Politique

Mayotte : L'UMP en ballotage

Lundi 21 Mars 2011 - 13:24

Le nombre de votants mahorais aurait dû être plus important si des confusions dans l'état civil n'avait pas eu lieu. Malgré cet accroc, ils sont 60,82% des électeurs inscrits à s'être déplacés pour cette élection cantonale forcément au goût historique pour l'île aux parfums. Comparativement, seuls 45% des Français ont pris la peine de se déplacer vers leurs bureaux de vote ce dimanche. Sur les neuf cantons renouvelés, l'UMP est poussé en ballotage dans sept cantons.


Mayotte : L'UMP en ballotage

Même les listes d'émargement n'auront pas tenu le grand défi de la normalisation de l'état civil de l'île de Mayotte. De nombreux cas de personnes souhaitant voter et qui n'ont pas pu franchir l'étape de l'identification ont donc été exclues d'un taux de participation qui reste malgré cela bien devant la moyenne nationale.

Sur les neuf cantons renouvelés (sur les 19 que compte l'île), l'UMP est mis en ballotage dans sept cantons. Plus précisément sur le canton de Kani-Kéli, le président sortant Ahamed Attoumani Douchina (UMP) est en ballottage favorable avec 43,6 % des suffrages. Il devrait être reconduit sans difficulté dimanche prochain. Plus surprenant, les résultats du canton de Pamandzi, le doyen UMP de l'assemblée, Fadul Ahmed Fadul, a été sorti dès le premier tour, et ses deux premiers vice-présidents sont en difficulté.

A signaler qu'une seule femme sera présente au second tour. Rahmatou Younoussa (UMP) est tout simplement la fille d'un ancien président du Conseil général de Mayotte durant 27 ans.

Ces élections cantonales ont ceci de spécial pour la collectivité territoriale de Mayotte qu'elles coïncident, à quelques jours près, avec la transition vers la départementalisation dont auront la charge les nouveaux élus.

Les résultats dans le détail :

Canton de Bandrélé - candidat sortant : Mustoihi Mari (Modem)
Mustoihi MARI (MODM) 29,03% (ballotage)
Camille ABDULLAHI (UMP) 26,9% (ballotage)
Ismaël TARIME (AUT) 19,17% (ballotage)

Canton de Chiconi - candidat sortant : Ishaka Ibrahim (UMP)
Saïd SALIME (AUT) 37,12% (ballotage)
Abdou MADI ALI (UMP) 34,81% (ballotage)

Canton de Bandraboua - candidat sortant : M'hamadi Abdou (NC)
M'Hamadi ABDOU (M-NC) 34,18% (ballotage)
Issihaka ABDILLAH (SOC) 42,46% (ballotage)

Canton de Koungou - candidat sortant : Hariti Bacar (UMP)
Saïd AHAMADI (DVG) 34,96% (ballotage)
Amidou HAMIDOU SALIM (UMP) 29,07% (ballotage)
Maamboudi SAID ALI (AUT) 23,9% (ballotage)

Canton de Chirongui - candidat sortant : Ali Halifa (MDC)
Ali MOUSSA (DVG) 37,93% (ballotage)
Rahmatou YOUNOUSSA (UMP) 35,93% (ballotage)
Elhadje AHMEDOMAR (AUT) 17,49% (ballotage)

Canton de Kani-Kéli - candidat sortant : Ahamed Attoumani Douchina (UMP)
Ahmed ATTOUMANI DOUCHINA (UMP) 43,64% (ballotage)
Abdourahamane RAVOAY (AUT) 19,45% (ballotage)
Abdou RACHADI  (DVG) 11,55% (ballotage)

Canton de M'tsangamouji - candidat sortant : Madi Chanfi Ahamada (NC)
Ben Issa OUSSENI (UMP) 32,67% (ballotage)
Soilihi MADI-RACHIDI (DVD) 29,39% (ballotage)

Canton de Ouangani - candidat sortant : Hadadi Andjilani (UMP)
Hadadi ANDJILANI (UMP) 45,65% (ballotage)
Rastami ABDOU (AUT) 45,39% (ballotage)

Canton de Pamandzi - candidat sortant : Fadul Ahmed Fadul (UMP)
Daniel ZAIDANI (AUT) 32,27% (ballotage)
Ousseni MAANDHUI (DVD) 27,3% (ballotage)
Ludovic Grondin
Lu 2779 fois



1.Posté par said attoumani le 21/03/2011 15:23

Après avoir décortiqué les communications de campagne et les résultats des éléctions cantonales à Mayotte, je m'aperçois que cette population est et sera toujours le perdant dans ces choix politiques par le manque d'alternative en terme de proposition de véritables projets de société pour sa population, face aux défits de l'avenir.
Durant des années ces élus ont manifesté leurs incompétences par l'absence de conviction et d'idées pour une société responsable et autonome. Pour se maintenir au pouvoir, ils ont nourri les mahorais de la peur des Comores indépendantes et vendu le statut de département comme modele de société que eux mêmes ignoraient.
Aujourd'hui face à la réalité, on constate leur stérilité idéologiques et poliques face à ce produit vendu depuis 50 ans.
Je ne ressens aucune fierté de m'exprimer ainsi, la réalité me l'impose.


2.Posté par df le 21/03/2011 17:35

puisque t'as lair intelligen et plein d'idéééééeeesss, une imagination fertilll, pk tu n t pa devoué? pourkoi t ne t pa manifesté? ahhh c bien de critiké quand on est bon a rien. moi je n'ai rien contre toi mais je constate que souvent les gents disent que nos responsable son des bon a rien, ils remplissenT JUST LEUR POCHE et leur ventre et n'ont rien n'a foutre du reste c'est vrai peut etre mais que les gents qui pensent pouvoir mieux faire comme toi ne sortent pas leur doit de leur cul. Agit au lieu de critiqué. tu sera peut etre 10 fois mieux

3.Posté par ALEXANDRA le 21/03/2011 18:30

Question au Post 1:
- où votez vous ? à Mayotte ? en France? à LA REUNION,?

4.Posté par said attoumani le 22/03/2011 00:29

Répondre à quelqu'un de stupide, laisse entendre que l'on est aussi stupide à son tour; mais je tiens à dire à DF de retourner sur le banc de l'école pour apprendre l'orthographe, la grammaire et la conjugaison pour mieux comprendre ce que les autres écrivent ou disent.
Etre insultant gratuitement ne lui avancera nul part et s'en prendre à moi non plus et je m'en fous si ses gens là remplissent leur poche.
Je n'ai pas la science infuse mais j'ai juste fait un constat et même si je me présente, je ne pourrai jamais faire passer mes idées car malheureuse Mayotte est peuplé en majorité des gens comme DF qui ne voyent pas plus loin que le bout de leurs nez.
Malgré tout, j'ai encore envie de faire confiance à une autre génération.

Pour répondre à Alexandra, j'ai beaucoup milité pour mes idées à Mayotte mais les obstacles sont encore nombreux et j'ai estimé que je n'avais pas assez de recul pour donner plus de sens à mes convictions. Je suis en France, à Paris pour rencontrer et échanger avec le monde et j'espère pouvoir retourner à Mayotte dans un délais le plus bref et j'espere plus mur et renforcé idéologiquement.

5.Posté par said attoumani le 22/03/2011 00:34

Je vote toujours à Mayotte et il sera toujours ainsi.

6.Posté par ABDOURAHAMANE le 23/03/2011 04:00

Bonjour à tous les mahorais.

Né à Dzaoudzi le 24 Décembre 1974, de Fatima MARI (M'ronabéja) et d'Abdourahamane OMAR(Mamoudzou), je réside en France à (Saint-Nazaire 44) depuis cinq ans. Et en matière d'élections, je vote à Mayotte au Canton de Kani-Kéli en l'occurrence par voix de procuration c'est loyal et simple car je suis natif de cette 'île française. Très grande satisfaction de ma part pour les résultats du premier tour dans ce canton du Sud de l'île.

Je vous adresse ce message pour vous inciter à faire votre choix en toute liberté aux élections cantonales. Sur ce, je vous encourage de plébiciter des personnes dotées des relations compétitives, humaines et sociales pour défendre les intérêts de notre Île au sein du Conseil Général et en outre dans le texte français.

Vive Mayotte, vive la Départémentalisation, vive la République et vive la France.

Toutes mes condoléances pour les victimes au Japon, en Libye, en Côte d'Ivoire et autres.

Assad ABDOURAHAMANE.



7.Posté par Gajik le 24/03/2011 01:09

Post 6, il n'y a guerre plus que les Mahorais et le Front national pour oser encore se proclamer patriotes et crier Vive la France en 2011. Ces cocoricos sont une survivance du XIX° siècle et ne font plus vibrer que les va-t-en guerre !

Si Sarkozy appelait les Mahorais à mourir "pour la Liberté" ( traduction : pour le pétrole) en Lybie, je suis sûr que des milliers seraient volontaires. Rien qu'à voir les reportages sur cette réunionnaise qui "sert la patrie" sur le Charles de Gaulle ou je ne sais quel rafiot porteur d'engins à tuer, on voit que c''est seulement dans les banlieues, chez les pauvres qui votent Le Pen et dans les anciennes colonies que le folklore du patriotisme (qui a assassiné des millions de gens depuis des siècles) est encore connoté positivement de romantisme. Pourtant, ce fanatisme est la cause de millions de crimes et nous sommes de plus en plus nombreux à ne pas partager cette passion pour l'arrogance patriotique et même à la combattre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter