Océan Indien

Mayotte : Grève terminée dans les stations Total

Lundi 25 Mai 2009 - 16:37

Après une semaine de grève des salariés des stations Total, seule distributeur d'essence implantée à Mayotte, deux protocoles d'accord ont été signé, ce qui met fin à la grève et à la paralysie de l'île.


Mayotte : Grève terminée dans les stations Total
Tout est rentré dans l'ordre, ce matin, sur l'île de Mayotte. Deux protocoles d'accord ont été signés tard dans la nuit de dimanche après que les deux tiers des salariés des stations services Total et ceux du dépôt d'hydrocarbure des Badamiers se soient progressivement mis en grève à partir du lundi 18 mai dernier. Ils revendiquaient un nouveau logiciel d'évaluation des stocks de carburant, une revalorisation des salaires et un treizième mois. Cet accord met, par la même occasion, fin à la paralysie de l'île puisque les grévistes bloquaient les stations essences empêchant les usagers de faire le plein.

Les agents grévistes avaient déjà obtenu l'application par la direction des dispositions de la convention collective et de la simplification des bulletins de salaire, pour une lecture améliorée de ceux-ci. Après plus de dix heures de négociation hier soir, l'intersyndicale, à savoir la CGT-Ma, CFE CGC, FO et Cisma CFDT, a obtenu la promesse d'achat par la direction, d'un deuxième logiciel Pétrogeste, qui permettrait de suivre l'évolution des stocks d'une manière fiable afin que les salariés ne soient plus accusés de vol ou de trafic. Selon la direction, deux modèles du logiciel devraient être opérationnels d'ici la fin du mois de juin.

Un 13ème mois progressif...

D'autres revendications ont trouvé une issue favorable pour les salariés grévistes et les délégués du personnel. Alors que ces derniers réclamaient une revalorisation des plus bas salaires de 150 euros, ils obtiennent une hausse, sur la base indiciaire de 90 euros.

L'obtention du treizième mois se fera de manière progressive. Il sera d'abord attribué sous forme de prime de fin d'année, et verra sa valeur augmenter d'un tiers en 2011, pour atteindre un demi treizième mois d'ici trois ans. Les salariés obtiendront également une avance de 40 euros pour le mois de juin, dans le cadre de la revalorisation du Smig, (Salaire minimum interprofessionnel garanti) prévu pour le mois de juillet 2009.
Karine Maillot
Lu 1397 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube