Océan Indien

Mayotte : Gérard Gautier mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Lundi 2 Décembre 2013 - 16:26

Capture d'écran i>Télé
Capture d'écran i>Télé
Revenu à Mayotte vendredi pour s'expliquer sur le trafic de stupéfiants impliquant le Groupement d'intervention régional (GIR), l'ancien patron du service, Gérard Gautier, a été mis en examen le jour-même pour "complicité de trafic de stupéfiants et aide au séjour irrégulier" par le juge d’instruction Hakim Karki. Il est ressorti libre et a été placé sous contrôle judiciaire.

Son avocat, Me Francis Szpiner, a souligné au Journal de Mayotte la "souplesse" du contrôle judiciaire de son client. Gérard Gautier devrait ainsi pouvoir quitter Mayotte.

Également interpellé dans cette affaire, un collègue de Gérard Gautier, Christian Lemignant, sera prochainement présenté à Hakim Karki.

Pour rappel, le 15 janvier 2011, le corps de Roukia, une jeune mahoraise de 18 ans, est retrouvé sans vie. Après autopsie, il s'avère qu'elle est morte d'une overdose d'héroïne, une information très surprenante, la drogue dure étant particulièrement rare à Mayotte.

L'enquête a révélé que l'héroïne aurait été indirectement remise sur le marché local par des agents des forces de l'ordre de Mayotte qui étaient en poste au GIR. Gérard Gautier et Christian Lemignant, ainsi que trois autres gendarmes, sont soupçonnés d'être impliqués dans ce trafic de stupéfiants. 
S.I
Lu 1018 fois



1.Posté par zintox 97koi le 02/12/2013 20:08

génial, les stroumphs se mettent à la drepou ; band kouyon c't'affaire là !!

2.Posté par kafir le 03/12/2013 00:53

Est-ce que ce soldat d'élite est coupable ? Attendons voir en effet. Tout le monde sait qu'il est soldat d'élite et malheureusement dans notre pays, certaines personnes détestent l'uniforme. Il y a une limite ou du moins il devrait y en avoir une. Entre faire état de rumeur, voire la colporter complaisamment et lancer une accusation.



Kafir

3.Posté par Gloseur le 03/12/2013 14:21

La compassion, le soutien moral et les prières à Dieu, sont pour la famille de la victime Roukia.
Une jeune lycéenne, victime de la drogue et indirectement des trafiquants de produits stupéfiants.
Ce que nous voudrions comprendre, nous, c'est ce qui est arrivé à la jeune fille retrouvée morte sur la plage mahoraise de Trévani. Ce que l'on attend, c'est la justice, la vérité, la transparence et l'impartialité dans l'affaire Roukia.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter