Océan Indien

Mayotte : Des gendarmes mobiles choqués par la "misère" qui sévit dans l'île

Vendredi 9 Août 2013 - 11:08

Mayotte : Des gendarmes mobiles choqués par la "misère" qui sévit dans l'île
L'escadron de gendarmerie mobile d'Argentan, basé dans le département de l'Orne et composé de 70 militaires, est de retour d'un déplacement de trois mois à Mayotte.

Dans un entretien accordé au journal Ouest-France, le chef d'escadron évoque "la misère" qui sévit Mayotte et qui a particulièrement touché les gendarmes mobiles. "C'est Haïti avec la violence en moins", compare le capitaine Jean-Paul Kerneves, gendarme mobile depuis 34 ans. "Les gens vivent dans un état de salubrité limite. Par endroits, l'île ressemble à une déchetterie", rajoute-t-il dans le quotidien.

Il est par ailleurs revenu sur l'interception des kwassas-kwassas au large des côtes mahoraises. "Ils étaient 20-25 sur des embarcations qui au maximum pouvaient accueillir 10 personnes, raconte-t-il. Ils prennent tous les risques pour échapper à la misère".
S.I
Lu 2587 fois



1.Posté par KAFIR le 09/08/2013 15:36

Dans son incommensurable orgueil, Mayotte la française ne peut décider toute seule son destin, à la mère patrie d'en faire le premier de ses devoirs.
On ne peut être plus net sur comportement de gendarmes qui s'empressent d'envoyer un message claire aux politiques! bravo messieurs.

KAFIR

2.Posté par Rakibou le 09/08/2013 17:47

Il y a 4 classes sociales à Mayotte :
- Indiens : les plus riches
- Blancs : salariés surpayés
- Mahorais : propriétaires ou salariés gagnat pour la plupart entre 1 et 1,5 fois le SMIC
- Les autres : Comoriens, Malgaches, autres Africains. Ce sont les autres qui endurent le plus.

3.Posté par marcel le 09/08/2013 20:23

Oui mais cela ne se fait pas en claquant des doigts, il faut du temps et si on va trop vite et je trouve que dans certains domaine cela va déjà trop vite, car après on voudra tout et tout de suite, de rien à l'excès ce n'est pas très bon. A Mayotte le problème est qu'ils demandent tout de suite, comparaison " la Réunion" on veut comme eux, pourquoi pas nous, que du social à croire que c'est vraiment l'exemple à suivre, ils tombent dans une société de consommation sans limite et les politiques ne sont pas vraiment à la hauteur, je pense qu'il faut du temps .....

4.Posté par Le Corbeau le 10/08/2013 16:00

Des milliers d'oeufs ( 140.000 ) détruits ici
Des millions de pauvres qui meurent de faim ailleurs
Et taxe Chirac pour aider les pays pauvres
Où est la logique ???

5.Posté par Ded le 10/08/2013 17:32

Mayotte est l'échec de la république et des crétins qui la gouvernent.
Alors que la transformation en département était prévue de longue date, les autorités françaises ont bricolé des réformes comme celle de l'état civil ( enfin achevée?) , quelques écoles et collèges...mais pour le reste, la grande distribution a mis la main sur l'île , transformant la population docile et conditionnée en consommateurs de merde comme ces kilos d'ailes de poulets congelées, gorgées de flotte , venues des usines Doux du Brésil à très très bas pris pour que les gens pensent qu'il valaient mieux abandonner l'élevage et se nourrir à bas pris de ces cochonneries.
Le smic en est à ses balbutiements , les entrepreneurs locaux hurlant qu'en cas de relèvement du smic, ils seront étranglés ( air connu) et du coup la misère augmente , les super marchés sont des lieux quasiment interdits du fait des prix à la population autochtone et je ne parle même pas des sans papiers , un tiers de la population totale quand même ,dont des milliers d'enfants comoriens "abandonnés sur place par les parents arrêtés et reconduits chez eux , enfants qui errent , qui pillent et agressent pour manger, laissés à eux mêmes, sans papiers Anjouanais mais aussi, de plus en plus Africains en transit qui ensuite essaient la Réunion ou la Métropole après l'escale Mahoraise où ils se sont procurés des faux papiers.

Bravo nos politiques...le pire est à venir.

La misère de plus en plus grandelà bas était quasi programmée et on s'étonne aujourd'hui

6.Posté par yabos le 10/08/2013 20:35

Mayotte devrait faire partie intégrante de la République des Comores. Les problèmes viennent de là. Ce département artificiel n'a rien à faire dans la République Française . La majorité de la population ne parle pas français, la majorité de la population est musulmane et n'accepte pas les lois de la République. Rendons à César, ce qui appartient à César. Ne créons pas un problème de plus pour les décennies à venir. D'ailleurs à ce propos, rappelons la France est hors la loi internationale, mais personne ne s'en préoccupe vraiment. On fait semblant de ne pas voir et de rien entendre.

7.Posté par zamade le 20/08/2013 19:00

Mon commentaire s' adresse particulièrement au commentaire N3. Je pense qu il faut recadrer les choses, alors il ya plusieurs étapes. La première des choses est que depuis 1941 Mayotte est colonie française avant Nice et la Savoie. La question qui se pose et qui s impose est celle là: pourquoi autant de retard? Je ne vous apprends rien, dans les années 70 lors de la décolonisation, Mayotte a fait le choix par un referendum de rester français et non pas de dépendre de la Réunion. Choix crucial car le même referendum faisait l' objet d'une séparation avec les Comores. Ses derniers ayant fait le choix contraire à Mayotte qui est celui de l indépendance. Je voudrais dire que Mayotte n a pas choisi La Réunion mais la France première chose.Deuxième chose, d'un ordre logique, selon moi éthique, légitime et non légale. Comment l'Etat français peu exiger les même devoir d'un métropolitain et un mahorais concernant par exemple une amende et non pas les mêmes droits. ex le droit du travail, le SMIC, Prestation sociales.... La logique se veut ainsi: pourquoi puis-qu il n y pas tous les droit français les devoir ne sont pas adaptés? par exemple les impôts réduits à Mayotte?
Par ailleurs, pourquoi Mayotte subi autant de lobbies de la part des Comores et de la Réunion? Il y a quelque semaine il était question d' allonger la piste longue de l' aeroprt de Dzaoudzi? Mais des groupuscules de lobby réunionnais ont tout fait pour que le projet ne voit jamais le jour. le projet est même reporté à dans 50 ans, alors en quoi était ce une projet si ce n est qu il ne verra jamais le jour? Et j en passe des meilleurs....
Autre chose, comment se fait-ce que tous les administrations de Mayotte sont substituées à celles de la Réunion, le rectorat ici c est un vice-rectorat, les banques, c est des banques de la réunion, l économie de profite jamais aux locaux.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues