Océan Indien

Mayotte : Deux gendarmes du GIR absents de leur convocation devant la justice pour "soins psychiatriques"

Mercredi 3 Juillet 2013 - 12:00

Mayotte : Deux gendarmes du GIR absents de leur convocation devant la justice pour "soins psychiatriques"
Le capitaine Gérard Gautier, l'ancien patron du Groupement d'intervention régional (GIR) de Mayotte, qui devait reprendre hier sa garde à vue sur commission rogatoire du juge Hakim Karki, n'a pas pris l'avion dimanche pour se rendre à Mayotte.

Ce dernier, resté en métropole suite à sa garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, a demandé à être hospitalisé dans un service psychiatrique d'un hôpital métropolitain.

Par ailleurs, un autre gendarme qui devait également effectuer sa garde à vue dans l'île aux parfums en compagnie de Gérard Gautier, est resté en métropole et suivrait des soins à domicile pour cause de dépression nerveuse, comme le rapporte Kwezi Television (KTV).

Pour le média, "il est étonnant que tous les deux aient validé les vols et soient tombés malades en souffrant des mêmes troubles quelques heures avant le décollage."

La procédure concernant les deux hommes est toujours au point mort alors qu'il ne resterait que quelques auditions. KTV voit là 'la raison d'Etat", qui empêche tout dénouement dans l'affaire impliquant des gendarmes du GIR dans un trafic de stupéfiants.
S.I
Lu 1418 fois



1.Posté par Antiflic le 03/07/2013 14:07

Normal pour des gendarmes d'avoir des problèmes psychiatriques ...

2.Posté par R I P O S T E le 03/07/2013 14:33

" Deux gendarmes du GIR absents de leur convocation devant la justice pour "soins psychiatriques" : Honte à ces 2 gendarmes en service et en uniforme !

3.Posté par KAFIR le 03/07/2013 19:41

Il est toujours facile de discréditer ses soldats délites qui protègent souvent les faibles d'entrevous
au péril de leur vie. Souvent décrier et mal rémunérer aussi aduler par une large partie de notre nation. Je ne trouve aucun échec retentissent pour notre justice encore moins à une fuite de nos élites.
étant malades souhaitons leurs un prompte rétablissement en attendant leur présence car il n Ya pas
une bonne justice sans patience.
Mous devrons retrouver le respect de la force publique cesser le dédain voire au mépris, goût, prononcé pour la provocation.


KAFIR

4.Posté par KAFIR le 03/07/2013 20:23

Il est toujours facile de discréditer ses soldats délites qui protègent souvent les faibles d'entrevous
au péril de leur vie. Souvent décrier et mal rémunérer aussi aduler par une large partie de notre nation. Je ne trouve aucun échec retentissent pour notre justice encore moins à une fuite de nos élites.
étant malades souhaitons leurs un prompte rétablissement en attendant leur présence car il n Ya pas
une bonne justice sans patience.
Mous devrons retrouver le respect de la force publique cesser le dédain voire au mépris, goût, prononcé pour la provocation.


KAFIR

5.Posté par DAN RUN le 03/07/2013 21:23

Je me protège d'avantage de ce genre de branquignol qui confond la protection en se prenant des rambo d'un autre temps !

6.Posté par KAFIR le 04/07/2013 00:07

Il me rappelle Gérard de Nerval pendant ses longs mois d'angoisses. En quoi un homard est-il plus ridicule qu'un chien, qu'un chat ?

KAFIR'

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >