MENU ZINFOS
Mayotte

Mayotte : Ils voulaient couper les mains d'un voleur


La justice populaire reste une tentation prégnante à Mayotte, où des voleurs présumés sont parfois molestés plutôt que livrés à la justice. Un jeune en a fait l'amère expérience, quand des habitants l'ont kidnappé en menaçant de lui "couper les mains".

Par Yohann Deleu - Publié le Mardi 8 Mars 2022 à 15:27

Mayotte : Ils voulaient couper les mains d'un voleur
Les châtiments corporels n'ont officiellement plus cours en France, et Mayotte a, officiellement, adopté les lois républicaines en devenant département. Mais la tentation de la justice populaire reste présente, à quelques heures de navigation de pays comme les Comores et Madagascar où les lynchages restent monnaie courante.

En 2016, année marquée par les coupeurs de route, deux citoyens excédés ont peut-être bien failli devenir des coupeurs de mains. À Mamoudzou, plusieurs téléphones portables venaient d'être dérobés et un témoin a affirmé aux habitants avoir reconnu un individu avec les téléphones volés. Au lieu de prévenir la police, les victimes du vol ont attrapé le suspect et l'ont kidnappé pendant deux longues heures, durant lesquelles le jeune homme a été ligoté et emmené dans le lit d'une rivière, où on l'a menacé de lui couper les mains.

La police, avertie par un de ses proches de l'enlèvement, est intervenue à temps pour mettre en fuite les kidnappeurs, libérer le malheureux, et observer un troisième homme équipé d'une machette disparaître à son tour dans la brousse. Ce dernier n'a pu être identifié, et les deux autres kidnappeurs ont assuré qu'il était là par hasard. Les deux suspects identifiés et interpellés ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis, conformément aux réquisitions du parquet.

Ces faits ne sont pas exceptionnels à Mayotte. En 2018, trois habitants de Koungou avaient été condamnés également, pour avoir enlevé et torturé deux adolescents soupçonnés d'un vol de télé. La police était là aussi intervenue in extremis, alors qu'un des jeunes était en train d'être pendu à un arbre.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes