et autres aides de la RF.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >