Océan Indien

Mayotte: Des kwassa-kwassa transportant 50 passagers interceptés

Lundi 1 Juin 2015 - 10:48

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Quatre kwassas kwassas ont été interceptés ce week-end par la brigade nautique de la gendarmerie de Mayotte, rapporte le site le journal Les Nouvelles de Mayotte.

A leur bord se trouvaient 50 passagers. Ces derniers ont été reconduits à la frontière.

Ils ont également été soumis à une évaluation médicale.   
Lu 726 fois



1.Posté par Bien sûr ! le 01/06/2015 11:31

Voilà le vrai problème ! 75% des habitants de mayotte, ne parlent pas un mot de Français, ils profitent du droit du sol ! Merci chirac !!

2.Posté par noe le 01/06/2015 12:27

Grave !
On veut à tout prix aller à Mayotte , l'Eldorado .... en prenant plein de risques ...
Les requins adorent la chair fraîche !

3.Posté par vanille le 01/06/2015 12:43

Belkacem arrive avec sa réforme des collèges...

4.Posté par Choupette le 01/06/2015 13:11

Je cherche à comprendre.

Juste en face de Mayotte, il y a le Kenya, le Malawi, la Tanzanie qui sont les régions d'Afrique les plus proches et les plus prospères qui n'ont rien à envier aux grandes villes occidentales.

Aussi, pourquoi font-ils tout ce trajet pour descendre sur une aussi petite île que La Réunion ?

Si en plus, 75% ne parlent pas le français, il y a des questions qui se posent.

Bon, je n'ai rien écrit de répréhensible là, j'espère.

5.Posté par kafir le 01/06/2015 13:46

Faut-il destituer le président des Comores pour en finir avec cette tragédie bien huilée de deux cotés ?

KAFIR

6.Posté par mister le 01/06/2015 16:59 (depuis mobile)

Post 5 par Kafir. Destituer le président des Comores et ensuite ? Tous les présidents comoriens disent au peuple de cet archipel : "Allez y à Mayotte commettre des délits pour créer un climat d'insécurité car il faut décourager les investisseurs".

7.Posté par mister le 01/06/2015 17:02 (depuis mobile)

Leur but : il ne faut pas que Mayotte se développe. Bien sûr il y a d'autres qui viennent pour l'école gratuite de leurs enfants, les soins gratuits dans les hôpitaux et dispensaires sans parler du droit du sol pour les futurs bébés nés à Mayotte.

8.Posté par Une mahoraise le 01/06/2015 17:36

Mister a oublié de préciser que pour les pauvres bébés, s'ils ne survivent pas, ils finissent au congélateur du CHM puisque sans survie, pas de droit du sol.

9.Posté par Maskagaz le 02/06/2015 01:26

Choupette, t'es trop attendrissante! Mayotte, c'est comme ici, avec le droit du sol, la CAF, la santé gratuite, et plein de Mzoungous pétés de tunes qui ne demandent qu'à se faire dévaliser! Bref, c'est la France, pas l'Afrique!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues