Océan Indien

Mayotte: Des transporteurs scolaires accusent les transports Mooland de s'être enrichis à leurs dépens

Mercredi 5 Septembre 2018 - 17:58

Photo Matis
Photo Matis
Cinq transporteurs scolaires mahorais assignent en justice la société Matis, dont le principal actionnaire est l'entreprise de transport réunionnaise Mooland, au motif que cette dernière se serait enrichie à leurs dépens.

Au cours d'une conférence de presse donnée hier, le gérant d'une de ces sociétés, Mahamoud Azihary, a rappelé les faits. Selon lui, l'entreprise Mooland, qui est associée avec une filiale de la Caisse des Dépôts, aurait profité de leur inexpérience pour inclure des clauses dans le contrat qui les auraient largement défavorisés.

Selon Boinaïdi Madi (Transports du Nord), dont les propos sont rapportés par Le Journal de Mayotte, "comme nous n’avions jamais répondu à un appel d’offre, nous avons créé un groupement, Ouvoimoja, avec Matis comme mandataire". Matis étant une filiale du groupe réunionnais Mooland et qui a donc de fait assuré l’ensemble du transport scolaire à Mayotte.

Les transporteurs mahorais signent le premier accord de groupement en juillet 2015, "mais sans avocat, nous nous sommes faits avoir !" pour un marché d’un montant de 26 millions d’euros.

Selon Mahamoud Azihary, Matis n’aurait rétrocédé que 10,7% de ce qu'elle aurait touché aux transporteurs mahorais.

Lors d'une réunion avec les patrons de Mooland et de la Caisse des Dépôts, les transporteurs ont menacé de déposer plainte pour "vice de consentement" et parce que "le mandataire doit veiller aux intérêts de ses mandants".

A la suite de quoi, en septembre 2017, le groupe réunionnais aurait proposé de rembourser les sommes dues, à condition que les transporteurs se réengagent à ses côtés pour le prochain appel d'offres qui devrait intervenir dans environ trois mois.

La proposition ne convient pas aux 6 transporteurs car selon eux, "Matis a confié à d’autres sous-traitants 63% du marché, et sur les 15 services restants, s’en est réservé 9 pour 500.000 euros, nous allouant les 6 derniers, pour un montant de 255.000 euros. Sans compter que, comme il conserve nos marges et les compensations de charges indirectes, nous sommes dans une situation financière difficile".

Certains des transporteurs n'excluent pas de répondre à tout ou partie de ce nouvel appel d'offres, mais sans le groupe Mooland.
Pierrot Dupuy
Lu 3479 fois



1.Posté par Jp POPAUL54 le 05/09/2018 18:52

Certains font du transport scolaire et d'autres du transport de fonds !!!

2.Posté par Marc le 05/09/2018 19:03

Ils sont gentils mais d'où ils signent un accord de ce type sans prendre d'avocat aussi? Je ne vois pas bien où est le vice de consentement ici.

3.Posté par Ti tangue Mayotte le 05/09/2018 19:16 (depuis mobile)

Voilà les créateurs de fayard , Bas de la Riviere , La Chaumière on a voulu intégrer Mayotte non pas humainement ou culturellement mais juste pour gagne pouak la monaye...

4.Posté par Chatte constipée le 05/09/2018 20:45

Abuser de personnes en état de faiblesse est un délit.

5.Posté par Desireless le 05/09/2018 21:34 (depuis mobile)

Ya des bus à Mayotte ? Quand on les voit rentrer dans ceux de la réunion...... Maman ... au secours 😲😵😱

6.Posté par baco le 05/09/2018 22:29

S’ils avaient eu un peu d’humour, les transporteurs du Nord, au lieu de « Ouvoimoja » ils auraient appelé leur groupement « Oùmoijeva? ». Et en plus, c’était d’actualité!

7.Posté par Alexandre L le 06/09/2018 04:28 (depuis mobile)

Facile à dire une fois structurée.
Mais avant ct organiser comment.

8.Posté par Jean marc NAGES le 06/09/2018 04:47 (depuis mobile)

Moolan c bien leurs frere

9.Posté par Ti coq le 06/09/2018 09:31 (depuis mobile)

Cela Ne m'étonne pas pour l entreprise réunionnaise qui est gourmande.

10.Posté par Marc le 06/09/2018 18:20

4. Mais vous savez c'est quoi un abus de faiblesse? Pour caractériser une faiblesse, il faut que la personne ait des troubles psychologiques gênant la clarté du jugement, ne comprenne pas le français, soient mineurs... Si ce sont des chefs d'entreprises, sauf à ce qu'on les ait drogués ou fait boire, je doute fortement qu'ils tombent dans ces cas...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter